Aller au contenu

Aller au sommaire

 ARTICLE D’ÉTUDE 49

« Il y a un temps fixé » pour travailler et pour se reposer

« Il y a un temps fixé » pour travailler et pour se reposer

« Allons à part, dans un endroit isolé, pour que vous vous reposiez un peu » (MARC 6:31).

CANTIQUE 143 Continuons de veiller, de servir et d’attendre

APERÇU *

1. Comment beaucoup de gens aujourd’hui considèrent-​ils le travail ?

COMMENT les gens autour de toi considèrent-​ils le travail ? Dans de nombreux pays, beaucoup travaillent toujours plus et toujours plus dur. Ils sont débordés, et ils sont souvent trop occupés pour se reposer, passer du temps avec leur famille ou combler leurs besoins spirituels (Eccl. 2:23). D’un autre côté, certaines personnes sont paresseuses et se trouvent des excuses pour ne pas travailler (Prov. 26:13, 14).

2-3. Quel exemple Jéhovah et Jésus nous donnent-​ils dans le domaine du travail ?

2 Le point de vue de Jéhovah et de Jésus sur le travail est bien différent de la vision déséquilibrée que beaucoup en ont. Il n’y a pas de doute, Jéhovah est travailleur. C’est d’ailleurs ce que Jésus a dit : « Mon Père a continué de travailler jusqu’à maintenant, et moi je continue de travailler » (Jean 5:17). Pense à tout ce que Jéhovah a créé. Pense par exemple à l’immensité de l’univers, au nombre impressionnant d’anges, ou encore à toutes les choses merveilleuses qui existent sur la terre ! Le psalmiste a eu raison de dire : « Que tes œuvres sont nombreuses, ô Jéhovah ! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est pleine de tes productions » (Ps. 104:24).

3 Jésus a toujours imité son Père. Appelé « la sagesse », il a travaillé comme un « habile ouvrier » aux côtés de Jéhovah quand celui-ci « a préparé le ciel » (Prov. 8:27-31). Beaucoup plus tard, quand il était sur la terre, il a effectué un travail remarquable. Ce travail était pour lui comme une nourriture, et ce qu’il a accompli a apporté la preuve que c’était Dieu qui l’avait envoyé (Jean 4:34 ; 5:36 ; 14:10).

4. Quel exemple Jéhovah et Jésus nous donnent-​ils dans le domaine du repos ?

 4 Le fait que Jéhovah et Jésus sont travailleurs veut-​il dire que le repos n’est pas nécessaire ? Pas du tout. Comme Jéhovah n’est jamais fatigué, il n’a pas besoin de se reposer. Pourtant, la Bible dit qu’après avoir créé le ciel et la terre, « il s’est arrêté et s’est reposé » (Ex. 31:17). Cela signifie manifestement qu’il a pris le temps de trouver du plaisir dans ce qu’il avait fait. Et même si Jésus a travaillé dur quand il était sur la terre, il a pris le temps de se reposer et de partager de bons repas avec ses amis (Mat. 14:13 ; Luc 7:34).

5. Qu’est-​ce que beaucoup de serviteurs de Dieu trouvent difficile ?

5 La Bible encourage les serviteurs de Dieu à être travailleurs, et non paresseux (Prov. 15:19). Tu dois peut-être travailler pour subvenir aux besoins de ta famille. Et tous les disciples du Christ ont la responsabilité de participer à la prédication de la bonne nouvelle. Mais tu as aussi besoin de te reposer suffisamment. As-​tu parfois du mal à trouver l’équilibre entre le travail, la prédication et le repos ? Comment savoir combien de temps consacrer au travail et combien en consacrer au repos ?

