« Noé, Daniel et Job, [...] à cause de leur justice délivreraient leur âme » (ÉZÉCH. 14:14).

CANTIQUES : 89, 119

1, 2. a) Pourquoi l’examen des exemples de Noé, de Daniel et de Job nous encouragera-​t-​il ? b) Dans quel contexte Ézéchiel a-​t-​il écrit les paroles rapportées en Ézéchiel 14:14 ?

DOIS-​TU faire face à la maladie, à des difficultés financières ou à des persécutions ? As-​tu parfois du mal à rester joyeux dans ton service pour Jéhovah ? Si oui, l’examen des exemples de Noé, de Daniel et de Job t’encouragera. Ils étaient imparfaits et ils ont subi le même genre de difficultés que nous aujourd’hui. Leur vie a parfois même été en danger. Pourtant, ils sont restés fidèles à Jéhovah, qui les considère comme des exemples de foi et d’obéissance (lire Ézéchiel 14:12-14).

2 Ézéchiel a écrit les paroles de notre verset thème en 612 avant notre ère, lorsqu’il se trouvait en Babylonie * (Ézéch. 1:1 ; 8:1). C’était peu de temps avant que Jérusalem soit détruite, en 607. Seuls quelques habitants de Jérusalem manifestaient les mêmes qualités que Noé, Daniel et Job, et ils ont survécu (Ézéch. 9:1-5). Parmi eux se trouvaient Jérémie, Baruch, Ébed-Mélek et les Rékabites.

3. Qu’examinerons-​nous dans cet article ?

 3 De même, seuls ceux que Jéhovah considère comme justes, des personnes comme Noé, Daniel et Job, survivront à la fin de ce monde méchant (Rév. 7:9, 14). Examinons donc pourquoi Jéhovah considérait ces hommes comme des exemples de justice. Nous verrons 1) les difficultés qu’ils ont rencontrées et 2) comment nous pouvons imiter leur foi et leur obéissance.

NOÉ : FOI ET OBÉISSANCE PENDANT PLUS DE 900 ANS !

4, 5. Quelles difficultés Noé a-​t-​il endurées, et pourquoi son endurance est-​elle remarquable ?

4 Les difficultés que Noé a endurées. À l’époque d’Hénoch, l’arrière-grand-père de Noé, les gens avaient déjà perdu tout respect pour Jéhovah. Ils disaient même des « choses scandaleuses » contre lui (Jude 14, 15). Le monde devenait de plus en plus violent. En fait, du temps de Noé, « la terre se remplit de violence ». Des anges méchants ont pris une forme humaine pour venir sur la terre, ont eu des relations avec des femmes, et leurs fils sont devenus cruels et violents (Gen. 6:2-4, 11, 12). Mais Noé était très différent. La Bible dit qu’il « trouva faveur aux yeux de Jéhovah ». À l’inverse de ses contemporains, il faisait ce qui est juste. Il « marchait * avec le vrai Dieu » (Gen. 6:8, 9).

5 Que nous apprennent ces paroles au sujet de Noé ? Tout d’abord, remarquons qu’il a servi fidèlement Jéhovah dans le monde méchant d’avant le Déluge pendant presque 600 ans, pas seulement 70 ou 80 ans ! (Gen. 7:11). De plus, contrairement à nous, il n’avait pas de congrégation pour l’aider et l’encourager. Apparemment, même ses frères et sœurs ne le soutenaient pas *.

6. De quelles façons Noé s’est-​il montré très courageux ?

6 Noé ne pensait pas qu’il lui suffisait d’être quelqu’un de bien. Il a aussi été un « prédicateur de justice » courageux en parlant publiquement de sa foi en Jéhovah (2 Pierre 2:5). « Grâce à cette foi il a condamné le monde », a écrit l’apôtre Paul (Héb. 11:7). Noé a sans doute subi beaucoup de moqueries et d’opposition, peut-être même des menaces. Mais il n’avait pas peur des hommes (Prov. 29:25). Il avait le courage que Jéhovah donne à ses serviteurs fidèles.

7. À quelles difficultés Noé a-​t-​il fait face quand il a construit l’arche ?

