Manifester de la gratitude procure tant de bienfaits — physiques, mentaux et affectifs — que tout le monde devrait en faire une habitude de vie.

Pourquoi la gratitude favorise-​t-​elle votre bien-être ?

CE QUE LA MÉDECINE DIT

Selon un article de la Harvard Mental Health Letter, « la gratitude est étroitement et systématiquement associée à un plus grand bonheur. La gratitude aide les gens à éprouver plus de sentiments positifs, à apprécier les bons moments, à être en meilleure santé, à surmonter les épreuves et à nouer des relations solides ».

CE QUE LA BIBLE DIT

La Bible nous encourage à cultiver un esprit reconnaissant. « Montrez-​vous reconnaissants », a écrit l’apôtre Paul, lui-​même un modèle dans ce domaine. Par exemple, il « remerci[ait] Dieu constamment » en pensant à ceux qui avaient réagi favorablement au message qu’il annonçait (Colossiens 3:15 ; 1 Thessaloniciens 2:13). Pour connaître un bonheur durable, dire merci de temps en temps n’est pas suffisant ; il faut avoir un état d’esprit reconnaissant. Cet état d’esprit nous protège contre l’envie, le ressentiment et l’impression que tout nous est dû — des sentiments qui pourraient éloigner les gens de nous et nous faire perdre notre joie.

Notre Créateur lui-​même donne un excellent exemple pour ce qui est de se montrer reconnaissant — même envers de simples humains ! Hébreux 6:10 déclare : « Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom. » Oui, notre Créateur considère qu’il est injuste de manquer de gratitude.

« Réjouissez-​vous toujours. Rendez grâces à propos de tout » (1 Thessaloniciens 5:16, 18).

 Comment la gratitude améliore-​t-​elle nos relations avec les autres ?

CE QUE LES FAITS MONTRENT

Quand nous exprimons notre reconnaissance à quelqu’un — pour un cadeau, un mot gentil ou une aide pratique —, celui-ci se sent apprécié et valorisé. Même des inconnus se montrent chaleureux lorsqu’on les remercie sincèrement pour une marque d’attention, comme celle de tenir la porte.

CE QUE LA BIBLE DIT

« Ayez l’habitude de donner, et on vous donnera, a dit Jésus Christ. On versera dans votre giron une belle mesure, tassée, secouée et débordante » (Luc 6:38). Prenons le cas de Rose, une jeune sourde qui vit au Vanuatu, un archipel du Pacifique Sud.

Rose assistait aux offices chrétiens des Témoins de Jéhovah, mais elle n’en retirait pas grand-chose, parce que ni elle ni personne dans la congrégation (assemblée de fidèles) ne parlait la langue des signes. Un jour, un couple qui maîtrisait la langue des signes a visité la congrégation et a remarqué le problème de Rose ; il a alors organisé des cours de langue. Rose était profondément reconnaissante. « Je suis heureuse d’avoir autant d’amis qui m’aiment », a-​t-​elle déclaré. Pour le couple qui l’a aidée, constater la reconnaissance de Rose et la voir participer lors des offices est une belle récompense. Rose est également très sensible aux efforts que d’autres ont faits pour apprendre la langue des signes afin de communiquer avec elle (Actes 20:35).

« Celui qui offre pour son sacrifice l’action de grâces, celui-là [...] glorifie [Dieu» (Psaume 50:23).

Comment cultiver un état d’esprit reconnaissant ?

CE QUE LA BIBLE DIT

Nos sentiments sont étroitement liés à nos pensées. David, un rédacteur de la Bible, a prié Dieu ainsi : « J’ai médité sur toute ton action ; sans relâche et bien volontiers je me suis intéressé à l’œuvre de tes mains » (Psaume 143:5). David n’était donc pas superficiel. Son état d’esprit reconnaissant découlait de sa méditation sur les manières d’agir de Dieu, une habitude qu’il a conservée toute sa vie (Psaume 71:5, 17).

La Bible nous donne cet excellent conseil : « Toutes les choses qui sont vraies, [...] qui méritent d’être aimées, [...] qui ont bon renom, s’il y a quelque vertu et s’il y a quelque chose qui soit digne de louanges, continuez à considérer ces choses » (Philippiens 4:8). L’expression « continuez à considérer » attire une fois de plus notre attention sur notre besoin de méditer régulièrement, une habitude indispensable pour acquérir un état d’esprit reconnaissant.

« La méditation de mon cœur portera sur des choses intelligentes » (Psaume 49:3).