« Nous avons tous reçu [...] faveur imméritée sur faveur imméritée » (JEAN 1:16).

CANTIQUES : 95, 13

1, 2. a) Raconte l’histoire du propriétaire de la vigne. b) Comment cette histoire met-​elle en valeur la générosité et la faveur imméritée ?

TÔT un matin, le propriétaire d’une vigne se rend sur la place du marché pour engager des ouvriers. Les hommes qu’il trouve acceptent le salaire proposé et partent travailler. Mais ayant besoin de davantage d’ouvriers, le vigneron retourne à plusieurs reprises sur la place pour en engager d’autres et propose à tous un salaire juste. Le soir venu, il rassemble les ouvriers pour leur remettre leur salaire. Tous reçoivent la même somme, qu’ils aient travaillé de nombreuses heures ou une seule. Quand ils s’en aperçoivent, les premiers engagés se plaignent. Le vigneron leur répond à peu près ceci : « N’étiez-​vous pas d’accord pour le salaire que je vous ai proposé ? N’ai-​je pas le droit de donner à chacun de mes ouvriers ce que je veux ? Êtes-​vous envieux parce que je suis généreux ? » (Mat. 20:1-15).

2 La parabole de Jésus nous rappelle une des qualités de Jéhovah souvent citée dans la Bible : sa « faveur imméritée [1] » (lire 2 Corinthiens 6:1). Les ouvriers qui n’ont travaillé qu’une heure ne méritent apparemment pas le plein salaire, mais le propriétaire de la vigne leur manifeste une faveur extraordinaire. Concernant le terme original rendu par « faveur imméritée », traduit par « grâce » dans de nombreuses  versions de la Bible, un spécialiste a écrit : « L’idée fondamentale du terme est celle d’un don ou cadeau gratuit et immérité, de quelque chose donné à un homme sans qu’il l’ait gagné et s’en soit montré digne. »

UN DON GÉNÉREUX DE JÉHOVAH

3, 4. a) Pourquoi ne méritons-​nous pas la faveur de Jéhovah ? b) Comment Jéhovah a-​t-​il manifesté sa faveur imméritée envers tous les humains ?

3 Les Écritures parlent du « don gratuit de la faveur imméritée de Dieu » (Éph. 3:7). Pourquoi et comment Jéhovah accorde-​t-​il ce « don gratuit » ? Si nous satisfaisions à toutes ses exigences de manière parfaite, sa faveur envers nous serait méritée. Mais le fait est que nous n’y parvenons pas. C’est pourquoi le sage roi Salomon a écrit : « Il n’y a pas d’homme juste sur la terre qui fasse toujours le bien et ne pèche pas » (Eccl. 7:20). De même, l’apôtre Paul a déclaré : « Tous [...] ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu », et « le salaire que paie le péché, c’est la mort » (Rom. 3:23 ; 6:23a). Voilà ce que nous méritons.

4 Cependant, Jéhovah a exprimé son amour envers l’humanité pécheresse par un acte incomparable de faveur imméritée. Il a envoyé son don le plus précieux, « son Fils unique-engendré », sur terre pour qu’il meure pour nous (Jean 3:16). Aussi Paul a-​t-​il écrit au sujet de Jésus qu’il est « couronné de gloire et d’honneur pour avoir souffert la mort, afin que par la faveur imméritée de Dieu il goûte la mort pour tout homme » (Héb. 2:9). Oui, « le don que Dieu donne, c’est la vie éternelle par Christ Jésus notre Seigneur » (Rom. 6:23b).

5, 6. Quels sont les résultats quand quelqu’un est dominé a) par le péché ? b) par la faveur imméritée ?

5 Comment les humains ont-​ils hérité de la condition pécheresse et mortelle qui nous accable tous ? La Bible explique : « Par la faute de ce seul homme [Adam] la mort a régné » sur ses descendants (Rom. 5:12, 14, 17). Mais heureusement, nous pouvons choisir de ne plus laisser le péché « régner », ou dominer, sur nous. En exerçant la foi dans le sacrifice rédempteur de Christ, nous nous plaçons sous le « règne » de la faveur imméritée de Jéhovah. Comment cela ? « Là où le péché a abondé, la faveur imméritée a abondé encore plus. Dans quel but ? Pour que, de même que le péché a régné avec la mort, de même aussi la faveur imméritée règne par la justice pour la vie éternelle par Jésus Christ » (Rom. 5:20, 21).

6 Même si nous demeurons pécheurs, nous ne devons pas nous résigner à nous laisser dominer par le péché. Quand malgré tout nous y cédons, nous demandons pardon à Jéhovah. Paul a donné aux chrétiens cet avertissement : « Le péché ne doit pas dominer sur vous, puisque vous n’êtes pas sous la loi, mais sous la faveur imméritée » (Rom. 6:14). Nous nous trouvons donc sous la domination de la faveur imméritée. Quels en sont les effets ? Paul a expliqué : « La faveur imméritée de Dieu [...] nous enseign[e] à rejeter l’impiété et les désirs de ce monde, et à vivre avec bon sens et justice et attachement à Dieu dans le présent système de choses » (Tite 2:11, 12).