7 Noé était déjà fidèle à Jéhovah depuis plus de 500 ans quand celui-ci lui a demandé de construire une arche. Elle servirait à sauver des personnes et des animaux (Gen. 5:32 ; 6:14). Ce projet de construction a dû sembler très difficile à Noé ! De plus, il s’est probablement douté qu’il allait subir encore plus de moqueries et d’opposition. Pourtant, il a obéi avec foi. « Ainsi fit-​il, exactement » (Gen. 6:22).

8. Comment Noé a-​t-​il compté sur Jéhovah pour ce qui est de nourrir sa famille ?

8 En plus de cela, Noé devait aussi nourrir sa femme et ses enfants, ce qui lui demandait de gros efforts, car avant le Déluge, le sol était très difficile à cultiver (Gen. 5:28, 29). Cependant, il n’a pas centré sa vie sur les besoins matériels de sa famille. Même si la construction de l’arche l’a bien occupé pendant peut-être 40 ou 50 ans, il a continué de donner à Jéhovah la priorité. Et il l’a fait jusqu’à  sa mort, 350 ans après le Déluge (Gen. 9:28). Quel bel exemple de foi et d’obéissance !

9, 10. a) Comment imiter la foi et l’obéissance de Noé ? b) Si tu es déterminé à obéir aux lois de Dieu, de quoi peux-​tu être sûr ?

9 Comment imiter la foi et l’obéissance de Noé. Nous le pouvons en faisant ce qui est juste, en restant à l’écart du monde de Satan et en mettant Jéhovah en premier dans notre vie (Mat. 6:33 ; Jean 15:19). Bien sûr, à cause de cela, le monde nous rejette. Par exemple, parce que nous sommes déterminés à obéir aux lois de Dieu sur le mariage et la sexualité, certains parlent en mal de nous dans les médias (lire Malachie 3:17, 18). Mais comme Noé, nous n’avons pas peur des hommes. Nous craignons Jéhovah, en ce sens que nous avons un profond respect pour lui et que nous ne voulons pas le décevoir. Nous savons que lui seul peut donner la vie éternelle (Luc 12:4, 5).

10 Demande-​toi : « Est-​ce que je continuerai à faire ce qui est juste selon Dieu, même si certains se moquent de moi ou me critiquent ? Suis-​je convaincu que Jéhovah peut pourvoir aux besoins de ma famille, même quand c’est difficile de gagner sa vie ? » Si, comme Noé, tu as foi en Jéhovah et que tu lui obéis, sois sûr qu’il prendra soin de toi (Phil. 4:6, 7).

DANIEL : FOI ET OBÉISSANCE DANS UNE VILLE PAÏENNE

11. Quelles difficultés Daniel et ses trois amis ont-​ils endurées à Babylone ? (voir l’illustration du titre).

11 Les difficultés que Daniel a endurées. Daniel a été forcé de vivre à Babylone, une ville étrangère pleine de faux dieux et de spiritisme. Les Babyloniens méprisaient les Juifs ; ils se moquaient d’eux et de leur Dieu, Jéhovah (Ps. 137:1, 3). Cela a dû faire beaucoup de peine aux Juifs fidèles comme Daniel ! De plus, lui et ses trois amis, Hanania, Mishael et Azarias, étaient très observés parce qu’ils avaient été choisis pour être formés au service du roi. Même leur nourriture leur était imposée. C’était une épreuve, car on leur présentait des aliments que Jéhovah interdisait. Mais Daniel ne voulait pas « se souiller avec les mets délicats du roi » (Dan. 1:5-8, 14-17).

12. a) Quel genre de personne Daniel était-​il ? b) Comment Jéhovah considérait-​il Daniel ?

12 Daniel a peut-être fait face à une autre difficulté encore, même si à première vue cela ne semblait pas en être une. Comme il était très compétent, le roi lui a confié des privilèges particuliers (Dan. 1:19, 20). Mais Daniel n’est pas devenu arrogant, et il ne pensait pas non plus avoir toujours raison. Il est resté humble et modeste. Il reconnaissait toujours que c’est Jéhovah qui le faisait réussir (Dan. 2:30). D’ailleurs, il était encore très jeune quand Jéhovah l’a jugé digne d’être cité en exemple avec Noé et Job. Dieu a-​t-​il eu tort de lui faire confiance ? Pas du tout ! Daniel a continué de faire preuve de foi et d’obéir à Jéhovah jusqu’à la fin de sa vie. Il avait presque 100 ans quand un ange l’a qualifié d’« homme très désirable » (Dan. 10:11).

