« Aimons, non pas en parole ni avec la langue, mais en action et vérité » (1 JEAN 3:18).

CANTIQUES : 72, 124

1. Quelle forme d’amour est la plus belle qui soit, et pourquoi ? (voir l’illustration du titre).

L’AMOUR basé sur de bons principes (en grec : agapê) est un don de Jéhovah. C’est lui qui en est la Source (1 Jean 4:7). L’agapê est la plus belle forme d’amour qui soit. Il contient des sentiments comme l’affection et la tendresse, mais il se manifeste surtout par des actions désintéressées *. Selon un dictionnaire, l’amour agapê n’est reconnaissable que par les actions qu’il pousse à faire. Si nous manifestons cet amour ou si d’autres nous le manifestent, notre vie s’enrichit : elle est plus heureuse et elle a plus de sens.

2, 3. De quelles façons Jéhovah a-​t-​il manifesté son amour désintéressé aux humains ?

2 Jéhovah a montré son amour désintéressé aux humains avant même de créer le premier couple. Il a conçu la Terre pas seulement pour que nous y vivions, mais pour que nous y profitions pleinement de la vie. Il n’a pas fait cela pour lui, mais uniquement pour nous. Il a aussi manifesté cet amour en nous donnant l’espérance de vivre pour toujours dans le Paradis.

3 Après qu’Adam et Ève se sont rebellés, Jéhovah a exprimé  son amour désintéressé de la plus extraordinaire des façons. Il a fait le nécessaire pour sauver leurs futurs descendants grâce au sacrifice de son Fils, parce qu’il était sûr que certains seraient sensibles à son amour (Gen. 3:15 ; 1 Jean 4:10). Dès l’instant où il a promis la venue d’un Sauveur, c’était pour lui comme si le sacrifice était déjà fait. Puis, environ 4 000 ans plus tard, il a sacrifié son Fils unique pour les humains. Cela lui a beaucoup coûté (Jean 3:16). Comme nous sommes reconnaissants à Jéhovah pour son amour désintéressé !

4. Comment savons-​nous que les humains imparfaits sont capables de manifester un amour désintéressé ?

4 Puisque Jéhovah nous a créés à son image, nous avons la capacité d’imiter son amour désintéressé. Ce n’est pas toujours facile parce que nous sommes imparfaits, mais le péché ne nous enlève pas cette capacité. Abel a montré son amour pour Dieu en lui offrant généreusement le meilleur de ce qu’il avait (Gen. 4:3, 4). Noé a manifesté un amour désintéressé pour ses semblables en prêchant le message de Dieu pendant des dizaines d’années même si personne ne voulait l’écouter (2 Pierre 2:5). Quand Abraham a reçu l’ordre d’offrir son fils Isaac, son amour pour Dieu a été plus fort que ses sentiments de père (Jacq. 2:21). Comme ces hommes fidèles, nous voulons faire preuve d’amour malgré les difficultés.

AMOUR VÉRITABLE OU CONTREFAÇON ?

5. De quelles façons pouvons-​nous manifester un amour véritable ?

5 La Bible explique que l’amour véritable se manifeste « non pas en parole ni avec la langue, mais en action et vérité » (1 Jean 3:18). Cela signifie-​t-​il qu’il ne faut pas exprimer son amour par des paroles ? Pas du tout ! (1 Thess. 4:18). Mais ce n’est pas toujours suffisant d’avoir des paroles pleines d’amour, en particulier quand il faut agir. Par exemple, si un compagnon chrétien n’a pas le nécessaire pour vivre, il ne suffit pas de lui souhaiter que tout aille bien pour lui (Jacq. 2:15, 16). De même, l’amour pour Jéhovah et notre prochain nous pousse à prier pour qu’il y ait plus de prédicateurs, mais il nous pousse aussi à participer pleinement à la prédication (Mat. 9:38).

6, 7. a) Qu’est-​ce qu’un amour « sans hypocrisie » ? b) Cite des exemples de faux amour.

6 L’apôtre Jean a écrit qu’il faut aimer « en action et vérité ». Donc, nous devons avoir un amour « sans hypocrisie » (Rom. 12:9 ; 2 Cor. 6:6). Notre amour n’est pas vrai si on fait semblant d’être ce qu’on n’est pas, comme si on portait un masque. Mais existe-​t-​il un amour avec hypocrisie ? À vrai dire, non. Ce ne serait pas du tout de l’amour, mais une contrefaçon sans valeur !

7 Examinons quelques exemples de faux amour. Dans le jardin d’Éden, Satan a fait croire qu’il voulait le bien d’Ève, mais en fait ses actes étaient égoïstes et hypocrites (Gen. 3:4, 5). Ahithophel, ami du roi David, a montré avec le temps que son amitié n’était pas sincère. Il l’a trahi quand il a senti qu’il y gagnerait quelque chose (2 Sam. 15:31). De même, aujourd’hui, les apostats et d’autres créent des divisions dans la congrégation par « des paroles doucereuses et des discours flatteurs » (Rom. 16:17, 18). Ils donnent l’impression qu’ils ont de l’amour, mais leurs intentions sont égoïstes.

