« Soyez sur vos gardes : il se peut qu’il y ait quelqu’un qui vous entraînera comme sa proie au moyen de la philosophie et d’une vaine tromperie [...] du monde » (COL. 2:8).

CANTIQUES : 38, 31

1. Quel conseil Paul a-​t-​il donné aux chrétiens ? (voir l’illustration du titre).

L’APÔTRE Paul a écrit sa lettre aux chrétiens de Colosses apparemment à la fin de son premier emprisonnement à Rome, vers l’an 60-61. Il leur a dit qu’ils devaient acquérir la « compréhension spirituelle », c’est-à-dire la capacité à considérer les choses comme Jéhovah les considère (Col. 1:9). Il a ajouté : « Je dis cela pour que personne ne vous trompe par des raisonnements persuasifs. Soyez sur vos gardes : il se peut qu’il y ait quelqu’un qui vous entraînera comme sa proie au moyen de la philosophie et d’une vaine tromperie selon la tradition des hommes, selon les choses élémentaires du monde et non selon Christ » (Col. 2:4, 8, note). Ensuite, Paul a expliqué pourquoi certaines idées populaires sont fausses et pourquoi elles plaisent à beaucoup de gens. Par exemple, elles peuvent donner à quelqu’un l’impression d’être plus intelligent que les autres ou supérieur à eux. Paul a écrit cette lettre aux chrétiens pour les aider à rejeter les raisonnements du monde et les pratiques mauvaises (Col. 2:16, 17, 23).

2. Pourquoi allons-​nous parler des raisonnements du monde ?

 2 Les raisonnements du monde méprisent ou minimisent les principes de Jéhovah, et ils pourraient petit à petit affaiblir notre foi. Aujourd’hui, ils sont partout : à la télévision, sur Internet, au travail et à l’école. Cet article montre ce que nous pouvons faire pour empêcher ces idées de nous influencer. Examinons cinq raisonnements du monde et voyons comment les rejeter.

A-​T-​ON BESOIN DE CROIRE EN DIEU ?

3. Quelle idée beaucoup aiment-​ils, et pourquoi ?

3 « On n’a pas besoin de croire en Dieu pour être quelqu’un de bien. » C’est ce que beaucoup de personnes pensent dans de nombreux pays. Celui qui dit cela n’a pas forcément fait des recherches pour savoir si Dieu existe. Il aime peut-être tout simplement l’idée d’être libre de faire ce qui lui plaît (lire Psaume 10:4). Ou alors, il pense peut-être que c’est un signe d’intelligence de raisonner de cette façon.

4. Que pouvons-​nous dire pour aider quelqu’un qui croit qu’il n’y a pas de Créateur ?

4 Est-​ce logique de croire qu’il n’y a pas de Créateur ? Une personne qui cherche la réponse dans la science peut facilement se sentir perdue. Mais en fait, la réponse est simple. Réfléchissons : Une maison peut-​elle venir de nulle part ? Bien sûr que non ! Il a fallu que quelqu’un la construise. Or les choses vivantes sont bien plus complexes qu’une maison. Même la cellule vivante la plus simple est capable de se reproduire, ce qu’une maison ne peut pas faire. Cela signifie que la cellule peut à la fois stocker des informations et les transmettre à de nouvelles cellules, pour qu’elles se reproduisent à leur tour. Qui a créé la cellule vivante avec de telles capacités ? La Bible répond : « Toute maison, en effet, est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu » (Héb. 3:4).

5. Peut-​on déterminer ce qui est bien ou mal sans croire en Dieu ? Explique.

5 Peut-​on déterminer ce qui est bien et ce qui est mal sans croire en Dieu ? C’est vrai, la Bible montre que même des non-croyants peuvent avoir de bons principes, comme respecter et aimer ses parents (Rom. 2:14, 15). Mais leurs normes morales peuvent-​elles être fiables s’ils pensent qu’il n’y a pas de Créateur qui décide de ce qui est bien ou mal ? (Is. 33:22). Beaucoup de personnes intelligentes admettent que nous avons besoin de l’aide de Dieu pour régler les problèmes graves de ce monde (lire Jérémie 10:23). Ne pensons donc jamais que nous pouvons savoir ce qui est bien ou mal sans croire en Dieu et sans suivre ses normes (Ps. 146:3).

