Aller au contenu

Aller au sommaire

 HASARD OU CONCEPTION ?

Des micro-organismes qui dégradent le pétrole

Des micro-organismes qui dégradent le pétrole

EN 2010, près de 800 millions de litres de pétrole brut se sont déversés dans le golfe du Mexique après l’explosion et l’effondrement d’une plateforme pétrolière. Pourtant, en quelques mois, une grande partie de la pollution a disparu. Comment est-ce possible ?

Considérez ceci : Des chercheurs ont montré que des bactéries marines sont capables de dégrader les longues chaînes carbonées des molécules présentes dans le pétrole. Le professeur Terry Hazen, un microbiologiste spécialiste de l’environnement, a qualifié ces organismes de « missiles détecteurs de pétrole ». Ces organismes sont en partie responsables du phénomène qui s’est produit dans le golfe du Mexique.

« Qu’il y ait dans la mer des micro-organismes mangeurs de pétrole n’est pas vraiment une surprise », a déclaré la BBC. En effet, depuis toujours, « le plancher océanique relâche naturellement, par suintement, du pétrole dans les eaux du monde entier ».

Certes, les efforts humains pour nettoyer les nappes de pétrole produisent du résultat. Mais les meilleures actions entreprises dans ce but peuvent faire plus de mal que de bien. Les dispersants chimiques utilisés perturbent les processus naturels qui dégradent le pétrole. De plus, ces dispersants sont toxiques et ont des effets secondaires durables sur l’environnement. Mais la décomposition naturelle du pétrole, notamment par des micro-organismes mangeurs de pétrole, permet à la mer de s’auto-nettoyer sans les effets négatifs des méthodes artificielles *.

Qu’en pensez-vous ? Les micro-organismes marins mangeurs de pétrole sont-ils le produit du hasard ? Ou d’une conception ?

^ § 6 Il est encore trop tôt pour connaître les effets à long terme que cette catastrophe survenue dans le golfe du Mexique aura sur la vie marine.