« C’est un bon enseignement que je vous donnerai vraiment » (PROV. 4:2).

CANTIQUES : 93, 96

1, 2. Pourquoi devons-​nous former les autres à recevoir des responsabilités chrétiennes ?

LA MISSION principale de Jésus était de proclamer la bonne nouvelle du Royaume. Néanmoins, il a pris le temps de former des bergers et des enseignants (Mat. 10:5-7). Philippe, bien qu’étant un évangélisateur très occupé, a sûrement appris à ses quatre filles à communiquer efficacement les vérités bibliques (Actes 21:8, 9). Une telle formation est-​elle importante aujourd’hui ?

2 Dans le monde entier, de plus en plus de personnes acceptent la bonne nouvelle. Les nouveaux qui ne sont pas encore baptisés ont besoin de saisir l’importance d’étudier la Bible individuellement. Ils doivent aussi apprendre à prêcher la bonne nouvelle et à enseigner la vérité. Dans nos congrégations, les frères doivent être encouragés à travailler dur pour remplir les conditions requises des assistants ministériels ou des anciens. Au moyen d’un « bon enseignement », les chrétiens mûrs peuvent aider les nouveaux à faire des progrès spirituels (Prov. 4:2).

 AIDE LES NOUVEAUX À PUISER FORCE ET SAGESSE DANS LA PAROLE DE DIEU

3, 4. a) D’après Paul, quel rapport y a-​t-​il entre l’étude individuelle et la prédication ? b) Pour convaincre nos étudiants qu’il faut étudier la Bible individuellement, que devons-​nous d’abord faire ?

3 Pourquoi l’étude individuelle des Écritures est-​elle importante ? On trouve la réponse dans les paroles de Paul à ses compagnons de Colosses : « Nous ne cessons pas de prier pour vous et de demander que vous soyez remplis de la connaissance exacte de [l]a volonté [de Dieu] en toute sagesse et compréhension spirituelle, afin de marcher d’une manière digne de Jéhovah pour lui plaire entièrement, tandis que vous continuez à porter du fruit en toute œuvre bonne et à croître dans la connaissance exacte de Dieu » (Col. 1:9, 10). Cette connaissance exacte permettrait aux chrétiens de Colosses de « marcher d’une manière digne de Jéhovah pour lui plaire entièrement ». Ils continueraient ainsi à « porter du fruit en toute œuvre bonne », en particulier dans la prédication de la bonne nouvelle. Pour être efficace dans son service, un adorateur de Jéhovah doit suivre un programme d’étude de la Bible. Il convient d’aider nos étudiants à en prendre conscience.

4 Pour aider les autres à tirer profit d’une étude biblique individuelle, nous devons d’abord être nous-​mêmes convaincus de son importance et avoir nous-​mêmes de bonnes habitudes d’étude. Aussi demande-​toi : « Quand mon interlocuteur exprime une opinion contraire aux enseignements bibliques ou me pose une question difficile, suis-​je capable de lui répondre à l’aide de la Bible ? Quand je lis des récits montrant comment Jésus, Paul et d’autres ont persévéré dans le ministère, est-​ce que je réfléchis à l’effet que leur persévérance devrait avoir sur mon service pour Jéhovah ? » Nous avons tous besoin de la connaissance et des conseils de la Parole de Dieu. Si nous parlons aux autres des bienfaits que nous apporte l’étude de la Bible, nous les encouragerons peut-être à rechercher les mêmes bienfaits par une étude assidue.

5. Explique comment aider un nouveau à avoir une étude de la Bible régulière.

5 Tu te demandes peut-être comment apprendre à ton étudiant à avoir une étude régulière de la Bible. Un bon début est de lui montrer comment se préparer pour le cours que tu lui donnes. Tu pourrais lui suggérer de consulter les versets indiqués en référence et de lire des parties de l’appendice du livre Qu’enseigne réellement la Bible ? Aide-​le à préparer les réunions avec l’objectif d’y participer. Invite-​le à lire chaque numéro de La Tour de Garde et de Réveillez-vous ! Si le logiciel Watchtower Library ou la BIBLIOTHÈQUE EN LIGNE Watchtower existent dans sa langue, montre-​lui comment les utiliser  pour trouver la réponse à des questions bibliques. Grâce à une telle aide, ton étudiant ne tardera sans doute pas à se délecter de son étude individuelle.

6. a) Comment faire grandir dans le cœur de ton étudiant l’amour de la Bible ? b) Si un étudiant apprend à aimer profondément la Bible, que fera-​t-​il sans doute ?

6 Bien sûr, nous ne devrions forcer personne à lire ou à étudier les Écritures. Utilisons plutôt les outils fournis par l’organisation de Jéhovah pour faire grandir chez notre étudiant l’amour de la Bible. Avec le temps, un étudiant sincère partagera les sentiments du psalmiste qui a chanté : « M’approcher de Dieu est bon pour moi. Dans le Souverain Seigneur Jéhovah j’ai placé mon refuge » (Ps. 73:28). L’esprit de Jéhovah agira sur un tel étudiant, appliqué et reconnaissant.