13. Dans quel but peut-être Jéhovah est-​il intervenu pour que Daniel soit nommé haut fonctionnaire ?

13 Grâce au soutien de Jéhovah, Daniel a été nommé haut fonctionnaire de l’Empire babylonien, puis de l’Empire médo-perse (Dan. 1:21 ; 6:1, 2). Jéhovah a peut-être dirigé les choses afin que Daniel puisse aider son peuple, tout comme Joseph en Égypte ainsi qu’Esther et Mardochée en Perse * (Dan. 2:48). Cela a dû être très encourageant pour Ézéchiel et les  autres captifs juifs de voir que Jéhovah utilisait Daniel pour les aider !

Jéhovah considère ceux qui lui restent fidèles comme précieux (voir les paragraphes 14, 15).

14, 15. a) En quoi notre situation est-​elle semblable à celle de Daniel ? b) Quelles leçons les parents peuvent-​ils tirer de l’éducation que Daniel a reçue ?

14 Comment imiter la foi et l’obéissance de Daniel. Nous vivons dans un monde rempli d’immoralité et où le faux culte est très présent. Beaucoup sont influencés par Babylone la Grande, l’empire mondial de la fausse religion, que la Bible appelle « une demeure de démons » (Rév. 18:2). Nous sommes donc comme des étrangers dans ce monde. Remarquant que nous sommes très différents, certains se moquent de nous (Marc 13:13). Alors, comme Daniel, rapprochons-​nous de notre Dieu, Jéhovah. Si nous lui faisons humblement confiance et si nous lui obéissons, il nous considérera nous aussi comme « désirables », ou précieux (Agg. 2:7).

15 Les parents peuvent tirer leçon de l’éducation que Daniel a reçue. Malgré la méchanceté qui régnait en Juda quand Daniel était enfant, il a appris à aimer Dieu. Était-​ce un hasard ? Non. Ses parents l’ont certainement éduqué dans ce sens (Prov. 22:6). Même le nom de Daniel, qui signifie « mon juge, c’est Dieu », montre que ses parents aimaient Jéhovah. Alors, parents, soyez patients quand vous enseignez vos enfants. Ne renoncez jamais (Éph. 6:4). Priez avec eux. Priez pour eux. Faites le maximum pour les aider à aimer les principes bibliques, et Jéhovah vous bénira grandement (Ps. 37:5).

JOB : FOI ET OBÉISSANCE DANS LA RICHESSE COMME DANS LA PAUVRETÉ

16, 17. Comment la fidélité de Job a-​t-​elle été mise à l’épreuve à différents moments de sa vie ?

16 Les difficultés que Job a endurées. Job a vécu de gros changements dans sa vie. À un moment, c’était « le plus grand de tous les Orientaux » (Job 1:3). Il était très riche, très connu et très respecté (Job 29:7-16). Malgré cela, il ne pensait pas qu’il était mieux que les autres ou qu’il n’avait pas besoin de Dieu. Jéhovah l’a d’ailleurs appelé « mon serviteur », ajoutant que c’était « un homme intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal » (Job 1:8).

17 Mais soudain, la vie de Job a complètement changé. Il a tout perdu. Il était tellement déprimé qu’il a voulu mourir. Aujourd’hui, nous savons que Satan était responsable de cette épreuve. Il a accusé  Job de servir Dieu pour des raisons égoïstes (lire Job 1:9, 10). Jéhovah a pris cette accusation très au sérieux. Comment allait-​il montrer que Satan était un menteur ? En donnant à Job l’occasion de prouver qu’il lui était fidèle et qu’il le servait par amour.

18. a) Qu’est-​ce qui t’impressionne dans la fidélité de Job ? b) Comment Jéhovah a-​t-​il traité Job, et qu’est-​ce que cela nous apprend sur lui ?

