« Heureuse la nation dont le Dieu est Jéhovah, le peuple qu’il a choisi comme propriété » (PS. 33:12).

CANTIQUES : 40, 50

1. Pourquoi peut-​on dire que tout appartient à Jéhovah ? (voir l’illustration du titre).

TOUT appartient à Jéhovah : « le ciel, oui le ciel des cieux, ainsi que la terre et tout ce qui s’y trouve » ! (Deut. 10:14 ; Rév. 4:11). Et comme Jéhovah a créé les humains, nous lui appartenons tous (Ps. 100:3). Cela dit, tout au long de l’Histoire, il en a choisi certains pour lui appartenir d’une manière particulière.

2. Qui Jéhovah a-​t-​il choisi pour lui appartenir d’une manière particulière ?

2 Par exemple, dans le Psaume 135, les serviteurs de Dieu de l’Israël antique sont appelés « son bien particulier » (Ps. 135:4). De plus, Osée a prophétisé que des non-Israélites appartiendraient au peuple de Jéhovah (Osée 2:23). Cette prophétie s’est accomplie quand Jéhovah a commencé à choisir des non-Israélites pour régner au ciel avec Christ (Actes 10:45 ; Rom. 9:23-26). Tous ceux qui sont oints d’esprit saint forment une « nation sainte ». Ils sont le « bien particulier » de Dieu (1 Pierre 2:9, 10). Et que dire des chrétiens qui ont l’espoir de vivre éternellement sur terre ? Jéhovah les appelle  aussi « mon peuple » et « ceux que j’ai choisis » (Is. 65:22).

3. a) À notre époque, qui a une relation privilégiée avec Jéhovah ? b) Que verrons-​nous dans cet article ?

3 Aujourd’hui, le « petit troupeau », qui a l’espérance céleste, et les « autres brebis », qui ont l’espérance terrestre, constituent « un seul troupeau » qui adore Jéhovah dans l’unité (Luc 12:32 ; Jean 10:16). Quelle que soit notre espérance, nous voulons certainement montrer à Jéhovah à quel point nous apprécions d’avoir une relation privilégiée avec lui. Dans cet article, nous verrons plusieurs façons de lui manifester notre reconnaissance.

OFFRONS NOTRE VIE À JÉHOVAH

4. Comment remercier Jéhovah pour la relation privilégiée que nous avons avec lui, et qu’a fait Jésus de semblable ?

4 Nous manifestons notre reconnaissance à Jéhovah en nous vouant à lui et en nous faisant baptiser. Ainsi, nous montrons publiquement que nous lui appartenons et que nous voulons nous soumettre à lui, c’est-à-dire lui obéir (Héb. 12:9). Jésus a fait quelque chose de semblable en se faisant baptiser. Même s’il faisait déjà partie de la nation qui appartenait à Jéhovah, il s’est offert à lui. C’est comme s’il avait dit : « Faire ta volonté, ô mon Dieu, est mon désir » (Ps. 40:7, 8, note).

5, 6. a) Qu’a ressenti Jéhovah lors du baptême de Jésus ? b) Cite un exemple montrant ce que Jéhovah ressent quand nous nous vouons à lui.

5 Qu’a ressenti Jéhovah lors du baptême de Jésus ? La Bible dit : « Après avoir été baptisé, Jésus remonta immédiatement de l’eau. Alors le ciel s’ouvrit, et il vit l’esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. De plus, une voix venant du ciel dit : “Voici mon Fils, le bien-aimé, qui a mon approbation” » (Mat. 3:16, 17). Même si Jésus appartenait déjà à Dieu, celui-ci a été heureux de voir que son Fils voulait utiliser sa vie pour ne servir que lui. Pareillement, Jéhovah est heureux quand nous lui offrons notre vie, et il nous bénira (Ps. 149:4).

6 Pour comprendre ce que Jéhovah ressent quand nous nous vouons à lui, prenons un exemple : Un père a planté des fleurs magnifiques dans son jardin. Un jour, sa petite fille en cueille une et la lui offre. Même si la fleur appartenait déjà à ce père, ce cadeau lui fait très plaisir. Il prouve que sa fille l’aime. La fleur que sa fille lui offre a plus de valeur pour lui que toutes les autres fleurs de son jardin. Pareillement, Jéhovah est très heureux quand nous lui offrons notre vie de bon cœur (Ex. 34:14).

