« Achète la vérité et ne la vends jamais ; fais de même avec la sagesse, la discipline et l’intelligence » (PROV. 23:23).

CANTIQUES : 94, 96

1, 2. a) Que possèdes-​tu de plus précieux ? b) À quelles vérités accordons-​nous de la valeur, et pourquoi ? (voir les illustrations du titre).

QUE possèdes-​tu de plus précieux ? Pour nous qui servons Jéhovah, la réponse est simple : c’est notre relation avec lui. Nous ne l’échangerions contre rien au monde. Nous chérissons aussi les vérités bibliques, qui nous permettent d’avoir cette relation étroite avec Jéhovah (Col. 1:9, 10).

2 Pense à tout ce que notre Grand Instructeur Jéhovah nous enseigne dans sa Parole, la Bible ! Il nous révèle l’importance de son nom et les qualités extraordinaires qu’il possède. Il nous fait savoir qu’il nous aime tellement qu’il a offert la vie de son cher Fils pour nous. Il nous explique ce qu’est le Royaume messianique. Il nous donne un espoir pour l’avenir, que ce soit celui de vivre au ciel pour les oints ou celui de vivre sur une terre transformée en paradis pour les « autres brebis » (Jean 10:16). Et il nous explique comment nous devons nous conduire. Nous accordons beaucoup de valeur à ces vérités parce qu’elles nous permettent de nous rapprocher de notre Créateur et qu’elles donnent un but à notre vie.

3. Jéhovah demande-​t-​il de l’argent en échange de la vérité ?

 3 Jéhovah est un Dieu généreux. Sa générosité est si grande qu’il a sacrifié son propre Fils pour nous. Quand il voit que quelqu’un cherche la vérité, il l’aide à la trouver. Et il ne demanderait jamais d’argent en échange ! Un jour, un homme qui s’appelait Simon a proposé de l’argent à l’apôtre Pierre pour obtenir le pouvoir de transmettre de l’esprit saint. Mais Pierre l’a réprimandé en disant : « Que ton argent disparaisse avec toi, parce que tu t’es imaginé pouvoir obtenir le don gratuit de Dieu contre de l’argent ! » (Actes 8:18-20). Mais alors que signifie « acheter » la vérité ?

QUE SIGNIFIE « ACHETER » LA VÉRITÉ ?

4. Dans cet article, qu’apprendrons-​nous sur la vérité ?

4 (Lire Proverbes 23:23.) Il nous faut fournir des efforts pour apprendre à connaître la vérité contenue dans la Bible. Nous devons être prêts à tous les sacrifices pour elle. Et une fois que nous l’avons « achetée », que nous la connaissons, il nous faut veiller à ne jamais la « vendre », ou l’abandonner. Comment acheter la vérité ? Combien coûte-​t-​elle ? Les réponses à ces questions nous inciteront à accorder encore plus de valeur à la vérité et à ne jamais l’abandonner. Nous verrons pourquoi elle vaut largement tous les sacrifices.

5, 6. a) Comment pouvons-​nous acheter la vérité sans argent ? Donne un exemple. b) Quels bienfaits la vérité nous procure-​t-​elle ?

5 Ce n’est pas parce que quelque chose est gratuit qu’il ne coûte rien. Le mot hébreu traduit par « acheter » en Proverbes 23:23 peut aussi signifier « acquérir ». Ces deux mots impliquent généralement de renoncer à quelque chose ou de faire un effort afin d’obtenir une chose qu’on considère comme précieuse. Mais ils n’impliquent pas forcément de donner de l’argent. Pour illustrer cela, imaginons qu’un marché propose des bananes gratuites. Pouvons-​nous espérer que les bananes apparaissent miraculeusement sur notre table ? Non, nous devons nous rendre sur le marché et les rapporter chez nous. Même si les bananes sont gratuites, nous devons fournir des efforts pour nous les procurer. De même, pour acquérir la vérité, nous n’avons pas besoin d’argent, mais il nous faut faire des efforts et des sacrifices.

