« Heureux le peuple dont le Dieu est Jéhovah ! » (PS. 144:15).

CANTIQUES : 44, 125

1. Pourquoi les adorateurs de Jéhovah sont-​ils un peuple heureux ? (voir l’illustration du titre).

LES Témoins de Jéhovah sont de toute évidence un peuple heureux. Quand ils sont ensemble, que ce soit lors d’une réunion, d’une assemblée ou d’un moment de détente, on les entend rire et discuter joyeusement. Pourquoi sont-​ils aussi heureux ? Principalement parce qu’ils connaissent, servent et s’efforcent d’imiter Jéhovah, le « Dieu heureux » (1 Tim. 1:11 ; Ps. 16:11). Étant la Source du bonheur, Jéhovah veut que nous soyons heureux, et il nous donne de nombreuses raisons de nous réjouir (Deut. 12:7 ; Eccl. 3:12, 13).

2, 3. a) Qu’est-​ce que le bonheur ? b) Pourquoi est-​il parfois difficile d’être heureux ?

2 Et toi ? Es-​tu heureux ? Pourrais-​tu l’être davantage ? On peut définir le bonheur comme « un état de bien-être caractérisé par une certaine stabilité, par des sentiments allant du simple contentement à une joie de vivre profonde et intense, et par le désir naturel que cet état se prolonge ». La Bible indique que seuls ceux qui ont de bonnes relations avec Jéhovah peuvent être vraiment heureux. Cependant, il est parfois difficile de l’être aujourd’hui. Pourquoi ?

 3 Diverses situations douloureuses peuvent nous priver de notre bonheur. Ce peut être la mort ou l’excommunication d’un être cher, un divorce, ou la perte d’un emploi. Ce peut être aussi des conflits familiaux, des moqueries de la part de nos camarades ou de nos collègues, l’emprisonnement ou d’autres persécutions religieuses. Citons enfin une santé qui se dégrade, une maladie chronique et la dépression. Mais rappelons-​nous que quand il était sur terre, Jésus Christ, « l’heureux et unique Souverain », aimait réconforter les autres et voulait leur bonheur (1 Tim. 6:15 ; Mat. 11:28-30). Dans son Sermon sur la montagne, il a cité plusieurs qualités qui peuvent nous rendre heureux malgré les épreuves que nous subissons dans le monde de Satan.

UNE AMITIÉ FORTE AVEC JÉHOVAH : ESSENTIELLE AU BONHEUR

4, 5. Comment faire pour être heureux et le rester ?

4 La première chose que Jésus a citée est particulièrement importante : « Heureux ceux qui sont conscients de leurs besoins spirituels, puisque le royaume des cieux leur appartient » (Mat. 5:3). Une personne consciente de ses besoins spirituels admet qu’elle a besoin de connaître Dieu, et de bénéficier de son aide et de ses conseils. Comment comble-​t-​elle ces besoins ? En étudiant la Bible, en obéissant aux commandements de Dieu et en donnant la priorité à son culte. Si nous faisons cela, nous serons plus heureux et nous renforcerons notre foi dans la réalisation des promesses de Dieu. De plus, « l’heureuse espérance » que la Bible donne nous aidera à endurer nos difficultés (Tite 2:13).

5 Pour rester heureux malgré les épreuves, nous devons continuer à renforcer notre amitié avec Jéhovah. L’apôtre Paul a écrit : « Réjouissez-​vous toujours dans le Seigneur [Jéhovah]. Je le répète : réjouissez-​vous ! » (Phil. 4:4). Pour bénéficier d’une telle relation avec Dieu, il nous faut acquérir la sagesse qui vient de lui. La Bible dit : « Heureux l’homme qui trouve la sagesse et l’homme qui acquiert le discernement. Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, et on proclamera heureux ceux qui la tiennent ferme » (Prov. 3:13, 18).

