Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

La Tour de Garde (édition d'étude)  |  Juillet 2016

Pourquoi devons-nous « veiller » ?

Pourquoi devons-nous « veiller » ?

« Vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient » (MAT. 24:42).

CANTIQUES : 136, 129

1. Montre avec un exemple pourquoi c’est important de faire attention à l’heure qu’il est et à ce qui se passe autour de nous (voir illustration du titre).

CINQ, quatre, trois, deux, un ! À une assemblée régionale, quand nous voyons le compte à rebours sur l’écran vidéo, nous savons qu’il est l’heure d’aller nous asseoir pour profiter du prélude musical. C’est le moment d’écouter en silence le bel enregistrement de l’orchestre de la Watchtower et, surtout, de préparer notre esprit et notre cœur aux discours qui suivront. Mais que dire d’assistants qui sont distraits, circulent dans tous les sens ou discutent avec leurs amis, sans se rendre compte que le programme a débuté ? À l’évidence, ils n’ont pas été attentifs à l’heure ni à ce qui se passe autour d’eux — le président est sur l’estrade, la musique a commencé et l’auditoire est assis. Cette scène peut nous aider à saisir l’importance du « compte à rebours » d’un évènement bien plus grave, qui exige que nous soyons très attentifs à ce que nous réserve le proche avenir. De quel évènement s’agit-il ?

2. Pourquoi Jésus a-t-il dit à ses disciples de « veiller » ?

2 À propos de « l’achèvement du système de choses », Jésus Christ a exhorté ses disciples ainsi : « Faites attention, tenez-vous éveillés, car vous ne savez pas quand ce sera le temps fixé. » Puis il leur a recommandé à plusieurs reprises :  « Veillez » (Mat. 24:3 ; lire Marc 13:32-37). Le récit de la même conversation par Matthieu révèle aussi que Jésus a demandé à ses disciples de rester vigilants : « Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. [...] Montrez-vous prêts, car c’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient. » De nouveau, il a dit : « Veillez donc, parce que vous ne savez ni le jour ni l’heure » (Mat. 24:42-44 ; 25:13).

3. Pourquoi écoutons-nous l’avertissement de Jésus ?

3 En tant que Témoins de Jéhovah, nous prenons au sérieux l’avertissement de Jésus. Nous savons que nous sommes très avancés dans le « temps de la fin » et que le début de la « grande tribulation » ne peut plus être bien loin ! (Dan. 12:4 ; Mat. 24:21). Nous voyons dans le monde entier de terribles guerres, une immoralité et un mépris de la loi grandissants, la confusion religieuse, des pénuries alimentaires, des épidémies et des séismes. Par toute la terre, les serviteurs de Jéhovah effectuent une œuvre phénoménale de prédication (Mat. 24:7, 11, 12, 14 ; Luc 21:11). Nous sommes impatients de voir ce que la venue du Seigneur signifiera pour nous et pour l’accomplissement du dessein de Dieu (Marc 13:26, 27).

LE JOUR APPROCHE !

4. a) Pourquoi pouvons-nous penser que maintenant Jésus sait quand Har-Maguédôn va arriver ? b) Même si nous ne savons pas quand la grande tribulation va commencer, de quoi pouvons-nous être sûrs ?

4 Nous savons que chaque session d’assemblée débute à une heure précise. Par contre, nous avons beau essayer, nous ne pouvons pas déterminer l’année, et encore moins le jour et l’heure, où débutera la grande tribulation. Lorsqu’il était sur terre, Jésus a dit : « Quant à ce jour-là et à cette heure-là, personne ne les connaît, ni les anges des cieux ni le Fils, mais seulement le Père » (Mat. 24:36). Toutefois, Christ a reçu au ciel les pleins pouvoirs pour faire la guerre au monde de Satan (Rév. 19:11-16). Il est donc raisonnable d’en conclure qu’il sait à présent quand aura lieu Har-Maguédôn. Mais nous, nous l’ignorons. Il est impératif de rester vigilants jusqu’à cette tribulation. Jéhovah, lui, a toujours su quand elle arrivera. Il a fixé le moment précis où la fin viendra. Il compte le temps qui reste avant le début de la grande tribulation. Elle « ne sera pas en retard » (lire Habaqouq 2:1-3). Comment pouvons-nous en être sûrs ?

5. Donne un exemple qui montre que les prophéties de Jéhovah s’accomplissent toujours au moment prévu.

5 Les prophéties de Jéhovah se réalisent toujours en temps et en heure ! Songe au moment précis où il a délivré les Israélites d’Égypte. Parlant du 14 Nisan 1513 av. n. è., Moïse a déclaré : « Et il arriva à la fin des quatre cent trente ans, oui il arriva, en ce jour-là même, que toutes les armées de Jéhovah sortirent du pays d’Égypte » (Ex. 12:40-42). Ces 430 ans ont débuté en 1943 av. n. è., quand l’alliance de Jéhovah avec Abraham a pris effet (Gal. 3:17, 18). Plus tard, Jéhovah a dit à Abraham : « Sache bien que ta semence deviendra résidente étrangère dans un pays qui ne sera pas le sien ; ils devront les servir et vraiment ceux-ci les affligeront pendant quatre cents ans » (Gen. 15:13 ; Actes 7:6). Ces 400 ans d’affliction ont manifestement commencé en 1913 av. n. è., quand Yishmaël s’est moqué d’Isaac le jour de son sevrage, et ils ont pris fin en 1513 av. n. è., quand les Israélites  sont sortis d’Égypte (Gen. 21:8-10 ; Gal. 4:22-29). Ainsi, quatre siècles à l’avance, Jéhovah avait fixé le moment précis de la délivrance de son peuple !