6 (Lire Isaïe 55:1-3.) Dans ces versets, Jéhovah nous aide à comprendre les bienfaits qu’on se procure en achetant la vérité. Il compare ses paroles de vérité à de l’eau, à du lait et à du vin. Comme une eau fraîche, la vérité nous revigore. Et tout comme le lait fortifie un enfant et favorise sa croissance, la vérité nous aide à renforcer nos relations avec Jéhovah. Jéhovah compare aussi ses paroles à du vin. Pourquoi ? Dans la Bible, le vin est associé à la joie (Ps. 104:15). Ainsi, quand Jéhovah nous dit d’« achet[er] du vin », il nous donne l’assurance qu’en appliquant ses directives, nous serons heureux (Is. 55:1, note ; Ps. 19:8). Quelle belle façon d’illustrer les bienfaits que nous nous procurons en apprenant à connaître la vérité et en la mettant en pratique ! Voyons à présent cinq choses auxquelles nous avons peut-être renoncé pour acheter la vérité.

À QUOI AS-​TU RENONCÉ POUR ACHETER LA VÉRITÉ ?

7, 8. a) Pourquoi cela prend-​il du temps d’apprendre à connaître la vérité ? b) Quels sacrifices une étudiante a-​t-​elle faits, et quel en a été le résultat ?

7 Le temps. Cela prend du temps d’écouter le message du Royaume, de  lire la Bible et les publications bibliques, de suivre un cours biblique avec les Témoins de Jéhovah, de se préparer pour les réunions et d’y assister. Il est nécessaire de « rachet[er] » ce temps, autrement dit de le prendre sur des activités moins importantes (lire Éphésiens 5:15, 16 et note). Combien de temps faut-​il pour acquérir la connaissance des enseignements bibliques fondamentaux ? Cela dépend de chacun. Mais de toute façon, il n’y a pas de limites à ce que nous pouvons apprendre sur la sagesse de Jéhovah, sur ses façons d’agir et sur les choses qu’il a faites (Rom. 11:33). Le premier numéro de La Tour de Garde comparait la vérité à « une petite fleur » et ajoutait : « Ne vous contentez pas d’une seule fleur de vérité. Si une seule avait suffi, Dieu n’en aurait pas fourni autant. Cueillez-​en, cherchez-​en toujours plus. » Alors demandons-​nous : « Dans quelle mesure ai-​je appris à connaître Jéhovah ? » C’est vrai que même en vivant éternellement, nous aurons toujours quelque chose à découvrir sur notre Dieu. Mais l’important est d’utiliser sagement notre temps afin d’apprendre le plus de vérités possible dès maintenant. C’est ce qu’a fait une jeune femme.

8 Mariko *, une jeune Japonaise, a emménagé à New York pour y faire des études. Un jour, une pionnière s’est présentée chez elle et lui a parlé de la bonne nouvelle. Mariko avait déjà une religion, mais elle a accepté un cours biblique. Elle aimait tellement ce qu’elle apprenait qu’elle a demandé deux cours par semaine. Bien que très occupée par ses études et son emploi à temps partiel, elle s’est tout de suite mise à assister aux réunions. Elle a passé moins de temps à se divertir afin d’en consacrer davantage à apprendre à connaître la vérité. Grâce à ces sacrifices, elle s’est rapprochée de Jéhovah et, en moins d’un an, elle s’est fait baptiser. Six mois plus tard, elle est devenue pionnière, et elle l’est toujours aujourd’hui.

9, 10. a) Pour acheter la vérité, quel changement certains doivent-​ils faire dans leur façon de considérer les choses matérielles ? b) À quoi une jeune femme a-​t-​elle renoncé, et que pense-​t-​elle de son choix ?

9 Les choses matérielles. Pour acheter la vérité, certains doivent renoncer à un travail qui rapporte beaucoup d’argent ou à une carrière. Citons l’exemple de Pierre et André, qui avaient une entreprise de pêche. Quand Jésus les a invités à devenir des « pêcheurs d’hommes », « ils abandonnèrent [...] leurs filets » (Mat. 4:18-20). Cela ne signifie pas que ceux qui découvrent la vérité doivent abandonner leur travail. Ils ont la responsabilité de prendre soin de leur famille (1 Tim. 5:8). Par contre, il leur faut souvent changer leurs priorités et leur point de vue sur les choses matérielles. Jésus a déclaré : « Arrêtez d’accumuler des trésors sur la terre [...]. Accumulez plutôt des trésors dans le ciel » (Mat. 6:19, 20). Citons le cas d’une jeune femme appelée Maria.