7. Comment Malachie nous aide-​t-​il à comprendre ce que Jéhovah ressent pour ceux qui le servent de tout cœur ?

7 (Lire Malachie 3:16.) Si tu n’es pas encore voué à Jéhovah et baptisé, réfléchis à l’importance de ces étapes. C’est vrai que, depuis ta naissance, tu appartiens à Jéhovah, comme tous les autres humains. Mais pense au bonheur que Jéhovah ressentira quand il verra que tu l’acceptes comme ton Souverain et que tu lui offres ta vie ! (Prov. 23:15). Jéhovah accorde beaucoup de valeur à ceux qui le servent de tout cœur et il écrit leur nom dans son « livre de souvenir ».

8, 9. Que nous faut-​il faire pour que notre nom reste dans le « livre de souvenir » de Jéhovah ?

8 Si nous voulons que notre nom reste dans le « livre de souvenir » de Jéhovah, il y a certaines choses que nous devons faire. Malachie explique qu’il nous faut craindre Jéhovah et méditer sur son  nom. Si nous adorions quelqu’un ou quelque chose d’autre, notre nom serait enlevé de son livre (Ex. 32:33 ; Ps. 69:28).

9 Par conséquent, il ne suffit pas de promettre à Jéhovah que nous ferons sa volonté puis de nous faire baptiser, choses que nous ne faisons qu’une seule fois. En fait, adorer Jéhovah est un mode de vie. Chaque jour, nous devons prouver par nos actions que nous voulons lui obéir (1 Pierre 4:1, 2).

REJETONS LES DÉSIRS DE CE MONDE

10. Quelle différence doit-​il y avoir entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas ?

10 Dans l’article précédent, nous avons parlé de Caïn, de Salomon et des Israélites. Ils prétendaient tous adorer Jéhovah, mais ils ne lui sont pas restés fidèles. Leurs cas nous montrent que ceux qui appartiennent vraiment à Jéhovah doivent détester le mal et aimer le bien (Rom. 12:9). C’est pour cette raison que Jéhovah a dit qu’on verrait clairement « la différence entre un juste et un méchant, entre quelqu’un qui sert Dieu et quelqu’un qui ne le sert pas » (Mal. 3:18).

11. Pourquoi est-​ce important de montrer à tous que nous appartenons à Jéhovah ?

11 Nous sommes reconnaissants à Jéhovah de nous avoir choisis pour appartenir à son peuple. Tous devraient clairement voir que nous sommes de son côté (1 Tim. 4:15 ; Mat. 5:16). Demande-​toi : « Est-​il évident pour les autres que je suis fidèle en tout à Jéhovah ? Est-​ce que je suis fier de dire que je suis Témoin de Jéhovah ? » Imagine comme Jéhovah serait triste si nous avions honte de dire aux autres que nous lui appartenons (Ps. 119:46 ; lire Marc 8:38).

Ton mode de vie t’identifie-​t-​il clairement à un Témoin de Jéhovah ? (voir les paragraphes 12, 13).

12, 13. Pour quelles raisons est-​ce difficile d’identifier certains Témoins à des serviteurs de Jéhovah ?

12 Malheureusement, certains Témoins de Jéhovah imitent ceux qui ont « l’esprit du monde ». Cet esprit incite les humains à faire passer leurs désirs égoïstes en premier (1 Cor. 2:12 ; Éph. 2:3). En conséquence, on ne voit pas vraiment de différence entre ces Témoins et ceux qui n’adorent pas Jéhovah. Par exemple,  malgré tous les conseils que nous avons reçus sur l’habillement et l’aspect général, certains adoptent des styles qui manquent de modestie. Ils portent des vêtements moulants ou qui découvrent trop le corps, même lors des réunions chrétiennes. Ou alors ils ont une coiffure qui attire trop l’attention sur eux (1 Tim. 2:9, 10). Résultat, quand ils sont au milieu d’une foule, difficile de dire qui appartient à Jéhovah et qui est « ami du monde » ! (Jacq. 4:4).

13 Il y a d’autres domaines dans lesquels certains Témoins n’ont pas vraiment rejeté l’esprit du monde. Lors de fêtes, ils dansent et se comportent d’une façon qui ne convient pas à des chrétiens. Ou alors ils publient sur les médias sociaux des messages et des photos d’eux-​mêmes qui révèlent qu’ils n’ont pas la pensée de Dieu. Ils n’ont peut-être pas été disciplinés dans la congrégation pour faute grave, mais ils risquent d’avoir une mauvaise influence sur leurs frères et sœurs qui font de gros efforts pour rester différents du monde (lire 1 Pierre 2:11, 12).

Ne te laisse pas influencer par ceux qui ne sont pas entièrement du côté de Jéhovah.

