« Revêtez-​vous de la personnalité nouvelle » (COL. 3:10).

CANTIQUES : 43, 106

1, 2. a) Pourquoi nous est-​il possible de revêtir la personnalité nouvelle ? b) Quelles qualités de la personnalité nouvelle sont citées en Colossiens 3:10-14 ?

« LA PERSONNALITÉ nouvelle. » On trouve cette expression deux fois dans Les Saintes Écritures. Traduction du monde nouveau (Éph. 4:24 ; Col. 3:10). Elle désigne la personnalité qui est « créée selon la volonté de Dieu ». Il nous est possible de développer en nous cette personnalité nouvelle. Pourquoi ? Parce que Jéhovah nous a créés à son image, donc nous avons la capacité d’imiter ses belles qualités (Gen. 1:26, 27 ; Éph. 5:1).

2 Mais comme nous avons hérité de l’imperfection, nous avons parfois de mauvais désirs. Nous sommes également influencés par notre entourage. Mais, avec l’aide compatissante de Jéhovah, nous pouvons réussir à devenir le genre de personnes qu’il veut que nous soyons. Pour renforcer notre volonté d’atteindre ce but, nous allons examiner plusieurs qualités de la personnalité nouvelle (lire Colossiens 3:10-14). Nous verrons aussi comment manifester ces qualités dans notre ministère.

 « VOUS ÊTES TOUS UN »

3. Cite une qualité remarquable de la personnalité nouvelle.

3 Parmi les qualités qui font partie de la personnalité nouvelle, Paul en décrit une très importante : l’impartialité. Il dit : « Il n’y a plus de Grec ni de Juif, de circoncision ni d’incirconcision, d’étranger, de Scythe *, d’esclave, d’homme libre. » En effet, dans la congrégation, on devrait être impartial en ne faisant pas de distinction de race, de nationalité ou de niveau social. Pourquoi ? Parce que les vrais disciples de Jésus sont « tous un » (Col. 3:11 ; Gal. 3:28).

4. a) Comment les serviteurs de Jéhovah doivent-​ils traiter les autres ? b) Quelle situation rend l’unité chrétienne très difficile ?

4 Quelqu’un qui a revêtu la personnalité nouvelle respecte et honore les autres, même s’ils n’ont pas la même religion que lui, et peu importe leurs origines sociales ou raciales (Rom. 2:11). Dans certaines régions du monde, faire cela peut être très difficile. Par exemple, en Afrique du Sud, beaucoup de Témoins habitent toujours des zones qui, dans le passé, ont été séparées selon les races : quartiers de Blancs, townships réservés aux Noirs, ou quartiers réservés aux métis. Alors, pour encourager les frères et sœurs à « s’élargir », le Collège central a approuvé en octobre 2013 une opération de jumelage qui permettrait aux Témoins de mieux se connaître les uns les autres (2 Cor. 6:13). De quoi s’agit-​il ?

5, 6. a) En quoi consiste le jumelage qui a été mis en place en Afrique du Sud ? (voir l’illustration du titre). b) Quels sont les résultats de ce jumelage ?

5 Ce jumelage consiste à proposer aux congrégations de langues ou de races différentes de s’associer par deux pour passer du temps ensemble certains week-ends. Les frères et sœurs prêchent et assistent aux réunions ensemble, et s’invitent les uns chez les autres. Des centaines de congrégations ont déjà participé à ce jumelage, et le Béthel a reçu beaucoup de commentaires positifs, même de la part de non-Témoins. Par exemple, un ministre religieux a écrit : « Je ne suis pas Témoin, mais j’ai envie de dire que votre œuvre de prédication est incroyablement bien organisée, et que chez vous, il y a l’unité raciale. » Quel a été l’effet sur les Témoins ?

6 Voyons le cas de Noma, une sœur dont la langue est le xhosa. Au début, elle s’inquiétait à l’idée de recevoir dans son logement modeste des Blancs de la congrégation anglaise. Mais après avoir prêché avec eux et avoir été reçue chez eux, elle s’est exclamée : « Ce sont des gens normaux, des gens comme nous ! » Alors, quand cela a été au tour de la congrégation xhosa d’inviter la congrégation anglaise, Noma a invité des frères et sœurs à manger chez elle. Parmi ses invités blancs, il y avait un ancien. Noma a raconté plus tard : « Ça m’a touchée qu’il veuille bien s’asseoir sur une caisse en plastique, près du sol. » Grâce à ce jumelage toujours en cours, beaucoup de Témoins se font de nouveaux amis, et ils ont envie de continuer à s’élargir en apprenant à connaître ceux qui sont différents d’eux.

« LES TENDRES AFFECTIONS DE LA COMPASSION ET LA BONTÉ »

7. Pourquoi y a-​t-​il constamment besoin de manifester de la compassion ?

7 Tant que le monde de Satan existera, nous subirons des épreuves, comme le chômage, les maladies graves, la persécution, les catastrophes naturelles, ou la  perte de nos biens à cause de la criminalité. Pour nous soutenir les uns les autres dans ces situations, nous devons manifester une compassion sincère. Une tendre compassion nous poussera à des actes de bonté (Éph. 4:32). Ces qualités de la personnalité nouvelle nous aideront à imiter Dieu en consolant les autres (2 Cor. 1:3, 4).