LA FAVEUR IMMÉRITÉE « SE MANIFESTE DE MANIÈRES DIVERSES »

7, 8. La faveur imméritée de Jéhovah « se manifeste de manières diverses » : qu’est-​ce que cela signifie ? (voir illustrations du titre).

7 L’apôtre Pierre a écrit : « Pour autant que chacun a reçu un don, utilisez-​le en vous servant les uns les autres, comme d’excellents intendants de la faveur  imméritée de Dieu, laquelle se manifeste de manières diverses » (1 Pierre 4:10). Qu’est-​ce que cela signifie ? Que, quelle que soit la nature de nos épreuves, Jéhovah peut nous rendre capables d’y faire face (1 Pierre 1:6). Il y aura toujours une manifestation de la faveur de Dieu qui correspondra à notre épreuve.

8 En effet, la faveur imméritée de Jéhovah se manifeste de manières diverses. L’apôtre Jean a écrit : « Nous avons tous reçu de sa plénitude, oui faveur imméritée sur faveur imméritée » (Jean 1:16). Les diverses manifestations de la faveur de Jéhovah nous apportent de nombreux bienfaits. Citons-​en quelques-uns.

9. a) Quel bienfait recevons-​nous grâce à la faveur imméritée de Jéhovah ? b) Comment nous montrer reconnaissants à Jéhovah pour sa faveur ?

9 Nos péchés sont pardonnés. Grâce à la faveur imméritée de Jéhovah, nos péchés sont pardonnés, à condition de nous repentir et de livrer constamment un dur combat contre nos inclinations pécheresses (lire 1 Jean 1:8, 9). La miséricorde de Dieu devrait nous remplir de gratitude et nous pousser à le glorifier. Paul a écrit à ses compagnons oints : « [Jéhovah] nous a délivrés du pouvoir des ténèbres et nous a transférés dans le royaume du Fils de son amour, par le moyen de qui nous avons notre libération par rançon, le pardon de nos péchés » (Col. 1:13, 14). Le pardon de nos péchés nous donne accès à d’autres bienfaits extraordinaires.

10. Quel autre bienfait avons-​nous grâce à la faveur imméritée de Dieu ?

10 Nous sommes en paix avec Dieu. Étant pécheurs, nous étions depuis la naissance ennemis de Dieu. Mais Paul a déclaré : « Lorsque nous étions ennemis, nous nous sommes réconciliés avec Dieu grâce à la mort de son Fils » (Rom. 5:10). Cette réconciliation nous permet d’être en paix avec Jéhovah. Paul établit un lien entre ce privilège et la faveur imméritée de Jéhovah, en disant : « Maintenant [...] que nous [les frères oints de Christ] avons été déclarés justes par suite de la foi, jouissons de la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, grâce à qui nous avons eu aussi accès, par la foi, à cette faveur imméritée dans laquelle nous nous tenons maintenant » (Rom. 5:1, 2). Quel bienfait inestimable !

Quelques manifestations de la faveur imméritée de Dieu : L’honneur de découvrir la bonne nouvelle (voir paragraphe 11).

11. Comment les oints amènent-​ils les « autres brebis » à la justice ?

11 Nous sommes amenés à la justice. Nous sommes tous injustes par nature. Mais le prophète Daniel a prédit qu’au temps de la fin « les perspicaces », le reste oint, « amène[raient] la multitude à la justice » (lire Daniel 12:3). Par leur activité de prédication et d’enseignement, ils amènent des millions d’« autres brebis » à la condition de justes devant Jéhovah (Jean 10:16). Toutefois, cela n’est possible que grâce à sa faveur imméritée. Paul a expliqué : « C’est comme don gratuit qu’ils sont déclarés justes par [l]a faveur imméritée [de Dieu], en raison de la libération par la rançon payée par Christ Jésus » (Rom. 3:23, 24).

Le privilège de la prière (voir paragraphe 12).

12. Quel est le rapport entre la faveur imméritée de Dieu et la prière ?

12 Nous nous avançons vers le trône de Dieu par la prière. Dans sa faveur imméritée, Jéhovah nous permet de nous avancer vers son trône céleste par la prière. Paul en parle comme du « trône de la faveur imméritée » et nous invite à nous avancer vers lui « avec franchise » (Héb. 4:16a). Jéhovah nous accorde ce privilège par l’intermédiaire de son Fils, « grâce à qui nous avons franchise et accès avec confiance par le moyen de notre foi en lui » (Éph. 3:12). Pouvoir accéder  à Jéhovah par la prière est assurément une manifestation incomparable de sa faveur imméritée.

Du secours au bon moment (voir paragraphe 13).

13. Comment la faveur imméritée peut-​elle nous fournir « du secours au bon moment » ?

13 Nous trouvons du secours au bon moment. Paul nous a encouragés à parler à Jéhovah avec franchise dans la prière, « pour que nous puissions obtenir miséricorde et trouver faveur imméritée pour du secours au bon moment » (Héb. 4:16b). Chaque fois qu’une épreuve ou l’angoisse nous assaille, nous pouvons crier vers Jéhovah pour recevoir son aide miséricordieuse. Même si nous ne le méritons pas, il répond à notre appel, souvent par le moyen de compagnons chrétiens, « de sorte que nous pouvons avoir bon courage et dire : “Jéhovah est mon aide ; je n’aurai pas peur. Que peut me faire l’homme ?” » (Héb. 13:6).

