QU’EST-CE qui est pire que l’échec ? L’illusion de la réussite. En effet, lorsque vous échouez dans un domaine, vous pouvez prendre des mesures pour redresser la situation. Au minimum, vous apprendrez de cette erreur et vous essaierez de faire mieux la prochaine fois.

L’illusion de la réussite, elle, vous fait croire que vous êtes sur la bonne voie, alors que vous allez à votre perte. Le temps de comprendre qu’il vous faut changer de cap, il peut être déjà trop tard.

Jésus a un jour fait raisonner ses disciples ainsi : « Quel profit y aura-t-il pour un homme s’il vient à gagner le monde entier, mais le paie de son âme [ou : sa vie] ? » (Matthieu 16:26). Cette pensée s’applique parfaitement à celui qui voue son existence à la recherche de l’argent et de tout ce qu’il peut acheter, le cas typique de la réussite illusoire. « Ne vivre que pour gravir les échelons, gagner plus d’argent ou acquérir plus de biens n’apporte pas de satisfaction réelle, écrit Tom Denham, conseiller en orientation professionnelle. Mesurer la réussite uniquement à l’argent qu’on gagne est futile et laisse à long terme un sentiment de vide. »

Manifestement, de nombreuses personnes partagent cet avis. Lors d’une étude réalisée aux États-Unis, sur une liste de 22 « facteurs qui contribuent à une vie réussie », « avoir beaucoup d’argent » arrivait seulement en 20position. En tête de liste figuraient notamment une bonne santé, de bonnes relations avec les autres et un travail qu’on aime.

À l’évidence, quantité de gens savent faire la différence entre l’illusion de la réussite et la réussite... du moins quand on les interroge. Cependant, les choses se corsent quand il s’agit de prendre des décisions conformes à ce bon point de vue.