COMMENT TROUVER L’ÉQUILIBRE

6. Comment Marc 6:30-34 montre-​t-​il que Jésus avait un point de vue équilibré sur le travail et le repos ?

6 Il est important d’avoir une attitude équilibrée vis-à-vis du travail. Inspiré par Dieu, le roi Salomon a écrit : « Il y a un temps fixé [...] pour toute activité. » Il a précisé qu’il y avait notamment un temps pour planter, pour bâtir, pour pleurer, pour rire et pour danser (Eccl. 3:1-8). Ainsi, le travail et le repos sont deux aspects fondamentaux de la vie. La Bible montre que Jésus avait un point de vue équilibré sur le travail et le repos. Un jour, alors que ses apôtres étaient de retour d’une campagne de prédication, ils ‘n’avaient même pas le temps de manger’. Il leur a donc proposé : « Allons à part, dans un endroit isolé, pour que vous vous reposiez un peu » (lire Marc 6:30-34). Même si lui et ses disciples n’avaient pas toujours l’occasion de se reposer comme ils l’auraient voulu, Jésus savait qu’ils avaient tous besoin de repos.

7. En quoi la loi sur le sabbat peut-​elle nous être utile ?

7 Parfois, nous avons vraiment besoin d’un peu de repos ou d’un changement dans notre routine. C’est pourquoi Dieu avait pris une disposition en faveur des Israélites : le sabbat hebdomadaire. Nous n’obéissons plus à la Loi de Moïse, mais nous pouvons apprendre beaucoup de ce qu’elle dit sur le sabbat. Cela nous aidera à analyser notre point de vue sur le travail et le repos.

LE SABBAT : UN TEMPS POUR SE REPOSER ET ADORER DIEU

8. D’après Exode 31:12-15, quel était l’objectif du sabbat ?

8 D’après la Bible, au bout de six « jours » de création, Dieu a cessé de créer des choses sur la terre (Gen. 2:2). Ceci dit, comme il aime travailler, il « a continué de travailler » en faisant d’autres choses (Jean 5:17). Tout comme Jéhovah a décidé de se reposer le septième « jour », les Israélites devaient se reposer le septième jour de la semaine. D’ailleurs, Dieu a dit que le sabbat était un signe entre lui et eux. C’était un jour « de repos complet », « quelque chose de saint pour Jéhovah » (lire Exode 31:12-15). L’interdiction de travailler s’appliquait à tous les Israélites, y compris aux enfants et aux esclaves, ainsi qu’à leurs animaux (Ex. 20:10). Elle leur permettait d’accorder une attention particulière aux choses spirituelles.

9. Quelle vision déséquilibrée du sabbat beaucoup avaient-​ils à l’époque de Jésus ?

9 La loi sur le sabbat avait pour but  de faire du bien aux serviteurs de Dieu. Malheureusement, soi-disant pour la faire respecter, beaucoup de chefs religieux de l’époque de Jésus avaient établi des règles rigides, voire extrémistes. Par exemple, ils prétendaient qu’il était interdit d’arracher un épi ou de guérir quelqu’un (Marc 2:23-27 ; 3:2-5). Mais ce genre de règles n’était pas en accord avec la façon de penser de Dieu. D’ailleurs, Jésus l’a clairement expliqué à ceux qui l’écoutaient.

La famille de Jésus profitait du sabbat pour se rapprocher de Dieu * (voir le paragraphe 10).

10. D’après Matthieu 12:9-12, quel était le point de vue de Jésus sur le sabbat ?

10 Jésus et ses disciples observaient le sabbat * parce qu’ils étaient Juifs et qu’ils obéissaient à la Loi de Moïse. Mais Jésus a montré par ses paroles et ses actions qu’il fallait être raisonnable et qu’il était permis d’aider son prochain ou de lui faire du bien ce jour-​là. En effet, il a dit : ‘Il est permis de faire une bonne action le jour du sabbat’ (lire Matthieu 12:9-12). Il ne considérait donc pas qu’aider son prochain ou lui faire du bien, c’était enfreindre la loi sur le sabbat. De plus, par ses actions, Jésus a souligné une raison importante pour laquelle Jéhovah avait demandé à ses serviteurs d’observer le sabbat : comme ils se reposaient de leur travail journalier, ils avaient l’occasion de se concentrer sur les choses spirituelles. La famille dans laquelle Jésus a grandi profitait sans aucun doute du sabbat pour se rapprocher de Dieu. Cela ressort de ce que Jésus a fait quand il est retourné à Nazareth, où il avait été élevé : « Le jour du sabbat, il entra dans  la synagogue, comme il en avait l’habitude. Quand il se leva pour lire, on lui donna le rouleau du prophète Isaïe » (Luc 4:15-19).