10 Maria aimait jouer au golf depuis son enfance. Au lycée, elle a continué de faire des progrès dans ce sport, à tel point qu’elle a reçu une bourse d’études pour l’université. Son objectif était de devenir une joueuse de golf professionnelle, carrière qui lui aurait permis de bien gagner sa vie. Puis elle s’est mise à étudier la Bible. Elle aimait les vérités qu’elle apprenait et elle a commencé à les mettre en pratique. Elle dit : « Plus je conformais mon état d’esprit et mon mode de vie aux normes de la Bible,  plus j’étais heureuse. » Maria s’est rendu compte qu’il lui serait difficile de se consacrer en même temps à sa relation avec Jéhovah et à sa carrière sportive (Mat. 6:24). Pour acheter la vérité, elle a donc renoncé à son objectif de devenir golfeuse professionnelle. Aujourd’hui, elle est pionnière et elle trouve que sa vie est « la plus heureuse, la plus satisfaisante qui soit ».

11. Quand quelqu’un achète la vérité, que peut-​il arriver à ses relations avec ses amis ou sa famille ?

11 Les relations avec les autres. Quand quelqu’un se met à appliquer ce qu’il apprend dans la Bible, ses relations avec ses amis ou sa famille peuvent changer. Jésus nous aide à comprendre pourquoi dans cette prière qu’il a faite au sujet de ses disciples : « Sanctifie-​les par le moyen de la vérité ; ta parole est vérité » (Jean 17:17 ; note). « Sanctifier » peut aussi vouloir dire « mettre à part ». Celui qui accepte la vérité est mis à part, ou séparé du monde, parce qu’il ne suit plus les mêmes normes. Même s’il s’efforce de garder de bonnes relations avec ses amis ou sa famille, certains vont peut-être s’éloigner de lui ou même s’opposer à ses nouvelles croyances. Ce n’est pas surprenant, car Jésus a dit : « Oui, un homme aura pour ennemis les membres de sa propre famille » (Mat. 10:36). Mais il a aussi affirmé que, quelles que soient les choses auxquelles on renonce pour la vérité, on reçoit bien plus en retour ! (lire Marc 10:28-30).

12. Qu’a été prêt à accepter un homme d’affaires juif pour la vérité ?

12 Depuis tout petit, Aaron, un homme d’affaires juif, croyait que c’était mal de prononcer le nom divin. Mais il voulait vraiment connaître la vérité sur Dieu. Un jour, un Témoin lui a montré qu’en ajoutant des voyelles aux quatre consonnes hébraïques formant le nom de Dieu, on pouvait le prononcer « Jéhovah ». Aaron était tellement heureux d’apprendre cela qu’il s’est rendu à la synagogue pour en parler aux rabbins ! Mais ils n’ont pas réagi comme Aaron l’espérait. Ils lui ont même craché dessus et l’ont exclu de la communauté. De plus, ses relations avec sa famille sont devenues tendues. Mais il ne s’est pas laissé décourager et a continué d’en apprendre plus sur Dieu. Il est devenu Témoin de Jéhovah et il est resté fidèle toute sa vie. Comme Aaron, toute personne qui achète la vérité doit être prête à accepter que ses relations avec ses amis ou sa famille changent.

13, 14. Quels changements faut-​il effectuer quand on découvre la vérité ? Donne un exemple.

13 Nos pensées et notre conduite. Quand on découvre la vérité et qu’on commence à appliquer les normes bibliques, on doit être prêt à changer sa façon de penser et d’agir. L’apôtre Pierre a écrit : « Tels des enfants obéissants, ne vous laissez plus modeler par les désirs que vous aviez autrefois, dans votre ignorance, mais [...] devenez saints vous aussi dans toute votre conduite » (1 Pierre 1:14, 15). Dans la ville antique de Corinthe, beaucoup de gens menaient une vie immorale. Les habitants de cette ville qui voulaient devenir purs aux yeux de Jéhovah devaient faire de gros changements (1 Cor. 6:9-11). De même aujourd’hui, pour acheter la vérité, beaucoup doivent changer. Pierre a décrit ce qu’il faut parfois rejeter : « Vous avez déjà passé bien assez de temps à faire la volonté des nations, quand vous vous laissiez aller à une conduite indigne et effrontée, aux passions incontrôlées, à l’ivrognerie, aux fêtes débridées, aux soûleries et aux idolâtries abominables » (1 Pierre 4:3).

