« Le fruit de l’esprit est [...] maîtrise de soi » (GAL. 5:22, 23).

CANTIQUES : 83, 52

1, 2. a) Quels problèmes le manque de maîtrise peut-​il causer ? b) Pourquoi est-​ce nécessaire de parler de la maîtrise de soi ?

LA MAÎTRISE de soi est une qualité que Jéhovah peut nous aider à cultiver, c’est-à-dire à développer en nous (Gal. 5:22, 23). Lui, il se maîtrise parfaitement, alors que les humains imparfaits ont du mal à se maîtriser. Le manque de maîtrise est la cause de beaucoup de problèmes, comme l’habitude de remettre à plus tard les choses importantes, ou de mauvais résultats à l’école ou au travail. Et aussi : injures, ivrognerie, violence, divorces, dettes, dépendances, emprisonnements, graves blessures affectives, maladies sexuellement transmissibles, grossesses non désirées... (Ps. 34:11-14).

2 Ainsi, les gens sans maîtrise de soi s’attirent des problèmes et en causent aux autres. Et la maîtrise de soi est de plus en plus rare. D’après des études, les gens ont beaucoup moins d’autodiscipline aujourd’hui que dans les années 1940. Cela ne nous étonne pas, puisque la Bible a annoncé que, pendant les « derniers jours », les humains seraient « sans maîtrise de soi » (2 Tim. 3:1-3).

3. Pourquoi vouloir cultiver la maîtrise ?

3 Pourquoi vouloir cultiver la maîtrise ? Pour deux raisons importantes. Premièrement, quelqu’un qui sait maîtriser ses pulsions (c’est-à-dire ses désirs et ses émotions) a en général moins de problèmes graves. Il est plus stable  affectivement, il arrive mieux à s’entendre avec les autres, et il est moins coléreux, angoissé, ou dépressif que quelqu’un qui n’a pas de maîtrise. Deuxièmement, c’est essentiel de résister à la tentation et de maîtriser ses mauvaises pulsions pour garder l’amitié de Dieu. C’est ce que prouve la triste histoire d’Adam et Ève, mais aussi celle d’autres humains qui se sont attiré des malheurs parce qu’ils n’ont pas manifesté cette qualité importante (Gen. 3:6).

4. Qu’est-​ce qui encouragera sûrement toute personne qui a du mal à se maîtriser ?

4 Puisque les humains sont imparfaits, ils n’arrivent pas à se maîtriser parfaitement. Jéhovah le sait bien, et il veut aider ses serviteurs à dominer leurs tendances au péché (1 Rois 8:46-50). Il soutient tendrement, comme un Ami, toute personne qui veut le servir, mais qui a du mal à se maîtriser dans un domaine précis. Dans cet article, nous analyserons son exemple parfait. Puis nous tirerons leçon de bons et de mauvais exemples bibliques. Enfin, nous verrons des conseils qui nous aideront à renforcer notre maîtrise.

JÉHOVAH DONNE L’EXEMPLE

5, 6. Quel exemple de maîtrise Jéhovah donne-​t-​il ?

5 Jéhovah se maîtrise parfaitement, puisqu’il est parfait dans tout ce qu’il fait (Deut. 32:4). Nous, nous sommes imparfaits. Mais analysons tout de même l’exemple de Jéhovah de façon à mieux l’imiter. Ainsi, nous comprendrons mieux ce qu’est la maîtrise de soi. Saurais-​tu mentionner des cas précis où Jéhovah s’est maîtrisé ?

6 Réfléchissons à la façon dont Jéhovah s’est maîtrisé face à la rébellion de Satan. Il fallait faire quelque chose contre cette rébellion. Elle avait certainement choqué, fâché et dégoûté les anges fidèles. Peut-être qu’elle te fait le même effet quand tu réfléchis à toutes les souffrances que Satan a causées. Mais Jéhovah n’a pas réagi de façon excessive. Sa réaction a été modérée et tout à fait adaptée : il a retenu sa colère, et il a fait preuve de justice dans sa façon de traiter la révolte de Satan (Ex. 34:6 ; Job 2:2-6). S’il a laissé passer du temps, c’est entre autres parce qu’il ne veut pas que même un seul humain soit détruit. Il veut plutôt « que tous parviennent à la repentance » (2 Pierre 3:9).

