« Rendez [...] les choses de Dieu à Dieu » (MAT. 22:21).

CANTIQUES : 33137

1. Comment pouvons-​nous obéir à la fois à Dieu et aux gouvernements humains ?

LA PAROLE DE DIEU nous dit d’obéir aux gouvernements humains, mais elle enseigne aussi que nous devons obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes (Actes 5:29 ; Tite 3:1). Est-​ce contradictoire ? Pas du tout ! Le principe de la soumission relative nous aide à comprendre ces commandements et à y obéir. Jésus l’a résumé ainsi : « Rendez donc les choses de César à César [1], mais les choses de Dieu à Dieu » (Mat. 22:21). Comment suivons-​nous cette instruction ? Nous nous soumettons à l’autorité du gouvernement sous lequel nous vivons en obéissant à ses lois, en respectant ses représentants et en payant les impôts qu’il réclame (Rom. 13:7). Mais s’il nous demande de désobéir à Dieu, nous refusons respectueusement.

2. Comment montrons-​nous que nous ne prenons pas parti dans les affaires politiques du monde ?

2 Nous rendons à Dieu ce qui lui revient de droit notamment en restant neutres dans les affaires politiques du monde (Is. 2:4). Ainsi, nous ne nous opposons pas aux gouvernements humains, auxquels Jéhovah permet d’exister, ni n’encourageons le patriotisme ou le nationalisme (Rom. 13:1, 2). Nous ne faisons  pas partie de groupes de pression, nous n’essayons pas de changer les gouvernements et, lors d’élections politiques, nous ne nous présentons pas pour être élus et ne votons pas pour un candidat.

3. Pourquoi devons-​nous rester neutres ?

3 La Bible donne plusieurs raisons pour lesquelles Dieu nous demande de rester neutres. Par exemple, en « ne f[aisant] pas partie du monde », c’est-à-dire en restant à l’écart de la politique et des guerres, nous suivons les enseignements et l’exemple de son Fils, Jésus Christ (Jean 6:15 ; 17:16). Nous devons rester neutres afin d’être de fidèles sujets du Royaume de Dieu. Autrement, comment pourrions-​nous avoir la conscience nette quand nous prêchons la bonne nouvelle selon laquelle seul le Royaume de Dieu peut résoudre les problèmes de l’humanité ? De plus, contrairement aux fausses religions qui divisent leurs membres en se mêlant de politique, le vrai culte préserve notre unité internationale en nous aidant à rester neutres (1 Pierre 2:17).

4. a) Pourquoi peut-​on penser que cela va devenir de plus en plus difficile de rester neutres ? b) Pourquoi devons-​nous nous préparer maintenant à rester neutres ?

4 Là où nous vivons, le climat politique est peut-être calme, en apparence tolérant à l’égard du vrai culte. Toutefois, à mesure que le système de Satan approche de sa fin, nous pouvons nous attendre à ce qu’il soit de plus en plus difficile de rester neutres. Étant rempli d’individus « sans esprit d’entente » et « entêtés », le monde va se diviser encore davantage (2 Tim. 3:3, 4). Dans certains pays, la neutralité de nos frères a déjà été mise à l’épreuve de façon inattendue à cause d’un changement politique soudain. Vois-​tu pourquoi nous avons besoin de renforcer dès maintenant notre détermination à rester neutres ? Si nous attendons d’être face à une situation difficile, nous pourrions faire des compromissions et transiger avec la neutralité chrétienne. Aussi, comment nous préparer à rester neutres dans un monde divisé ? Examinons quatre moyens d’y arriver.

CONSIDÈRE LES GOUVERNEMENTS HUMAINS COMME JÉHOVAH LES CONSIDÈRE

5. Que pense Jéhovah des gouvernements humains ?

5 Le premier moyen de rester neutre est de considérer les systèmes politiques comme Jéhovah les considère. Bien que certains paraissent justes, Jéhovah n’a jamais prévu que des humains dominent d’autres humains (Jér. 10:23). Les gouvernements encouragent le nationalisme, qui divise la famille humaine. Même les meilleurs dirigeants sont incapables de résoudre tous les problèmes. De plus, depuis 1914, les gouvernements sont entrés en rivalité avec le Royaume de Dieu, qui exécutera bientôt le jugement sur les nations en les détruisant (lire Psaume 2:2, 7-9).

6. Comment devons-​nous nous comporter vis-à-vis des personnes qui nous gouvernent ?

6 Dieu laisse subsister la structure politique du monde parce qu’elle offre une certaine stabilité, qui nous permet de prêcher la bonne nouvelle du Royaume (Rom. 13:3, 4). Dieu nous demande même de prier pour ceux qui gouvernent, surtout quand leurs décisions pourraient avoir une incidence sur notre culte (1 Tim. 2:1, 2). En cas d’injustice, nous en appelons aux autorités gouvernementales, comme l’apôtre Paul l’a fait (Actes 25:11). Bien que la Bible enseigne que l’adversaire de Dieu, Satan, a pouvoir sur les systèmes politiques, elle ne dit pas qu’il tient chaque dirigeant ou responsable dans sa main (Luc 4:5, 6). Gardons-​nous donc de laisser entendre  qu’un dirigeant en particulier est manipulé par le Diable. Quand nous avons affaire « aux gouvernements et aux autorités », nous « ne parl[ons] en mal de personne » (Tite 3:1, 2).

