« Tu es digne, Jéhovah, oui notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance, parce que tu as créé toutes choses » (RÉV. 4:11).

CANTIQUES : 112, 133

1, 2. De quoi chacun de nous doit-il être convaincu ? (voir l’illustration du titre).

COMME on l’a vu dans l’article précédent, Satan prétend que Jéhovah ne mérite pas d’être le Souverain de l’univers, et que les humains seraient en meilleure situation s’ils se gouvernaient eux-mêmes. Satan a-t-il raison ? Imagine que des humains ayant choisi l’indépendance puissent vivre éternellement. Seraient-ils en meilleure situation que s’ils étaient gouvernés par Jéhovah ? Et toi, serais-tu plus heureux si tu avais l’indépendance absolue et la vie éternelle ?

2 Personne ne peut répondre à ces questions à ta place. C’est à chacun d’y réfléchir. Cela devrait l’amener à la conclusion évidente que la souveraineté de Dieu est légitime. C’est la meilleure domination qui soit, et elle mérite notre soutien total. La Bible donne des raisons d’en être convaincu. Voyons ce qu’elle dit sur la légitimité de la souveraineté de Jéhovah.

JÉHOVAH A LE DROIT D’ÊTRE LE SOUVERAIN

3. Pourquoi Jéhovah est-il le seul Souverain légitime ?

3 Jéhovah est le Souverain légitime de l’univers, autrement dit il a le droit d’en être le Chef. Pour quelles raisons ? Premièrement, parce qu’il est le Dieu Tout-Puissant et le Créateur (1 Chron. 29:11 ; Actes 4:24). Dans une vision décrite en Révélation 4:11, les 144 000 cohéritiers de Christ au ciel disent : « Tu  es digne, Jéhovah, oui notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance, parce que tu as créé toutes choses, et à cause de ta volonté elles ont existé et ont été créées. » En effet, puisque Jéhovah a tout créé, il a totalement le droit de dominer sur les humains et sur les créatures spirituelles.

4. Pourquoi peut-on dire que s’opposer à la souveraineté de Jéhovah, c’est faire un mauvais usage du libre arbitre ?

4 Satan n’a rien créé. C’est pourquoi il n’a pas le droit de revendiquer la souveraineté de l’univers. En se rebellant contre la souveraineté de Jéhovah, lui et le premier couple humain ont agi avec mépris et orgueil (Jér. 10:23). Ayant le libre arbitre (la liberté de choix), ils avaient la possibilité de choisir d’être indépendants de Jéhovah. Mais cela leur donnait-il le droit de le faire ? Non. Le libre arbitre donne la capacité de faire beaucoup de bons choix chaque jour. Mais il n’autorise pas à se rebeller contre le Créateur, la Source de la vie. Donc, s’opposer à Jéhovah, c’est faire un mauvais usage du libre arbitre. En tant qu’humains, nous devons nous placer sous l’autorité juste de Jéhovah.

5. Pourquoi pouvons-nous être sûrs que les décisions de Dieu sont justes ?

5 Deuxièmement, Jéhovah est le Souverain légitime parce qu’il exerce son autorité avec une justice parfaite. Il déclare : « Je suis Jéhovah, Celui qui exerce la bonté de cœur, le droit et la justice sur la terre ; car c’est à ces choses que je prends vraiment plaisir » (Jér. 9:24). Pour décider de ce qui est juste, Jéhovah ne consulte pas des codes de lois écrits par des hommes imparfaits. Il se réfère à lui-même, et les lois qu’il a données aux humains ont pour base sa justice parfaite. Puisque la justice et la droiture sont les fondements de sa souveraineté, nous pouvons être convaincus que toutes ses lois, tous ses principes et toutes ses décisions sont justes (Ps. 89:14 ; 119:128). Par contre, Satan, qui affirme que la souveraineté de Jéhovah a des défauts, est incapable de faire régner la justice dans le monde.