18 Satan a lancé plusieurs attaques brutales et douloureuses contre Job. De plus, il s’est arrangé pour qu’elles semblent venir de Dieu (Job 1:13-21). Puis, trois hommes qui prétendaient être les amis de Job lui ont dit des choses cruelles. Ils ont affirmé en quelque sorte que Dieu le punissait pour sa méchanceté (Job 2:11 ; 22:1, 5-10). Malgré cela, Job est resté fidèle à Jéhovah. C’est sûr, il a parfois parlé sans réfléchir (Job 6:1-3). Mais Jéhovah comprenait que c’était parce qu’il souffrait terriblement. Il voyait en Job un homme qui ne le rejetait pas, même quand Satan l’attaquait brutalement en paroles et en actes. À la fin de l’épreuve, Jéhovah a donné à Job le double de tout ce qu’il avait perdu et lui a permis de vivre encore 140 ans (Jacq. 5:11). Au cours de ces années, Job a continué de servir Jéhovah de tout son cœur. Comment le savons-​nous ? Parce que les paroles contenues dans notre verset thème ont été écrites des siècles après sa mort.

19, 20. a) Comment imiter la foi et l’obéissance de Job ? b) Comment faire preuve de compassion, à l’exemple de Jéhovah ?

19 Comment imiter la foi et l’obéissance de Job. Quelle que soit notre situation, donnons toujours la priorité à Jéhovah. Faisons-​lui entièrement confiance et obéissons-​lui de tout cœur. En fait, nous avons encore plus de raisons que Job d’agir ainsi ! En voici quatre : Nous en savons beaucoup sur Satan et ses méthodes (2 Cor. 2:11). Grâce au livre de Job entre autres, nous savons pourquoi Dieu permet les souffrances. Grâce à la prophétie de Daniel, nous savons que le Royaume de Dieu est un gouvernement réel dirigé par Jésus Christ (Dan. 7:13, 14). Et nous savons que ce Royaume va bientôt régner sur toute la terre et mettre fin aux souffrances.

20 L’histoire de Job nous enseigne aussi que c’est important de faire preuve de compassion envers nos frères et sœurs qui souffrent. Comme Job, ils parleront peut-être sans réfléchir (Eccl. 7:7). Mais au lieu de les juger, essayons de les comprendre. Ainsi, nous imiterons notre Père aimant et compatissant, Jéhovah (Ps. 103:8).

JÉHOVAH TE « RENDRA FORT »

21. Pourquoi les paroles contenues en 1 Pierre 5:10 nous font-​elles penser à ce que Noé, Daniel et Job ont vécu ?

21 Noé, Daniel et Job n’ont pas vécu à la même époque et leurs situations étaient très différentes. Mais ils ont tous surmonté des difficultés. Ce qu’ils ont vécu nous fait penser à ces paroles de l’apôtre Pierre : « Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute faveur imméritée [...] achèvera lui-​même votre formation, il vous rendra fermes, il vous rendra forts » (1 Pierre 5:10).

22. Que verrons-​nous dans l’article suivant ?

22 Les paroles de Pierre sont vraies aussi pour nous aujourd’hui. Jéhovah nous donne ainsi l’assurance qu’il rendra ses serviteurs fermes et forts. Et c’est ce que nous voulons tous, afin de lui rester fidèles. Alors, imitons la foi et l’obéissance de Noé, de Daniel et de Job ! Dans l’article suivant, nous verrons que ces hommes ont pu rester fidèles à Jéhovah parce qu’ils le connaissaient vraiment. En fait, ils « compren[aient] tout » ce qu’il attendait d’eux (Prov. 28:5). Nous pouvons y parvenir aussi.

^ § 2 Ézéchiel a été emmené en exil en 617. Les paroles contenues en Ézéchiel 8:1–19:14 ont été écrites « dans la sixième année » de cet exil, donc en 612.

^ § 4 Quand on obéit de tout cœur à Jéhovah et qu’on l’aime profondément, c’est comme si on marchait à ses côtés en tant qu’ami.

^ § 5 Le père de Noé, Lamek, avait foi en Jéhovah, mais il est mort cinq ans avant le Déluge. Si la mère et les frères et sœurs de Noé étaient en vie quand le Déluge est arrivé, ils ne servaient apparemment pas Jéhovah puisqu’ils n’ont pas survécu.

^ § 13 Il a peut-être fait de même avec les trois amis de Daniel, qui ont eux aussi reçu une fonction importante (Dan. 2:49).