LE DÉFI

Votre enfant de cinq ans joue dans la pièce d’à côté. Tout d’un coup, vous entendez un gros bruit. Vous courez dans la pièce, et vous le voyez debout près d’un vase en mille morceaux. Rien qu’à voir son air coupable, vous avez tout compris !

Vous lui demandez sur un ton sévère : « C’est toi qui as cassé le vase ? »

Il vous répond aussitôt : « Non, maman, c’est pas moi ! »

Ce n’est pas la première fois que votre enfant vous ment. Devriez-vous être inquiet ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Il est toujours mal de mentir. La Bible dit que Jéhovah Dieu n’aime pas la « langue mensongère » (Proverbes 6:16, 17). La Loi donnée à Israël punissait sévèrement tous ceux qui trompaient une autre personne (Lévitique 19:11, 12).

Il y a des mensonges plus graves que d’autres. Certains mensonges sont malveillants. Ils sont dits pour faire du mal. D’autres mensonges sont prononcés sous la pression, pour éviter d’avoir des ennuis ou d’être puni (Genèse 18:12-15). Même si tous les mensonges sont condamnables, certains sont plus graves que d’autres. Si votre enfant dit un mensonge, prenez en compte son âge et demandez-vous pourquoi il a caché la vérité.

Occupez-vous du problème tant que votre enfant est encore jeune. « Il est important qu’un enfant apprenne à dire la vérité, surtout quand c’est difficile, dit le professeur David Walsh. Les relations humaines se basent sur la confiance, et le mensonge brise cette confiance *. »

Pas de panique. Si votre enfant ment, cela ne veut pas dire qu’il est en train de devenir quelqu’un de mauvais. La Bible dit : « La sottise est attachée au cœur d’un garçon » (Proverbes 22:15). Cette sottise peut pousser un enfant à mentir. Il pourrait se dire que c’est un moyen facile d’éviter la punition. Cependant, votre réaction est importante.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Essayez de comprendre pourquoi votre enfant a menti. Avait-il peur d’être puni ? De vous décevoir ? Si votre enfant invente des histoires pour impressionner ses amis, est-ce parce qu’il n’est pas assez grand pour faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui est imaginaire ? Si vous savez pourquoi votre enfant ment, vous pourrez plus facilement corriger cette tendance en lui. (Principe biblique : 1 Corinthiens 13:11.)

Utilisez parfois une affirmation plutôt qu’une question. Dans le scénario décrit en introduction, la mère, qui savait déjà ce qui s’était passé, a demandé sur un ton sévère à son enfant : « C’est toi qui as cassé le vase ? » L’enfant a peut-être menti par peur que sa mère se mette en colère. Imaginez maintenant que la mère n’ait pas posé de question accusatrice, mais ait simplement affirmé : « Oh, non ! Tu as cassé le vase ! » De cette manière, elle ne donne pas l’occasion à l’enfant de céder à la tentation de mentir. Elle l’aide au contraire à prendre l’habitude d’être honnête. (Principe biblique : Colossiens 3:9.)

Donnez-lui envie d’être honnête. Les enfants ont le désir naturel de faire plaisir à leurs parents. Servez-vous de cela. Faites en sorte que votre enfant voie que l’honnêteté est importante dans votre famille et que vous vous attendez à ce qu’il dise toujours la vérité. (Principe biblique : Hébreux 13:18.)

Expliquez bien à votre enfant que le mensonge détruit la confiance et qu’on ne la regagne pas du jour au lendemain. Félicitez-le quand il se montre honnête pour l’encourager à continuer. Par exemple, vous pouvez dire : « Ça me fait vraiment plaisir que tu me dises la vérité. »

Montrez l’exemple. Vous ne pouvez pas attendre de votre enfant qu’il dise la vérité si vous-même vous ne le faites pas. Vous ne l’aiderez pas si vous lui dites des mensonges comme « dis que je ne suis pas là » quand vous ne voulez pas parler à quelqu’un au téléphone, ou « je reste à la maison aujourd’hui, je suis malade » alors que vous voulez juste vous reposer. (Principe biblique : Jacques 3:17.)

Servez-vous de la Bible. Les principes et les faits vécus qu’elle contient mettent l’honnêteté en avant. Le livre Écoute le grand Enseignant, publié par les Témoins de Jéhovah, peut vous aider à inculquer ces principes à votre enfant. Le chapitre 22 a pour titre « Pourquoi nous ne devons pas mentir ». (Vous trouverez un extrait de ce chapitre dans l’encadré «  Un livre pour aider votre enfant ».)

^ § 11 Extrait du livre Non : Pourquoi les enfants, quel que soit leur âge, ont besoin de l’entendre. Comment les parents peuvent le dire (angl.).