« Avant que papa ne sorte de l’hôpital, nous avons demandé à son médecin de revoir ses analyses sanguines. Le médecin nous a assuré que les résultats étaient normaux, mais les a gentiment réexaminés. À sa grande surprise, deux chiffres étaient au-dessus de la normale ! Il s’est excusé puis a contacté un spécialiste. Aujourd’hui, papa va bien. Mais nous sommes très contents d’avoir posé des questions » (Maribel).

Avant la consultation, dressez la liste des symptômes et des médicaments.

Les rendez-vous médicaux et les longues attentes à l’hôpital peuvent mettre les nerfs à rude épreuve. Comme le montre ce qu’a vécu Maribel, l’aide d’un ami ou d’un parent peut s’avérer très utile, voire salvatrice. Comment pouvez-vous aider un proche ?

Avant la consultation. Aidez le patient à dresser une liste de ses symptômes, ainsi que de tous les médicaments et compléments alimentaires qu’il prend. Mettez aussi par écrit toutes les questions à poser au médecin. Aidez votre ami à se rappeler tout détail et tout antécédent familial relatifs à cette maladie. Ne partez pas du principe que le médecin connaît déjà ces informations ou qu’il va vous les demander.

Soyez attentif, posez respectueusement des questions et prenez des notes.

Pendant la consultation. Assurez-vous que le patient et vous-même comprenez bien ce que le médecin explique. Posez des questions, mais évitez les affirmations catégoriques. Laissez le patient poser des questions et s’exprimer. Soyez attentif et prenez des notes. Renseignez-vous sur les traitements envisageables. Parfois, il sera peut-être sage de suggérer au patient de prendre un deuxième avis.

Revoyez les instructions du médecin et vérifiez les prescriptions.

Après la consultation. Faites le point avec le patient. Veillez à ce qu’il se procure les bons médicaments. Encouragez-le à les prendre conformément à l’ordonnance et à informer immédiatement le médecin de tout effet indésirable. Encouragez le patient à rester positif et à suivre toute autre instruction, comme celle de se procurer un traitement complémentaire. Aidez-le à mieux connaître sa maladie.

 À l’hôpital

Veillez à ce que tous les formulaires soient correctement remplis.

Soyez calme et vigilant. Un patient qui va se faire hospitaliser peut se sentir inquiet et désarmé. En étant calme et attentif, vous aiderez tout le monde à être détendu mais aussi à ne pas commettre d’erreur. Veillez à ce que les formulaires d’admission soient correctement remplis. Respectez le droit du patient à prendre des décisions médicales éclairées. S’il est trop malade pour prendre une décision, respectez les souhaits qu’il a préalablement rédigés et ce que dira le parent le plus proche ou sa personne de confiance *.

Faites part avec respect de vos observations au personnel.

Faites preuve d’initiative. N’ayez pas peur de parler franchement. Votre aspect soigné et vos bonnes manières peuvent inciter l’équipe soignante à accorder une plus grande attention au patient et même à améliorer la qualité des soins prodigués. Dans beaucoup d’hôpitaux, les patients sont suivis par plusieurs médecins. Vous pouvez aider un médecin en l’informant de ce que les autres membres de l’équipe ont dit. Comme vous connaissez le patient, signalez tout changement dans son état physique ou mental.

Faites ce que vous pouvez, sans gêner le personnel.

Soyez respectueux et reconnaissant. Les membres du personnel hospitalier travaillent souvent dans des conditions stressantes. Traitez-les comme vous aimeriez être traité (Matthieu 7:12). Montrez du respect pour leur formation et leur expérience, ayez confiance en leurs compétences et soyez reconnaissant pour leurs efforts. Une telle attitude les poussera à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Personne n’échappe à la maladie. Mais en étant prévoyant et en apportant une aide pratique, vous pouvez aider un ami ou un parent à tirer le meilleur parti d’une situation difficile (Proverbes 17:17).

^ § 8 La législation et les pratiques relatives aux droits et obligations du patient varient d’un pays à l’autre. Vérifiez que les documents contenant les choix thérapeutiques du patient sont remplis et à jour.