Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

 ARTICLE D’ÉTUDE 44

Noue des amitiés solides avant que la fin arrive

Noue des amitiés solides avant que la fin arrive

« Un véritable ami témoigne son amour en tout temps » (PROV. 17:17).

CANTIQUE 101 Œuvrons dans l’unité

APERÇU *

Pendant la « grande tribulation », nous aurons besoin d’amis proches * (voir le paragraphe 2).

1-2. D’après 1 Pierre 4:7, 8, qu’est-​ce qui peut nous aider à endurer ?

ALORS que la fin des « derniers jours » approche, nous rencontrons peut-être de grandes difficultés (2 Tim. 3:1). Par exemple, dans un pays d’Afrique de l’Ouest, des violences et des troubles sociaux ont éclaté après des élections. Pendant plus de six mois, nos frères et sœurs qui vivaient dans la zone des combats n’ont pas pu se déplacer librement. Qu’est-​ce qui les a aidés à surmonter toutes ces difficultés ? Certains d’entre eux ont pu trouver refuge chez leurs compagnons qui habitaient dans une région plus sûre. Un frère a raconté : « Dans cette situation, j’étais content d’être entouré d’amis. Nous pouvions nous encourager les uns les autres. »

2 Quand la « grande tribulation » commencera, nous apprécierons d’avoir autour de nous des amis, des personnes qui nous aiment (Rév. 7:14). Il est donc très important de nouer dès maintenant des liens d’amitié solides avec nos frères et sœurs (lire 1 Pierre 4:7, 8). Grâce à l’aide de ses amis, Jérémie a survécu à la période qui a précédé la destruction de Jérusalem *. Son exemple peut donc nous être très utile. Comment l’imiter ?

CE QUE L’EXEMPLE DE JÉRÉMIE T’APPREND

3. a) Qu’est-​ce qui aurait pu pousser Jérémie à s’isoler ? b) Qu’a révélé Jérémie à son secrétaire, Baruch, et avec quel résultat ?

3 Pendant au moins 40 ans, Jérémie a vécu au milieu d’un peuple infidèle à Dieu. À Anatoth, sa ville d’origine, certains de ses voisins, et peut-être aussi des membres de sa famille, ne  pratiquaient plus le culte pur (Jér. 11:21 ; 12:6). Toutefois, il n’a pas cherché à s’isoler. Il a plutôt exprimé ce qu’il ressentait à son fidèle secrétaire, Baruch — et à nous également, puisque ses paroles ont été rapportées dans son livre (Jér. 8:21 ; 9:1 ; 20:14-18 ; 45:1). Comme nous pouvons l’imaginer, à mesure que Baruch écrivait l’histoire pleine de rebondissements de Jérémie, ils ont développé une affection et un respect profonds l’un pour l’autre (Jér. 20:1, 2 ; 26:7-11).

4. Quelle tâche Jéhovah a-​t-​il confiée à Jérémie, et comment cette tâche a-​t-​elle renforcé l’amitié de Jérémie et de Baruch ?

4 Durant de nombreuses années, Jérémie a averti avec courage les Israélites de ce qui allait arriver à Jérusalem (Jér. 25:3). Puis Jéhovah lui a demandé d’écrire ses avertissements dans un rouleau ; une fois de plus, il voulait essayer de faire comprendre aux Israélites qu’ils devaient se repentir (Jér. 36:1-4). Tandis que Jérémie et Baruch ont coopéré étroitement pour réaliser cette tâche, qui a dû durer plusieurs mois, ils ont sans doute eu des conversations qui ont fortifié leur foi.

5. Pourquoi disons-​nous que Baruch a été un vrai ami pour Jérémie ?

5 Le moment est ensuite venu de faire connaître le message que le rouleau contenait. Il a alors fallu que Jérémie fasse confiance à son ami Baruch, car c’est lui qui avait été chargé de lire le rouleau au peuple (Jér. 36:5, 6). Baruch a accompli cette mission dangereuse avec courage. Il est allé dans la cour du Temple et a fait ce que Jérémie lui avait demandé. Imagine comme Jérémie a dû être fier de lui ! (Jér. 36:8-10). Les princes de Juda ont entendu parler de ce que Baruch avait fait, et ils lui ont ordonné de venir leur lire le rouleau ! (Jér. 36:14, 15). Ils ont décidé de rapporter au roi Joachim les paroles de Jérémie. Comme ils avaient une certaine estime pour Baruch, ils lui ont dit : « Allez vous cacher, toi et Jérémie, et ne  dites à personne où vous êtes » (Jér. 36:16-19). C’était un très bon conseil !