 14 Devynn et Jasmine ont été des ivrognes pendant des années. Devynn était un comptable compétent, mais en raison de son problème d’alcool, il n’arrivait jamais à garder un travail. Jasmine était connue pour son comportement coléreux et violent. Un jour, alors qu’elle était ivre, elle a rencontré au bord d’une route deux missionnaires Témoins de Jéhovah. Ils lui ont proposé d’aller chez elle la semaine suivante pour lui enseigner la Bible. Mais quand ils sont arrivés, Jasmine et Devynn étaient tous les deux ivres. Ils ne pensaient pas que les missionnaires se seraient souciés assez d’eux pour venir. La fois d’après, la situation était différente : Jasmine et Devynn avaient hâte de découvrir les vérités bibliques. Ils ont rapidement commencé à mettre en pratique ce qu’ils apprenaient. En moins de trois mois, ils ont arrêté de boire, et ils ont plus tard légalisé leur mariage. Beaucoup dans leur village ont remarqué ces changements et ont voulu à leur tour étudier la Bible.

15. À quoi peut-​il être très difficile de renoncer pour acheter la vérité, et pourquoi ?

15 Les coutumes et les pratiques. Pour certains, il est assez facile de renoncer à des coutumes ou à des pratiques qui ne plaisent pas à Jéhovah. Mais pour d’autres, c’est très difficile. Ils ont peur de la réaction de leur famille, de leurs collègues ou de leurs amis, car beaucoup sont très attachés à certaines coutumes, comme celle qui consiste à honorer les morts (Deut. 14:1). Alors, qu’est-​ce qui peut aider quelqu’un à rejeter les pratiques qui ne plaisent pas à Dieu ? L’exemple de courage de certains personnages du passé. Voyons celui donné par des habitants d’Éphèse au Ier siècle.

16. Quel sacrifice certains Éphésiens ont-​ils fait ?

16 Dans la ville antique d’Éphèse, beaucoup pratiquaient la magie. Qu’ont fait ceux qui sont devenus chrétiens ? La Bible explique : « Bon nombre de ceux qui avaient pratiqué la magie rassemblèrent leurs livres et les brûlèrent devant tout le monde. On en estima la valeur : 50 000 pièces d’argent. C’est ainsi que, d’une manière puissante, la parole de Jéhovah continuait à se répandre et à triompher » (Actes 19:19, 20). Ces chrétiens fidèles ont accepté de se débarrasser de ces livres coûteux, et Jéhovah a béni leur sacrifice.

17. a) À quoi faut-​il parfois renoncer pour la vérité ? b) À quelles questions répondrons-​nous dans l’article suivant ?

17 Qu’as-​tu sacrifié pour acheter la vérité ? Nous avons tous pris de notre temps pour apprendre à connaître les vérités bibliques, et nous continuons de le faire. Certains ont renoncé à un travail qui rapportait beaucoup d’argent, ou ont accepté que leurs relations avec leur famille et leurs amis changent. Beaucoup ont transformé leur façon de penser et d’agir. Nous avons peut-être aussi abandonné des coutumes et des pratiques qui ne plaisent pas à Jéhovah. Quoi qu’il en soit, nous sommes convaincus que les vérités bibliques valent largement tous les sacrifices. Elles nous permettent d’avoir ce qu’il y a de plus précieux dans la vie : une relation étroite avec Jéhovah. Quand nous réfléchissons à tous les bienfaits que nous recevons grâce à la vérité, nous avons du mal à comprendre pourquoi certains voudraient la vendre. Alors qu’est-​ce qui pourrait amener un chrétien à vendre la vérité ? Et comment faire pour ne jamais commettre cette erreur ? Nous répondrons à ces questions dans l’article suivant.

^ § 8 Certains prénoms ont été changés.