BEAUCOUP de mammifères aquatiques vivant en eaux froides ont sous la peau une épaisse couche de graisse qui les aide à garder leur chaleur. La loutre de mer utilise pour sa part un autre isolant : une fourrure épaisse.

Considérez ceci : La fourrure de la loutre de mer est plus dense que celle de n’importe quel autre mammifère, avec environ 150 000 poils au centimètre carré. Quand la loutre nage, sa fourrure maintient une couche d’air sous ses poils. Agissant comme un isolant, l’air empêche l’eau de venir au contact de la peau de l’animal, ce qui le refroidirait.

Les scientifiques pensent qu’il y a beaucoup à apprendre de la fourrure de la loutre de mer. Après avoir testé un grand nombre de fourrures artificielles, en modifiant des caractéristiques comme la longueur et la densité des poils, ils sont arrivés à la conclusion que « plus les poils sont longs et denses, plus ils offrent une surface imperméable ». Autrement dit, la loutre de mer peut être fière de l’efficacité de sa fourrure !

Les chercheurs espèrent parvenir à concevoir et à produire de nouveaux textiles imperméables. On pourrait même se demander si ceux qui doivent plonger en eaux froides ne feraient pas mieux de porter des combinaisons en poils, comme celles des loutres de mer !

Qu’en pensez-vous ? La fourrure isolante de la loutre de mer est-elle le produit du hasard ? Ou d’une conception ?