7. Quelle leçon tirer de l’exemple de Jéhovah ?

7 L’exemple de Jéhovah nous enseigne que, nous aussi, nous devrions faire attention à ce que nous disons et faisons, et ne pas réagir trop vite. Dans une situation grave, prends le temps de réfléchir. Demande à Jéhovah de la sagesse pour dire et faire ce qu’il faut (Ps. 141:3). Quand on est en colère ou contrarié, c’est si facile de réagir de façon excessive ! Beaucoup d’entre nous regrettent encore des choses qu’ils ont dites ou faites sans réfléchir (Prov. 14:29 ; 15:28 ; 19:2).

BONS ET MAUVAIS EXEMPLES PARMI LES SERVITEURS DE JÉHOVAH

8. a) Où trouver de bons exemples de maîtrise de soi ? b) Qu’est-​ce qui a aidé Joseph à avoir la bonne réaction face aux propositions de la femme de Potiphar ? (voir l’illustration du titre).

8 Quels exemples bibliques montrent l’importance de maîtriser ses réactions ? Tu as sans doute en tête plusieurs personnages qui se sont maîtrisés dans une épreuve. Citons Joseph, fils de Jacob, quand il était serviteur chez Potiphar, le chef de la garde de Pharaon. La femme de  Potiphar était attirée par Joseph, qui était « beau de forme et beau d’apparence », et elle a essayé de le séduire plusieurs fois. Qu’est-​ce qui a aidé Joseph à résister à ses propositions ? Il a certainement pris le temps de réfléchir aux conséquences que cela aurait s’il cédait. Et quand elle l’a attrapé par son vêtement, il a fui. Son raisonnement était : « Comment [...] pourrais-​je commettre ce grand mal et pécher vraiment contre Dieu ? » (Gen. 39:6, 9 ; lire Proverbes 1:10).

9. Comment te préparer pour résister aux tentations ?

9 Que nous enseigne l’exemple de Joseph ? Déjà, qu’il faut parfois fuir pour ne pas céder à la tentation de désobéir à une loi de Dieu. Avant de devenir Témoins, des personnes mangeaient et buvaient à l’excès, fumaient, se droguaient, pratiquaient l’immoralité sexuelle, ou autres. Même si aujourd’hui elles sont baptisées, elles peuvent parfois être tentées de retomber dans leurs anciennes habitudes. Si cela t’arrive, prends le temps de réfléchir aux terribles conséquences spirituelles que tu risquerais de subir à cause d’un manque de maîtrise. Imagine à l’avance des situations dans lesquelles des tentations pourraient se présenter, et décide ce que tu ferais pour les éviter (Ps. 26:4, 5 ; Prov. 22:3). Et si jamais une tentation se présente, demande à Jéhovah de te donner la sagesse et la maîtrise nécessaires pour résister.

10, 11. a) Quelle épreuve beaucoup d’adolescents vivent-​ils à l’école ? b) Qu’est-​ce qui peut aider un jeune chrétien à résister à la tentation de l’immoralité sexuelle ?

10 Beaucoup de jeunes chrétiens vivent des épreuves semblables à celle de Joseph. Prenons le cas de Kim. Après les week-ends, plusieurs de ses camarades d’école se vantaient de leurs dernières aventures sexuelles. Kim n’avait rien de ce genre à raconter. Elle avoue qu’en raison de sa différence, elle se sentait parfois « délaissée et seule ». Elle dit aussi que ses camarades la trouvaient idiote de ne pas avoir de petit copain. Mais c’était tout le contraire ! Elle était intelligente, puisqu’elle comprenait que les tentations sexuelles sont très fortes quand on est jeune (2 Tim. 2:22). Souvent, des camarades lui demandaient si elle était toujours vierge. Elle saisissait l’occasion pour expliquer pourquoi elle ne voulait pas avoir de relations sexuelles. Nous sommes fiers des jeunes chrétiens qui sont déterminés à résister à la pression et à ne pas commettre l’immoralité sexuelle ! Et Jéhovah aussi est fier d’eux !