8. Quelle question devrions-​nous nous poser ?

8 L’amour hypocrite est particulièrement détestable parce que c’est une contrefaçon utilisée pour tromper. Une telle hypocrisie peut tromper des humains, mais pas Jéhovah. D’ailleurs, Jésus a dit que ceux qui agissent comme des hypocrites seront punis « avec la plus grande sévérité » (Mat. 24:51). Bien sûr,  un serviteur de Jéhovah ne voudrait jamais manifester un amour hypocrite. Mais demandons-​nous : « Mon amour est-​il constamment véritable, sans égoïsme ni tromperie ? » Voyons donc neuf façons de manifester un amour « sans hypocrisie ».

« AIMER EN ACTION ET VÉRITÉ »

9. À quoi l’amour véritable nous pousse-​t-​il ?

9 Sois heureux de servir même si personne ne voit ce que tu fais. Nous devrions être contents de faire du bien à nos frères et sœurs si possible « en secret », c’est-à-dire sans nous faire remarquer (lire Matthieu 6:1-4). Ananias et Sapphira n’ont pas eu cet état d’esprit quand ils ont fait un don d’argent. Voulant attirer l’attention sur eux, ils ont menti au sujet de la somme qu’ils donnaient, et en conséquence ils ont été punis pour leur hypocrisie (Actes 5:1-10). À l’opposé, par amour véritable, nous serons heureux de servir nos frères sans attirer l’attention ni espérer de félicitations. Par exemple, les frères qui aident le Collège central à préparer la nourriture spirituelle le font anonymement et sans révéler sur quelle publication ils travaillent.

10. Comment être les premiers à honorer les autres ?

10 Sois le premier à honorer les autres (lire Romains 12:10). En effectuant la plus humble des tâches pour ses apôtres, Jésus a montré comment on honore les autres (Jean 13:3-5, 12-15). Nous devrons peut-être faire beaucoup d’efforts pour devenir humbles au point d’honorer les autres comme Jésus l’a fait. Les apôtres n’ont pas compris tout de suite la leçon donnée par Jésus, mais seulement plus tard, après avoir reçu l’esprit saint (Jean 13:7). Nous honorons les autres en ne nous croyant pas supérieurs à eux du fait de notre instruction, de nos biens matériels ou de nos responsabilités au service de Jéhovah (Rom. 12:3). Et au lieu de jalouser ceux qui reçoivent des félicitations, nous nous réjouissons avec eux, même si nous pensons que nous aussi nous devrions être félicités pour ce qui a été fait.

11. Pourquoi nos félicitations doivent-​elles être sincères ?

11 Félicite tes frères et sœurs avec sincérité. Nous devrions saisir toute occasion de féliciter les autres, parce que les félicitations sont bonnes « pour bâtir » (Éph. 4:29). Mais nous devons être sincères quand nous félicitons quelqu’un. Si nous ne le sommes pas, c’est peut-être que nous le flattons ou que nous n’assumons pas notre responsabilité de lui donner un conseil nécessaire (Prov. 29:5). Si on félicite quelqu’un et qu’ensuite on le critique dans son dos, c’est de l’hypocrisie. L’apôtre Paul n’est pas tombé dans ce piège : il a manifesté un amour véritable dans sa façon de féliciter les autres. Par exemple, il a félicité sincèrement les chrétiens de Corinthe pour ce qu’ils faisaient de bien (1 Cor. 11:2). Mais quand leur conduite n’a pas mérité de félicitations, il leur a expliqué pourquoi, gentiment mais clairement (1 Cor. 11:20-22).

Nous pouvons faire preuve d’amour et d’hospitalité en donnant à nos frères et sœurs qui sont dans le besoin (voir le paragraphe 12).

12. Comment faire preuve d’amour véritable lorsque nous offrons l’hospitalité ?

12 Sois hospitalier. Jéhovah nous demande d’être généreux envers nos frères et sœurs (lire 1 Jean 3:17). Mais nous devons être généreux avec des intentions pures, sans aucune trace d’égoïsme. Demandons-​nous : « Est-​ce que j’invite surtout mes amis, ou des chrétiens qui semblent être importants, ou des frères et sœurs qui pourraient me rendre service ? Ou, au contraire, est-​ce que je m’efforce d’être généreux envers les frères et sœurs que je ne connais pas bien, ou qui n’ont pas de quoi me rendre ? » (Luc 14:12-14). Imagine qu’un chrétien se retrouve dans le besoin parce qu’il a pris des décisions  maladroites. Ou qu’un chrétien ne t’ait jamais remercié de l’avoir invité. Dans de telles situations, applique ce conseil : « Soyez hospitaliers les uns envers les autres, sans grogner [ou : sans mauvaise humeur] » (1 Pierre 4:9 ; Bible en français courant). Ainsi, tu ressentiras la joie de donner avec les bonnes intentions (Actes 20:35).