A-​T-​ON BESOIN DE LA RELIGION ?

6. Que pensent beaucoup de gens à propos de la religion ?

6 « On peut être heureux sans religion. » Cette idée plaît à beaucoup de gens parce qu’ils pensent que la religion est ennuyeuse et dépassée. D’autres n’aiment pas la religion parce qu’elle enseigne l’enfer de feu, demande de l’argent ou bien soutient des hommes politiques. Ce n’est pas surprenant que de plus en plus de personnes affirment qu’on peut être heureux sans religion ! Elles disent peut-être : « Je m’intéresse à Dieu, mais je ne veux pas faire partie d’une religion. »

7. Pourquoi disons-​nous que la vraie religion rend heureux ?

7 Est-​ce vrai qu’on peut être heureux sans religion ? Une chose est sûre, on peut être heureux sans fausse religion. Mais on ne peut pas être vraiment heureux si on n’est pas un ami de Jéhovah, le « Dieu heureux » (1 Tim. 1:11). Tout ce  qu’il fait est pour le bien de ses créatures. Et ses serviteurs sont heureux parce qu’ils s’efforcent d’aider les autres (Actes 20:35). Par exemple, pense à la façon dont le vrai culte rend les familles heureuses. Il nous apprend à respecter et à être fidèles à notre conjoint, à enseigner le respect à nos enfants, et à aimer sincèrement les membres de notre famille. Ainsi, grâce au vrai culte, les congrégations sont unies et heureuses, et elles forment une famille internationale de frères et sœurs (lire Isaïe 65:13, 14).

8. Comment Matthieu 5:3 nous aide-​t-​il à comprendre ce qui rend vraiment heureux ?

8 Alors que penser du raisonnement selon lequel on peut être heureux sans servir Dieu ? Demandons-​nous : « Qu’est-​ce qui rend heureux ? » Certains trouvent de la satisfaction dans leur métier, dans un sport ou dans un passe-temps. D’autres sont heureux en s’occupant de leur famille ou de leurs amis. C’est vrai que toutes ces choses procurent un certain plaisir, mais la vie, ce n’est pas que cela. Son but est supérieur. Contrairement aux animaux, nous pouvons apprendre à connaître notre Créateur et à le servir. Nous avons été créés pour être heureux en faisant cela (lire Matthieu 5:3). Par exemple, nous nous sentons bien et nous sommes encouragés quand nous nous réunissons avec nos frères et sœurs pour adorer Jéhovah (Ps. 133:1). Nous sommes également heureux de faire partie d’une famille de frères et sœurs unie, d’avoir un mode de vie pur et sain et une espérance merveilleuse.

A-​T-​ON BESOIN DE NORMES MORALES ?

9. a) Quelle idée beaucoup ont-​ils à propos des relations sexuelles ? b) Pourquoi la Bible interdit-​elle les relations sexuelles entre des personnes qui ne sont pas mariées ensemble ?

9 « Il n’y a rien de mal à ce que des personnes qui ne sont pas mariées ensemble aient des relations sexuelles. » On pourrait nous dire : « Il faut profiter de la vie. Pourquoi être aussi strict ? » L’idée qu’un chrétien devrait accepter l’immoralité sexuelle est fausse. Pourquoi ? Parce que la Bible interdit l’immoralité sexuelle * (lire 1 Thessaloniciens 4:3-8). Jéhovah a le droit de nous donner des lois parce qu’il nous a créés. Et il dit que seuls un homme et une femme mariés ensemble sont autorisés à avoir des relations sexuelles. Il nous donne ses lois parce qu’il nous aime. Elles sont pour notre bien. Quand des conjoints obéissent à ses lois, cela renforce l’amour, le respect et le sentiment de sécurité dans leur famille. Dieu punira ceux qui désobéissent à ses lois alors qu’ils les connaissent (Héb. 13:4).