6. Comment Jérémie et Baruch ont-​ils réagi face à l’opposition ?

6 Quand il a entendu les paroles de Jérémie, le roi Joachim s’est mis en colère : il a brûlé le rouleau et a ordonné l’arrestation de Jérémie et de Baruch ! Mais Jérémie ne s’est pas laissé intimider. Il a pris un autre rouleau, l’a donné à Baruch et lui a de nouveau dicté le message de Jéhovah. Baruch a ainsi réécrit « toutes les déclarations que contenait le rouleau que le roi Joachim de Juda avait brûlé au feu » (Jér. 36:26-28, 32).

7. Tandis que Jérémie et Baruch travaillaient ensemble, que s’est-​il probablement passé ?

7 Deux personnes qui traversent ensemble des moments difficiles se rapprochent souvent beaucoup l’une de l’autre. Jérémie et Baruch ont travaillé longtemps ensemble pour remplacer le rouleau qui avait été détruit par le méchant roi Joachim. Nous pouvons donc facilement imaginer que, pendant cette période, chacun a de plus en plus apprécié les qualités de l’autre. Que devons-​nous faire pour nouer des amitiés aussi solides que celle de Jérémie et de Baruch ?

UNE COMMUNICATION À CŒUR OUVERT EST ESSENTIELLE

8. Qu’est-​ce qui pourrait nous empêcher de nouer des amitiés étroites, et pourquoi ne devrions-​nous pas penser que nous n’y arriverons jamais ?

8 Nous trouvons peut-être difficile d’ouvrir notre cœur à d’autres parce que, dans le passé, quelqu’un nous a blessés (Prov. 18:19, 24). Ou bien nous estimons que nous n’avons pas assez de temps et d’énergie pour nouer des amitiés étroites. Toutefois, nous ne devrions pas penser que nous n’y arriverons jamais. Si nous voulons que nos frères et sœurs soient à nos côtés quand nous rencontrerons des épreuves, nous devons apprendre dès maintenant à leur faire confiance et à leur dire ce que nous pensons et ressentons. C’est indispensable pour nouer des amitiés véritables (1 Pierre 1:22).

9. a) Comment Jésus a-​t-​il montré à ses amis qu’il leur faisait confiance ? b) Comment une communication ouverte peut-​elle t’aider à avoir des relations plus étroites avec les autres ? Donne un exemple.

9 Jésus a montré à ses amis qu’il leur faisait confiance en communiquant ouvertement avec eux (Jean 15:15). Nous pouvons l’imiter en parlant aux autres de nos joies, de nos inquiétudes et de nos déceptions. Quand quelqu’un te parle, écoute-​le attentivement. Tu te rendras alors peut-être compte que vous avez des objectifs communs et que vous pensez ou ressentez la même chose. Prenons l’exemple de Cindy, une sœur de 29 ans. Elle est devenue l’amie d’une pionnière de 67 ans appelée Marie-Louise. Cindy et Marie-Louise  prêchent ensemble tous les jeudis matin et parlent librement de différents sujets. Cindy explique : « Avoir des conversations profondes avec mes amis m’aide non seulement à mieux les connaître, mais aussi à mieux les comprendre. » Pour qu’une amitié se forme, une atmosphère chaleureuse et une communication à cœur ouvert sont indispensables. Comme Cindy, si tu t’efforces vraiment d’avoir des conversations chaleureuses et ouvertes avec les autres, ton amitié avec eux ne peut que grandir (Prov. 27:9).

COLLABORE AVEC TES COMPAGNONS

Des amis proches prêchent ensemble (voir le paragraphe 10).

10. D’après Proverbes 27:17, que se passe-​t-​il quand nous collaborons avec nos compagnons ?

10 Comme le cas de Jérémie et de Baruch nous l’a montré, quand nous collaborons avec nos compagnons, nous avons l’occasion d’observer leurs qualités attachantes, nous apprenons d’eux et nous nous rapprochons d’eux (lire Proverbes 27:17). Par exemple, quand tu prêches avec l’un de tes compagnons, que ressens-​tu en l’entendant défendre sa foi avec courage ou parler de Jéhovah et de son projet avec conviction et sincérité ? Sans doute que tu te sens encore plus proche de lui.