14. Quel bienfait la faveur imméritée de Jéhovah apporte-​t-​elle à notre cœur ?

14 Notre cœur est consolé. Un grand bienfait de la faveur imméritée de Jéhovah est la consolation pour un cœur en détresse (Ps. 51:17). Paul a écrit aux chrétiens de Thessalonique, qui subissaient la persécution : « Que notre Seigneur Jésus Christ lui-​même et Dieu notre Père, qui nous a aimés et a donné consolation éternelle et bonne espérance par le moyen de la faveur imméritée, consolent vos cœurs et vous affermissent » (2 Thess. 2:16, 17). Comme il est réconfortant de savoir que, dans sa générosité, Jéhovah nous porte une attention pleine d’amour !

15. Grâce à la faveur imméritée de Dieu, quelle espérance avons-​nous ?

15 Nous avons la perspective de vivre éternellement. De par notre nature pécheresse, nous n’aurions aucun espoir (lire Psaume 49:7, 8). Mais Jéhovah nous offre une espérance merveilleuse. Jésus a promis à ses disciples : « Ceci est la volonté de mon Père : que tout homme qui voit le Fils et exerce la foi en lui ait la vie éternelle » (Jean 6:40). L’espérance de la  vie éternelle est un véritable don, une magnifique expression de la faveur imméritée de Dieu. Conscient de cela, Paul a déclaré : « La faveur imméritée de Dieu qui apporte le salut à toutes sortes d’hommes s’est manifestée » (Tite 2:11).

N’ABUSE PAS DE LA FAVEUR IMMÉRITÉE DE DIEU

16. Comment certains chrétiens du Ier siècle abusaient-​ils de la faveur imméritée de Dieu ?

16 Certes, la faveur imméritée de Jéhovah nous procure de nombreux bienfaits, mais nous ne devons pas avoir la présomption de penser qu’il accepte n’importe quelle conduite. Certains premiers chrétiens cherchaient à « transforme[r] la faveur imméritée de [...] Dieu » en « prétexte pour se livrer au dérèglement » (Jude 4). Ces chrétiens infidèles pensaient apparemment qu’ils pouvaient pécher et ensuite compter sur Jéhovah pour leur pardonner. Pire, ils essayaient d’entraîner leurs frères dans leur conduite méprisante. Aujourd’hui encore, celui qui agit ainsi a « outragé avec mépris l’esprit de la faveur imméritée » (Héb. 10:29).

17. Quel conseil puissant Pierre a-​t-​il donné ?

17 Satan fait croire à certains chrétiens qu’ils peuvent présumer de la miséricorde de Dieu et commettre des péchés impunément. Mais si Jéhovah est désireux de pardonner aux pécheurs repentants, il attend toutefois de nous que nous livrions un dur combat contre nos tendances pécheresses. Il a inspiré à Pierre ces paroles : « Vous donc, bien-aimés, qui savez cela à l’avance, tenez-​vous sur vos gardes, de peur que vous ne soyez entraînés avec eux par l’erreur des gens qui bravent la loi et que vous ne veniez à déchoir de votre propre fermeté. Non, mais continuez à croître dans la faveur imméritée et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ » (2 Pierre 3:17, 18).

LA FAVEUR IMMÉRITÉE ENTRAÎNE DES RESPONSABILITÉS

18. Quelles responsabilités la faveur imméritée de Jéhovah nous donne-​t-​elle ?

18 Notre reconnaissance pour la faveur imméritée de Jéhovah nous pousse à employer nos dons pour l’honorer et pour faire du bien à notre prochain. C’est un devoir que nous avons envers eux. Comment faire ? Paul répond : « Or, puisque nous avons des dons différents selon la faveur imméritée qui nous a été donnée, [...] soit un ministère, appliquons-​nous à ce ministère ; soit celui qui enseigne, qu’il s’applique à son enseignement ; soit celui qui exhorte, qu’il s’applique à son exhortation ; [...] celui qui fait miséricorde, qu’il le fasse avec joie » (Rom. 12:6-8). La faveur imméritée que Jéhovah nous témoigne nous oblige à nous dépenser dans le ministère chrétien, à enseigner la Bible à autrui, à encourager nos compagnons chrétiens et à pardonner à quiconque nous offense.

19. De quelle responsabilité parlerons-​nous dans l’article suivant ?

19 Notre reconnaissance pour l’amour généreux de Dieu nous incite à faire notre maximum pour « rendre pleinement témoignage à la bonne nouvelle de la faveur imméritée de Dieu » (Actes 20:24). Nous parlerons de cette responsabilité dans l’article suivant.

^ [1] (paragraphe 2) Voir « Faveur imméritée » dans Étude perspicace des Écritures, vol. 1, p. 871.