FORME LES NOUVEAUX À PRÊCHER ET À ENSEIGNER

7. Comment Jésus a-​t-​il formé ses apôtres à la prédication ? (voir illustration du titre).

7 Matthieu chapitre 10 contient les instructions que Jésus a données à ses 12 apôtres. Il ne s’est pas contenté de généralités, il a mentionné des points précis [1]. Les apôtres l’ont écouté leur expliquer comment prêcher efficacement. Puis le groupe est parti prêcher. Ayant pu observer les méthodes de Jésus, ils sont vite devenus des enseignants habiles de la vérité biblique (Mat. 11:1). Pareillement, nous pouvons faire de nos étudiants de la Bible des proclamateurs efficaces de la bonne nouvelle. Voyons deux façons d’y parvenir.

8, 9. a) Comment Jésus parlait-​il aux gens en prédication ? b) Comment apprendre aux nouveaux proclamateurs à converser comme Jésus ?

8 Converser avec les gens. Jésus parlait souvent du Royaume. Par exemple, il a eu une conversation animée et fructueuse avec une femme à la source de Jacob, près de la ville de Sychar (Jean 4:5-30). Il a également parlé avec Matthieu Lévi, un collecteur d’impôts. Les Évangiles en disent très peu sur cette conversation, mais Matthieu a répondu à l’invitation de Jésus à le suivre. Lors d’une réception organisée chez lui, Matthieu et d’autres ont entendu Jésus s’exprimer longuement (Mat. 9:9 ; Luc 5:27-39).

9 Une autre fois, Jésus s’est adressé de façon amicale à Nathanaël. Celui-ci avait une opinion négative des gens de Nazareth, mais il a changé de point de vue. Il a décidé d’en apprendre davantage sur ce que Jésus, lui-​même de Nazareth, enseignait (Jean 1:46-51). Nous avons donc de bonnes raisons de former les nouveaux proclamateurs à avoir des conversations amicales et détendues avec les gens [2]. Ceux que nous aidons ainsi seront sûrement ravis de constater qu’un intérêt personnel et des paroles aimables suscitent de bonnes réactions chez les personnes sincères.

10-12. a) Comment Jésus entretenait-​il l’intérêt des personnes pour la bonne nouvelle ? b) Comment aider les nouveaux proclamateurs à devenir de meilleurs enseignants de la Bible ?

10 Entretenir l’intérêt. Jésus ne disposait que d’une période limitée pour effectuer son ministère. Pourtant, il prenait le temps d’entretenir l’intérêt que les personnes montraient pour la bonne nouvelle. Un jour par exemple, il a enseigné une foule, en s’adressant à elle depuis un bateau. Ensuite, après avoir miraculeusement permis à Pierre de réaliser une énorme prise de poissons, il lui a dit : « À partir de maintenant, ce sont des hommes que tu prendras vivants. » Quel résultat les paroles et les actions de Jésus ont-​elles produit ? Pierre et ses compagnons « ramenèrent alors les bateaux à terre, et ils abandonnèrent tout et [...] suivirent [Jésus] » (Luc 5:1-11).

 11 Nicodème, membre du Sanhédrin, s’intéressait à l’enseignement de Jésus. Il souhaitait en savoir plus, mais il avait peur de ce que les autres diraient s’il lui parlait en public. Jésus, souple et généreux de son temps, a reçu Nicodème de nuit, à l’abri des regards (Jean 3:1, 2). Que nous apprennent ces récits ? Que le Fils de Dieu prenait le temps de bâtir la foi des personnes. De même, ne devrions-​nous pas être assidus dans l’activité des nouvelles visites et des cours bibliques ?

12 Les nouveaux proclamateurs deviendront sans aucun doute de meilleurs enseignants de la vérité biblique si nous prêchons avec eux. Encourageons-​les à ne pas oublier ceux qui ont montré un intérêt même léger. Invitons-​les à nous accompagner dans nos nouvelles visites et nos cours bibliques. Ainsi formés et encouragés, les proclamateurs moins expérimentés auront sûrement envie d’entretenir l’intérêt manifesté et de donner eux-​mêmes des cours bibliques. Ils apprendront aussi à ne pas baisser les bras trop vite, mais à persévérer patiemment dans le ministère (Gal. 5:22 ; voir l’encadré «  La persévérance est essentielle »).

FORME LES NOUVEAUX À SERVIR LEURS FRÈRES ET SŒURS

13, 14. a) Que penses-​tu des exemples de personnages bibliques qui ont fait de grands sacrifices pour les autres ? b) De quelles façons peux-​tu former les nouveaux proclamateurs et les jeunes à montrer de l’amour à leurs frères et sœurs ?

13 Des récits bibliques soulignent le privilège que nous avons de nous témoigner de l’« affection fraternelle » et de nous servir les uns les autres (lire 1 Pierre 1:22 ; Luc 22:24-27). Pour servir les autres, le Fils de Dieu a tout donné, y compris sa vie (Mat. 20:28). Dorcas « était riche [de] bonnes actions et [de] dons de miséricorde » (Actes 9:36, 39). Marie, une sœur de Rome, « accompli[ssait] beaucoup de durs travaux » pour les membres de la congrégation (Rom. 16:6). Comment aider les nouveaux à saisir l’importance de servir leurs frères et sœurs ?

