« Rend[s] pleinement témoignage à la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu » (ACTES 20:24).

CANTIQUES : 101, 84

1, 2. Comment l’apôtre Paul a-​t-​il montré sa reconnaissance pour la faveur imméritée de Dieu ?

L’APÔTRE Paul a pu dire en toute sincérité : « [L]a faveur imméritée [de Dieu] à mon égard ne s’est pas révélée vaine » (lire 1 Corinthiens 15:9, 10). Ancien persécuteur des chrétiens, Paul était tout à fait conscient de n’avoir ni gagné ni mérité la grande miséricorde de Dieu.

2 Vers la fin de sa vie, Paul a écrit à son compagnon de travail Timothée : « Je suis reconnaissant à Christ Jésus notre Seigneur, qui m’a donné de la puissance, parce qu’il m’a estimé fidèle en me désignant pour un ministère » (1 Tim. 1:12-14). En quoi consistait ce ministère ? Paul l’a expliqué aux anciens de la congrégation d’Éphèse en ces termes : « Je n’attache aucun prix à mon âme, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’achève ma course et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus : rendre pleinement témoignage à la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu » (Actes 20:24).

3. Quel ministère particulier Paul a-​t-​il reçu ? (voir illustration du titre).

 3 Quelle « bonne nouvelle » mettant en valeur la faveur imméritée de Jéhovah Paul a-​t-​il prêchée ? Il a dit aux chrétiens d’Éphèse : « Vous avez entendu parler de la gestion de la faveur imméritée de Dieu qui m’a été donnée pour vous » (Éph. 3:1, 2). Paul avait reçu la mission de communiquer la bonne nouvelle aux non-Juifs pour qu’eux aussi puissent faire partie de ceux qui seraient associés à Christ dans le Royaume messianique (lire Éphésiens 3:5-8). Par son zèle dans le ministère, il a donné un excellent exemple aux chrétiens d’aujourd’hui et a montré que la faveur imméritée de Dieu à son égard n’était pas « vaine ».

LA FAVEUR IMMÉRITÉE DE DIEU TE MOTIVE-​T-​ELLE ?

4, 5. Pourquoi peut-​on dire que la « bonne nouvelle du royaume » est la même chose que la « bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu » ?

4 En ce temps de la fin, les serviteurs de Jéhovah ont pour mission de prêcher « cette bonne nouvelle du royaume [...] dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations » (Mat. 24:14). Notre message est aussi « la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu » : tous les bienfaits que nous espérons recevoir sous le Royaume sont possibles grâce à la faveur de Jéhovah, exprimée par le moyen de Christ (Éph. 1:3). Imitons-​nous personnellement la reconnaissance de Paul pour la faveur imméritée de Jéhovah en participant avec zèle au ministère ? (lire Romains 1:14-16).

5 Dans l’article précédent, nous avons vu que les pécheurs que nous sommes bénéficient de la faveur imméritée de Jéhovah de nombreuses façons. Aussi avons-​nous le devoir envers tous de faire notre maximum pour leur apprendre comment Jéhovah exprime son amour et comment ils peuvent en bénéficier personnellement. Quels aspects de la faveur imméritée de Dieu devons-​nous les aider à apprécier ?

RÉPANDS LA BONNE NOUVELLE DU SACRIFICE RÉDEMPTEUR

6, 7. Pourquoi peut-​on dire que, lorsque nous expliquons la rançon, nous répandons la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu ?

6 Dans ce monde laxiste, le péché ayant perdu de sa gravité, peu de gens sont conscients d’avoir besoin d’une rédemption. En même temps, de plus en plus de personnes s’aperçoivent qu’un mode de vie permissif ne rend pas vraiment heureux. Avant de parler avec les Témoins de Jéhovah, beaucoup ne comprennent pas ce qu’est le péché, quels sont ses effets et ce qu’il faut faire pour en être libéré. Les gens au cœur sincère sont soulagés d’apprendre que, dans son grand amour et sa faveur imméritée, Jéhovah a envoyé son Fils sur la terre pour nous racheter du péché et de sa conséquence, la mort (1 Jean 4:9, 10).

7 Au sujet du Fils bien-aimé de Jéhovah, Paul a écrit : « Par son moyen [celui de Jésus] nous avons la libération par rançon grâce au sang de celui-là, oui le pardon de nos fautes, selon la richesse de sa faveur imméritée [celle de Jéhovah] » (Éph. 1:7). Le sacrifice rédempteur de Christ est la plus grande preuve de l’amour de Dieu à notre égard et démontre la richesse de Sa faveur imméritée. Quel soulagement de découvrir que, si nous exerçons la foi dans le sang versé de Jésus, nos péchés sont pardonnés et notre conscience purifiée ! (Héb. 9:14). N’est-​ce pas là une bonne nouvelle à annoncer ?