14. Que devons-​nous faire pour protéger notre relation privilégiée avec Jéhovah ?

14 Le monde fait tout pour nous pousser à nous concentrer sur « le désir de la chair et le désir des yeux et l’orgueilleux étalage de ses moyens d’existence » (1 Jean 2:16). Mais puisque nous appartenons à Jéhovah, nous voulons « rejeter l’irrespect envers Dieu ainsi que les désirs de ce monde, et [...] vivre avec bon sens, justice et attachement à Dieu dans le présent monde » (Tite 2:12). Que ce soit notre façon de parler, nos habitudes en matière de nourriture et de boisson, notre habillement et notre aspect général, ou notre attitude au travail, tout dans notre mode de vie devrait permettre à ceux qui nous observent de nous identifier clairement à des serviteurs de Jéhovah (lire 1 Corinthiens 10:31, 32).

AYONS « UN AMOUR INTENSE LES UNS POUR LES AUTRES »

15. Pourquoi devons-​nous traiter nos compagnons chrétiens avec amour et bonté ?

15 Nous montrons que nous accordons de la valeur à notre relation avec  Jéhovah par notre façon de traiter nos compagnons chrétiens. Eux aussi appartiennent à Jéhovah. Si nous gardons cela à l’esprit, nous les traiterons toujours avec amour et bonté (1 Thess. 5:15). Est-​ce vraiment important ? Jésus a dit : « Par là tous sauront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35).

16. Quelle leçon pouvons-​nous tirer des instructions concernant les ustensiles du Temple ?

16 Pour comprendre comment nous devons traiter nos compagnons chrétiens, réfléchissons à ce qui suit. Dans le Temple, il y avait des ustensiles qui ne devaient servir qu’au culte de Jéhovah. La Loi mosaïque donnait des instructions précises sur leur utilisation, et ceux qui désobéissaient à ces instructions devaient être mis à mort (Nomb. 1:50, 51). Si la façon dont on utilisait des objets pour le culte était aussi importante pour Jéhovah, combien plus la façon dont on traite ses serviteurs fidèles, qui lui ont offert leur vie ! Il a indiqué à quel point ils ont de la valeur pour lui en disant : « Celui qui vous touche, touche à la prunelle de mes yeux » (Zach. 2:8).

17. À quoi Jéhovah prête-​t-​il attention ?

17 Selon Malachie, Jéhovah prête attention à la façon dont ses serviteurs se comportent les uns envers les autres (Mal. 3:16). En fait, il « connaît ceux qui lui appartiennent » (2 Tim. 2:19). Il est très attentif à la moindre chose que nous faisons ou disons (Héb. 4:13). Si nous manquons de gentillesse envers nos frères et sœurs, il le remarque. Mais nous pouvons être sûrs qu’il remarque aussi quand nous sommes hospitaliers, généreux, prêts à pardonner et bons (Héb. 13:16 ; 1 Pierre 4:8, 9).

« JÉHOVAH NE DÉLAISSERA PAS SON PEUPLE »

18. Comment montrer à Jéhovah que nous lui sommes reconnaissants de lui appartenir ?

18 Nous voulons montrer à Jéhovah que nous lui sommes reconnaissants de lui appartenir. Nous sommes convaincus qu’en lui offrant notre vie, nous avons pris la meilleure décision qui soit. Même si nous vivons « au milieu d’une génération tortueuse et pervertie », montrons-​nous « irréprochables et innocents », et « brill[ons] comme des foyers de lumière dans le monde » (Phil. 2:15). Soyons déterminés à rejeter tout ce que Jéhovah déteste (Jacq. 4:7). Aimons et respectons nos compagnons chrétiens, car eux aussi appartiennent à Jéhovah (Rom. 12:10).

19. Comment Jéhovah récompense-​t-​il ceux qui lui appartiennent ?

19 La Bible promet : « Jéhovah ne délaissera pas son peuple » (Ps. 94:14). C’est une garantie que, quoiqu’il arrive, Jéhovah sera avec nous. Même si nous mourons, il ne nous oubliera pas (Rom. 8:38, 39). « Si nous vivons, nous vivons pour Jéhovah, et si nous mourons, nous mourons pour Jéhovah. Donc, que nous vivions ou que nous mourions, nous appartenons à Jéhovah » (Rom. 14:8). Nous attendons avec impatience le jour où il ressuscitera tous ses fidèles amis endormis dans la mort (Mat. 22:32). Et dès maintenant, notre Père nous accorde de nombreux bienfaits. Comme la Bible le déclare, « heureuse la nation dont le Dieu est Jéhovah, le peuple qu’il a choisi comme propriété » (Ps. 33:12).