Forme les nouveaux à manifester leur amour aux frères et sœurs (voir paragraphes 13, 14).

14 Les Témoins mûrs peuvent inviter les nouveaux à les accompagner dans leurs visites aux frères et sœurs malades ou âgés. Si c’est approprié, les parents peuvent y emmener leurs enfants. Les anciens peuvent solliciter l’aide d’autres pour s’assurer que nos chers compagnons âgés s’alimentent bien et que leur logement est en bon état. De ces différentes manières, les jeunes et les nouveaux apprennent à avoir des actes de bonté envers autrui. Lorsqu’il prêchait dans un territoire de campagne, un ancien avait l’habitude de rendre de brèves visites aux Témoins qui y habitaient pour voir comment ils allaient. Un jeune frère qui l’accompagnait souvent a ainsi appris que tous dans la congrégation devaient se sentir aimés (Rom. 12:10).

15. Pourquoi est-​ce important que les anciens s’intéressent aux progrès des frères de la congrégation ?

15 Puisque Jéhovah utilise les hommes pour enseigner la congrégation, il est important que les frères progressent dans l’art oratoire. Si tu es ancien, pourrais-​tu écouter un assistant ministériel répéter un discours ou un exposé ? Avec ton aide, il deviendra sans doute un meilleur enseignant de la Parole de Dieu [3] (Neh. 8:8).

16, 17. a) Comment Paul a-​t-​il aidé Timothée à progresser ? b) Comment les anciens peuvent-​ils former efficacement les futurs bergers de la congrégation ?

16 La congrégation chrétienne a grand besoin de bergers ; ceux qui rempliront ce rôle doivent recevoir une formation continue. Paul a donné un aperçu de la façon de dispenser cette formation quand il a dit à Timothée : « Toi [...], mon enfant, continue d’acquérir de la puissance dans la faveur imméritée qui se rapporte à  Christ Jésus ; et les choses que tu as entendues de moi avec l’appui de nombreux témoins, ces choses confie-​les à des hommes fidèles qui, à leur tour, seront qualifiés pour enseigner les autres » (2 Tim. 2:1, 2). Timothée a appris en servant aux côtés de l’apôtre, un homme plus âgé. Puis il a appliqué ses méthodes dans sa propre prédication et dans d’autres aspects du service sacré (2 Tim. 3:10-12).

17 Paul n’a pas laissé la formation de Timothée au hasard. Il a demandé que le jeune homme l’accompagne (Actes 16:1-5). Les anciens peuvent l’imiter en emmenant des assistants ministériels qualifiés dans des visites pastorales quand c’est judicieux. Ils donnent ainsi à ces frères la possibilité d’observer la façon d’enseigner, la foi, la patience et l’amour requis des surveillants chrétiens. Cette manière de procéder contribue à la formation des futurs bergers du « troupeau de Dieu » (1 Pierre 5:2).

L’IMPORTANCE DE FORMER

18. Pourquoi est-​ce important de former les autres ?

18 Les besoins et les possibilités de servir Jéhovah augmentant, la formation est capitale. Les exemples de formation donnée par Jésus et par Paul restent valables. Jéhovah veut que ses serviteurs d’aujourd’hui soient bien formés pour leurs activités théocratiques. Il nous accorde l’honneur d’aider les moins expérimentés à développer leurs capacités à accomplir le travail nécessaire dans la congrégation. Comme la situation du monde se dégrade et que de nouvelles possibilités de prêcher ne cessent de se présenter, la formation devient à la fois importante et urgente.

19. Qu’est-​ce qui te convainc que tes efforts sérieux pour former les autres auront des résultats ?

19 Bien sûr, former demande du temps et des efforts. Mais Jéhovah et son Fils bien-aimé nous accorderont le soutien et la sagesse nécessaires. Nous nous réjouirons de voir ceux que nous aidons continuer à « travaill[er] dur » et à « lutt[er] » (1 Tim. 4:10). Pour notre part, poursuivons nos progrès spirituels dans le service sacré que nous offrons à Jéhovah.

^ [1] (paragraphe 7) Voici quelques instructions de Jésus parmi d’autres : 1) Prêcher le message du Royaume de Dieu. 2) Se contenter de ce que Dieu fournit. 3) Ne pas entrer en polémique avec son interlocuteur. 4) Face à un adversaire, faire confiance à Dieu. 5) Ne pas céder à la peur.

^ [2] (paragraphe 9) Tirez profit de l’École du ministère théocratique, p. 62-64, donne d’excellentes suggestions sur la façon de discuter avec les gens en prédication.

^ [3] (paragraphe 15) Tirez profit de l’École du ministère théocratique, pages 52-61, détaille ce qui est nécessaire pour acquérir l’art oratoire.