LE DÉFI

Le jour de votre mariage, vous avez fait une promesse solennelle, un vœu qui vous engageait pour la vie. Vous avez pris la ferme résolution de rester aux côtés de votre conjoint et de résoudre les problèmes qui pourraient surgir.

Cependant, au fil des années, les disputes ont fragilisé votre union. Votre sens de l’engagement est-il aussi fort qu’au début ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

L’engagement est comparable à une ancre qui peut stabiliser votre couple.

L’engagement est la solution, pas le problème. Beaucoup aujourd’hui doutent de la valeur de l’engagement. Certains considèrent que l’engagement est comparable à la chaîne d’un boulet qui les lie à une mauvaise décision. Voyez-le plutôt comme une ancre qui peut stabiliser votre couple. « Pendant une dispute, confie Megan, le gros avantage de l’engagement, c’est de savoir que ni vous ni votre conjoint n’envisagez la séparation *. » Même si votre mariage connaît des orages, la confiance en la solidité de votre union peut constituer un fondement sur lequel vous appuyer pour résoudre vos problèmes (voir l’encadré «  L’engagement et la fidélité »).

En résumé : Si vous rencontrez des problèmes de couple, c’est le moment de renforcer votre engagement envers votre conjoint, et non de le remettre en question. Comment y parvenir ?

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Analysez votre point de vue. « Mariés pour la vie. » Ces mots suscitent-ils en vous le sentiment d’être pris au piège ou bien d’être en sécurité ? Quand des problèmes surgissent, quitter votre conjoint vous semble-t-il une solution envisageable ? Pour renforcer votre engagement envers lui, il est indispensable que vous considériez le mariage comme une union permanente. (Principe biblique : Matthieu 19:6.)

Analysez votre passé. Ce que vous avez observé chez vos parents influence peut-être votre vision de l’engagement. « Mes parents ont divorcé durant mon enfance, dit Lea, une femme mariée, et j’ai bien peur que cela m’ait donné une mauvaise image de l’engagement. » Mais soyez-en certain, vous pouvez faire en sorte que les choses soient différentes dans votre mariage. Vous n’êtes pas condamné à reproduire les erreurs de vos parents ! (Principe biblique : Galates 6:4, 5.)

Analysez vos propos. Dans le feu de la dispute, retenez-vous de dire des choses que vous regretterez plus tard, comme : « Je vais te quitter ! » ou bien : « Je vais trouver quelqu’un qui m’appréciera à ma juste valeur ! » De tels propos sapent l’engagement. Loin de régler le problème, ils ne font que mener à un échange de paroles blessantes. Essayez plutôt de dire quelque chose du genre : « Apparemment, on est tous les deux contrariés. Comment peut-on résoudre ce problème ensemble ? » (Principe biblique : Proverbes 12:18.)

Donnez des signes de votre engagement. Au travail, ayez une photo de votre conjoint sur votre bureau. Parlez en termes positifs de votre mariage. Lorsque vous êtes en déplacement, fixez-vous l’objectif d’appeler chaque jour votre conjoint. Utilisez souvent le « nous », et employez des expressions comme « ma femme et moi » ou « mon mari et moi ». Vous rappellerez ainsi aux autres — et à vous-même — que votre mariage compte pour vous.

Choisissez de bons modèles. Tournez-vous vers des couples mûrs qui ont surmonté des problèmes conjugaux. Demandez-leur : « Pour vous, qu’est-ce que signifie votre engagement, et comment vous a-t-il aidés dans votre vie de couple ? » La Bible déclare : « Le fer s’aiguise par le fer. Ainsi un homme aiguise le visage d’un autre » (Proverbes 27:17). Ce principe à l’esprit, tirez profit des conseils de ceux qui ont réussi leur mariage.

^ § 7 La Bible autorise une personne mariée à mettre fin à son mariage si son conjoint lui est infidèle. Voir l’article « D’après la Bible : L’adultère » dans ce numéro de Réveillez-vous !