6. Pour quelle autre raison Jéhovah a-t-il le droit d’être le Souverain de l’univers ?

6 Troisièmement, Jéhovah est le Souverain légitime parce qu’il a la connaissance et la sagesse nécessaires pour prendre soin de l’univers. Par exemple, il a donné à son Fils le pouvoir de guérir des maladies que les médecins n’arrivaient pas à guérir (Mat. 4:23, 24 ; Marc 5:25-29). Ces guérisons étaient des miracles pour les humains, mais pas pour Jéhovah. Il connaît le fonctionnement du corps humain, et il est capable de réparer les effets de toute maladie. Il est également capable de ressusciter les morts et d’empêcher les catastrophes naturelles.

7. Qu’est-ce qui montre que la sagesse de Jéhovah est très supérieure à celle du monde dominé par Satan ?

7 Le monde dominé par Satan ne trouve pas de solution aux guerres civiles et aux conflits entre pays. Seul Jéhovah a la sagesse nécessaire pour établir la paix mondiale (Is. 2:3, 4 ; 54:13). En découvrant la connaissance et la sagesse de Jéhovah, nous nous exclamons comme l’apôtre Paul : « Ô profondeur de la richesse et de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont inscrutables et ses voies introuvables ! » (Rom. 11:33).

LA DOMINATION DE JÉHOVAH EST LA MEILLEURE

8. Qu’est-ce qui te touche dans la façon dont Jéhovah exerce sa domination ?

8 La Bible montre pourquoi Jéhovah a le droit de gouverner, mais elle montre  aussi pourquoi sa souveraineté est supérieure à toute autre. Tout d’abord, il domine avec amour. Sa façon d’exercer sa souveraineté est vraiment touchante. Il est « miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en amour fidèle et en vérité » (Ex. 34:6, note). Il traite ses serviteurs humains avec dignité et respect. Il prend soin de nous mieux que nous ne pouvons le faire nous-mêmes. Contrairement aux accusations du Diable, Jéhovah ne prive pas ses adorateurs de bonnes choses. D’ailleurs, il a sacrifié son cher Fils pour que nous ayons l’espoir de vivre pour toujours ! (lire Psaume 84:11 ; Romains 8:32).

9. Comment savons-nous que Dieu se soucie de chacun de ses serviteurs ?

9 Jéhovah se soucie du bonheur de ses serviteurs pris collectivement. Mais il fait plus encore : il se soucie beaucoup de chacun de ses serviteurs pris individuellement. Par exemple, pendant trois siècles, il s’est occupé de son peuple Israël en le délivrant de ses ennemis au moyen de juges. Dans cette période agitée, il a pourtant remarqué Ruth. C’était une non-Israélite qui avait fait de grands sacrifices pour se convertir au vrai culte. Il l’a récompensée en lui donnant un mari et un enfant. Mais ce n’est pas tout. Quand elle sera ressuscitée, elle découvrira que son fils a fait partie des ancêtres du Messie. Et imagine son émotion en apprenant que le récit de sa vie a été conservé dans un livre de la Bible qui porte son nom ! (Ruth 4:13 ; Mat. 1:5, 16).

10. Pourquoi peut-on dire que Jéhovah ne gouverne pas de façon dure ou tyrannique ?

10 Jéhovah ne gouverne pas de façon dure ou tyrannique, mais d’une façon qui laisse de la liberté et qui rend joyeux (2 Cor. 3:17). David a dit : « Dignité et splendeur sont devant lui, force et joie sont en son lieu » (1 Chron. 16:7, 27). De même, le psalmiste Éthân a écrit : « Heureux le peuple qui connaît les cris de joie. Ô Jéhovah, à la lumière de ta face ils continuent à marcher. En ton nom ils sont joyeux tout au long du jour et en ta justice ils s’élèvent » (Ps. 89:15, 16).

