Aller au contenu

Aller au sommaire

Vois la différence entre qui sert Dieu et qui ne le sert pas

Vois la différence entre qui sert Dieu et qui ne le sert pas

« Vous verrez [...] la distinction entre un juste et un méchant » (MAL. 3:18).

CANTIQUES : 127, 101

1, 2. À quelle difficulté les serviteurs de Dieu doivent-​ils faire face ? (voir l’illustration du titre).

BEAUCOUP de médecins et d’infirmiers soignent des malades contagieux. Ils le font parce qu’ils veulent les aider. Cependant, pour ne pas être contaminés, ils doivent se protéger des maladies qu’ils essaient de guérir. Pareillement, beaucoup d’entre nous vivent et travaillent avec des personnes contaminées par une façon de penser et des défauts qui s’opposent aux qualités divines. Cette situation peut être difficile.

2 Durant les derniers jours de ce système, les personnes qui n’aiment pas Dieu ne respectent pas ses normes du bien et du mal. L’apôtre Paul a cité certains de leurs défauts en précisant qu’ils s’aggraveraient avec le temps (lire 2 Timothée 3:1-5, 13). Même si ces défauts nous choquent, nous pourrions être influencés par le comportement et la façon de penser de ceux qui les manifestent (Prov. 13:20). Dans cet article, nous verrons en quoi ces défauts s’opposent aux qualités des serviteurs de Dieu. Nous verrons aussi comment, tout en aidant les gens spirituellement, nous pouvons nous protéger pour que leurs traits de caractère ne nous contaminent pas.

3. À qui la liste des défauts cités en 2 Timothée 3:2-5 s’applique-​t-​elle ?

 3 Paul a dit que « les derniers jours » seraient des « temps critiques, difficiles à supporter ». Puis, il a cité 19 défauts qui seraient répandus à cette époque. Cette liste ressemble à celle de Romains 1:29-31, mais elle contient des mots qu’on ne retrouve pas ailleurs dans les Écritures grecques chrétiennes. Paul commence en disant : « les hommes seront ». Ici, « hommes » désigne les gens en général, car tant des hommes que des femmes manifestent ces défauts. Mais ce n’est pas le cas de tous. Les chrétiens, eux, sont très différents (lire Malachie 3:18).

UNE OPINION DE SOI ÉQUILIBRÉE

4. Que signifie être « gonflés d’orgueil » ?

4 Après avoir prédit que beaucoup seraient amis d’eux-​mêmes et amis de l’argent, Paul a ajouté qu’ils seraient aussi arrogants, orgueilleux et gonflés d’orgueil. Souvent, ces gens se sentent supérieurs aux autres en raison de leurs capacités, de leur beauté, de leur richesse ou de leur situation sociale. Une personne de ce genre veut plus que tout être admirée. Un spécialiste a écrit : « Dans son cœur, il y a un petit autel devant lequel elle s’incline pour s’adorer elle-​même. » À propos de l’orgueil, certains disent que ce défaut est tellement désagréable que même les orgueilleux le détestent chez les autres.

5. Comment des serviteurs fidèles de Jéhovah se sont-​ils montrés orgueilleux ?

5 Jéhovah déteste l’orgueil. Il hait les « yeux hautains » (Prov. 6:16, 17). L’orgueil empêche quelqu’un de s’approcher de Dieu (Ps. 10:4). C’est un défaut manifesté par le Diable (1 Tim. 3:6). Malheureusement, même des serviteurs fidèles de Jéhovah ont été contaminés par l’orgueil. Ozias, roi de Juda, a été fidèle pendant des années. Mais la Bible dit : « Dès qu’il fut devenu fort, son cœur s’enorgueillit, oui jusqu’à causer la ruine, de sorte qu’il se montra infidèle envers Jéhovah son Dieu. » En effet, Ozias est entré dans le temple pour brûler de l’encens, ce qu’il n’avait pas le droit de faire. Le roi Ézéchias aussi s’est montré orgueilleux, mais pendant un temps seulement (2 Chron. 26:16 ; 32:25, 26).

6. Pourquoi David aurait-​il pu devenir orgueilleux, mais qu’est-​ce qui l’a aidé à rester humble ?

6 Certains deviennent orgueilleux parce qu’ils sont beaux, forts, populaires, qu’ils ont un talent musical ou que les autres les admirent. David n’avait pas qu’un seul de ces avantages ; il les avait tous ! Cependant, il est resté humble toute sa vie. Par exemple, après avoir tué Goliath, il a eu la possibilité d’épouser la fille du roi Saül. Mais il a dit : « Qui suis-​je et quelle est ma parenté, la famille de mon père, en Israël, pour que je devienne le gendre du roi ? » (1 Sam. 18:18). Qu’est-​ce qui l’a aidé à rester humble ? Il savait que s’il avait des qualités, des capacités et des privilèges, c’était parce que Dieu est humble et qu’il lui avait prêté attention (Ps. 113:5-8). Il comprenait que toutes les bonnes choses qu’il avait venaient de Jéhovah (cf. 1 Corinthiens 4:7).