11-12. Comment la prédication peut-​elle nous aider à renforcer nos amitiés ? Donne un exemple.

11 Examinons deux exemples qui montrent que participer au ministère chrétien nous rapproche les uns des autres. Adeline, une sœur de 23 ans, a demandé à Candice, une de ses amies, de prêcher avec elle dans un territoire rarement parcouru. « Nous avions envie d’être plus motivées et d’aimer davantage la prédication, dit-​elle. Nous avions toutes les deux besoin d’être boostées spirituellement. » Qu’est-​ce que leur collaboration leur a apporté ? Adeline répond : « En fin de journée, nous parlions de ce que nous ressentions, de ce qui nous avait touchées dans nos conversations avec les gens et du sentiment que nous avions d’avoir été guidées par Jéhovah. Nous aimions toutes les deux ces discussions profondes, et cela nous a permis d’apprendre à nous connaître encore mieux. »

12 Laïla et Marianne, deux sœurs célibataires de France, sont allées prêcher cinq semaines à Bangui, la capitale très animée de  la Centrafrique. Laïla raconte : « Marianne et moi avons rencontré des difficultés, mais grâce à une bonne communication et à un amour sincère, notre amitié s’est renforcée. J’ai pu observer la faculté d’adaptation de Marianne, son amour pour les gens et son implication dans le ministère. Mon admiration pour elle a beaucoup grandi. » Tu n’as pas besoin d’aller vivre dans un autre pays pour connaître ces bénédictions. Chaque fois que tu prêches dans le territoire de ton assemblée avec l’un de tes compagnons, tu as l’occasion d’apprendre à mieux le connaître et de fortifier les liens d’amitié qui vous unissent.

CONCENTRE-​TOI SUR LES QUALITÉS DE TES AMIS ET PARDONNE-​LEUR

13. Quand nous collaborons étroitement avec nos frères et sœurs, que risquons-​nous de remarquer ?

13 Quand nous collaborons étroitement avec nos frères et sœurs, nous remarquons leurs points forts, mais parfois aussi leurs points faibles. Qu’est-​ce qui peut nous aider à réagir de la bonne façon ? Examinons de nouveau l’exemple de Jérémie. Qu’a-​t-​il fait pour continuer à voir ce qu’il y avait de bien chez les autres et pour passer sur leurs imperfections ?

14. Qu’est-​ce que Jérémie a appris sur Jéhovah, et comment cela l’a-​t-​il aidé ?

14 Jérémie a écrit le livre qui porte son nom, et c’est probablement lui aussi qui a écrit les livres de la Bible appelés 1 et 2 Rois. Cette tâche lui a sans aucun doute rappelé à quel point Jéhovah est miséricordieux envers les humains, qui sont imparfaits. Par exemple, il a pu méditer sur ce qui est arrivé au roi Achab. Jéhovah n’a pas fait venir le malheur sur sa famille tant qu’il était en vie parce qu’il s’était repenti de ses mauvaises actions (1 Rois 21:27-29). Jérémie a aussi pu méditer sur le pardon que Jéhovah a accordé à Manassé quand il s’est repenti — alors qu’il avait offensé Dieu en faisant encore plus de mauvaises choses qu’Achab ! (2 Rois 21:16, 17 ; 2 Chron. 33:10-13). Ces récits ont dû aider Jérémie à imiter la patience et la miséricorde de Dieu dans ses relations avec ses amis proches (Ps. 103:8, 9).

15. Comment Jérémie a-​t-​il imité la patience de Jéhovah quand Baruch s’est laissé distraire de sa mission ?

15 Pense par exemple à la réaction de Jérémie quand Baruch s’est temporairement laissé distraire de sa mission. Au lieu de laisser tomber son ami, il l’a aidé en lui transmettant le message de Dieu, qui était plein de bonté mais aussi très franc (Jér. 45:1-5). Quelles leçons pouvons-​nous tirer de cet épisode biblique ?

Des amis proches se pardonnent l’un à l’autre (voir le paragraphe 16).

