« Je suis [...] en grande détresse » (1 SAM. 1:15).

CANTIQUE 30 Mon Ami, mon Dieu, mon Père

APERÇU *

1. Pourquoi devons-​nous tenir compte de la mise en garde de Jésus ?

DANS sa prophétie sur les derniers jours, Jésus a dit : « Faites attention à vous, pour que vos cœurs ne s’alourdissent pas dans [...] les inquiétudes de la vie », c’est-à-dire les soucis de la vie de tous les jours ou l’inquiétude au sujet des moyens de gagner sa vie (Luc 21:34). Nous devons tenir compte de cette mise en garde. Pourquoi ? Parce que, comme tout le monde, nous sommes confrontés à des situations stressantes.

2. Quel genre d’épreuves angoissantes nos frères et sœurs doivent-​ils affronter ?

2 Parfois, nous sommes confrontés à plusieurs épreuves angoissantes en même temps. Voyons les deux exemples suivants. John * est un frère qui a la sclérose en plaques. Il a été complètement bouleversé quand sa femme l’a abandonné après 19 ans de mariage. Puis ses deux filles ont arrêté de servir Jéhovah. Bob et sa femme, Linda, ont eux aussi rencontré plusieurs difficultés à la fois. Ils ont tous les deux perdu leur travail, et à la suite de cela, ils ont dû quitter leur maison. De plus, on a diagnostiqué chez Linda une maladie du cœur qui peut être mortelle, et une autre maladie a commencé à attaquer son système immunitaire.

3. D’après Philippiens 4:6, 7, de quoi pouvons-​nous être sûrs ?

3 Nous pouvons en être sûrs, Jéhovah, notre Créateur et Père plein d’amour, comprend quels effets le stress peut avoir sur nous, et il veut nous aider à surmonter nos difficultés (lire Philippiens 4:6, 7). La Bible parle de beaucoup de  serviteurs de Dieu qui ont enduré des situations stressantes. Elle montre aussi comment Jéhovah les a aidés à surmonter leurs épreuves. Voyons quelques exemples.

ÉLIE : « UN HOMME AVEC DES SENTIMENTS COMME LES NÔTRES »

4. Quelles difficultés Élie a-​t-​il rencontrées, et comment y a-​t-​il fait face ?

4 Élie a servi Jéhovah à une époque difficile et il a dû faire face à des situations très graves. Achab, un roi infidèle d’Israël, s’est marié avec Jézabel, une femme méchante et une adoratrice de Baal. Ils ont répandu le culte de Baal dans tout le pays, et ils ont tué beaucoup de prophètes de Jéhovah. Heureusement, Élie a réussi à s’enfuir. De plus, en faisant confiance à Jéhovah, il a survécu à une famine très grave (1 Rois 17:2-4, 14-16). Il a également compté sur Dieu quand il a affronté les prophètes et les adorateurs de Baal. Et il a encouragé les Israélites à le servir (1 Rois 18:21-24, 36-38). Jéhovah lui a montré de nombreuses façons qu’il le soutenait dans ces moments angoissants.

Jéhovah a envoyé un ange vers Élie pour l’aider à retrouver de la force * (voir les paragraphes 5-6).

5-6. D’après 1 Rois 19:1-4, qu’a ressenti Élie, et comment Jéhovah lui a-​t-​il montré qu’il l’aimait ?

5 (Lire 1 Rois 19:1-4.) Malgré le soutien que Jéhovah lui apportait, Élie a eu peur quand la reine Jézabel a menacé de le tuer. Il s’est alors enfui dans la région de Bersabée. Il était tellement découragé qu’il ‘a demandé à mourir’. Pourquoi était-​il autant découragé ? C’était un homme imparfait, « avec des sentiments comme les nôtres » (Jacq. 5:17). Il s’est peut-être senti submergé par le stress et il était épuisé  physiquement. Apparemment, il pensait que ses efforts pour défendre le culte pur avaient été inutiles, que rien en Israël ne s’était amélioré et qu’il était le seul qui servait encore Jéhovah (1 Rois 18:3, 4, 13 ; 19:10, 14). Nous sommes peut-être surpris par la réaction de ce prophète fidèle. Mais Jéhovah, lui, comprenait ses sentiments.

6 Il n’a pas reproché à Élie d’avoir exprimé ce qu’il ressentait. Au contraire, il l’a aidé à retrouver de la force (1 Rois 19:5-7). Plus tard, il a gentiment corrigé sa façon de penser en lui montrant à quel point il était puissant. Et il lui a fait remarquer qu’il restait 7 000 Israélites qui refusaient d’adorer Baal (1 Rois 19:11-18). De plusieurs façons concrètes, Jéhovah lui a montré qu’il l’aimait.