10. Comment pouvons-​nous rejeter l’immoralité sexuelle ?

10 La Bible nous enseigne comment rejeter l’immoralité sexuelle. Une façon importante de le faire est de maîtriser nos yeux. Jésus a déclaré que « tout homme qui continue à regarder une femme » au point de la désirer « a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur ». Et il a ajouté : « Si donc ton œil droit te fait trébucher, arrache-​le et jette-​le loin de toi » (Mat. 5:28, 29). Un chrétien ne doit pas regarder de pornographie ni écouter de chansons immorales. Paul a écrit : « Faites [...] mourir les membres de votre corps qui sont sur la terre, pour ce qui est de [l’immoralité sexuelle] » (Col. 3:5). Nous devons aussi maîtriser nos pensées et nos paroles (Éph. 5:3-5).

 FAUT-​IL VISER LA RÉUSSITE PROFESSIONNELLE ?

11. Pourquoi pourrions-​nous être tentés de viser la réussite professionnelle ?

11 « La réussite professionnelle est la clé du bonheur. » Certains t’encouragent peut-être à viser la réussite professionnelle pour avoir prestige, pouvoir ou richesse. Puisque beaucoup ont pour but dans la vie de réussir professionnellement, nous risquons de commencer à penser comme eux.

12. La recherche de la réussite est-​elle la clé du bonheur ?

12 Est-​ce vrai que la recherche de la réussite mène au bonheur ? Non. Prenons le cas de Satan. Il voulait diriger les autres et être admiré. Résultat : aujourd’hui il n’est pas heureux, mais en colère (Mat. 4:8, 9 ; Rév. 12:12). Maintenant, pense à la joie durable qu’on a en aidant les autres à connaître Dieu et l’avenir merveilleux qu’il promet. Aucune carrière dans le monde ne peut te procurer cette joie-​là. De plus, pour réussir, les gens entrent en compétition, n’hésitent pas à écraser les autres et deviennent jaloux. Mais finalement, ils n’ont qu’un sentiment de vide, comme s’ils avaient poursuivi le vent (Eccl. 4:4).

13. a) Comment considérer notre travail ? b) Qu’est-​ce qui a rendu Paul vraiment heureux ?

13 Bien sûr, nous devons travailler pour gagner de quoi vivre, et il n’y a rien de mal à choisir un travail qu’on aime. Mais notre travail ne doit pas devenir la chose la plus importante dans notre vie. Jésus a dit : « Personne ne peut travailler comme un esclave pour deux maîtres ; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez travailler comme des esclaves pour Dieu et pour la Richesse » (Mat. 6:24). Si notre priorité est de servir Jéhovah et d’enseigner la Bible aux autres, nous ressentirons une joie extraordinaire. C’est ce qu’a vécu l’apôtre Paul. Quand il était jeune, il s’était concentré sur une carrière prometteuse. Mais il a trouvé le vrai bonheur plus tard, quand il a commencé à prêcher et à faire des disciples, et qu’il a vu « la parole de Dieu » changer la vie des gens (lire 1 Thessaloniciens 2:13, 19, 20). Aucune carrière dans le monde ne peut offrir une telle satisfaction !

Cela rend vraiment heureux d’aider les gens à connaître Dieu (voir les paragraphes 12, 13).

 PEUT-​ON RÉGLER LES PROBLÈMES DU MONDE ?

14. Quelle idée plaît à beaucoup de gens, et pourquoi ?

14 « Les humains peuvent régler les problèmes du monde. » C’est une idée qui plaît à beaucoup. Pourquoi ? Parce que, si c’était vrai, cela signifierait que les humains n’ont pas besoin des conseils de Dieu et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. De plus, cette idée peut sembler convaincante parce que, selon des études, la guerre, la criminalité, la maladie et la pauvreté diminuent. Un rapport déclare : « Si le monde s’améliore, c’est parce que les humains ont décidé d’en faire un endroit meilleur. » Cette remarque signifie-​t-​elle que les humains sont sur le point de résoudre les problèmes du monde ? Pour répondre, examinons les faits.

