« Que personne ne vous enlève le prix » (COL. 2:18).

CANTIQUES : 122, 139

1, 2. a) Quel prix Jéhovah propose-​t-​il aux chrétiens oints ? aux autres brebis ? b) Qu’est-​ce qui nous aide à garder les yeux fixés sur le prix ? (voir l’illustration du titre).

COMME l’apôtre Paul, les chrétiens oints ont l’espérance de recevoir « le prix de l’appel de Dieu » (Phil. 3:14). Ils ont hâte de régner avec Jésus dans son Royaume céleste et de travailler avec lui pour aider les humains à devenir parfaits (Rév. 20:6). Quel magnifique objectif Jéhovah leur propose ! Les autres brebis ont une espérance différente. Le prix qu’elles attendent est la vie éternelle sur la terre. Quelle belle espérance ! (2 Pierre 3:13).

2 Afin d’aider ses compagnons oints à rester fidèles et à obtenir le prix, autrement dit la récompense, Paul leur a conseillé : « Pensez toujours aux choses d’en haut » (Col. 3:2). Les oints devaient rester concentrés sur leur précieuse espérance de vivre au ciel (Col. 1:4, 5). En fait, penser constamment aux bénédictions promises nous aide tous à garder les yeux fixés sur le prix, que notre espérance soit de vivre au ciel ou sur la terre (1 Cor. 9:24).

3. Contre quels dangers Paul a-​t-​il mis en garde les chrétiens ?

 3 Paul a aussi prévenu ses compagnons chrétiens contre certains dangers qui risquaient de leur « enlever » le prix, c’est-à-dire de les empêcher de l’obtenir. Par exemple, dans sa lettre aux frères de Colosses, il a parlé de faux chrétiens qui essayaient d’obtenir la faveur de Dieu en appliquant la Loi de Moïse plutôt qu’en ayant foi en Christ (Col. 2:16-18). Paul a aussi parlé de dangers qui existent encore aujourd’hui et qui pourraient nous enlever le prix. Il a expliqué comment résister aux désirs sexuels immoraux, comment régler les désaccords entre chrétiens, et comment résoudre les problèmes familiaux. Ces conseils sont utiles pour nous aussi. Alors examinons quelques avertissements bienveillants donnés par Paul aux Colossiens.

FAITES MOURIR LES DÉSIRS SEXUELS IMMORAUX

4. Pourquoi les désirs sexuels immoraux peuvent-​ils nous enlever le prix ?

4 Après avoir rappelé à ses frères et sœurs chrétiens leur espérance merveilleuse, Paul a écrit : « Faites donc mourir les membres de votre corps qui sont sur la terre, pour ce qui est de la fornication, de l’impureté, des désirs sexuels, des envies nuisibles et de la convoitise » (Col. 3:5). Comme les désirs sexuels immoraux peuvent être très puissants, ils peuvent nous faire perdre notre relation avec Jéhovah et notre espérance. Un frère qui avait commis un péché sexuel a plus tard expliqué : « J’ai été entraîné par une force si puissante que je n’ai pas pu faire demi-tour avant qu’il soit trop tard. »

5. Comment nous protéger quand nous sommes dans une situation dangereuse ?

5 Nous devons faire particulièrement attention lorsque nous sommes dans une situation qui pourrait nous tenter de désobéir aux normes morales de Jéhovah. Par exemple, un frère et une sœur se fréquentent dans l’objectif de se marier. Dès le début de leurs fréquentations, ce serait prudent qu’ils se fixent des limites pour ce qui est de se toucher, de s’embrasser, ou de se retrouver seuls ensemble (Prov. 22:3). Un chrétien peut aussi se trouver en situation dangereuse quand il s’absente de chez lui pour un voyage d’affaires ou lorsqu’il doit travailler avec une personne de l’autre sexe (Prov. 2:10-12, 16). Que faire dans ce cas ? Pour te protéger, fais savoir que tu es Témoin de Jéhovah, conduis-​toi de façon respectable, et souviens-​toi que jouer à séduire quelqu’un peut avoir des conséquences désastreuses. Le danger est grand également lorsque nous sommes déprimés ou que nous nous sentons seuls et fragiles. Dans ces moments-​là, nous avons peut-être très envie d’être avec quelqu’un qui nous apprécie. Notre manque d’affection peut devenir si grand que nous serions prêts à accepter les attentions de n’importe qui. Si cela t’arrive, ne permets à rien de t’enlever le prix. Demande de l’aide à Jéhovah et à tes compagnons chrétiens (lire Psaume 34:18 ; Proverbes 13:20).