 AIDE TON SEMBLABLE À NOUER UNE RELATION AVEC DIEU

8. Pourquoi les humains pécheurs ont-​ils besoin de se réconcilier avec Dieu ?

8 Nous avons la responsabilité de faire savoir à nos semblables qu’ils peuvent nouer une amitié avec leur Créateur. Avant qu’un humain exerce la foi dans le sacrifice de Jésus, Dieu le considère comme un ennemi. L’apôtre Jean a écrit : « Celui qui exerce la foi dans le Fils a la vie éternelle ; celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3:36). Heureusement, le sacrifice de Christ permet de se réconcilier avec Dieu. Paul a déclaré : « Vous qui étiez autrefois éloignés et ennemis parce que votre pensée était tournée vers les œuvres qui étaient mauvaises, il vous a maintenant réconciliés de nouveau par le moyen du corps de chair de celui-là, grâce à sa mort » (Col. 1:21, 22).

9, 10. a) Quelle responsabilité Christ a-​t-​il confiée aux oints ? b) Comment les « autres brebis » aident-​elles les oints ?

9 Christ a donné à ses frères oints sur la terre ce que Paul appelle « le ministère de la réconciliation ». Il a expliqué aux chrétiens oints du Ier siècle : « Toutes choses viennent de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui grâce à Christ et nous a donné le ministère de la réconciliation, à savoir que Dieu, par le moyen de Christ, réconciliait un monde avec lui-​même, ne leur tenant pas compte de leurs fautes, et il nous a remis la parole de la réconciliation. Nous sommes donc des ambassadeurs à la place de Christ, comme si Dieu suppliait par notre intermédiaire. À la place de Christ, nous vous en prions : “Réconciliez-​vous avec Dieu” » (2 Cor. 5:18-20).

10 Les « autres brebis » estiment que c’est un privilège d’aider leurs frères oints dans ce ministère (Jean 10:16). En tant qu’envoyés de Christ, en quelque sorte, ces chrétiens effectuent le plus gros de l’activité consistant à enseigner la vérité spirituelle à leurs semblables et à les aider à tisser une relation personnelle avec Jéhovah. Cette aide est un aspect important de la prédication de la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu.

RÉPANDS LA BONNE NOUVELLE QUE DIEU ENTEND LES PRIÈRES

11, 12. Pourquoi est-​ce une bonne nouvelle pour les gens de savoir qu’ils peuvent prier Jéhovah ?

11 Beaucoup prient pour se sentir mieux, sans vraiment croire que Dieu entend leurs prières. Ils ont besoin de savoir que Jéhovah est Celui « qui enten[d] la prière ». Le psalmiste David a écrit : « Ô toi qui entends la prière, oui jusqu’à toi viendront des gens de toute chair. Des choses de faute [ou : « Mes fautes »] ont été plus fortes que moi. Quant à nos transgressions, toi tu les couvriras » (Ps. 65:2, 3).

12 Jésus a dit à ses disciples : « Si vous demandez quelque chose au Père, il vous le donnera en mon nom » (Jean 16:23). Bien sûr, ce que nous demandons doit être conforme à la volonté de Jéhovah. Jean nous certifie : « Voici l’assurance que nous avons à son égard : c’est que, quoi que ce soit que nous demandions selon sa volonté, il nous entend » (1 Jean 5:14). Qu’il est bon d’enseigner aux autres que, loin d’être une béquille psychologique, la prière est un moyen unique de s’avancer vers le « trône de la faveur imméritée » de Jéhovah ! (Héb. 4:16). En leur apprenant à prier la bonne Personne, de la bonne façon et pour les bonnes choses, nous les aidons à se rapprocher de  Jéhovah et à trouver du réconfort dans la détresse (Ps. 4:1 ; 145:18).

LA FAVEUR IMMÉRITÉE DANS LE NOUVEAU SYSTÈME DE CHOSES

13, 14. a) Quels privilèges merveilleux les oints auront-​ils dans l’avenir ? b) Quel travail magnifique les oints feront-​ils pour les humains ?

13 Jéhovah continuera de montrer sa faveur imméritée après la fin du présent système de choses méchant. Parlant du privilège merveilleux que Dieu accorde aux 144 000, appelés à régner avec Christ dans son Royaume céleste, Paul a écrit : « Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de son grand amour dont il nous a aimés, nous a rendus à la vie ensemble avec le Christ, alors même que nous étions morts dans les fautes — c’est par faveur imméritée que vous avez été sauvés —, et il nous a relevés ensemble et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en union avec Christ Jésus, pour que dans les systèmes de choses à venir soit montrée l’extraordinaire richesse de sa faveur imméritée dans sa bienveillance envers nous en union avec Christ Jésus » (Éph. 2:4-7).

