LE DÉFI

Dans certaines familles, on s’attend à ce que les enfants participent aux tâches ménagères, et ils le font sans se plaindre. Dans d’autres, les parents préfèrent ne pas trop en demander à leurs enfants, ce qui n’est pas pour leur déplaire...

Des chercheurs observent cette tendance surtout dans les pays occidentaux, où les enfants sont plus des consommateurs que des contributeurs. Steven, un père de famille, fait remarquer : « Aujourd’hui, on se contente de laisser les enfants jouer aux jeux vidéo, surfer sur Internet et regarder la télévision. On n’attend pas grand-chose d’eux. »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-il vraiment important de confier des tâches ménagères à un enfant, non seulement pour l’entretien de la maison, mais aussi pour le développement de l’enfant ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Certains parents hésitent à confier des tâches ménagères à leurs enfants, surtout si ceux-ci croulent déjà sous les devoirs et les activités extrascolaires. Mais réfléchissez à ce qu’elles peuvent apporter à vos enfants.

Les tâches ménagères aident les enfants à mûrir. Les enfants qui assument des tâches à la maison ont plus de chances de réussir à l’école. En effet, cela les aide à développer de l’assurance, de l’autodiscipline et de la force de caractère : des atouts essentiels à l’apprentissage.

Les tâches ménagères habituent les enfants à rendre service aux autres. On a remarqué que les enfants qui sont mis à contribution à la maison ont plus de chances de se dépenser pour les autres une fois adultes. Ce n’est pas surprenant, car les tâches ménagères leur apprennent à faire passer les besoins des autres avant les leurs. D’un autre côté, Steven, déjà cité, déclare : « Quand on n’attend rien d’eux, les enfants en déduisent qu’ils sont là pour être servis, et ils grandissent alors avec un point de vue erroné sur les responsabilités et le travail. »

Les tâches ménagères favorisent l’unité familiale. Quand ils aident à la maison, les enfants en viennent à comprendre qu’ils occupent une place importante dans la famille, mais aussi qu’ils ont des responsabilités envers elle. Cet objectif risque de ne pas être atteint si les parents font passer les activités extrascolaires avant les tâches ménagères. Demandez-vous : « Quel est l’intérêt que mon enfant tisse des liens avec son équipe de foot si c’est pour rompre ses liens avec sa famille ? »

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Commencez dès leur plus jeune âge. Certains pensent que les parents devraient confier des tâches ménagères à leurs enfants dès l’âge de trois ans. D’autres recommandent de le faire quand ils ont deux ans ou même moins. Le fait est que les très jeunes enfants aiment travailler aux côtés de leurs parents et faire comme eux (principe biblique : Proverbes 22:6).

Confiez-leur des tâches adaptées à leur âge. Par exemple, un enfant de trois ans pourrait ranger ses jouets, nettoyer ce qu’il renverse et trier du linge. Un enfant plus âgé peut passer l’aspirateur, laver la voiture et même préparer un repas. Mettez ses compétences à contribution. Vous pourriez être surpris de voir avec quel enthousiasme il s’occupe de ses tâches.

Faites des tâches ménagères une priorité. Cela pourrait sembler difficile si vos enfants ont tous les jours une montagne de devoirs. Mais ne pas leur confier de tâches ménagères pour qu’ils aient de bonnes notes, « c’est se tromper de priorité », explique le livre The Price of Privilege *. Comme cela a déjà été dit, s’occuper de tâches ménagères aide les enfants à devenir de meilleurs élèves. Et les qualités qu’ils développent les préparent au jour où ils auront eux-mêmes une famille (principe biblique : Philippiens 1:10).

Concentrez-vous sur l’objectif plutôt que sur le résultat. Votre enfant mettra peut-être plus de temps que vous à accomplir une tâche. Vous remarquerez peut-être aussi que le travail aurait pu être mieux fait. Dans ce cas, résistez à l’envie de reprendre les choses en main. L’objectif n’est pas que votre enfant accomplisse la tâche ménagère aussi bien qu’un adulte, mais qu’il apprenne à assumer des responsabilités et qu’il développe le goût du travail (principe biblique : Ecclésiaste 3:22).

Concentrez-vous sur la vraie récompense. Certains disent que payer un enfant pour qu’il accomplisse des tâches ménagères lui enseigne le sens des responsabilités. D’autres pensent que cela le pousse à se concentrer sur ce qu’il peut obtenir de sa famille plutôt que sur ce qu’il peut lui apporter. Ils signalent aussi qu’un enfant pourrait refuser d’accomplir une tâche s’il estime qu’il a déjà assez d’argent, signe que l’objectif recherché n’est pas atteint. Conclusion ? Il vaut peut-être mieux ne pas mélanger argent de poche et tâches ménagères.

^ § 15 M. Levine, HarperCollins, 2006.