LE Bélize offre une étonnante diversité de paysages pour un si petit pays. Ses forêts tropicales et sa région côtière aux eaux turquoise parsemées d’une multitude d’îles ne sont qu’un échantillon des trésors de beauté que vous réserve ce pays.

Des centaines d’oiseaux et autres espèces animales y vivent. Citons le richement coloré toucan à carène (Ramphastos sulfuratus) et le tapir de Baird (Tapirus bairdii), un cousin du rhinocéros. Son museau se prolonge en une petite trompe souple et il est aussi rapide sur terre que sous l’eau ! Sans oublier le jaguar (Panthera onca), un animal solitaire. Le Bélize est fier d’avoir créé la première réserve de jaguars dans le monde.

Le Bélize a créé la première réserve de jaguars dans le monde.

Ce pays fut autrefois un centre de la civilisation maya. Les conquistadors sont arrivés au XVIsiècle, mais n’ont pas complètement vaincu les Mayas. Par la suite, les Britanniques se sont emparés du pays et, en 1862, ils en ont fait une de leurs colonies : le Honduras britannique. En 1981, ce pays a accédé à l’indépendance.

 La population bélizienne est aussi variée que son environnement. Certains habitants sont d’origine afro-amérindienne (garifuna), créole, européenne, indienne ou maya. Les Béliziens sont amicaux et respectueux. Quand un enfant s’adresse à un adulte, il ne se permet pas de l’appeler par son prénom et quand il répond, c’est souvent par un « oui, madame » ou un « non, monsieur ».

Un marché à Bélize

Au Bélize, les Témoins de Jéhovah tiennent des offices en anglais, en bas allemand, en chinois (mandarin), en créole du Bélize, en espagnol, en langue des signes américaine et en maya (Mopán). En 2013, 1 Bélizien sur 40 a célébré le Mémorial de la mort du Christ avec les Témoins de Jéhovah.

LE SAVIEZ-VOUS ? Le récif corallien du Bélize s’étend sur 300 kilomètres de long. Il appartient à la deuxième plus grande barrière de corail au monde, derrière la Grande Barrière d’Australie.

Le récif corallien du Bélize appartient à la deuxième plus grande barrière de corail au monde.