11. Comment nous convaincre encore plus que la domination de Jéhovah est la meilleure ?

11 C’est en méditant souvent sur l’excellence de Jéhovah qu’on se convainc encore plus que sa domination est la meilleure. Nous en venons à penser comme le psalmiste qui a dit à Jéhovah : « Un jour dans tes cours vaut mieux que mille ailleurs » (Ps. 84:10). Et c’est logique, puisque Jéhovah, notre Concepteur et Créateur, sait de quoi nous avons besoin pour être heureux. Il nous donne tout ce qu’il nous faut, et plus encore. Ce qu’il nous demande de faire est toujours pour notre bien et, à la fin, cela nous rend toujours heureux. Et c’est vrai même si nous devons faire des sacrifices pour lui obéir (lire Isaïe 48:17).

12. Pour quelle raison principale soutenons-nous la souveraineté de Jéhovah ?

12 Selon la Bible, après les mille ans du Règne de Christ, des humains se rebelleront contre la souveraineté de Jéhovah (Rév. 20:7, 8). Qu’est-ce qui pourrait les amener à faire ce choix ? Le Diable, libéré de sa prison et bien décidé à tromper les humains, essaiera certainement de faire naître de l’égoïsme en eux. C’est ce qu’il a toujours fait. Il essaiera peut-être de les convaincre qu’il existe un moyen de vivre éternellement sans obéir à Jéhovah. Bien sûr, ce moyen n’existera jamais. Mais demandons-nous : « Est-ce que je trouverais cette affirmation séduisante ? » Ce mensonge diabolique nous dégoûtera si nous aimons Jéhovah, et si nous le servons principalement pour son excellence  et parce qu’il est le Souverain légitime de l’univers. Jamais nous ne souhaiterons vivre autrement que sous sa souveraineté juste et pleine d’amour.

COMMENT SOUTENIR FIDÈLEMENT LA SOUVERAINETÉ DE JÉHOVAH

13. Pourquoi disons-nous qu’en imitant Jéhovah, nous soutenons sa souveraineté ?

13 Comme nous l’avons vu, Jéhovah a le droit de gouverner, et sa façon de gouverner est la meilleure. Sa souveraineté mérite donc notre soutien total. Nous pouvons la soutenir en restant intègres et en servant fidèlement Jéhovah, mais aussi en l’imitant. En effet, si nous faisons les choses comme lui les ferait, nous montrons que nous aimons sa façon de gouverner et que nous la soutenons (lire Éphésiens 5:1, 2).

14. Comment les chefs de famille et les anciens peuvent-ils imiter Jéhovah ?

14 La Bible montre que Jéhovah exerce son autorité avec amour. Les chefs de famille et les anciens qui aiment sa souveraineté ne voudront pas exiger les choses, comme s’ils exerçaient leur petite souveraineté à eux. Ils imiteront plutôt Jéhovah. Paul s’est efforcé d’imiter Jéhovah et Jésus (1 Cor. 11:1). Jamais il ne mettait les autres mal à l’aise ou ne les forçait à faire le bien. Il préférait les supplier et les encourager (Rom. 12:1 ; Éph. 4:1 ; Philém. 8-10, note). C’est de cette façon que Jéhovah agit. C’est donc de cette façon que devraient agir tous ceux qui aiment et soutiennent sa façon de gouverner.

15. Quel comportement envers l’autorité théocratique montre que nous soutenons la souveraineté de Jéhovah ?

15 Quel est notre comportement envers ceux qui ont une autorité donnée par Dieu, autrement dit l’autorité théocratique ? Nous montrons que nous soutenons la souveraineté de Jéhovah en coopérant respectueusement avec eux. Même si nous ne comprenons pas pleinement une décision ou si nous ne sommes  pas entièrement d’accord avec elle, nous voulons soutenir l’autorité théocratique. C’est très différent de la façon d’agir du monde, mais c’est ainsi qu’on agit quand on accepte la souveraineté de Jéhovah (Éph. 5:22, 23 ; 6:1-3 ; Héb. 13:17). Et cela nous vaut des bienfaits, puisque Dieu veut notre bien.