6. Que faire d’autre pour rester heureux ?

6 Cependant, pour rester heureux, il est également très important de continuer à mettre en pratique ce que nous apprenons dans la Bible. En effet, Jésus a dit : « Si vous savez ces choses, heureux êtes-​vous si vous les faites » (Jean 13:17 ; lire Jacques 1:25). C’est essentiel pour combler nos besoins spirituels et connaître un bonheur durable. Mais comment être heureux dans ce monde où tellement de choses peuvent nous priver de notre bonheur ? Voyons ce que Jésus a ajouté dans le Sermon sur la montagne.

DES QUALITÉS QUI RENDENT HEUREUX

7. Comment ceux qui sont dans le deuil peuvent-​ils être heureux ?

7 « Heureux ceux qui sont en deuil, puisqu’ils seront consolés » (Mat. 5:4). Tu te demandes peut-être : « Comment peut-​on être heureux quand on est dans le deuil ? » Dans ce verset, être « en deuil » est synonyme d’éprouver une grande tristesse. Mais Jésus ne parlait pas ici de tous ceux qui éprouvent une telle tristesse. Beaucoup de gens qui ne respectent pas Dieu sont en deuil en raison des souffrances causées par ces « temps difficiles à supporter » (2 Tim. 3:1).  Cependant, comme ils se préoccupent avant tout d’eux-​mêmes, et non de Jéhovah, ils ne se rapprochent pas de lui et ne peuvent donc pas être heureux. De qui Jésus parlait-​il alors ? De ceux qui sont conscients de leurs besoins spirituels. S’ils sont « en deuil », c’est parce qu’ils voient que beaucoup rejettent Dieu ou ne font pas sa volonté. C’est aussi parce qu’ils se savent pécheurs et qu’ils voient les conséquences désastreuses de l’imperfection humaine. Jéhovah remarque de telles personnes sincères ; il les console au moyen de la Bible et il leur permet d’être heureuses (lire Ézéchiel 5:11 ; 9:4).

8. Pourquoi être doux de caractère contribue-​t-​il au bonheur ?

8 « Heureux ceux qui sont doux de caractère, puisqu’ils hériteront de la terre » (Mat. 5:5). Pourquoi être doux de caractère contribue-​t-​il au bonheur ? Quand ils découvrent la vérité, les gens changent. Auparavant, certains étaient grossiers et agressifs, ce qui leur valait beaucoup de problèmes. Mais à présent, ils ont revêtu « la personnalité nouvelle ». Ils font preuve « des tendres affections de la compassion, ainsi que de bonté, d’humilité, de douceur et de patience » (Col. 3:9-12). Ils connaissent donc une vie paisible, ont de bonnes relations avec les autres et sont plus heureux. De plus, la Bible promet qu’ils « hériteront de la terre » (Ps. 37:8-10, 29).

9. a) En quel sens ceux qui sont doux de caractère hériteront-​ils de la terre ? b) Pourquoi « ceux qui ont faim et soif de justice » peuvent-​ils être heureux ?

9 En quel sens ceux qui sont doux de caractère hériteront-​ils de la terre ? Les chrétiens oints hériteront de la terre quand ils régneront sur celle-ci en tant que rois et prêtres au ciel (Rév. 20:6). Et des millions d’autres, qui n’ont pas l’espérance céleste, hériteront de la terre en ce sens qu’ils pourront y vivre pour toujours dans la perfection, la paix et le bonheur. Ces deux groupes de chrétiens sont également heureux parce qu’ils « ont faim et soif de justice » (Mat. 5:6). En effet, leur désir de justice sera comblé quand Jéhovah aura éliminé toute la méchanceté (2 Pierre 3:13). Ces justes ne seront plus jamais « en deuil » à cause de ceux qui pratiquent la méchanceté (Ps. 37:17).

10. Que signifie être miséricordieux ?

10 « Heureux les miséricordieux, puisqu’ils seront traités avec miséricorde » (Mat. 5:7). Une personne miséricordieuse est chaleureuse, tendre et compatissante ; elle éprouve de la pitié pour ceux qui souffrent. Cependant, la miséricorde n’est pas qu’un sentiment. D’après la Bible, cette qualité implique d’agir pour le bien des autres.