7. Que devons-​nous nous empêcher de penser ?

7 Nous obéissons à Dieu en n’ayant pas de préférence pour un candidat, un parti ou une idéologie, qu’ils semblent soutenir nos intérêts ou pas. Comment notre neutralité pourrait-​elle être éprouvée sous ce rapport ? Imagine qu’un soulèvement populaire tente de renverser un régime oppressif, qui fait souffrir aussi les serviteurs de Dieu. Même sans défiler avec les contestataires, se pourrait-​il que nous soyons avec eux en pensée ? (Éph. 2:2). Nous devons rester neutres non seulement en paroles et en actions, mais aussi dans notre cœur.

SOIS « PRUDENT » ET POURTANT « INNOCENT »

8. Lorsque c’est difficile de rester neutres, comment être « prudents » et pourtant « innocents » ?

8 Le deuxième moyen de rester neutres est d’être « prudents comme des serpents et pourtant innocents comme des colombes » face à des situations difficiles (lire Matthieu 10:16, 17). Nous nous montrons prudents en anticipant les dangers et innocents en ne permettant pas qu’ils nous mènent à des compromissions. Considérons quelques obstacles possibles et la manière d’y faire face.

9. Comment être prudents dans nos conversations ?

9 Les conversations. Nous devons être prudents quand des questions politiques surgissent. Par exemple, quand tu présentes le message du Royaume, ne vante pas ni ne critique les idées d’un dirigeant ou d’un parti. Essaie d’établir un terrain d’entente avec ton interlocuteur en orientant la discussion sur le problème de fond plutôt que sur une solution politique. Ensuite, montre à l’aide de la Bible comment le gouvernement de Dieu réglera ce problème d’une manière complète et définitive. Si des questions sensibles comme le mariage homosexuel ou l’avortement sont soulevées, défends les normes de Dieu et explique comment nous les suivons personnellement. Durant la discussion, reste strictement neutre par rapport aux aspects politiques de ces questions. Nous ne prenons pas position si notre interlocuteur nous dit que telle loi devrait être créée, annulée ou modifiée, et nous n’insistons pas pour qu’il adopte notre point de vue.

10. Comment rester neutres quand nous regardons ou lisons des informations dans les médias ?

10 Les médias. Souvent, les « informations » sont présentées de façon partiale. Les médias sont parfois un outil du système politique. Dans les pays où ils sont sous contrôle de l’État, leurs informations ont un parti pris évident ; mais même dans les pays dits libres, les chrétiens doivent veiller à ne pas adopter la tendance d’un journaliste. Demande-​toi : « Est-​ce que j’aime écouter un certain journaliste parce que j’adhère à son opinion politique ? » Si oui, tu pourrais rechercher une source d’informations plus objective. En tout cas, il est sage de limiter la consultation de médias qui mettent en avant un programme politique, et de comparer ce que tu entends avec « le modèle des paroles salutaires » contenu dans la Bible (2 Tim. 1:13).

11. Si nos biens matériels sont très importants pour nous, pourquoi risquons-​nous de ne pas rester neutres ?

11 Le matérialisme. Si nous sommes attachés à nos biens, nous risquons de transiger avec la neutralité chrétienne dans les épreuves. C’est ce qu’ont fait  plusieurs Témoins du Malawi persécutés dans les années 70, comme le raconte Ruth : « Ils n’ont pas pu renoncer à leur vie confortable. Ils sont partis en exil avec nous. Mais plus tard, ils se sont inscrits au parti politique pour retourner chez eux, parce qu’ils ne supportaient pas le manque de confort du camp de réfugiés. » En revanche, la grande majorité des serviteurs de Dieu restent neutres malgré les pressions économiques, voire la perte de tout ce qu’ils possèdent (Héb. 10:34).

12, 13. a) Que pense Jéhovah des humains ? b) Comment savoir si nous devenons trop fiers de notre pays ?

12 Une fierté excessive. Les gens ont tendance à se vanter de leur race, de leur tribu, de leur culture, de leur ville ou de leur pays. Toutefois, nous savons qu’une telle fierté est contraire à la pensée de Jéhovah sur la famille humaine et la domination de l’homme par l’homme. Bien sûr, Dieu ne nous demande pas de renoncer à notre culture. Les différences culturelles reflètent la magnifique diversité de la famille humaine. Mais rappelons-​nous qu’aux yeux de Dieu, tous les humains sont égaux (Rom. 10:12).

13 Une fierté excessive de son pays est au cœur du nationalisme et pourrait être le premier pas vers une compromission. Les chrétiens ne sont pas immunisés contre ce sentiment. Même des membres de la congrégation du Ier siècle ont fait preuve de discrimination envers leurs frères en raison de leur nationalité (Actes 6:1). Comment savoir si nous commençons à nourrir une fierté excessive ? Admettons qu’un frère ou une sœur originaire d’un autre pays te fasse une suggestion. La rejetterais-​tu en te disant aussitôt : « Chez nous, on fait mieux les choses » ? Nous devrions plutôt tous appliquer ce conseil inspiré : « Estim[ez], avec humilité, que les autres sont supérieurs à vous » (Phil. 2:3).