CE QUE JÉHOVAH FAIT POUR NOUS AIDER

7. Pourquoi sommes-​nous encouragés quand nous voyons comment Jéhovah a aidé Élie ?

7 Vivez-​vous en ce moment une situation angoissante ? C’est vraiment encourageant pour nous de savoir que Jéhovah comprenait les sentiments d’Élie ! Cela veut dire qu’il comprend aussi nos peurs et nos souffrances affectives. Il connaît nos limites, et il sait ce que nous pensons et ressentons (Ps. 103:14 ; 139:3, 4). Si nous imitons Élie en faisant confiance à Jéhovah, il nous aidera à gérer les situations qui nous angoissent (Ps. 55:22).

8. Que fera Jéhovah pour t’aider à gérer une situation stressante ?

8 Le stress ou l’angoisse pourraient t’amener à avoir des pensées négatives et à te décourager. Si c’est le cas, rappelle-​toi que Jéhovah veut t’aider. Comment le fera-​t-​il ? Il t’encourage à lui parler de ce qui t’inquiète. Et il répondra à tes appels à l’aide (Ps. 5:3 ; 1 Pierre 5:7). Alors prie-​le souvent au sujet de tes problèmes. Il ne va pas te parler directement comme il l’a fait avec Élie, mais il le fera au moyen de sa Parole, la Bible, et de son organisation. Les récits de la Bible peuvent te consoler et te donner de l’espoir. Tes frères et sœurs aussi peuvent t’encourager (Rom. 15:4 ; Héb. 10:24, 25).

9. Comment un ami proche peut-​il nous aider ?

9 Jéhovah a dit à Élie de confier une partie de son travail à Élisée. Il lui a ainsi donné un compagnon précieux, qui l’a sans doute aidé dans les moments de découragement. De la même façon, si nous ouvrons notre cœur à un ami proche, en qui nous avons confiance, il pourra nous aider à gérer nos émotions (2 Rois 2:2 ; Prov. 17:17). Si tu penses que tu n’as personne à qui te confier, demande à Jéhovah de t’aider à trouver un chrétien mûr qui pourra te consoler et t’encourager.

10. Pourquoi l’histoire d’Élie nous rassure-​t-​elle, et comment la promesse contenue en Isaïe 40:28, 29 nous aide-​t-​elle ?

10 Jéhovah a aidé Élie à surmonter ses inquiétudes et à le servir fidèlement pendant de nombreuses années. L’histoire d’Élie nous rassure. Il peut nous arriver de traverser des périodes extrêmement stressantes ou angoissantes, qui nous épuisent physiquement et affectivement. Cependant, si nous comptons sur Jéhovah, il nous donnera la force nécessaire pour continuer à le servir (lire Isaïe 40:28, 29).

ANNE, DAVID ET UN PSALMISTE ONT COMPTÉ SUR JÉHOVAH

11-13. Quel effet l’angoisse ou le découragement ont-​ils eu sur trois serviteurs de Dieu du passé ?

11 D’autres personnages de la Bible ont connu une grande détresse. Par exemple, Anne a dû supporter la honte de ne pas avoir d’enfants et les moqueries cruelles de  l’autre femme de son mari (1 Sam. 1:2, 6). Cette situation angoissante la rendait tellement triste qu’elle pleurait et qu’elle n’avait plus d’appétit (1 Sam. 1:7, 10).

12 David a parfois été submergé par l’angoisse. Pense aux difficultés qu’il a rencontrées. Il était tourmenté par un sentiment de culpabilité à cause des nombreuses fautes qu’il avait commises (Ps. 40:12). Son fils Absalon, qu’il aimait tant, s’est rebellé contre lui, puis a été tué (2 Sam. 15:13, 14 ; 18:33). Et il a été trahi par l’un de ses amis les plus proches (2 Sam. 16:23–17:2 ; Ps. 55:12-14). Beaucoup de psaumes de David expriment son découragement ainsi que sa confiance totale en Jéhovah (Ps. 38:5-10 ; 94:17-19).

Qu’est-​ce qui a aidé le psalmiste à retrouver son équilibre * ? (voir les paragraphes 13-15).

13 Plus tard, un psalmiste s’est mis à envier la vie des méchants. On peut penser que c’était un descendant du Lévite Assaf et qu’il servait au « sanctuaire grandiose de Dieu ». Ce psalmiste ressentait une grande souffrance morale, ce qui l’a amené à perdre sa joie et à devenir insatisfait. Il a même commencé à ne plus accorder beaucoup de valeur aux bienfaits qu’il y a à servir Dieu (Ps. 73:2-5, 7, 12-14, 16, 17, 21).

14-15. Comment Anne, David et un psalmiste ont-​ils compté sur Jéhovah, et qu’apprenons-​nous de leur exemple ?