QUELLE EST TON ATTITUDE VIS-À-VIS DU TRAVAIL ?

11. Quel exemple Joseph a-​t-​il laissé à Jésus ?

11 Joseph, qui partageait certainement le point de vue de Dieu sur le travail, a enseigné à Jésus le métier de charpentier (Mat. 13:55, 56). Jésus a sans aucun doute vu son père adoptif travailler dur jour après jour pour subvenir aux besoins de sa famille nombreuse. Il est intéressant de noter qu’il a plus tard affirmé à ses disciples : « L’ouvrier mérite son salaire » (Luc 10:7). Jésus savait ce que c’était de travailler dur !

12. Quels versets indiquent que les chrétiens doivent travailler dur ?

12 L’apôtre Paul aussi était quelqu’un de travailleur. Son activité principale était de rendre témoignage au sujet de Jésus et de faire connaître ses enseignements. Mais il travaillait également pour subvenir à ses besoins. Les Thessaloniciens savaient que c’était « dans l’effort et la peine » qu’il avait « travaillé nuit et jour » pour n’imposer de fardeau coûteux à aucun d’entre eux (2 Thess. 3:8 ; Actes 20:34, 35). On peut supposer qu’il avait fabriqué des tentes pour gagner sa vie. À Corinthe, par exemple, il est resté chez Aquilas et Priscille, qui eux aussi étaient fabricants de tentes, et ‘a travaillé avec eux’. Même si la Bible dit que Paul travaillait nuit et jour, cela ne signifie pas qu’il travaillait tout le temps. Parfois, il s’arrêtait, comme par exemple le jour du sabbat. Et vu que les Juifs ne travaillaient pas non plus ce jour-​là, il en profitait pour leur prêcher (Actes 13:14-16, 42-44 ; 16:13 ; 18:1-4).

13. Qu’apprenons-​nous de l’exemple de Paul ?

13 Paul nous a laissé un excellent exemple. Bien qu’il ait dû travailler pour gagner sa vie, il a toujours veillé à accomplir la « sainte œuvre de la bonne nouvelle de Dieu » (Rom. 15:16 ; 2 Cor. 11:23). Et il encourageait les autres à faire la même chose. C’est ainsi qu’Aquilas et Priscille ont été ses « collaborateurs en Christ Jésus » (Rom. 12:11 ; 16:3). Paul a aussi encouragé les Corinthiens à avoir « toujours beaucoup à faire dans l’œuvre du Seigneur » (1 Cor. 15:58 ; 2 Cor. 9:8). Par son esprit, Jéhovah l’a même poussé à écrire : « Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus » (2 Thess. 3:10).

14. Que veulent dire les paroles de Jésus rapportées en Jean 14:12 ?

14 En ces derniers jours, l’activité la plus importante qui soit est celle qui consiste à prêcher et à faire des disciples. En fait, Jésus avait prédit que ses disciples feraient « des œuvres plus grandes » que les siennes ! (lire Jean 14:12). Il ne voulait pas dire par là que, comme lui, ils accompliraient des miracles. Mais ils prêcheraient et enseigneraient la parole de Dieu dans beaucoup plus d’endroits sur terre, à bien plus de gens et pendant une période bien plus longue.