6. Pourquoi pouvons-nous être sûrs que Jéhovah sauvera ses serviteurs ?

6 Josué, un des Israélites libérés d’Égypte, a rappelé au peuple : « Vous savez bien de tout votre cœur et de toute votre âme que pas une parole n’a failli de toutes les bonnes paroles que vous a dites Jéhovah votre Dieu. Toutes se sont réalisées pour vous. Pas une seule parole d’entre elles n’a failli » (Jos. 23:2, 14). Soyons sûrs que la promesse de Jéhovah de nous délivrer lors de la grande tribulation ne faillira pas non plus. Mais si nous voulons survivre à la destruction de ce système, nous devons veiller.

IL EST ESSENTIEL DE VEILLER POUR SURVIVRE

7, 8. a) Dans l’Antiquité, quel était le rôle d’un veilleur, et quelle leçon pouvons-nous en tirer ? b) Que pouvait-il se passer si un veilleur s’endormait pendant sa garde ? Donne un exemple.

7 Un exemple tiré de l’histoire antique nous enseigne l’importance de veiller. À l’époque, beaucoup de grandes villes, telle Jérusalem, étaient entourées de murailles. Celles-ci offraient une protection physique contre les envahisseurs, et étaient pourvues de postes d’observation. Jour et nuit, des veilleurs étaient postés sur les murailles et aux portes. À l’approche d’un danger, ils devaient alerter les habitants de la ville (Is. 62:6). Ils devaient rester éveillés et attentifs : c’était une question de vie ou de mort (Ézék. 33:6).

8 L’historien juif Josèphe raconte qu’en l’an 70 les armées romaines ont pu s’emparer de la Tour Antonia, attenante à la muraille de Jérusalem, parce que les gardes postés aux portes s’étaient endormis ! De là, les Romains ont envahi le temple et l’ont incendié, ce qui a marqué le point culminant de la plus grande tribulation que Jérusalem et la nation juive aient jamais connue.

9. Aujourd’hui, qu’est-ce que la plupart des humains ne savent pas ?

9 De nos jours, la plupart des pays ont pour « veilleurs » des patrouilles frontalières et des systèmes de surveillance sophistiqués. Ils guettent toute intrusion dans leur territoire ou toute menace pour la sécurité nationale. Mais ces « veilleurs » ne repèrent que les menaces humaines provenant d’individus ou de gouvernements. Ils ignorent, et la plupart des humains aussi, l’existence et les activités du Royaume céleste de Dieu dirigé par Christ, ainsi que le rôle qu’il jouera dans le jugement imminent de toutes les nations (Is. 9:6, 7 ; 56:10 ; Dan. 2:44). Quant à nous, en étant spirituellement vigilants, nous serons prêts pour ce jour de jugement, quel que soit le moment où il viendra (Ps. 130:6).

NE TE LAISSE PAS DISTRAIRE

10, 11. a) À quoi devons-nous faire attention, et pourquoi ? b) Pourquoi es-tu convaincu que le Diable pousse les humains à ne pas écouter les prophéties ?

10 Imagine un garde qui est éveillé depuis le début de la nuit. En approchant de la fin de sa veille, il est épuisé et a tendance à s’endormir. De même, plus la fin de ce système de choses approche, plus il nous est difficile de rester éveillés. Comme il serait triste de ne pas continuer de veiller ! Examinons trois influences négatives qui pourraient affaiblir notre vigilance si nous ne faisions pas attention.

11 Le Diable plonge les humains dans l’indifférence spirituelle. Peu avant sa  mort, Jésus a mis en garde ses disciples par trois fois contre « le chef de ce monde » (Jean 12:31 ; 14:30 ; 16:11). Il savait que le Diable maintiendrait les humains dans des ténèbres mentales afin qu’ils minimisent la notion d’urgence omniprésente dans les prophéties divines (Tseph. 1:14). Satan aveugle les esprits par le moyen de l’empire universel de la fausse religion. Qu’as-tu remarqué dans tes conversations avec les gens ? Le Diable n’a-t-il pas déjà « aveuglé l’intelligence des incrédules » en ce qui concerne la fin prochaine de ce système de choses et le fait que Christ dirige actuellement le Royaume de Dieu ? (2 Cor. 4:3-6). Combien de fois entends-tu dire : « Ça ne m’intéresse pas » ? Quand nous essayons de leur expliquer où va le monde, la plupart des gens sont indifférents.