7. Qu’est-​ce qui nous aidera à être humbles ?

7 Comme David, les serviteurs de Jéhovah d’aujourd’hui s’efforcent d’être humbles. Cela nous touche beaucoup de savoir que Jéhovah, la personne la plus importante de l’univers, manifeste l’humilité (Ps. 18:35). Nous voulons appliquer ce conseil : « Revêtez-​vous des tendres affections de la compassion, ainsi  que de bonté, d’humilité, de douceur et de patience » (Col. 3:12). Nous savons aussi que l’amour « ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil » (1 Cor. 13:4). Notre humilité peut attirer des personnes à Jéhovah. Tout comme un mari non Témoin peut être « gagné » grâce à la conduite de sa femme chrétienne, une personne peut être attirée à Dieu grâce à l’humilité de ses serviteurs (1 Pierre 3:1).

NOS RELATIONS AVEC LES AUTRES

8. a) Comment la désobéissance aux parents est-​elle parfois considérée ? b) Qu’est-​ce que la Bible commande aux enfants ?

8 Paul a aussi décrit comment les gens se comporteraient les uns envers les autres. Il a écrit que les enfants seraient désobéissants à l’égard de leurs parents. Beaucoup de livres, de films et d’émissions télévisées présentent la désobéissance aux parents comme normale et acceptable. Mais la désobéissance affaiblit la famille, qui est l’élément de base de la société. Les humains le savent depuis longtemps. Par exemple, dans la Grèce antique, si un homme frappait ses parents, il perdait ses droits de citoyen. Et selon la loi romaine, frapper son père était aussi grave que commettre un meurtre. Tant les Écritures hébraïques que les Écritures grecques chrétiennes commandent aux enfants d’honorer leurs parents (Ex. 20:12 ; Éph. 6:1-3).

9. Qu’est-​ce qui peut aider les enfants à obéir à leurs parents ?

9 Qu’est-​ce qui peut aider un enfant à obéir à ses parents, même si les jeunes qui l’entourent ne le font pas ? Il peut réfléchir à tout ce que ses parents font pour lui. Il peut aussi se rappeler que Dieu, notre Père à tous, veut qu’il leur obéisse. Par ailleurs, en parlant en bien de ses parents, un jeune peut en aider d’autres à respecter les leurs. Bien sûr, de leur côté, les parents doivent avoir de l’affection naturelle pour leurs enfants ; sinon ceux-ci auront du mal à leur obéir. Lorsqu’un enfant sait que ses parents l’aiment, il se sent poussé à obéir même quand c’est difficile. Austin, un jeune frère, déclare : « J’avais tendance à me croire tout permis, mais les règles que mes parents me fixaient étaient raisonnables, ils m’en expliquaient les raisons et ils communiquaient beaucoup avec moi. Ça m’a aidé à leur obéir. Je me rendais compte qu’ils se souciaient de moi, ce qui me donnait envie de leur faire plaisir. »

10, 11. a) Quels défauts montrent que les gens n’ont pas d’amour les uns pour les autres ? b) À quel point les vrais chrétiens aiment-​ils leur prochain ?

10 Paul a cité d’autres défauts montrant que beaucoup de gens n’auraient pas d’amour les uns pour les autres. Dans sa liste, ingrats vient juste après « désobéissants à l’égard de leurs parents ». C’est logique, puisque les gens qui ne sont pas reconnaissants n’accordent aucune valeur aux choses que les autres font pour eux. Paul a ajouté qu’ils seraient sans fidélité, ainsi que sans esprit d’entente, ce qui signifie qu’ils ne voudraient pas faire la paix. Ils seraient blasphémateurs et traîtres, disant des choses insultantes et nuisibles contre les hommes et même contre Dieu. Il y aurait aussi des calomniateurs *, c’est-à-dire des personnes qui disent des mensonges dans le but de détruire la réputation des autres.

11 Contrairement à beaucoup d’humains, les serviteurs de Jéhovah aiment sincèrement les autres. Cela a toujours été vrai. Jésus a dit qu’aimer son  prochain (une forme d’amour agapê) est le commandement le plus important après celui d’aimer Dieu (Mat. 22:37-39). Il a dit aussi que l’amour pour les autres serait la qualité qui permettrait de reconnaître les vrais chrétiens (lire Jean 13:34, 35). Les chrétiens aimeraient même leurs ennemis (Mat. 5:43, 44).

12. De quelle façon Jésus a-​t-​il manifesté de l’amour aux autres ?

12 Jésus a manifesté un grand amour pour les autres. Il est allé de ville en ville pour annoncer la bonne nouvelle du Royaume. Il a guéri des aveugles, des boiteux, des lépreux et des sourds. Il a aussi ressuscité des morts (Luc 7:22). Il est allé jusqu’à donner sa vie pour les humains, même si beaucoup le haïssaient. Il a parfaitement imité l’amour de son Père. Sur toute la terre, les Témoins de Jéhovah imitent Jésus en aimant les autres.