11. Que nous apprend l’exemple du bon Samaritain ?

11 (Lire Luc 10:30-37.) L’exemple du bon Samaritain, donné par Jésus, illustre bien ce qu’est la miséricorde. Poussé par la compassion, le Samaritain a agi pour soulager l’homme qui souffrait. Après avoir raconté cet exemple, Jésus a dit : « Va, et toi, fais de même. » Alors, demandons-​nous : « Est-​ce que j’imite ce Samaritain compatissant ? Quand quelqu’un souffre, est-​ce que je fais preuve de miséricorde envers lui ? Que puis-​je faire de plus pour l’aider ? Par exemple, pourrais-​je apporter une aide pratique à un compagnon âgé, à une veuve ou à un jeune dont les parents ne servent pas Jéhovah ? Puis-​je “parle[r] de façon consolante à ceux qui sont déprimés” ? » (1 Thess. 5:14 ; Jacq. 1:27).

Prends l’initiative d’aider les autres, et vois tout le bonheur qui en résulte (voir le paragraphe 12).

12. Pourquoi sommes-​nous heureux quand nous nous montrons miséricordieux ?

 12 Mais pourquoi faire preuve de miséricorde rend-​il heureux ? Parce que c’est une façon de donner aux autres et que, comme l’a dit Jésus, donner rend heureux. De plus, quand nous nous montrons miséricordieux, nous savons que nous plaisons à Jéhovah (Actes 20:35 ; lire Hébreux 13:16). Au sujet de « celui qui s’intéresse au petit », le roi David a dit : « Jéhovah le préservera et le gardera en vie. Il sera déclaré heureux sur la terre » (Ps. 41:1, 2). Manifester de la compassion aux autres nous permettra aussi de bénéficier de la miséricorde de Jéhovah et d’être heureux pour toujours (Jacq. 2:13).

POURQUOI « CEUX QUI ONT LE CŒUR PUR » SONT HEUREUX

13, 14. Pourquoi « ceux qui ont le cœur pur » sont-​ils heureux ?

13 « Heureux ceux qui ont le cœur pur, puisqu’ils verront Dieu » (Mat. 5:8). Pour avoir le cœur pur, nos pensées et nos désirs doivent être purs. C’est très important si nous voulons que Jéhovah accepte notre culte (lire 2 Corinthiens 4:2 ; 1 Tim. 1:5).

14 Ceux qui ont le cœur pur peuvent bénéficier de bonnes relations avec Jéhovah, qui a déclaré : « Heureux ceux qui lavent leurs longues robes » (Rév. 22:14). En quel sens lavent-​ils « leurs longues robes » ? Les chrétiens oints le font en ce sens que Jéhovah les considère comme purs et qu’il leur accordera la vie immortelle au ciel, ce qui leur vaudra un bonheur sans fin. Pour les membres de la grande foule, qui espèrent vivre éternellement sur la terre, cela signifie que Jéhovah leur permet d’être ses amis, car il les considère comme justes. Dès maintenant, ils « lav[ent] leurs longues robes et les [blanchissent] dans le sang de l’Agneau » (Rév. 7:9, 13, 14).

15, 16. En quel sens ceux qui ont le cœur pur peuvent-​ils voir Dieu ?

15 Jéhovah a dit : « Aucun homme ne peut me voir et rester en vie » (Ex. 33:20). Alors comment ceux qui ont le cœur pur peuvent-​ils voir Dieu ? Le verbe grec traduit par « voir » peut signifier « voir par l’esprit, percevoir, connaître ». Ceux qui voient Dieu avec les « yeux [du] cœur » sont ceux qui le connaissent vraiment et qui apprécient ses qualités (Éph. 1:18). Jésus, qui a imité les qualités de Dieu à la perfection, a d’ailleurs pu dire : « Celui qui m’a vu a vu le Père aussi » (Jean 14:7-9).