11 La Bible donne des exemples de personnes qui ont manqué de maîtrise dans le domaine sexuel. Elle montre aussi les tristes conséquences qu’un tel manque de maîtrise peut avoir. Si tu es dans le même cas que Kim, médite sur l’histoire du jeune homme naïf décrit en Proverbes chapitre 7. Réfléchis aussi à la mauvaise conduite d’Amnôn, et aux drames que cette conduite a déclenchés (2 Sam. 13:1, 2, 10-15, 28-32). Parents, aidez vos enfants à cultiver la maîtrise et la sagesse en ce qui concerne les relations amoureuses. Et si vous discutiez de ce sujet pendant le culte familial, en vous servant des récits bibliques dont nous venons de parler ?

12. a) Quand il a eu affaire à ses frères, qu’a fait Joseph pour maîtriser ses émotions ? b) Dans quelles situations doit-​on maîtriser ses émotions ?

12 Plus tard, Joseph a de nouveau donné un bon exemple de maîtrise de soi. Quand ses frères sont venus lui acheter de la nourriture en Égypte, il ne leur a pas  dit qui il était, car il voulait savoir ce qu’ils avaient dans le cœur. Et quand il a senti que ses émotions étaient très fortes, il est parti dans une autre pièce pour qu’on ne le voie pas pleurer (Gen. 43:30, 31 ; 45:1). Un chrétien ou un membre de ta famille a-​t-​il un mauvais raisonnement qui te contrarie ? En te maîtrisant comme Joseph, tu éviteras d’avoir une réaction excessive (Prov. 16:32 ; 17:27). Ou bien, as-​tu un proche excommunié ? Tu dois certainement maîtriser tes sentiments pour ne pas avoir de contacts non nécessaires avec lui. Ce n’est sans doute pas facile, mais tu y arriveras si tu comprends qu’en te maîtrisant, tu imites Jéhovah et tu suis ses conseils.

13. Quelles leçons peut-​on tirer de la vie de David ?

13 Pense aussi à l’exemple remarquable du roi David. Quand Saül puis Shiméï l’ont contrarié, il s’est retenu d’employer son pouvoir contre eux (1 Sam. 26:9-11 ; 2 Sam. 16:5-10). Cela ne veut pas dire qu’il a toujours été maître de lui. C’est ce que montrent l’histoire de son péché avec Bath-Shéba, et sa première réaction devant le manque de générosité de Nabal (1 Sam. 25:10-13 ; 2 Sam. 11:2-4). N’empêche qu’on peut tirer de précieuses leçons de sa vie. Premièrement, les surveillants chrétiens doivent faire particulièrement attention à se maîtriser pour ne pas abuser de leur autorité. Deuxièmement, personne ne doit être trop sûr de soi en se croyant à l’abri de toute tentation (1 Cor. 10:12).