8. Quels peuvent être les heureux résultats de la compassion et de la bonté envers tous dans la congrégation ? Donne un exemple.

8 Comment manifester une bonté encore plus grande aux étrangers ou aux défavorisés de notre congrégation ? Nous devons leur proposer notre amitié et leur faire sentir qu’ils sont précieux dans la congrégation (1 Cor. 12:22, 25). Prenons le cas de Dannykarl, qui a émigré des Philippines au Japon. À son travail, il n’était pas aussi bien traité que les employés japonais. Un jour, il a assisté à une réunion des Témoins de Jéhovah. Il raconte : « Presque tous les assistants étaient Japonais, pourtant ils m’ont tous accueilli gentiment, comme si on se connaissait depuis longtemps. » La bonté que les frères et sœurs ont continué de manifester à Dannykarl l’a aidé à faire des progrès spirituels. Il s’est fait baptiser, et aujourd’hui il est ancien dans sa congrégation. Les autres anciens considèrent que lui et sa femme, Jennifer, sont une bénédiction pour la congrégation : « Ce sont des pionniers qui mènent une vie très simple, des exemples pour ce qui est de chercher d’abord le Royaume » (Luc 12:31).

9, 10. Quels peuvent être les heureux résultats de la compassion dans la prédication ? Donne des exemples.

9 En prêchant le message du Royaume, nous avons une excellente occasion de faire du bien à tous (Gal. 6:10). Par compassion pour les immigrés, beaucoup de Témoins font l’effort d’apprendre une langue étrangère (1 Cor. 9:23). Il en résulte de grands bienfaits. Par exemple, Tiffany, une pionnière, a appris le swahili pour soutenir une congrégation de Brisbane (Australie). Même si elle a eu du mal à apprendre, cela a enrichi sa vie. Elle s’exclame : « Si vous rêvez d’avoir un ministère passionnant, alors le service dans une congrégation étrangère est fait pour vous ! C’est comme voyager sans quitter votre ville. On fait l’expérience de notre fraternité mondiale et on touche du doigt le miracle de son unité. »

Qu’est-​ce qui pousse les proclamateurs à aider les immigrés ? (voir le paragraphe 10).

10 Une famille du Japon a fait quelque chose de semblable. Sakiko, la fille, raconte : « Dans les années 1990, nous rencontrions souvent des immigrés brésiliens quand nous prêchions. Quand nous leur montrions des versets dans leur bible  en portugais, par exemple Révélation 21:3, 4 ou Psaume 37:10, 11, 29, ils étaient très attentifs, et parfois même avaient les larmes aux yeux. » La réaction de ces immigrés a éveillé la compassion de cette famille : « En voyant leur faim spirituelle, nous avons commencé à apprendre le portugais. » Plus tard, Sakiko et ses parents ont participé à former une congrégation portugaise. Au cours des années, ils ont aidé de nombreux immigrés à devenir Témoins de Jéhovah. Sakiko ajoute : « Ça nous a demandé beaucoup d’énergie d’apprendre le portugais, mais les bienfaits dépassent largement nos efforts. Nous remercions mille fois Jéhovah ! » (lire Actes 10:34, 35).

« REVÊTEZ-​VOUS D’HUMILITÉ »

11, 12. a) Pourquoi est-​ce important d’avoir la bonne motivation pour revêtir la personnalité nouvelle ? b) Qu’est-​ce qui nous aidera à rester humbles ?

11 Qu’est-​ce qui doit nous motiver à revêtir la personnalité nouvelle ? L’envie d’honorer Jéhovah, et non d’avoir l’admiration d’autres humains. N’oublions pas que même un ange parfait a péché parce qu’il est devenu orgueilleux (cf. Ézék. 28:17). Alors pour des humains pécheurs, c’est encore plus difficile de ne pas devenir orgueilleux et arrogants ! Malgré tout, c’est possible de se revêtir d’humilité. Grâce à quoi ?

12 Pour rester humbles, prenons du temps chaque jour pour méditer sur ce que nous lisons dans la Bible (Deut. 17:18-20). En particulier, réfléchissons sur les enseignements de Jésus et sur son magnifique exemple d’humilité (Mat. 20:28). Il était tellement humble qu’il a même lavé les pieds de ses apôtres ! (Jean 13:12-17). De plus, demandons souvent à Dieu de l’esprit saint pour qu’il nous aide à ne pas nous sentir supérieurs aux autres (Gal. 6:3, 4 ; Phil. 2:3).

13. Quels sont les bienfaits de l’humilité ?

13 (Lire Proverbes 22:4.) Nous devons tous être humbles parce que Jéhovah le veut. L’humilité apporte de grands bienfaits. En effet, si nous sommes humbles, nous contribuons à la paix et à l’unité de la congrégation. Et nous bénéficions de la faveur imméritée de Dieu. L’apôtre Pierre nous a conseillé de nous revêtir d’humilité les uns envers les autres, « parce que Dieu s’oppose aux orgueilleux », mais qu’« aux humbles il donne la faveur imméritée » (1 Pierre 5:5).