FORTIFIE-​TOI GRÂCE À JÉHOVAH

14. Comment la prière peut-​elle nous aider ? Donne un exemple biblique.

14 Le troisième moyen de rester neutre est de se fortifier grâce à Jéhovah. Demande-​lui de l’esprit saint, qui peut te donner la patience et la maîtrise de soi, qualités nécessaires pour affronter un gouvernement peut-être corrompu ou injuste. Tu peux aussi demander à Jéhovah de la sagesse pour reconnaître et surmonter les situations susceptibles de te faire transiger avec la neutralité (Jacq. 1:5). Si tu es emprisonné ou puni d’une autre manière parce que tu prends fermement position pour le vrai culte, prie pour avoir la force de défendre ta foi avec hardiesse et d’endurer n’importe quelle persécution (lire Actes 4:27-31).

15. Comment la Bible peut-​elle nous aider à rester neutres ? (voir aussi l’encadré « La Parole de Dieu a renforcé leur conviction »).

15 Jéhovah peut te fortifier par sa Parole. Médite sur des versets qui t’aideront à rester neutre dans les épreuves. Apprends-​les par cœur dès maintenant pour qu’ils te soutiennent si un jour tu n’as pas accès à une bible. La Parole de Dieu peut aussi renforcer ton espérance dans les bienfaits futurs du Royaume. Cette espérance est essentielle pour endurer la persécution (Rom. 8:25). Choisis des versets décrivant les bienfaits que tu as particulièrement hâte de connaître, et imagine-​toi en train de profiter de ces bienfaits dans le Paradis.

IMITE LES SERVITEURS DE JÉHOVAH INTÈGRES

16, 17. À quoi peuvent nous servir les exemples de serviteurs de Jéhovah qui sont restés neutres ? (voir illustration du titre).

16 Le quatrième moyen de rester neutre est de songer aux fidèles serviteurs de Jéhovah. Leurs exemples peuvent nous donner la sagesse et la force nécessaires  pour endurer. Shadrak, Méshak et Abed-Négo ont refusé d’adorer une image représentant l’État babylonien (lire Daniel 3:16-18). Leur détermination donne aujourd’hui aux Témoins le courage de refuser d’adorer le drapeau du pays dans lequel ils vivent. Jésus aussi est resté totalement à l’écart des conflits politiques et sociaux du monde. Sachant l’effet que son exemple aurait sur les autres, il a exhorté ses disciples ainsi : « Prenez courage ! J’ai vaincu le monde » (Jean 16:33).

17 De nombreux Témoins des temps modernes sont restés neutres. Certains ont subi des violences physiques et l’emprisonnement, et sont même morts pour leur foi. Leurs exemples peuvent t’aider, comme ils ont aidé Barış, qui vit en Turquie. Il a déclaré : « Franz Reiter est un jeune frère qui a été exécuté parce qu’il refusait d’entrer dans l’armée de Hitler. La lettre qu’il a écrite à sa mère le soir avant sa mort exprimait une foi et une confiance exceptionnelles en Jéhovah. J’ai décidé de suivre son exemple si je vivais une épreuve du même genre [2]. »

18, 19. a) Comment les frères et sœurs de ta congrégation peuvent-​ils t’aider à rester neutre ? b) Qu’es-​tu bien décidé à faire ?

18 Le soutien vient aussi des frères et sœurs de ta congrégation. Si ta neutralité est éprouvée, parles-​en aux anciens et recherche leurs conseils mûrs, basés sur la Bible. Les membres de la congrégation t’encourageront s’ils savent quelles épreuves tu rencontres. Demande-​leur de prier pour toi. Bien sûr, si nous voulons que nos frères nous soutiennent et prient pour nous, nous devrions le faire pour eux (Mat. 7:12). L’article « Témoins de Jéhovah emprisonnés en raison de leur foi (par pays) », disponible sur jw.org sous l’onglet SALLE DE PRESSE > ACTUALITÉS JURIDIQUES, te permettra d’être précis dans tes prières. On y trouve des liens vers des listes de Témoins actuellement emprisonnés pour leur foi. Choisis certains noms et prie pour que ces frères et sœurs aient le courage de rester intègres (Éph. 6:18-20).

19 Ne soyons pas surpris si, à mesure que leur fin approche, les gouvernements humains tolèrent de moins en moins notre fidélité envers Jéhovah et son Royaume. Renforçons donc maintenant notre détermination à rester neutres dans un monde divisé.

^ [1] (paragraphe 1) Ici, Jésus a mentionné César, le plus haut dirigeant humain de l’époque, pour symboliser l’autorité civile, l’État.

^ [2] (paragraphe 17) Voir Les Témoins de Jéhovah, prédicateurs du Royaume de Dieu, p. 662 ; et l’encadré « Mort pour l’honneur de Dieu », dans le chapitre 14 du livre Le Royaume de Dieu en action !