16. Comment quelqu’un qui soutient la souveraineté de Jéhovah prend-il des décisions personnelles ?

16 Nous montrons également que nous soutenons la souveraineté de Dieu par le genre de décisions que nous prenons. Jéhovah ne nous donne pas d’ordre précis pour chaque situation. Mais grâce à des conseils, il nous révèle ce qu’il pense. Par exemple, il ne nous donne pas de code vestimentaire détaillé. Il révèle plutôt qu’il veut nous voir choisir des vêtements et un style général modestes et qui conviennent à ses Témoins (1 Tim. 2:9, 10). Il veut aussi que nos décisions ne fassent pas trébucher les autres ou ne les perturbent pas (1 Cor. 10:31-33). Si, pour prendre des décisions, nous nous laissons guider surtout par ce que Jéhovah pense et pas seulement par nos préférences, nous montrons que nous aimons et soutenons sa façon de gouverner.

Soutiens la souveraineté de Jéhovah dans les décisions que tu prends et dans tes activités familiales (voir les paragraphes 16-18).

17, 18. De quelles façons les chrétiens mariés peuvent-ils soutenir la souveraineté de Jéhovah ?

17 Le mariage est un domaine où les chrétiens peuvent agir comme Jéhovah, et ainsi soutenir sa souveraineté. Que faire si la vie de couple est plus difficile que prévu, ou même décevante ? Prenez le temps de réfléchir à la façon dont Jéhovah a agi autrefois avec la nation d’Israël. Il a dit qu’il était comme un mari pour elle (Is. 54:5 ; 62:4). Quelle « vie de couple » difficile ils ont eue ! Mais Jéhovah n’a pas renoncé facilement. Il a pardonné à cette nation encore et encore, et il est resté fidèle à son alliance avec elle (lire Psaume 106:43-45). Son amour fidèle n’est-il pas attirant ?

18 Par conséquent, les chrétiens mariés qui aiment Jéhovah s’efforcent de l’imiter. S’ils ont des problèmes de couple, ils ne mettent pas fin à leur mariage sans raison biblique. Ils comprennent que Jéhovah les a unis et veut qu’ils restent « attach[és] » l’un à l’autre. S’il n’y a pas eu immoralité sexuelle, ils n’ont pas de motif biblique pour divorcer et ils ne sont pas libres de se remarier (Mat. 19:5, 6, 9). En acceptant au mieux leur situation, et même en essayant de l’améliorer, les conjoints soutiennent les normes justes de la souveraineté de Jéhovah.

19. Que faire si nous commettons une faute ?

19 Étant imparfaits, nous faisons parfois des choses qui déçoivent Jéhovah. Sachant cela, il est venu à notre aide au moyen du sacrifice de Jésus. C’est pourquoi, quand nous commettons une faute, demandons-lui pardon (1 Jean 2:1, 2). Plutôt que de nous reprocher notre faute sans arrêt, efforçons-nous d’en tirer leçon. Si nous restons proches de Jéhovah, il nous pardonnera, et il nous aidera à « guérir » et à surmonter des situations semblables par la suite (Ps. 103:3).

20. Pourquoi soutenir la souveraineté de Jéhovah maintenant ?

20 Dans le monde nouveau, tous les humains se soumettront à la souveraineté de Jéhovah et apprendront ses pensées et ses règles de conduite (Is. 11:9). Mais nous apprenons une bonne partie de tout cela dès maintenant. Et la question de la souveraineté va être réglée très bientôt. C’est donc le moment de soutenir la souveraineté de Jéhovah en restant intègres, en le servant, et en nous efforçant avec sérieux de l’imiter dans tout ce que nous faisons.