Est-il mal d’avoir des relations sexuelles avant le mariage ?

« Car voici ce que Dieu veut : [...] que vous vous absteniez de la fornication » (1 Thessaloniciens 4:3).

CE QUE CERTAINS DISENT

Dans certaines cultures, on ne trouve rien à redire aux relations sexuelles entre adultes consentants non mariés. Il y a des régions où on accepte aussi que des adolescents non mariés soient sexuellement actifs.

CE QUE LA BIBLE DIT

La Bible utilise le mot « fornication » pour parler de toutes sortes d’actes sexuels auxquels on se livre en dehors du mariage. Dieu veut que ses adorateurs s’« abst[iennent] de la fornication » (1 Thessaloniciens 4:3). La fornication fait partie des péchés graves, tout comme l’adultère, le spiritisme, l’ivrognerie, l’idolâtrie, le meurtre et le vol (1 Corinthiens 6:9, 10 ; Révélation 21:8).

POURQUOI S’EN SOUCIER

Parce que la Bible avertit que « Dieu jugera [les] fornicateurs » (Hébreux 13:4). Mais plus important encore, en obéissant aux lois divines sur la morale sexuelle, nous prouvons que nous aimons Jéhovah Dieu (1 Jean 5:3). Et lui, il bénit ceux qui obéissent à ses commandements (Isaïe 48:18).

 Tout acte sexuel auquel on se livre en dehors du mariage est-il condamnable ?

« Que fornication et impureté sous toutes ses formes ou avidité ne soient même pas mentionnées parmi vous » (Éphésiens 5:3).

CE QUE CERTAINS DISENT

Beaucoup pensent que, tant que deux personnes non mariées n’ont pas de relations sexuelles à proprement parler, il n’y a aucun mal à ce qu’elles se livrent à d’autres actes sexuels.

CE QUE LA BIBLE DIT

Quand elle traite des pratiques sexuelles immorales, la Bible ne mentionne pas seulement la fornication, mais aussi l’« impureté » et le « dérèglement » (2 Corinthiens 12:21). C’est donc clair : en plus des relations sexuelles à proprement parler, il y a divers types d’actes sexuels qui déplaisent à Dieu quand ceux qui s’y livrent ne sont pas mari et femme.

Ainsi, d’un bout à l’autre, la Bible enseigne que les actes sexuels sont réservés à un homme et une femme mariés l’un à l’autre. Par ailleurs, elle condamne les « désirs sexuels avides » (1 Thessaloniciens 4:5). Qu’est-ce que cela signifie ? Prenons un exemple (qui vaudrait aussi pour un garçon) : Une fille est résolue à ne pas coucher avec son petit ami, mais cela ne l’empêche pas de se livrer avec lui à d’autres types d’actes sexuels. En faisant cela, ils désirent intensément quelque chose qui ne leur revient pas. Ils sont donc coupables de « désirs sexuels avides ». La Bible condamne une telle avidité (Éphésiens 5:3-5).

Comment ne pas tomber dans l’immoralité sexuelle ?

« Fuyez la fornication » (1 Corinthiens 6:18).

POURQUOI S’EN SOUCIER

D’après la Bible, ceux qui sont sexuellement actifs avant le mariage risquent de perdre leur amitié avec Dieu (Colossiens 3:5, 6).

CE QUE LA BIBLE DIT

On lit en 1 Corinthiens 6:18 : « Fuyez la fornication. » Cela implique de rester aussi éloignés que possible de tout ce qui pourrait nous faire tomber dans l’immoralité sexuelle (Proverbes 22:3). Pour rester moralement purs, il est par exemple essentiel de ne pas se lier d’amitié avec ceux qui ne tiennent pas compte des principes de Dieu sur la sexualité. La Bible avertit : « Si tu vas avec les sages, tu deviendras sage. Si tu fréquentes les sots, tu auras des ennuis » (Proverbes 13:20, Parole de Vie).

Nourrir son esprit de pensées immorales peut également mener à l’inconduite sexuelle (Romains 8:5, 6). La sagesse dicte donc de rejeter les musiques, les films, les livres et toutes les autres choses qui mettent en scène un acte sexuel ou qui encouragent une conduite sexuelle qui déplaît à Dieu (Psaume 101:3).