6. Lorsque nous choisissons un divertissement, qu’est-​ce qu’il ne faut pas oublier ?

6 Pour « faire mourir » les désirs sexuels immoraux, il faut rejeter les divertissements immoraux. À notre époque, beaucoup de divertissements ressemblent à ce qui se passait à Sodome et à Gomorrhe (Jude 7). Les créateurs de ces divertissements présentent l’immoralité sexuelle comme normale et sans danger. Restons donc toujours prudents et n’acceptons pas n’importe quel loisir proposé par le monde. Choisissons des divertissements qui ne nous empêcheront pas de garder les yeux fixés sur le prix, la vie (Prov. 4:23).

 « REVÊTEZ-​VOUS » D’AMOUR ET DE BONTÉ

7. Que pourrait-​il arriver dans la congrégation ?

7 Nous sommes tous d’accord pour dire que c’est un bonheur de faire partie de la congrégation chrétienne. Nous étudions la Bible à nos réunions et nous nous soutenons avec amour les uns les autres, ce qui nous aide à garder les yeux fixés sur le prix. Mais il peut arriver que des désaccords créent des problèmes dans la congrégation. Si nous ne les réglons pas, ils risquent facilement de faire naître de la rancune. (lire 1 Pierre 3:8, 9).

8, 9. a) Quelles qualités nous aideront à obtenir le prix ? b) Qu’est-​ce qui t’aidera à maintenir la paix si un compagnon chrétien t’a peiné ?

8 Que faire pour que la rancune ne nous enlève pas le prix ? Paul a donné ce conseil aux Colossiens : « Comme des gens que Dieu a choisis, des hommes saints et aimés, revêtez-​vous des tendres affections de la compassion, ainsi que de bonté, d’humilité, de douceur et de patience. Continuez à vous supporter les uns les autres et à vous pardonner volontiers les uns aux autres, si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre. Tout comme Jéhovah vous a pardonné volontiers, vous aussi faites de même. Mais, outre toutes ces choses, revêtez-​vous de l’amour, car c’est un lien d’union parfait » (Col. 3:12-14).

9 L’amour et la bonté nous aident à nous pardonner les uns aux autres. Par exemple, si un frère ou une sœur a dit ou a fait quelque chose qui t’a peiné, rappelle-​toi des situations où toi, tu as peiné quelqu’un, qui ensuite t’a pardonné. Comme nous sommes heureux que nos frères et sœurs nous manifestent de l’amour et de la bonté en oubliant nos fautes ! (lire Ecclésiaste 7:21, 22). Nous sommes particulièrement reconnaissants que Jésus rassemble avec bonté les vrais adorateurs dans l’unité (Col. 3:15). Tous, nous aimons le même Dieu, prêchons le même message et affrontons en grande partie les mêmes problèmes. En nous pardonnant les uns aux autres avec bonté et amour, nous renforçons notre unité chrétienne et gardons les yeux fixés sur le prix.

10, 11. a) Pourquoi la jalousie est-​elle dangereuse ? b) Que faire pour que la jalousie ne nous enlève pas le prix ?

10 La jalousie peut nous enlever le prix. La Bible montre à quel point ce défaut peut être dangereux : Caïn est devenu jaloux de son frère Abel, et il l’a tué. Qorah, Dathân et Abiram sont devenus jaloux de Moïse, et ils se sont opposés à lui. Le roi Saül est devenu jaloux de la réussite de David, et il a essayé de le tuer. Ce n’est pas étonnant que la Bible déclare : « Là où il y a jalousie et esprit de dispute, il y a désordre et toute chose vile [ou : détestable] » (Jacq. 3:16).

11 Si nous faisons grandir l’amour et la bonté dans notre cœur, nous ne deviendrons pas facilement jaloux. En effet, la Bible dit : « L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux » (1 Cor. 13:4). Que faire pour que la jalousie ne prenne pas racine dans notre cœur ? Efforçons-​nous de voir nos frères et sœurs comme Jéhovah les voit : comme des membres d’un seul corps, la congrégation chrétienne. Cela nous aidera à appliquer ce conseil : « Si un membre est glorifié, tous les autres membres se réjouissent avec lui » (1 Cor. 12:16-18, 26). Ainsi, lorsqu’il arrive une chose heureuse à quelqu’un d’autre que nous, soyons heureux pour lui au lieu d’être jaloux. Prenons l’exemple de Yonathân, fils du roi Saül. Quand David a été choisi comme futur roi à sa place, il n’a pas été jaloux de lui. Il l’a plutôt encouragé (1 Sam. 23:16-18).  Pourrions-​nous agir avec autant d’amour et de bonté que Yonathân ?

OBTENEZ LE PRIX EN FAMILLE

12. Quels conseils bibliques aideront notre famille à obtenir le prix ?

12 Si une famille applique les principes bibliques, cela lui apportera la paix et le bonheur et l’aidera à obtenir le prix. Quels conseils pour les familles Paul a-​t-​il donnés aux chrétiens de Colosses ? « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. Maris, continuez à aimer vos femmes et ne vous aigrissez pas contre elles [ou : « ne soyez pas durs avec elles »]. Enfants, obéissez en tout à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur. Pères, n’exaspérez pas vos enfants, pour qu’ils ne se découragent pas » (Col. 3:18-21 ; Parole de Vie). Vois-​tu comment l’application de ces conseils peut aider ta famille ?