13. a) Quand on soutient les faibles, pourquoi faut-​il parfois de la patience ? b) Cite des façons d’aider les faibles.

13 Soutiens les faibles. Sans amour véritable, ce serait difficile d’obéir à ce commandement biblique : « Soutenez les faibles, soyez patients envers tous » (1 Thess. 5:14). Beaucoup de chrétiens faibles dans la foi redeviennent forts. Mais pour redevenir forts, certains ont besoin qu’on continue à les soutenir avec patience. Comment les aider ? Entre autres, en leur parlant de pensées bibliques encourageantes, en les invitant à prêcher avec nous, ou simplement en prenant le temps de les écouter. De plus, au lieu de penser trop facilement que tel frère est « fort » et que tel autre est « faible », reconnaissons que nous avons tous des points forts et des points faibles. Même l’apôtre Paul a admis qu’il avait des faiblesses (2 Cor. 12:9, 10). Ainsi, nous pourrons tous nous entraider.

14. Que faut-​il être prêt à faire pour rester en paix avec nos frères et sœurs ?

14 Fais la paix. Nous faisons tout notre possible pour être en paix avec nos frères et sœurs, même quand nous pensons qu’on ne nous a pas compris ou qu’on nous a traités injustement (lire Romains 12:17, 18). Si nous avons fait de la peine à quelqu’un, nos excuses peuvent l’apaiser, mais nous devons être sincères. Par exemple, au lieu de dire : « Je suis désolé que tu prennes les choses comme ça », admets plutôt que tu as contribué au problème, en disant : « Pardon de t’avoir fait de la peine. » La paix est essentielle dans la vie de couple. Ce serait mal que devant les autres un mari et une femme fassent semblant de s’aimer, et qu’en privé ils se maltraitent en boudant, en se disant des paroles méchantes ou en étant violents.

15. Comment manifester un pardon sincère ?

15 Pardonne volontiers. Nous pardonnons à quelqu’un qui nous a offensés en ne gardant pas de rancune contre lui. Nous pouvons même pardonner volontiers à quelqu’un qui ne se rend pas compte qu’il nous a fait de la peine. Comment ? En « [n]ous supportant les uns les autres dans l’amour » et en « [n]ous efforçant réellement d’observer l’unité de l’esprit dans le lien de la paix » (Éph. 4:2, 3). Notre pardon sera sincère si nous nous maîtrisons pour « ne [pas tenir] compte du mal subi », c’est-à-dire pour ne plus penser au mal qu’on nous a fait (1 Cor. 13:4, 5). En restant en colère ou en gardant de la rancune, nous risquons de briser définitivement notre relation avec notre frère ou notre sœur, mais aussi avec Jéhovah (Mat. 6:14, 15). Nous pouvons  également manifester un pardon sincère en priant pour ceux qui pèchent contre nous (Luc 6:27, 28).

16. Comment considérer nos responsabilités au service de Jéhovah ?

16 Renonce à ton avantage. Si nous recevons des responsabilités au service de Jéhovah, considérons-​les comme des occasions de faire preuve d’un amour véritable. Comment ? En ne cherchant pas notre avantage, mais celui des autres (1 Cor. 10:24). Prenons l’exemple des frères préposés à l’accueil lors des assemblées. Ils sont sur place avant que les assistants soient autorisés à entrer dans la salle. Au lieu de profiter de leur fonction pour réserver les meilleures places pour eux et leur famille, beaucoup choisissent des places moins intéressantes dans la section qui leur est confiée. En renonçant ainsi à leur avantage, ils manifestent un amour sans aucune hypocrisie. Comment pourrais-​tu imiter leur bel exemple ?

17. Par amour véritable, que fera un chrétien qui a commis un péché grave ?

17 Confesse et abandonne tes péchés secrets. Parfois, un chrétien commet un péché grave, mais il le garde secret pour s’éviter la honte ou pour ne pas décevoir les autres (Prov. 28:13). Mais cette attitude est un manque d’amour, car elle lui cause du tort à lui, le pécheur, et aussi aux autres. Elle risque de bloquer l’action de l’esprit saint, ce qui mettrait en danger la paix de toute la congrégation (Éph. 4:30). Par amour véritable, un chrétien qui a commis un péché grave parlera aux anciens pour qu’ils lui apportent l’aide dont il a besoin (Jacq. 5:14, 15).

18. Quelle est l’importance de l’amour véritable ?

18 L’amour est la plus grande de toutes les qualités (1 Cor. 13:13). C’est en voyant notre amour que tout le monde reconnaît en nous les disciples de Jésus et les imitateurs de Jéhovah, la Source de l’amour (Éph. 5:1, 2). Paul a écrit : « Si [...] je n’[ai] pas l’amour, je ne suis rien » (1 Cor. 13:2). Continuons donc à manifester notre amour pas seulement « en parole », mais aussi « en action et vérité ».

^ § 1 Celui qui agit de façon désintéressée ne cherche pas son intérêt personnel, mais uniquement le bien des autres.