14 Les trois serviteurs de Dieu dont nous venons de parler comptaient tous sur l’aide de Jéhovah. Ils le priaient de tout leur cœur au sujet de leurs inquiétudes. Ils n’hésitaient pas à lui dire pourquoi ils étaient aussi angoissés. Et ils continuaient d’adorer Jéhovah là où un culte lui était rendu (1 Sam. 1:9, 10 ; Ps. 55:22 ; 73:17 ; 122:1).

15 Jéhovah a répondu avec compassion à chacun d’eux. Anne s’est sentie apaisée (1 Sam. 1:18). David a écrit : « Nombreuses  sont les épreuves du juste, mais de toutes Jéhovah le délivre » (Ps. 34:19). Et le psalmiste a plus tard compris que Jéhovah avait ‘saisi sa main droite’ en le guidant par ses conseils pleins d’amour. Il a chanté : « Quant à moi, m’approcher de Dieu est bon pour moi. J’ai fait du Souverain Seigneur Jéhovah mon refuge » (Ps. 73:23, 24, 28). Qu’apprenons-​nous de leur exemple ? Parfois, nous nous sentons submergés par des problèmes qui nous stressent ou nous angoissent. Mais nous pouvons les surmonter. Comment ? En méditant sur la façon dont Jéhovah a aidé ses serviteurs, en le priant en toute confiance et en lui obéissant (Ps. 143:1, 4-8).

LE SECRET : LA CONFIANCE EN JÉHOVAH

Au début, une sœur avait envie de s’isoler, mais les choses se sont améliorées pour elle quand elle a cherché à aider les autres (voir les paragraphes 16-17).

16-17. a) Pourquoi ne devons-​nous pas nous isoler ? b) Comment pouvons-​nous retrouver de la force ?

16 Ces trois exemples nous enseignent une autre leçon importante : nous ne devons pas nous isoler en nous séparant de Jéhovah et de son peuple (Prov. 18:1). Nancy, qui a ressenti une profonde tristesse quand son mari l’a quittée, confie : « Certains jours, je n’avais envie de voir personne ni de parler à personne. Ça m’est arrivé de nombreuses fois. Mais plus je m’isolais, plus j’étais triste. » Les choses ont changé quand elle a cherché à aider les  autres. Elle explique : « Je les écoutais parler de leurs problèmes. J’ai remarqué que, plus je partageais leur chagrin, moins je me focalisais sur moi. »

17 Les réunions de l’assemblée peuvent nous aider à retrouver de la force. Quand nous y assistons, nous donnons à Jéhovah davantage d’occasions d’être notre « secours » et notre « consolateur » (Ps. 86:17). C’est notamment aux réunions qu’il nous fortifie au moyen de son esprit saint, de sa Parole et de ses serviteurs. Elles nous permettent aussi de ‘nous encourager les uns les autres’ (Rom. 1:11, 12). Une sœur appelée Sophia raconte : « Jéhovah et mes frères et sœurs m’ont permis de continuer à avancer. Les réunions de mon assemblée étaient très importantes pour moi. J’ai constaté que, plus je m’investissais dans la prédication et dans mon assemblée, plus j’arrivais à gérer mon stress et mon inquiétude. »

18. Quand nous nous sentons découragés, qu’est-​ce que Jéhovah peut nous donner ?

18 Quand nous nous sentons découragés, rappelons-​nous que Jéhovah ne nous promet pas seulement un soulagement définitif dans l’avenir. Il nous aide aussi jour après jour à faire face aux situations qui nous angoissent. Il nous donne « le désir et la force » de surmonter nos sentiments de découragement ou de désespoir (Phil. 2:13).

19. Quelle promesse trouve-​t-​on en Romains 8:37-39 ?

19 (Lire Romains 8:37-39.) L’apôtre Paul nous promet que rien ne peut nous séparer de l’amour que Dieu a pour nous. Comment pouvons-​nous aider nos frères et sœurs qui vivent des situations stressantes ? L’article suivant montrera comment imiter Jéhovah en ayant de la compassion pour eux et en les soutenant quand ils sont inquiets ou angoissés.

CANTIQUE 44 Prière du petit

^ § 5 Un stress intense ou prolongé peut nous faire du mal sur les plans physique et affectif. Comment Jéhovah nous aide-​t-​il ? Nous verrons comment il a aidé Élie à surmonter sa détresse. D’autres exemples bibliques nous montreront comment rechercher l’aide de Jéhovah quand nous sommes angoissés.

^ § 2 Les prénoms ont été changés dans cet article.

^ § 53 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : L’ange de Jéhovah réveille gentiment Élie et lui donne du pain et de l’eau.

^ § 55 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un psalmiste, sans doute un descendant d’Assaf, prend plaisir à écrire des psaumes et à chanter avec d’autres Lévites.