13. Comment une chrétienne pourrait-​elle donner envie à son mari de servir Jéhovah ?

13 Si tu es une sœur et que ton mari ne sert pas Jéhovah, que feras-​tu si tu penses qu’il ne te traite pas bien ? Amélioreras-​tu la situation en te mettant en colère et en te disputant avec lui ? Peut-être que tu obtiendras qu’il fasse ce que tu veux, mais est-​ce que cela l’aidera à accepter la vérité ? Probablement pas. Par contre, si tu respectes ton mari dans son rôle de chef de famille, tu contribues à la paix et  tu honores Jéhovah. Et peut-être même que, grâce à ton bel exemple, ton mari aura envie de servir Jéhovah, et qu’ainsi, tous les deux, vous obtiendrez le prix (lire 1 Pierre 3:1, 2).

14. Que devrait faire un mari chrétien si sa femme non Témoin ne le respecte pas ?

14 Si tu es un frère et que ta femme ne sert pas Jéhovah, que feras-​tu si tu penses qu’elle ne te respecte pas ? Te respectera-​t-​elle davantage si tu lui cries après pour lui montrer qui est le chef ? Certainement pas ! Dieu veut que tu sois un chef de famille aimant, qui imite Jésus (Éph. 5:23). Jésus, le Chef de la congrégation, est toujours patient et aimant (Luc 9:46-48). Si tu l’imites, cela donnera peut-être envie à ta femme de servir Jéhovah elle aussi.

15. Comment un chrétien montre-​t-​il à sa femme qu’il l’aime ?

15 Jéhovah dit aux maris : « Continuez à aimer vos femmes et ne vous aigrissez pas contre elles » (Col. 3:19). Un mari aimant honore sa femme en écoutant son avis, et en lui montrant qu’il accorde de la valeur à ce qu’elle dit (1 Pierre 3:7). Même s’il ne peut pas toujours faire les choses comme sa femme le lui demande, il prendra souvent de meilleures décisions en la consultant (Prov. 15:22). Un mari aimant n’exige pas que sa femme le respecte. Il essaie plutôt de gagner son respect. S’il aime sa femme et ses enfants, il a plus de chances d’avoir une famille qui sera heureuse au service de Jéhovah et qui obtiendra le prix.

Que faire pour que des problèmes familiaux ne nous enlèvent pas le prix ? (voir les paragraphes 13-15).

JEUNES, NE PERMETTEZ À RIEN DE VOUS ENLEVER LE PRIX !

16, 17. Jeune, comment ne pas t’énerver contre tes parents ?

16 Si tu es adolescent, que feras-​tu si tu penses que tes parents chrétiens ne te comprennent pas et qu’ils sont trop stricts ? Cela pourrait t’énerver au point de te faire douter que le meilleur mode de vie soit de servir Jéhovah. Mais si tu arrêtes de servir Jéhovah, tu te rendras vite compte que personne au monde ne t’aime plus que tes parents chrétiens et ta congrégation.

17 Réfléchis à ceci : si tes parents ne te réprimandaient jamais, tu finirais sans doute par te demander s’ils se soucient vraiment de toi (Héb. 12:8). Mais c’est peut-être leur façon de te discipliner qui te contrarie. Au lieu de te concentrer là-dessus, admets qu’ils ont sûrement une bonne raison d’agir comme ils le font. Reste calme, et fais tout pour ne pas t’énerver quand ils te font des reproches. La Bible dit : « Quiconque retient ses paroles possède de la connaissance, et un homme de discernement a l’esprit calme » (Prov. 17:27). Fixe-​toi l’objectif de devenir une personne mûre qui sait accepter les conseils calmement et qui en tient compte quelle que soit la façon dont ils ont été donnés (Prov. 1:8).C’est une bénédiction d’avoir des parents qui aiment vraiment Jéhovah. Ils veulent t’aider à obtenir le prix, la vie éternelle.

18. Pourquoi es-​tu déterminé à garder les yeux fixés sur le prix ?

18 Que ce soit la vie immortelle au ciel ou la vie éternelle dans le paradis sur terre, le prix qui est devant nous est magnifique. Notre espérance est sûre puisqu’elle s’appuie sur la promesse du Créateur lui-​même. À propos du Paradis, il a annoncé : « La terre sera remplie de la connaissance de Jéhovah » (Is. 11:9). Bientôt, tous les habitants de la terre seront enseignés par Dieu. Ce prix mérite que nous fassions des efforts. Alors concentre-​toi toujours sur les promesses de Jéhovah, et ne permets à rien de t’enlever le prix !