16 De plus, nous « voyons » Dieu quand nous constatons comment il agit en notre faveur (Job 42:5). Nous pouvons aussi « voir » nos bénédictions futures en nous concentrant sur les choses merveilleuses que Dieu promet à ceux qui s’efforcent de rester purs et de le servir  fidèlement. Et bien sûr, les oints verront Jéhovah au sens littéral quand ils seront ressuscités au ciel (1 Jean 3:2).

HEUREUX MALGRÉ LES DIFFICULTÉS

17. Pourquoi ceux qui favorisent la paix sont-​ils heureux ?

17 « Heureux ceux qui favorisent la paix » (Mat. 5:9). Ceux qui prennent des initiatives pour être en paix avec les autres ont de bonnes raisons d’être heureux. Le disciple Jacques a écrit : « Le fruit de justice se sème dans la paix pour ceux qui font la paix » (Jacq. 3:18). Alors, si tu as du mal à t’entendre avec un membre de ta congrégation ou de ta famille, supplie Dieu de t’aider à favoriser la paix. Il te donnera son esprit saint, ce qui t’aidera à manifester des qualités chrétiennes et ainsi à être plus heureux. Jésus a montré l’importance de prendre l’initiative de faire la paix quand il a dit : « Si donc tu vas à l’autel apporter ton offrande et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, et repars. Fais d’abord la paix avec ton frère, puis retourne présenter ton offrande » (Mat. 5:23, 24).

18, 19. Pourquoi les chrétiens peuvent-​ils se réjouir même s’ils sont persécutés ?

18 « Heureux êtes-​vous quand, à cause de moi, on vous insulte, on vous persécute ou on dit contre vous toutes sortes de mensonges malveillants. » Que voulait dire Jésus ? Il a ajouté : « Réjouissez-​vous, soyez très joyeux, puisque votre récompense est grande dans le ciel. Car c’est ainsi que les prophètes qui ont vécu avant vous ont été persécutés » (Mat. 5:11, 12). Alors que les apôtres venaient d’être battus et qu’on leur avait ordonné de ne plus prêcher, ils « se retirèrent [...] de devant le sanhédrin, heureux ». Évidemment, ils n’avaient pas pris plaisir aux coups qu’ils avaient reçus. Mais ils étaient heureux « d’avoir été jugés dignes d’être déshonorés » pour le nom de Jésus (Actes 5:41).

19 À notre époque aussi, les serviteurs de Jéhovah endurent avec joie quand ils sont persécutés pour leur service sacré (lire Jacques 1:2-4). Comme les apôtres, nous ne prenons pas plaisir à souffrir. Mais si nous restons fidèles à Dieu, il nous aidera à endurer nos difficultés et à ne pas perdre notre joie. Intéressons-​nous à Henryk Dornik et à son frère. En août 1944, ils ont été envoyés dans un camp de concentration. Leurs opposants ont admis : « Il est impossible de les convaincre de faire quoi que ce soit. Ils trouvent de la joie dans leur martyre. » Henryk a expliqué : « Je ne souhaitais pas être un martyr, mais le fait de souffrir avec courage et dignité en raison de ma fidélité à Jéhovah me procurait de la joie. [...] Mes prières ferventes m’ont rapproché de Jéhovah et il a été pour moi une aide infaillible. »

20. Pourquoi sommes-​nous heureux de servir le « Dieu heureux » ?

20 Le fait de savoir que nous plaisons au « Dieu heureux » nous rend heureux malgré la persécution, l’opposition familiale, la maladie ou la vieillesse (1 Tim. 1:11). Nous sommes aussi heureux en pensant aux merveilleuses promesses de notre Dieu, « qui ne peut mentir » (Tite 1:2). Quand il les réalisera, les difficultés du présent monde sembleront bien petites en comparaison. Les bénédictions qu’il nous accordera dans le Paradis dépasseront tout ce que nous pouvons imaginer aujourd’hui. Nous serons alors heureux comme nous ne l’avons jamais été. Oui, nous « savoureron[s] l’abondance de paix » ! (Ps. 37:11).