16. Comme le montre Proverbes 17:9, que devons-​nous faire pour entretenir nos amitiés avec nos frères et sœurs ?

16 Évidemment, nous ne pouvons pas attendre la perfection de nos frères et sœurs. Après être devenu ami avec quelqu’un, tu dois faire des efforts pour entretenir cette nouvelle amitié. Si ton ami a commis une erreur, il te faudra peut-être lui donner un conseil biblique plein de bonté mais aussi très franc (Ps. 141:5). Et s’il t’a blessé, tu devras lui pardonner, puis veiller à ne pas reparler de ce qui s’est passé (lire Proverbes 17:9). Comme l’époque que nous vivons est difficile à supporter, il est indispensable de nous concentrer sur les points forts de nos frères et sœurs, et non sur leurs points faibles ! Alors, les liens qui nous unissent à eux se renforceront. Et rappelons-​nous que, pendant la grande tribulation, nous aurons besoin d’amis proches.

SOIS UN AMI FIDÈLE

17. Pourquoi disons-​nous que Jérémie a été un véritable ami dans les moments de détresse ?

17 Le prophète Jérémie a été un véritable ami dans les moments de détresse. Il l’a par exemple été pour Ébed-Mélek, un fonctionnaire du palais du roi. Ébed-Mélek lui a  sauvé la vie en le faisant sortir d’une citerne pleine de boue, mais ensuite, il a eu peur d’être maltraité par les princes. Quand Jérémie l’a appris, il n’est pas resté sans rien faire. Il n’a pas juste espéré que son ami s’en sorte tout seul d’une façon ou d’une autre. Même s’il était en prison, il a fait ce qu’il pouvait : il a communiqué à son ami la promesse rassurante de Jéhovah (Jér. 38:7-13 ; 39:15-18).

Des amis proches aident leurs frères et sœurs en difficulté (voir le paragraphe 18).

18. D’après Proverbes 17:17, que devons-​nous faire quand un de nos compagnons traverse des moments difficiles ?

18 Aujourd’hui, nos frères et sœurs sont confrontés à toutes sortes d’épreuves. Par exemple, beaucoup souffrent à cause de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme. Quand de telles catastrophes se produisent, certains d’entre nous peuvent accueillir leurs compagnons en difficulté chez eux. D’autres peuvent leur apporter une aide financière. Mais tous, nous pouvons demander à Jéhovah de les aider. De plus, quand nous apprenons qu’un compagnon est découragé, nous ne savons peut-être pas quoi dire ni quoi faire. Mais tous, nous pouvons lui apporter notre aide de bien des façons. Par exemple, nous pouvons nous arranger pour passer un moment avec lui, l’écouter avec compassion, et lui lire notre verset biblique préféré (Is. 50:4). Le plus important, c’est d’être là pour nos amis quand ils ont besoin de nous (lire Proverbes 17:17).

19. Si nous nouons des amitiés solides dès maintenant, comment cela nous aidera-​t-​il dans l’avenir ?

19 Nous devons être bien décidés à nouer et à entretenir des amitiés solides avec nos frères et sœurs dès maintenant. Pourquoi ? Parce que nos ennemis essaieront de nous diviser en répandant des mensonges et de fausses informations. Ils vont essayer de nous pousser à nous opposer les uns aux autres. Mais ils n’y arriveront pas. Ils seront incapables de nous faire perdre notre amour pour nos frères. Quoi qu’ils fassent, ils ne parviendront pas à briser les amitiés que nous aurons nouées. Elles dureront non seulement jusqu’à la fin du monde actuel, mais pour toujours !

CANTIQUE 24 Venez à la montagne de Jéhovah !

^ § 5 Alors que la fin approche, nous avons tous besoin de renforcer nos liens avec nos compagnons chrétiens. Dans cet article, nous verrons ce que nous apprend l’exemple de Jérémie. Nous verrons aussi que, si nous nouons des amitiés étroites avec nos frères et sœurs aujourd’hui, cela nous aidera dans les moments difficiles à venir.

^ § 2 Dans le livre de Jérémie, les évènements ne sont pas présentés dans l’ordre chronologique.

^ § 57 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Cette scène représente ce qui pourrait se passer durant la « grande tribulation » : Plusieurs frères et sœurs se sont réfugiés dans un grenier. Être ensemble durant cette période très difficile leur procure du réconfort. Les trois scènes suivantes montrent que ces frères et sœurs ont noué des amitiés solides bien avant le début de la grande tribulation.