15. Pourquoi peut-​on dire que les problèmes du monde sont loin d’être résolus ?

15 Guerre : On estime que la Première et la Deuxième Guerre mondiale ont fait au moins 60 millions de morts. Et depuis, les choses ne se sont pas arrangées ! En 2015, le nombre de personnes obligées de quitter leur région à cause de la guerre ou de la persécution avait atteint les 65 millions. Rien qu’en 2015, il y en a eu plus de 12 millions. Criminalité : Même si des formes de criminalité ont diminué dans certains endroits, d’autres ont augmenté : cybercriminalité, violence familiale, terrorisme, mais aussi corruption. Les humains ne sont pas capables d’éliminer la criminalité. Maladie : C’est vrai qu’on a réussi à guérir certaines maladies. Mais d’après un rapport publié en 2013, chaque année, neuf millions de personnes de moins de 60 ans meurent d’une maladie cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral, d’un cancer, d’une maladie respiratoire ou du diabète. Pauvreté : Selon la Banque mondiale, rien qu’en Afrique, le nombre de personnes vivant dans une pauvreté extrême est passé de 280 millions en 1990 à 330 millions en 2012.

16. a) Pourquoi disons-​nous que seul le Royaume de Dieu peut résoudre les problèmes du monde ? b) Selon Isaïe et les Psaumes, quels bienfaits le Royaume apportera-​t-​il ?

16 Ces faits ne nous surprennent pas. Les organisations politiques et économiques actuelles sont dirigées par des personnes égoïstes. Ces personnes ne peuvent pas éliminer la guerre, la criminalité, la maladie et la pauvreté. Seul le Royaume de Dieu en est capable. Guerre : Le Royaume fera disparaître les causes de la guerre, comme l’égoïsme, la corruption, le patriotisme, la fausse religion et Satan lui-​même (Ps. 46:8, 9). Criminalité : Dès maintenant, le Royaume apprend à des millions de gens à s’aimer les uns les autres et à se faire confiance. Aucun autre gouvernement ne peut faire cela (Is. 11:9). Maladie : Jéhovah donnera bientôt une santé parfaite aux humains (Is. 35:5, 6). Pauvreté : Jéhovah l’éliminera et fera en sorte que ses serviteurs vivent dans l’abondance et aient une relation étroite avec lui. Cette qualité de vie est bien plus précieuse que la richesse matérielle (Ps. 72:12, 13).

« POUR SAVOIR COMMENT RÉPONDRE »

17. Comment peux-​tu rejeter les raisonnements du monde ?

17 Si tu entends un raisonnement du monde qui semble s’opposer à ta foi, fais des recherches pour savoir ce que la Bible dit sur le sujet. Parles-​en à un chrétien expérimenté. Demande-​toi pourquoi cette idée plaît à beaucoup de gens, pourquoi elle est fausse et comment tu peux prouver le contraire. Nous pouvons tous nous protéger contre les raisonnements du monde et les rejeter en appliquant ce conseil de Paul : « Continuez à marcher avec sagesse à l’égard de ceux du dehors [...] pour savoir comment vous devez répondre à chacun » (Col. 4:5, 6).

^ § 9 Le passage de Jean 7:53–8:11, contenu dans certaines traductions de la Bible, n’était pas dans le texte biblique d’origine. En se basant sur ces versets, certains affirment que seule une personne sans péché peut juger quelqu’un coupable d’adultère. Mais la Loi que Dieu avait donnée à Israël disait : « Si l’on trouve un homme couché avec une femme [mariée à un autre homme], alors ils devront mourir tous les deux ensemble » (Deut. 22:22).