LE DÉFI

Souvent, quand une dispute éclate, vous remettez sur le tapis de vieux conflits qui auraient dû être réglés depuis longtemps. Pourquoi ? Sans doute parce qu’au moins l’un de vous deux n’arrive pas à pardonner.

Mais il est possible d’apprendre à le faire. Voyons d’abord pourquoi mari et femme ont parfois du mal à se pardonner.

POURQUOI C’EST COMPLIQUÉ

Un moyen de pression. Certains refusent de pardonner une faute à leur conjoint pour garder une certaine emprise sur lui : quand un conflit surgit, ils brandissent cette faute à la manière d’un joker afin de « gagner la partie ».

La rancœur. Une blessure passée laisse parfois des traces pendant longtemps. Le mari ou la femme peut dire « je te pardonne », mais garder de la rancœur, et peut-être même espérer prendre sa revanche.

La déception. Quand ils se marient, certains croient qu’ils vont vivre un conte de fées. Par conséquent, le jour où un désaccord survient, ils ne comprennent pas que leur « âme sœur » puisse avoir un point de vue différent du leur et campent sur leurs positions. Des attentes irréalistes peuvent amener quelqu’un à voir davantage les défauts de l’autre et à pardonner moins facilement.

De fausses idées. Beaucoup refusent de pardonner parce qu’ils se font de fausses idées sur le pardon. Ils se disent par exemple :

Si je pardonne, je minimise la faute.

Si je pardonne, je dois oublier ce qui s’est passé.

Si je pardonne, ça va recommencer.

En réalité, pardonner n’implique pas nécessairement ces choses. Il peut néanmoins être difficile de pardonner, surtout quand on est aussi proches que mari et femme.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Comprendre ce que pardonner implique. Dans la Bible, le mot traduit par « pardonner » a aussi le sens de « laisser aller ». Ainsi, pardonner n’implique pas toujours d’oublier ce qui s’est passé ou de minimiser la faute. Parfois, cela signifie simplement laisser couler, pour votre bien-être et celui de votre couple.

Réfléchir aux conséquences du refus de pardonner. Des spécialistes disent que garder de la rancœur expose à quantité de problèmes physiques et affectifs, comme l’hypertension et la dépression, sans parler du mal que cela fait au couple. C’est à juste titre que la Bible conseille : « Devenez bons les uns pour les autres, pleins d’une tendre compassion, vous pardonnant volontiers les uns aux autres » (Éphésiens 4:32).

Réfléchir aux bienfaits du pardon. Celui qui est disposé à pardonner laisse à son conjoint le bénéfice du doute au lieu de « comptabiliser » ses fautes. Il favorise ainsi une bonne ambiance, où la rancœur est maîtrisée et l’amour s’épanouit. (Principe biblique : Colossiens 3:13.)

Être réaliste. On est plus disposé à pardonner quand on accepte son conjoint tel qu’il est, avec ses qualités et ses défauts. Le livre Battez-vous pour votre couple (angl.) déclare : « Quand on se concentre sur ce que son conjoint n’est pas, il est très facile d’oublier tout ce qu’il est. Alors, sur quoi voulez-vous vous concentrer à ce stade de votre vie ? » N’oubliez pas : personne n’est parfait, pas même vous. (Principe biblique : Jacques 3:2.)

Être raisonnable. La prochaine fois que vous serez blessé par ce que votre conjoint a dit ou fait, demandez-vous : « La situation est-elle si grave ? Est-ce que je dois vraiment exiger des excuses, ou puis-je fermer les yeux sur ce qui s’est passé et avancer ? » (Principe biblique : 1 Pierre 4:8.)

Discuter du problème si nécessaire. Parlez calmement de ce qui vous a blessé et expliquez pourquoi vous ressentez les choses ainsi. Ne prêtez pas de mauvaises intentions à votre conjoint et ne soyez pas trop catégorique dans vos affirmations. Cela l’inciterait à se mettre sur la défensive. Dites-lui simplement pourquoi ce qu’il a fait vous a blessé.