ÉTANT donné que la vie dans ce monde est difficile, nous devons faire de grands efforts pour trouver la paix. Et même quand nous ressentons une certaine paix, il faut souvent lutter pour la conserver. Quelles pensées bibliques peuvent nous aider à trouver la paix véritable et durable ? Et comment aider les autres à en faire autant ?

QU’EST-​CE QUI EST ESSENTIEL À LA PAIX VÉRITABLE ?

Pour ressentir la paix véritable, nous avons besoin d’éprouver un sentiment de sécurité et de calme intérieur. Nous devons aussi développer des amitiés solides avec les autres et, plus important encore, une profonde amitié avec Dieu. Mais comment devenir son ami ?

Les inquiétudes privent beaucoup de gens de leur paix.

Quand nous appliquons les justes lois et principes de Jéhovah, nous montrons que nous lui faisons confiance et que nous voulons être en paix avec lui (Jér. 17:7, 8 ; Jacq. 2:22, 23). En retour, il s’approche de nous et nous donne la paix intérieure. Isaïe 32:17 déclare : « L’œuvre de la vraie justice deviendra la paix, et le service de la vraie justice, le calme et la sécurité pour des temps indéfinis. » Nous pouvons ressentir cette paix en obéissant de tout cœur à Jéhovah (Is. 48:18, 19).

Autre chose encore peut nous aider à trouver la paix véritable. Il s’agit d’un don remarquable de Jéhovah : son esprit saint (Actes 9:31).

L’ESPRIT DE DIEU NOUS AIDE À CULTIVER LA PAIX

La paix est la troisième des qualités du « fruit de l’esprit » que l’apôtre Paul a citées (Gal. 5:22, 23). Puisque la paix véritable est produite par l’esprit de Dieu, nous devons nous laisser influencer par cet esprit pour la cultiver. Comment faire ? Voyons deux moyens.

Premièrement, nous pouvons cultiver la paix en lisant régulièrement la Bible, qui est  inspirée de Dieu (Ps. 1:2, 3). Quand nous méditons sur des passages bibliques, Jéhovah nous aide par son esprit à comprendre sa pensée sur de nombreux sujets. Par exemple, nous comprenons ce qui l’amène à rester paisible et pourquoi la paix est si importante pour lui. Et lorsque nous appliquons les leçons que nous avons tirées de ces récits, nous ressentons une plus grande paix (Prov. 3:1, 2).

Deuxièmement, nous devons prier pour recevoir de l’esprit saint (Luc 11:13). Jéhovah promet que si nous recherchons son aide, « la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera [n]os cœurs et [n]os facultés mentales par le moyen de Christ Jésus » (Phil. 4:6, 7). Si nous prions régulièrement Jéhovah pour lui demander de l’esprit saint, il nous « rempli[ra] » de paix, une paix intérieure que seuls ses amis peuvent ressentir (Rom. 15:13).

Comment certains, en appliquant ces conseils bibliques, ont-​ils réussi à faire les changements nécessaires pour se sentir en paix avec Jéhovah, avec eux-​mêmes et avec les autres ?

ILS ONT TROUVÉ UNE PAIX DURABLE

Parmi les serviteurs de Dieu, certains étaient autrefois coléreux (Prov. 29:22). Mais maintenant, ils manifestent plus de bonté * et sont plus attentionnés, patients et paisibles dans leurs relations avec les autres. Voyons comment deux proclamateurs y sont parvenus.

Nous pouvons trouver la paix en appliquant les principes bibliques et en priant pour recevoir de l’esprit saint.

