PAUL, inspiré par Dieu, a mentionné neuf qualités qui résultent de l’action de l’esprit saint (Gal. 5:22, 23). Il a présenté ces qualités comme formant un tout : « le fruit de l’esprit * ». Ce fruit fait partie de la « personnalité nouvelle » (Col. 3:10). Tout comme un arbre produit du fruit si on s’en occupe bien, une personne manifeste le fruit de l’esprit saint si cet esprit agit librement dans sa vie (Ps. 1:1-3).

Le premier aspect du fruit de l’esprit est une qualité très précieuse : l’amour. Pourquoi est-​elle si précieuse ? Paul a dit que sans l’amour, il n’était « rien » (1 Cor. 13:2). Mais qu’est-​ce que l’amour exactement ? Et comment pouvons-​nous développer cette qualité et la manifester dans notre vie de tous les jours ?

COMMENT L’AMOUR SE MANIFESTE

L’amour est difficile à définir, mais la Bible décrit comment quelqu’un qui a de l’amour pense et agit. Par exemple, il est « patient et bon », il « se réjouit avec la vérité » et il « supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout ». Il a aussi une affection profonde, un intérêt sincère et un tendre attachement pour les autres. Par contre, quelqu’un qui manque d’amour est jaloux, orgueilleux, égoïste, rancunier et a un comportement inconvenant. Contrairement à tout cela, l’amour que nous voulons avoir « ne cherche pas ses propres intérêts » (1 Cor. 13:4-8).

JÉHOVAH ET JÉSUS, DES EXEMPLES PARFAITS D’AMOUR

« Dieu est amour. » En effet, Jéhovah est la personnification de l’amour (1 Jean 4:8). Toutes ses œuvres et ses manières d’agir le prouvent. Son plus bel acte d’amour a été d’envoyer Jésus souffrir et mourir pour nous. L’apôtre Jean a déclaré : « Par là a été manifesté dans notre cas l’amour de Dieu, parce que Dieu a envoyé son Fils unique-engendré dans le monde pour que nous puissions obtenir la vie par son intermédiaire. L’amour est à cet égard, non pas que nous avons aimé Dieu, mais qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme sacrifice propitiatoire pour nos péchés » (1 Jean 4:9, 10). Grâce à l’amour de Dieu, nous pouvons obtenir le pardon, une espérance et la vie.

Jésus a prouvé son amour pour les humains en acceptant de sacrifier sa vie humaine pour faire la volonté de Dieu. Paul a écrit : « [Jésus] dit : “Vois ! Je suis venu pour faire ta volonté.” [...] Par cette “volonté”-​là, nous avons été sanctifiés grâce à l’offrande du corps de Jésus Christ une fois pour toutes » (Héb. 10:9, 10). Aucun humain ne peut faire preuve d’un plus grand amour. Jésus a dit : « Personne n’a de plus grand amour que celui-ci : que quelqu’un livre son âme pour ses amis » (Jean 15:13).  Mais nous sommes imparfaits : alors, pouvons-​nous imiter l’amour de Jéhovah et de Jésus ? Oui ! Voyons comment.

« CONTINUEZ À MARCHER DANS L’AMOUR »

Paul nous recommande : « Devenez [...] des imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés, et continuez à marcher dans l’amour, tout comme le Christ aussi vous a aimés et s’est livré lui-​même pour vous » (Éph. 5:1, 2). Nous « continu[ons] à marcher dans l’amour » en manifestant cette qualité dans chaque aspect de notre vie, par des actes, et pas seulement par des paroles. Jean a écrit : « Petits enfants, aimons, non pas en parole ni avec la langue, mais en action et vérité » (1 Jean 3:18). Par exemple, si nous marchons dans l’amour pour Dieu et pour notre prochain, nous aurons envie de faire connaître la « bonne nouvelle du royaume » (Mat. 24:14 ; Luc 10:27). Une autre façon de marcher dans l’amour est de se montrer patient, bon et prêt à pardonner. C’est pourquoi la Bible nous donne ce conseil : « Tout comme Jéhovah vous a pardonné volontiers, vous aussi faites de même » (Col. 3:13).

Mais il ne faut pas confondre amour et sentimentalisme. Par exemple, pour calmer son enfant qui pleure, un parent trop sentimental cède à tous ses caprices. Par contre, un parent qui aime vraiment son enfant sait être ferme quand c’est nécessaire. De même, Dieu est amour, mais il « discipline » ceux qu’il aime (Héb. 12:6). Si nous marchons dans l’amour, nous saurons nous aussi reprendre quelqu’un qui a mal agi (Prov. 3:11, 12). Bien sûr, quand nous reprenons quelqu’un, n’oublions pas que nous sommes pécheurs nous aussi et que nous avons tendance à manquer d’amour. Nous avons donc tous des domaines où nous devons manifester plus d’amour. Comment y arriver ? Considérons trois moyens.

