LE DÉFI

Vous et votre conjoint sembliez avoir tellement de choses en commun — du moins avant votre mariage... À présent, la déception a créé un fossé entre vous : votre mariage ressemble plus à une prison qu’à un nid d’amour.

Mais vous pouvez améliorer votre vie de couple. D’abord, voyons quelques causes de déception possibles.

POURQUOI C’EST COMPLIQUÉ

La réalité vous rattrape. Le train-train quotidien — travail, enfants, belle-famille — peut progressivement détruire votre bonheur conjugal. Des problèmes inattendus, comme un revers financier ou une maladie chronique qui frappe un membre de votre famille, peuvent aussi engendrer des tensions dans votre couple.

Vos différences semblent insurmontables. Quand un homme et une femme se fréquentent avant le mariage, ils ont tendance à fermer les yeux sur leurs différences. Mais une fois mariés, ils prennent conscience du gouffre qui les sépare dans leur manière de communiquer, de gérer l’argent ou de résoudre les problèmes. Ces différences qu’ils considéraient avant comme un simple désagrément leur semblent désormais insupportables.

Vous n’êtes plus aussi proches l’un de l’autre. Avec le temps, une accumulation de mots ou d’actes qui blessent et de conflits non résolus peut amener le mari ou la femme à rentrer dans sa coquille ou, pire, à tisser une relation sentimentale avec quelqu’un d’autre.

Vous aviez des attentes irréalistes. Certains se marient persuadés qu’ils ont trouvé la personne qui était faite pour eux. Aussi romantique soit-elle, cette vision des choses peut mener tout droit au désastre. Quand les problèmes commencent, le mythe de l’« âme sœur » s’effondre, laissant aux conjoints le sentiment amer d’avoir fait une erreur.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Concentrez-vous sur les qualités de votre conjoint. Essayez ceci : Notez trois qualités de votre conjoint. Gardez cette liste sur vous, peut-être au dos d’une petite photo de mariage, ou sur votre téléphone ou votre tablette. Consultez-la régulièrement pour vous rappeler pourquoi vous avez épousé votre conjoint. En vous concentrant sur ses qualités, vous favoriserez la paix et vous accepterez plus facilement vos différences. (Principe biblique : Romains 14:19.)

Programmez des petits moments à deux. Avant votre mariage, vous et votre futur conjoint réserviez sans doute du temps pour faire des choses en amoureux. C’était tout nouveau tout beau ; pour autant, les choses ne se programmaient pas toutes seules. Pourquoi ne pas prévoir à nouveau des moments que vous passerez ensemble, comme avant ? Cela vous rapprochera l’un de l’autre et vous aidera à mieux faire face aux problèmes de la vie. (Principe biblique : Proverbes 5:18.)

Exprimez vos sentiments. Si votre conjoint vous a blessé, en parole ou en acte, pouvez-vous passer sur l’incident ? Si ce n’est pas possible, réagissez néanmoins en adulte ; ne boudez pas. Exposez-lui calmement les choses dès que vous le pouvez, idéalement le jour même. (Principe biblique : Éphésiens 4:26.)

Si votre conjoint vous a blessé, en parole ou en acte, pouvez-vous passer sur l’incident ?

Faites la distinction entre vos sentiments et les intentions de votre conjoint. Il est très probable que ni vous ni votre conjoint n’ayez l’intention de blesser l’autre. Montrez-lui que c’est votre cas en vous excusant sincèrement si vous l’avez peiné. Puis discutez ensemble de ce que vous pourriez faire exactement pour ne pas vous blesser l’un l’autre involontairement. Suivez ce conseil de la Bible : « Devenez bons les uns pour les autres, pleins d’une tendre compassion, vous pardonnant volontiers les uns aux autres » (Éphésiens 4:32).

Ayez des attentes réalistes. La Bible admet que ceux qui se marient « auront des tribulations » (1 Corinthiens 7:28). Quand vous traversez une période difficile, n’en concluez pas trop vite que votre mariage était une erreur. Réfléchissez plutôt avec votre conjoint à la façon de régler vos désaccords et « continuez à vous supporter [...] et à vous pardonner volontiers » (Colossiens 3:13).