L’Histoire de l’homme est remplie de violence. En sera-t-il toujours ainsi ?

Que pense Dieu de la violence ?

CE QUE CERTAINS DISENT

Beaucoup, y compris des croyants, pensent que la violence est une réponse légitime à la provocation. Et des millions de gens estiment que les spectacles violents à la télévision ou au cinéma sont des divertissements acceptables.

CE QUE LA BIBLE DIT

Près de Mossoul, une ville du nord de l’Irak, s’étendent les ruines de ce qui fut autrefois la grande Ninive, capitale de l’Empire assyrien. Du temps où cette métropole était prospère, la Bible a annoncé que Dieu en ferait « une solitude désolée » (Tsephania 2:13). Il a déclaré qu’il la « donnerai[t] en spectacle ». Mais pour quelle raison ? Ninive était une « ville meurtrière » (Nahoum 1:1 ; 3:1, 6). Or selon Psaume 11:5, Dieu « déteste celui qui aime la violence » (Nouvelle Bible Segond). Comme les ruines de Ninive en témoignent aujourd’hui, Dieu a tenu parole.

C’est Satan le Diable, le principal ennemi de Dieu et de l’homme, qui est à l’origine de la violence. Jésus l’a qualifié de « meurtrier » (Jean 8:44, Segond 21). De plus, « le monde entier se trouve au pouvoir du méchant », ou Satan. La personnalité de Satan transparaît donc dans la façon dont les gens considèrent la violence. Par exemple, beaucoup sont fascinés par les spectacles violents à la télévision et au cinéma (1 Jean 5:19). Pour plaire à Dieu, nous devons apprendre à haïr la violence et à aimer ce que Dieu aime *. Est-ce possible ?

« [Dieu] déteste celui qui aime la violence » (Psaume 11:5, NBS).

Les personnes violentes peuvent-elles changer ?

CE QUE CERTAINS DISENT

La violence n’est rien d’autre que le reflet de la nature humaine, qui ne change pas.

CE QUE LA BIBLE DIT

« Rejetez [...] colère, fureur, méchanceté, injure, paroles obscènes [...]. Dépouillez-vous de la vieille personnalité avec ses pratiques, et revêtez-vous de la personnalité nouvelle » (Colossiens 3:8-10). Dieu en demande-t-il trop ? Non. Quelqu’un de violent peut changer *. Comment ?

La première étape consiste à acquérir « la connaissance exacte » de Dieu (Colossiens 3:10). Quand une personne dont le  cœur est réceptif découvre les qualités attachantes du Créateur et ses principes, elle se rapproche de lui par amour et veut lui plaire (1 Jean 5:3).

La deuxième étape concerne le choix de nos amis. « Ne fréquente pas l’homme colérique, ne va pas avec l’homme violent ! Tu risquerais de t’habituer à ses sentiers et ils deviendraient un piège pour toi » (Proverbes 22:24, 25, Segond 21).

La troisième étape réclame du discernement. Considérez la tendance à la violence pour ce qu’elle est en réalité : une faiblesse grave qui est l’indice d’un manque de maîtrise de soi. Mais pour favoriser la paix, il faut de la force morale. « Qui est lent à la colère vaut mieux qu’un homme fort », lit-on en Proverbes 16:32.

« Poursuivez la paix avec tous » (Hébreux 12:14).

La violence cessera-t-elle un jour ?

CE QUE CERTAINS DISENT

La violence a toujours existé et existera toujours.

CE QUE LA BIBLE DIT

« Un peu de temps encore, et le méchant ne sera plus [...]. Mais les humbles posséderont la terre, et vraiment ils se délecteront de l’abondance de paix » (Psaume 37:10, 11). Pour sauver les humbles et les pacifiques, Dieu traitera ceux qui aiment la violence comme il a traité Ninive. Et la violence ne ternira plus jamais la vie sur terre ! (Psaume 72:7).

« Ceux qui sont doux de caractère [...] hériteront de la terre » (Matthieu 5:5).

C’est donc le moment de rechercher l’approbation de Dieu en apprenant à être pacifique. On lit en 2 Pierre 3:9 : « Jéhovah [...] est patient avec vous, parce qu’il ne veut pas que qui que ce soit périsse, mais il veut que tous parviennent à la repentance. »

« Ils devront forger leurs épées en socs et leurs lances en cisailles » (Isaïe 2:4).

^ § 7 Dans le passé, Dieu a permis que la nation d’Israël fasse la guerre pour défendre son territoire (2 Chroniques 20:15, 17). Mais la situation a changé quand Dieu a mis fin à son alliance avec Israël et a établi la congrégation chrétienne, qui n’a pas de frontières.

^ § 11 Dans la rubrique « La Bible transforme des vies », qui paraît dans La Tour de Garde, des personnes racontent les changements qu’elles ont opérés dans leur vie.