12. Pourquoi ne devons-nous pas nous laisser tromper par le Diable ?

12 Ne laisse pas l’indifférence ambiante te décourager ou te dissuader de veiller. Tu n’es pas dans l’ignorance. Paul a écrit à ses compagnons chrétiens : « Vous savez très bien vous-mêmes que le jour de Jéhovah vient », et il précise : « exactement comme un voleur dans la nuit » (lire 1 Thessaloniciens 5:1-6). Jésus nous a avertis : « Tenez-vous prêts, parce que c’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient » (Luc 12:39, 40). Bientôt, Satan dupera les humains en leur donnant un faux sentiment de « paix et [de] sécurité ». Il les amènera à penser que tout va bien sur la scène du monde. Et nous ? Il n’y a pas de raison pour que ce jour de jugement « [n]ous surprenne comme il surprendrait des voleurs », à condition de « demeur[er] éveillés et [de] rest[er] dans notre bon sens ». Nous devons donc lire la Parole de Dieu chaque jour et méditer sur ce que Jéhovah nous dit.

13. a) Quelle influence l’esprit du monde a-t-il sur les humains ? b) Comment éviter l’influence dangereuse du monde ?

13 L’esprit du monde provoque le sommeil spirituel. Accaparés par les affaires courantes de la vie, beaucoup ne sont pas « conscients de leur pauvreté spirituelle » (Mat. 5:3). Ils se laissent séduire par les attraits matériels du monde, qui flattent « le désir de la chair et le désir  des yeux » (1 Jean 2:16). De plus, l’industrie du spectacle encourage l’amour « des plaisirs », et les tentations s’intensifient d’année en année (2 Tim. 3:4). C’est pour cette raison que Paul a dit aux chrétiens de ne pas faire de « projets pour les désirs de la chair », qui provoquent le sommeil spirituel (Rom. 13:11-14).

14. Quel avertissement trouvons-nous en Luc 21:34, 35 ?

14 Plutôt que l’influence de l’esprit du monde, nous acceptons dans notre vie l’influence de l’esprit saint, par lequel Jéhovah nous donne une compréhension claire des évènements à venir [1] (1 Cor. 2:12). Toutefois, nous savons qu’il en faut peu pour devenir spirituellement somnolent : les choses ordinaires de la vie suffisent, si on les laisse prendre la place des activités spirituelles (lire Luc 21:34, 35). Des personnes pourraient se moquer de nous parce que nous veillons, mais ce n’est pas une raison pour perdre notre sentiment d’urgence (2 Pierre 3:3-7). Il nous faut fréquenter régulièrement nos compagnons chrétiens aux réunions de la congrégation, où l’esprit de Dieu est présent.

Fais-tu tout ton possible pour rester spirituellement vigilant ? (voir paragraphes 11-16).

15. Qu’est-il arrivé à Pierre, Jacques et Jean, et comment cela pourrait-il nous arriver à nous aussi ?

15 Notre chair imparfaite peut affaiblir notre détermination à rester vigilants. Jésus savait que les humains imparfaits ont tendance à succomber aux faiblesses de la chair. Songe à ce qui s’est passé la nuit précédant son exécution. Pour rester intègre, il avait besoin de prier son Père céleste de lui donner de la force. Il a demandé à Pierre, Jacques et Jean de « veille[r] » pendant qu’il prierait. Mais ces derniers ne saisissaient pas la gravité de ce qui allait arriver. Au lieu de rester aux aguets pour leur Maître, ils ont cédé à la chair et se sont endormis. Bien que fatigué lui aussi, Jésus est resté pleinement éveillé, priant son Père avec ardeur. C’est ce que ses compagnons auraient dû faire (Marc 14:32-41).

16. Selon Luc 21:36, que faire pour se tenir « éveillé » ?

16 Pour se tenir « éveill[é] » spirituellement, les bonnes intentions ne suffisent pas. Quelques jours avant l’incident du jardin de Gethsémané, Jésus avait dit aux mêmes disciples de supplier Jéhovah (lire Luc 21:36). Pour rester vigilants, nous devons donc nous aussi demeurer éveillés dans la prière (1 Pierre 4:7).

CONTINUE DE VEILLER

17. Comment nous préparer pour ce qui va arriver bientôt ?

17 Puisque, selon Jésus, la fin viendra « à une heure que [n]ous ne pens[ons] pas », ce n’est pas le moment de nous assoupir spirituellement, de poursuivre les illusions et les rêves que Satan et son monde proposent et vers lesquels notre chair est attirée (Mat. 24:44). Au fil des pages de la Bible, Dieu et Christ nous disent ce qu’ils nous réservent pour l’avenir proche et comment nous pouvons veiller. Nous devons nous soucier de notre spiritualité, de notre relation avec Jéhovah et des priorités liées au Royaume. Nous devons rester conscients de l’époque que nous vivons afin d’être prêts pour ce qui va arriver (Rév. 22:20). Notre vie en dépend !

^ [1] (paragraphe 14) Voir le chapitre 21 du livre Le Royaume de Dieu en action !