David. Son état d’esprit coléreux influençait sa façon de parler. Avant de venir à la vérité, il critiquait souvent les autres et parlait durement aux membres de sa famille. Mais il a compris qu’il devait changer et il est devenu quelqu’un de paisible. Comment a-​t-​il fait ? Il explique : « Je me suis mis à appliquer les principes bibliques, et grâce à cela, nous nous témoignons davantage de respect dans la famille. »

Rachel. Son tempérament coléreux était lié à son éducation. Elle admet : « Comme j’ai grandi dans une famille où tout le monde se mettait souvent en colère, je dois lutter aujourd’hui encore contre ce sentiment. »  Qu’est-​ce qui l’a aidée à s’améliorer ? Elle répond : « J’ai souvent prié Jéhovah pour lui demander son aide. »

Les exemples de David et de Rachel montrent les bons résultats qu’on obtient en appliquant les principes bibliques et en comptant sur l’esprit saint. Même si nous vivons dans un monde difficile, nous pouvons donc ressentir la paix intérieure, paix qui facilite nos relations avec notre famille et nos compagnons chrétiens. Ceci dit, Jéhovah nous encourage à être « en paix avec tous les hommes » (Rom. 12:18). Est-​ce vraiment possible ? Et quels en sont les bienfaits ?

« POURSUIS » LA PAIX AVEC LES AUTRES

Par notre prédication, nous invitons les gens à tirer profit du message de paix que nous prêchons, la bonne nouvelle du Royaume (Is. 9:6, 7 ; Mat. 24:14). Quelle joie de voir que beaucoup en tirent effectivement profit ! Ils ne sont plus envahis par le désespoir et la colère en raison de ce qu’ils voient autour d’eux. Au lieu de cela, ils ont maintenant une espérance solide pour l’avenir et se sentent poussés à appliquer ce conseil : « Cherche la paix et poursuis-​la » (Ps. 34:14).

Cependant, tout le monde ne réagit pas de façon positive à notre message, du moins pas au premier contact (Jean 3:19). Même dans ce cas, grâce à l’esprit de Jéhovah, nous pouvons présenter la bonne nouvelle d’une manière paisible et respectueuse. Nous suivons ainsi les instructions de Jésus rapportées en Matthieu 10:11-13 : « Quand vous entrerez dans la maison, saluez la maisonnée ; et si la maison en est digne, que la paix que vous lui souhaitez vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne sur vous. » En appliquant ce conseil, nous pourrons quitter notre interlocuteur en paix et avec l’espoir qu’il écoutera notre message une prochaine fois.

Nous favorisons également la paix quand nous nous adressons avec respect à des représentants de l’État, même s’ils s’opposent à notre œuvre. Par exemple, à cause de préjugés, le gouvernement d’un pays africain avait refusé aux Témoins de Jéhovah l’autorisation de construire des Salles du Royaume. Dans le but de régler l’affaire dans la paix, un frère qui avait été missionnaire dans ce même pays a été désigné pour rencontrer l’ambassadeur du pays en Angleterre. Il devait lui parler des activités paisibles effectuées par les Témoins. Quel a été le résultat de cette rencontre ?

Le frère raconte : « Quand je suis arrivé à la réception, j’ai compris en voyant les vêtements de la réceptionniste qu’elle appartenait à une tribu dont j’avais appris la langue. Je l’ai donc saluée dans sa langue. Surprise, elle m’a demandé : “Quelle est la raison de votre visite ?” Je lui ai poliment répondu que je souhaitais voir l’ambassadeur. Elle l’a donc appelé, et il est venu à ma rencontre et m’a salué dans sa langue. Ensuite, il a écouté attentivement mes explications sur les activités des Témoins. »

Les explications respectueuses du frère ont permis à l’ambassadeur de mieux comprendre la situation et elles ont fait disparaître bon nombre de ses préjugés. Quelque temps plus tard, le gouvernement de ce pays africain nous a accordé l’autorisation de construire des Salles du Royaume. Les frères se sont beaucoup réjouis de ce dénouement paisible ! Il n’y a pas de doute : traiter les autres avec respect produit d’excellents résultats, dont la paix !

UNE PAIX ÉTERNELLE

Aujourd’hui, les serviteurs de Jéhovah vivent dans un paradis spirituel où la paix règne. Tu contribueras à cette paix en t’efforçant de cultiver cette qualité du fruit de l’esprit. Plus important encore, tu plairas à Jéhovah et tu connaîtras une paix abondante et éternelle dans le monde nouveau qu’il établira (2 Pierre 3:13, 14).

^ § 13 La bonté est une qualité qui sera examinée dans un prochain article de cette série.