« REVÊTEZ-​VOUS DE DOUCEUR ET DE PATIENCE »

14. Qui est le plus grand exemple de douceur et de patience ?

14 Dans le monde actuel, les gens doux et patients sont souvent considérés comme faibles. Quelle idée fausse ! Ces qualités viennent de la Personne la plus puissante de l’univers. En effet, Jéhovah est le plus grand exemple de douceur et de patience qui existe (2 Pierre 3:9). Il n’y a qu’à voir comment il a réagi, par l’intermédiaire de ses anges, quand Abraham et Lot ont discuté ses décisions (Gen. 18:22-33 ; 19:18-21). De plus, il a supporté le peuple israélite rebelle pendant plus de 1 500 ans (Ézék. 33:11).

15. Quel exemple de douceur et de patience Jésus a-​t-​il laissé ?

15 Jésus aussi était « doux de caractère » (Mat. 11:29). Avec beaucoup de patience, il a supporté les défauts de ses disciples. Pendant tout son ministère, il a subi les critiques injustes de ses ennemis religieux. Malgré cela, il est resté doux et patient jusqu’à son exécution non méritée. Pendant qu’il souffrait atrocement sur le poteau, il a supplié son Père de pardonner à ses bourreaux,  en expliquant : « Ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23:34). Quel exemple extraordinaire de douceur et de patience dans la souffrance et l’angoisse ! (lire 1 Pierre 2:21-23).

16. Comment nous montrer doux et patients ?

16 Comment nous montrer doux et patients ? Voici ce que Paul a recommandé : « Continuez à vous supporter les uns les autres et à vous pardonner volontiers les uns aux autres, si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre. Tout comme Jéhovah vous a pardonné volontiers, vous aussi faites de même » (Col. 3:13). En effet, il faut de la douceur et de la patience pour supporter et pardonner. Mais ainsi nous favorisons et nous protégeons l’unité de la congrégation.

17. Pourquoi la douceur et la patience sont-​elles importantes ?

17 La douceur et la patience ne sont pas des qualités facultatives pour les chrétiens. Ce sont des qualités obligatoires pour pouvoir être sauvés (Mat. 5:5 ; Jacq. 1:21). Plus important, grâce à ces qualités, nous honorons Jéhovah et nous aidons les autres à suivre les conseils bibliques (Gal. 6:1 ; 2 Tim. 2:24, 25).

« REVÊTEZ-​VOUS DE L’AMOUR »

18. Quel lien y a-​t-​il entre l’amour et l’impartialité ?

18 Toutes les qualités que nous venons d’étudier sont étroitement liées à l’amour. Prenons l’impartialité. Aux chrétiens qui favorisaient les riches en les traitant mieux que les pauvres, Jacques a expliqué qu’ils violaient la loi royale, « Tu dois aimer ton prochain comme toi-​même ». Puis il a ajouté : « Si vous continuez à faire du favoritisme, vous commettez un péché » (Jacq. 2:8, 9). L’amour ne fait pas de discrimination basée sur l’instruction, la race ou le niveau social. Nous ne devons pas faire semblant d’être impartiaux : l’impartialité doit faire vraiment partie de notre personnalité.

19. Pourquoi est-​ce important de se revêtir de l’amour ?

19 De plus, l’amour est « patient et bon » et « ne se gonfle pas d’orgueil » (1 Cor. 13:4). Il faut de la patience, de la bonté et de l’humilité pour continuer de prêcher le message du Royaume à notre prochain (Mat. 28:19). Ces qualités nous aident aussi à mieux nous entendre avec tous les frères et sœurs de la congrégation. Quel est le bienfait de cet amour impartial, patient, bon et humble ? L’unité dans les congrégations, une unité qui fait honneur à Jéhovah et qui attire des personnes vers lui. Ce n’est donc pas pour rien que la description de la personnalité nouvelle se termine par cette vérité puissante : « Outre toutes ces choses, revêtez-​vous de l’amour, car c’est un lien d’union parfait » (Col. 3:14).

« VOUS DEVEZ ÊTRE RENOUVELÉS »

20. a) Quelles questions devrions-​nous nous poser, et pourquoi ? b) Quelle époque avons-​nous hâte de vivre ?

20 Chacun de nous devrait se demander : « Que puis-​je faire de plus pour me dépouiller de la vieille personnalité et ne pas la remettre ? » Supplions Jéhovah de nous aider et faisons de vigoureux efforts pour chasser tout état d’esprit ou toute façon d’agir qui nous empêcherait d’hériter du Royaume de Dieu (Gal. 5:19-21). Demandons-​nous aussi : « Est-​ce que je continue de renouveler mon état d’esprit pour plaire à Jéhovah ? » (Éph. 4:23, 24). Tant que nous serons imparfaits, nous devrons toujours faire des efforts pour revêtir et garder la personnalité nouvelle. Comme la vie sera formidable quand tout le monde sera revêtu parfaitement de la personnalité nouvelle !

^ § 3 Aux temps bibliques, certains considéraient les Scythes comme des gens peu civilisés, et ils les méprisaient.