DES SUGGESTIONS PRATIQUES

14. Qu’est-​il arrivé à un frère, et pourquoi notre réaction est-​elle importante dans ce genre de situation ?

14 Que faire pour arriver à mieux te maîtriser ? Voyons ce qui est arrivé à Luigi : Un véhicule a percuté l’arrière de sa voiture. Le conducteur, qui était pourtant en tort, s’est mis à l’insulter, et il a voulu se battre. Luigi a demandé à Jéhovah son aide pour rester calme, et il a essayé de calmer l’autre homme, mais sans succès. Il a noté les détails de l’assurance de l’homme, puis il est parti alors que l’homme criait encore. Une semaine plus tard, en prédication, Luigi a rendu visite à une dame intéressée par la vérité. Quelle surprise : son mari était le conducteur coléreux ! Gêné, l’homme s’est excusé d’avoir été si grossier. Il a proposé de contacter la compagnie d’assurance de Luigi pour que sa voiture soit réparée plus vite. Puis il a participé à la conversation biblique et a beaucoup apprécié ce qu’il a entendu. Luigi a réalisé à quel point il avait bien fait de rester calme après l’accident, et quelle grave erreur il aurait faite s’il s’était mis en colère (lire 2 Corinthiens 6:3, 4).

Notre maîtrise ou notre manque de maîtrise peut avoir un effet direct ou indirect sur notre prédication (voir le paragraphe 14).

15, 16. Comment l’étude de la Bible peut-​elle t’aider, toi et ta famille, à cultiver la maîtrise ?

15 Une étude sérieuse et profonde de la Bible aide à cultiver la maîtrise. On se souvient de ce que Dieu a dit à Josué : « Ce livre de la loi ne doit pas s’éloigner de ta bouche ; il faudra que tu y lises à voix basse jour et nuit, afin d’avoir soin de faire selon tout ce qui y est écrit ; car alors tu feras réussir ta voie et alors tu agiras sagement » (Jos. 1:8). Pourquoi disons-​nous que l’étude de la Bible peut t’aider à cultiver la maîtrise ?

16 Comme on l’a vu, la Bible contient des récits montrant clairement quelles peuvent être les conséquences, bonnes ou mauvaises, de nos actions. Ce n’est pas pour rien que Jéhovah a fait conserver ces récits (Rom. 15:4). On a tout intérêt à les lire, à les méditer et à les  étudier ! Efforce-​toi d’en tirer des applications pour toi et ta famille. Demande à Jéhovah de t’aider à appliquer sa Parole. Si tu te rends compte que tu manques de maîtrise dans un domaine, admets-​le. Puis prie Jéhovah à ce sujet, et réfléchis à ce que tu peux faire pour t’améliorer (Jacq. 1:5). Fais des recherches dans les publications chrétiennes. Tu y trouveras certainement des pensées utiles qui t’aideront.

17. Comment les parents peuvent-​ils aider leurs enfants à cultiver la maîtrise ?

17 Comment aider ton enfant à cultiver la maîtrise ? Les parents savent bien qu’un enfant n’a pas cette qualité en naissant. Comme pour toute qualité qu’il doit apprendre, c’est aux parents de donner l’exemple (Éph. 6:4). Donc, si tu vois que ton enfant a du mal à se maîtriser, demande-​toi si tu lui donnes le bon exemple. Reste convaincu que ta régularité dans la prédication, aux réunions, et dans le culte familial aura une bonne influence sur lui. De plus, ne crains pas, si c’est nécessaire, de dire non à ce que ton enfant demande ! Jéhovah a fixé des limites à Adam et Ève. Ces limites avaient pour but de leur apprendre à respecter son autorité. De même, ton exemple et la discipline que tu donnes à ton enfant ont pour but de lui enseigner à se maîtriser. L’amour pour l’autorité de Dieu et le respect de ses normes font partie des choses les plus précieuses que tu puisses enseigner à ton enfant (lire Proverbes 1:5, 7, 8).

18. Pourquoi peux-​tu être sûr que de bonnes fréquentations seront un bienfait ?

18 Que tu aies des enfants ou non, surtout choisis avec soin les personnes que tu fréquentes. Recherche la compagnie de personnes qui aiment Jéhovah : elles t’encourageront à avoir de bons objectifs et à t’éviter des ennuis (Prov. 13:20). Leur bon exemple te donnera envie d’imiter leur maîtrise. Et ta bonne conduite les encouragera sûrement. Ainsi, pour avoir la faveur de Dieu au quotidien et pour être une compagnie agréable pour tes proches, la maîtrise de soi est essentielle !