COMMENT CULTIVER L’AMOUR

Premièrement, demandons à Dieu son esprit saint, qui produit l’amour. Jésus a dit que Jéhovah donne « de l’esprit saint à ceux qui le lui demandent » (Luc 11:13). Si nous prions pour recevoir de l’esprit saint et si nous nous efforçons de « continue[r] à marcher par l’esprit », nos actions seront de plus en plus marquées par l’amour (Gal. 5:16). Par exemple, si tu es ancien dans ta congrégation, tu peux demander de l’esprit saint pour donner des conseils bibliques avec amour. Ou si tu es parent, tu peux demander de l’esprit saint pour discipliner tes enfants non pas sous le coup de la colère, mais avec amour.

Deuxièmement, réfléchissons à l’amour que Jésus a montré même quand on lui faisait du mal (1 Pierre 2:21, 23). C’est particulièrement utile quand nous nous sentons blessés ou traités injustement. Demandons-​nous alors : « Que ferait Jésus à ma place ? » Se poser cette question a aidé une sœur du nom de Leigh à réfléchir avant d’agir. Elle raconte : « Un jour, une collègue de travail a envoyé à d’autres collègues un e-mail dans lequel elle me critiquait, moi et ma façon de travailler. Ça m’a profondément blessée. Mais je me suis demandé : “Comment imiter Jésus dans ma manière de réagir ?” J’ai alors décidé de passer sur l’affaire plutôt que d’en faire toute une histoire. Plus tard, j’ai appris que la collègue en question avait un grave problème de santé qui la stressait beaucoup. J’en ai conclu qu’elle ne pensait sans doute pas vraiment ce qu’elle avait écrit. Réfléchir à l’amour que Jésus manifestait même quand on lui faisait du mal m’a aidée à montrer le même genre d’amour à ma collègue. » Oui, si nous imitons Jésus, nous agirons toujours avec amour.

Troisièmement, cultivons l’amour qui pousse à faire des sacrifices pour les autres, cet amour qui caractérise les vrais chrétiens (Jean 13:34, 35). D’ailleurs, la Bible nous encourage à développer en nous la même « attitude  mentale » que Jésus : en quittant le ciel, « il s’est vidé lui-​même » et il a été prêt à mourir pour nous (Phil. 2:5-8). Si nous imitons un tel amour, nos pensées et nos sentiments ressembleront davantage à ceux de Jésus, et nous nous sentirons poussés à donner la priorité aux intérêts des autres. Quels bienfaits supplémentaires en retirerons-​nous ?

LES BIENFAITS

Quand nous manifestons l’amour, les bienfaits sont immenses. Citons-​en deux :

Quels bienfaits retirons-​nous en manifestant l’amour ?

  • UNE FAMILLE INTERNATIONALE : En raison de notre amour les uns pour les autres, nous savons que, quelle que soit la congrégation où nous allons dans le monde, les frères et sœurs nous accueilleront chaleureusement. Quel privilège d’être aimé par « toute la communauté de [n]os frères dans le monde » ! (1 Pierre 5:9). Où pourrait-​on trouver un tel amour ailleurs que dans le peuple de Dieu ?

  • LA PAIX : Le fait de nous « support[er] les uns les autres dans l’amour » nous permet d’être unis par « le lien de la paix » (Éph. 4:2, 3). Nous ressentons cette paix lors de nos réunions et de nos assemblées. N’es-​tu pas d’accord pour dire qu’une atmosphère aussi paisible est vraiment exceptionnelle dans le monde divisé d’aujourd’hui ? (Ps. 119:165 ; Is. 54:13). En cherchant à être en paix avec les autres, nous démontrons la profondeur de notre amour pour eux, ce qui plaît à notre Père Jéhovah (Ps. 133:1-3 ; Mat. 5:9).

« L’AMOUR BÂTIT »

Paul a écrit : « L’amour bâtit » (1 Cor. 8:1). Qu’est-​ce que cela veut dire ? Il l’explique en 1 Corinthiens 13 (parfois appelé « Hymne à l’amour ») : Tout d’abord, l’amour cherche l’avantage de l’autre (1 Cor. 10:24 ; 13:5). De plus, comme il est plein de considération, patient et bon, l’amour favorise l’affection dans la famille et l’unité dans la congrégation (Col. 3:14).

Notre amour pour Dieu est le plus précieux amour qui soit. Il unit des gens de toutes origines, de toutes races et de toutes langues : ils sont heureux de servir Jéhovah « épaule contre épaule » (Tseph. 3:9). Soyons donc résolus à manifester chaque jour cet aspect du fruit de l’esprit de Dieu !

^ § 2 Cet article est le premier d’une série de neuf. Chaque article examinera une qualité, ou aspect, du fruit de l’esprit.