15. Quelles questions devrions-​nous nous poser, et pourquoi ?

15 Si tu exerces un métier, demande-​toi : « Ai-​je la réputation d’être quelqu’un de travailleur ? Est-​ce que je termine à temps le travail qu’on me donne, et est-​ce que j’essaie de l’accomplir de mon mieux ? » Si oui, tu gagneras sans aucun doute la confiance de ton employeur. Et certains de ceux qui t’observent auront peut-être davantage envie d’écouter le message du Royaume. Pour ce qui est de l’activité de prédication et d’enseignement, pose-​toi ces questions : « Ai-​je la réputation d’être quelqu’un qui s’investit dans cette activité ? Est-​ce que je prépare bien mes présentations ? Est-​ce que je retourne sans tarder voir les personnes qui ont manifesté de l’intérêt pour la vérité ?  Et est-​ce que je participe régulièrement aux différents aspects du ministère ? » Si oui, tu trouveras de la joie dans ce que tu fais.

QUELLE EST TON ATTITUDE VIS-À-VIS DU REPOS ?

16. Quelle différence y a-​t-​il entre l’attitude de Jésus et des apôtres vis-à-vis du repos et celle de beaucoup de gens aujourd’hui ?

16 Jésus savait que lui et les apôtres avaient de temps en temps besoin de repos. Cependant, de très nombreuses personnes autour d’eux ressemblaient à l’homme riche de l’exemple de Jésus. Cet homme se persuadait qu’il agissait bien par ce genre de raisonnement : « Repose-​toi, mange, bois, fais-​toi plaisir » (Luc 12:19 ; 2 Tim. 3:4). Le repos et les plaisirs étaient ce qu’il y avait de plus important pour lui, tout comme c’est le cas pour beaucoup de gens aujourd’hui. Mais Jésus et les apôtres, eux, ne centraient pas leur vie autour d’intérêts personnels.

Si nous avons un point de vue équilibré sur le travail et le repos, nous accorderons toujours toute notre attention aux activités spirituelles, qui nous font du bien * (voir le paragraphe 17).

17. Comment utilisons-​nous notre temps libre ?

17 Nous qui sommes chrétiens, nous essayons d’imiter Jésus : nous n’utilisons pas seulement notre temps libre pour nous reposer, mais aussi pour faire de ‘bonnes actions’, comme prêcher et assister aux réunions. En fait, nous considérons que ces deux activités sont sacrées. Elles sont tellement importantes à nos yeux que nous faisons tout ce que nous pouvons pour y participer régulièrement (Héb. 10:24, 25). Même quand nous sommes en vacances, nous gardons nos bonnes habitudes spirituelles : nous continuons d’assister aux réunions, où que nous soyons, et nous recherchons des occasions de discuter de la vérité avec les gens que nous rencontrons (2 Tim. 4:2).

18. Qu’est-​ce que notre Roi, Jésus Christ, veut que nous fassions ?

18 Nous sommes vraiment heureux que notre Roi, Jésus Christ, soit raisonnable et nous aide à avoir un point de vue équilibré sur le travail et le repos ! (Héb. 4:15). Il veut que nous nous reposions suffisamment. Mais il désire aussi que nous travaillions dur pour subvenir à nos besoins et que nous nous investissions pleinement dans la prédication, sachant que cette activité nous fait du bien. Dans l’article suivant, nous parlerons du rôle que Jésus joue pour nous libérer d’une forme cruelle d’esclavage.

CANTIQUE 38 Jéhovah te rendra fort

^ § 5 La Bible peut nous aider à avoir un point de vue équilibré sur le travail et le repos. Cet article prend comme exemple le sabbat, que les Israélites devaient observer chaque semaine, pour nous faire réfléchir à notre façon de considérer le travail et le repos.

^ § 10 Les disciples ont arrêté les préparatifs liés à l’enterrement de Jésus le jour du sabbat, car ils avaient un très grand respect pour ce jour particulier (Luc 23:55, 56).

^ § 55 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Joseph emmène sa famille à la synagogue un jour de sabbat.

^ § 57 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un père, qui travaille dur afin de subvenir aux besoins de sa famille, profite de son temps libre pour participer à des activités spirituelles. Il ne néglige pas ces activités quand sa famille et lui sont en vacances.