14 Il est difficile d’imaginer les choses prodigieuses que Jéhovah réserve aux chrétiens oints, qui, assis sur des trônes, régneront avec Christ au ciel (Luc 22:28-30 ; Phil. 3:20, 21 ; 1 Jean 3:2). Envers eux en particulier, Jéhovah « montr[era] l’extraordinaire richesse de sa faveur imméritée ». Ils formeront « la nouvelle Jérusalem », l’épouse de Christ (Rév. 3:12 ; 17:14 ; 21:2, 9, 10). Ils participeront avec Jésus à « la guérison des nations », en dirigeant les humains obéissants vers le moyen d’être libérés du fardeau du péché et de la mort et en les amenant à la perfection (lire Révélation 22:1, 2, 17).

15, 16. Dans l’avenir, comment Jéhovah manifestera-​t-​il sa faveur imméritée envers les « autres brebis » ?

15 En Éphésiens 2:7, on lit que Dieu démontrerait sa faveur imméritée « dans les systèmes de choses à venir ». Nul doute que le nouveau système de choses prévu par Jéhovah sur la terre verra « l’extraordinaire richesse de sa faveur imméritée » (Luc 18:29, 30). L’une des plus grandes démonstrations sur terre de son incomparable faveur sera la résurrection des humains qui sont dans le « shéol », c’est-à-dire la tombe (Job 14:13-15 ; Jean 5:28, 29). Les fidèles du passé décédés avant la mort sacrificielle de Christ, ainsi que les « autres brebis » qui meurent fidèles durant les derniers jours, seront ramenés à la vie pour continuer de servir Jéhovah.

16 Des millions d’humains disparus sans avoir connu Dieu seront également ressuscités. Ils se verront offrir la possibilité de se soumettre à la souveraineté de Jéhovah. Jean a écrit : « J’ai vu les morts, les grands et les petits, qui se tenaient debout devant le trône, et on a ouvert des rouleaux. Mais on a ouvert un autre rouleau ; c’est le rouleau de vie. Et les morts ont été jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les rouleaux, selon leurs actions. Et la mer a rendu les morts qui s’y trouvaient, et la mort et l’hadès ont rendu les morts qui s’y trouvaient, et ils ont été jugés chacun individuellement selon leurs actions » (Rév. 20:12, 13). Bien sûr, les ressuscités devront apprendre à appliquer les principes divins contenus dans la Bible. Ils devront aussi suivre les nouvelles instructions révélées dans « les rouleaux ». Ceux-ci énonceront les exigences de Jéhovah pour la vie dans le monde nouveau. La révélation de leur contenu sera  une autre démonstration de la faveur imméritée de Jéhovah.

CONTINUE À RÉPANDRE LA BONNE NOUVELLE

17. De quoi devons-​nous nous souvenir quand nous prêchons ?

17 À l’approche de la fin, notre mission est plus que jamais de prêcher la bonne nouvelle du Royaume ! (Marc 13:10). Indéniablement, la bonne nouvelle met en valeur la faveur imméritée de Jéhovah. Gardons cela présent à l’esprit quand nous prêchons. Notre objectif est d’honorer Jéhovah. Nous pouvons le faire en montrant aux personnes que c’est sa faveur incomparable qui rendra possibles tous les bienfaits promis pour le monde nouveau.

Sers avec zèle en « excellent intendant de la faveur imméritée de Dieu » (1 Pierre 4:10) (voir paragraphes 17-19).

18, 19. Comment glorifions-​nous la faveur imméritée de Jéhovah ?

18 Quand nous rendons témoignage, nous pouvons expliquer que, sous le règne de Christ, l’humanité bénéficiera de l’application complète du sacrifice rédempteur et sera progressivement amenée à la perfection. La Bible déclare : « La création elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption et aura la liberté glorieuse des enfants de Dieu » (Rom. 8:21). Cela sera possible uniquement grâce à la faveur extraordinaire de Jéhovah.

19 Nous avons le privilège de communiquer à tous ceux qui veulent l’entendre la promesse exaltante de Révélation 21:4, 5 : « [Dieu] essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. » Jéhovah, celui qui est assis sur le trône, déclare : « Voyez ! Je suis en train de faire toutes choses nouvelles. » Il ajoute : « Écris, parce que ces paroles sont fidèles et vraies. » En prêchant cette bonne nouvelle avec zèle, nous glorifions réellement la faveur imméritée de Jéhovah !