Aller au contenu

Aller au sommaire

Questions des lecteurs

Questions des lecteurs

En quel sens l’apôtre Paul a-​t-​il été « emporté jusqu’au troisième ciel » et « dans le paradis » ? (2 Cor. 12:2-4).

En 2 Corinthiens 12:2, 3, Paul parle d’un « homme » qui « a été emporté jusqu’au troisième ciel ». Qui était cet homme ? Dans le chapitre précédent, Paul avait signalé que Dieu l’utilisait en tant qu’apôtre (2 Cor. 11:5, 23). Ensuite, il a mentionné « des visions » et « des révélations du Seigneur ». Puisque dans le contexte il ne parle pas d’autres frères que lui, il est logique de penser que l’« homme » en question, c’est lui-​même (2 Cor. 12:1, 5).

Paul est donc celui qui « a été emporté jusqu’au troisième ciel » et « dans le paradis » (2 Cor. 12:2-4). En utilisant le mot « révélations », il fait comprendre qu’il a été informé de quelque chose qui se passerait dans l’avenir.

Quel est ce « troisième ciel » que Paul a vu ?

Dans la Bible, le mot « ciel » peut désigner le ciel physique (Gen. 11:4 ; 27:28). Mais il peut aussi désigner d’autres choses, comme une domination humaine (Dan. 4:20-22). Ou encore la domination de Dieu, qu’il exerce par exemple au moyen de son Royaume céleste (Rév. 21:1).

Cela dit, que voulait dire Paul en parlant du « troisième ciel » ? Parfois, la Bible répète une idée trois fois afin de la mettre en valeur ou d’indiquer son intensité (Is. 6:3 ; Ézéch. 21:27 ; Rév. 4:8). Il semble qu’en parlant du « troisième ciel », Paul décrivait une domination de la plus haute qualité : le Royaume dirigé par Jésus Christ et ses 144 000 codirigeants (voir Étude perspicace des Écritures, volume 1, p. 473, 476). Il s’agit du « nouveau ciel » promis par Dieu dont l’apôtre Pierre a parlé (2 Pierre 3:13).

Et que dire du « paradis » dont Paul a parlé ?

Le mot « paradis » peut lui aussi désigner plusieurs choses : 1) le paradis physique, qui existera sur terre ; 2) le paradis spirituel tel qu’il existera dans le monde nouveau, c’est-à-dire l’environnement particulièrement paisible que Dieu accordera à ses serviteurs ; 3) « le paradis de Dieu » mentionné en Révélation 2:7, c’est-à-dire les conditions extraordinaires existant au ciel (voir La Tour de Garde du 15 juillet 2015, p. 8 § 8).

Il est possible que le « paradis » dans lequel Paul a été emporté d’après 2 Corinthiens 12:4 désigne ces trois choses à la fois.

En résumé :

Le « troisième ciel » mentionné en 2 Corinthiens 12:2 désigne probablement le Royaume dirigé par Jésus Christ et les 144 000, autrement dit « le nouveau ciel » (2 Pierre 3:13).

Pourquoi « troisième » ? Parce que le Royaume est une domination de la plus haute qualité.

Le « paradis » dans lequel Paul a été « emporté » lors d’une vision désigne probablement trois choses qui existeront en même temps dans le monde nouveau : 1) le paradis sur terre à venir, 2) le paradis spirituel, qui existera dans une mesure plus grande encore qu’aujourd’hui, et 3) « le paradis de Dieu » au ciel.

Ainsi, le monde nouveau sera constitué du nouveau ciel et de la nouvelle terre. Cette structure totalement nouvelle englobera le Royaume céleste et les humains servant Dieu sur la terre transformée en paradis.