13. Comment notre amour pour les autres peut-​il leur donner envie de connaître Jéhovah ?

13 En manifestant de l’amour aux gens, nous leur donnons envie de connaître notre Père céleste. En Thaïlande, un homme a assisté à une assemblée régionale et a été impressionné par l’amour qu’il y avait entre les frères et sœurs. De retour chez lui, il a demandé à avoir un cours biblique deux fois par semaine. Il a prêché à toute sa famille, et seulement six mois après l’assemblée, il a fait sa première lecture biblique à la Salle du Royaume. Alors, pour savoir si nous manifestons de l’amour aux autres, demandons-​nous : « Est-​ce que je fais tout ce que je peux pour aider les membres de ma famille, de ma congrégation et les personnes du territoire ? Est-​ce que je m’efforce de voir les autres comme Jéhovah les voit ? »

LOUPS ET AGNEAUX

14, 15. a) Quels défauts beaucoup ont-​ils ? b) Quels changements certains ont-​ils faits ?

14 Les humains vivant pendant les derniers jours ont d’autres défauts que nous devons rejeter. Par exemple, beaucoup sont sans amour du bien, ou, selon une autre traduction, « ennemis du bien ». Ils sont aussi sans maîtrise de soi et cruels.  Certains sont entêtés ; ils agissent sans réfléchir et sans penser aux conséquences de leurs actions sur les autres.

15 Mais beaucoup de personnes qui auparavant se comportaient comme des animaux ont changé. Cette transformation avait été prédite dans la Bible (lire Isaïe 11:6, 7). La prophétie parle d’animaux sauvages, comme le loup et le lion, qui vivent en paix avec l’agneau et le veau. Grâce à quoi sont-​ils en paix ? La Bible annonçait : « Car vraiment la terre sera remplie de la connaissance de Jéhovah » (Is. 11:9). Puisque les animaux ne peuvent pas apprendre à connaître Jéhovah, la prophétie s’applique de façon symbolique aux personnes qui font des changements dans leur personnalité.

L’application des principes bibliques transforme des vies ! (voir le paragraphe 16).

16. Comment la Bible aide-​t-​elle les personnes à changer leur personnalité ?

16 Un grand nombre de nos frères et sœurs étaient autrefois aussi féroces que des loups, mais maintenant ils sont en paix avec les autres. Tu trouveras l’histoire de certains d’entre eux dans la rubrique « La Bible transforme des vies », disponible sur jw.org. Ceux qui ont appris à connaître et à servir Jéhovah ne sont pas comme les gens qui ont une forme d’attachement à Dieu, mais qui trahissent sa puissance. Ces gens disent adorer Dieu, mais leur conduite prouve le contraire. À l’inverse, des personnes qui étaient autrefois féroces ont « revêt[u] la personnalité nouvelle qui a été créée selon la volonté de Dieu dans une justice et une fidélité vraies » (Éph. 4:23, 24). Quand quelqu’un apprend à connaître Dieu, il comprend qu’il doit suivre ses normes. Cela l’incite à corriger ses croyances, sa façon de penser et son comportement. Ce n’est pas facile de faire ces changements, mais l’esprit de Dieu aide ceux qui veulent sincèrement lui plaire.

« DE CEUX-LÀ DÉTOURNE-​TOI »

17. Comment ne pas nous laisser influencer par les défauts de ceux qui ne servent pas Dieu ?

17 La différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas est de plus en plus évidente. Nous qui servons Dieu devons faire attention de ne pas nous laisser influencer par les défauts des autres. Avec sagesse, nous suivons le conseil de Jéhovah de nous détourner de ceux qui sont décrits en 2 Timothée 3:2-5. Bien sûr, nous ne pouvons pas les éviter complètement. Peut-être que nous travaillons, allons à l’école ou habitons avec de telles personnes. Mais nous ne sommes pas obligés de penser et d’agir comme elles. Qu’est-​ce qui peut nous aider ? Le fait de renforcer notre amitié avec Jéhovah en étudiant la Bible et en choisissant pour amis des personnes qui l’aiment.

18. Comment nos paroles et notre comportement peuvent-​ils attirer les gens vers Dieu ?

18 Par ailleurs, nous devrions nous efforcer d’aider les gens à connaître Jéhovah. Alors, cherche des occasions de donner le témoignage et demande à Jéhovah de t’aider à avoir les bons mots, au bon moment. Fais également savoir aux autres que tu es Témoin de Jéhovah. Ainsi, ta belle conduite rendra gloire à Dieu, et non à toi-​même. Nous avons appris à « rejeter l’impiété et les désirs de ce monde, et à vivre avec bon sens et justice et attachement à Dieu dans le présent système de choses » (Tite 2:11-14). Si nous nous comportons d’une façon qui plaît à Jéhovah, les gens le remarqueront et certains diront peut-être même : « Nous voulons aller avec vous, car nous avons entendu dire que Dieu est avec vous » (Zach. 8:23).

^ § 10 Le mot grec pour « calomniateur » ou « accusateur » est diabolos, un mot que la Bible utilise comme un titre pour désigner Satan, celui qui calomnie Dieu.