LA TEMPÉRATURE corporelle d’un animal qui entame son hibernation baisse fortement. Jusqu’où peut-elle aller ? L’écureuil terrestre arctique bat tous les records : une étude menée sur 12 spécimens a révélé que sa température tombait à -2,9 °C ! On pourrait alors s’attendre à ce que son cerveau gèle. Comment l’écureuil fait-il pour survivre ?

Considérez ceci : Toutes les deux ou trois semaines pendant son hibernation, l’écureuil se met à frissonner pour faire remonter sa température à son niveau normal (36,4 °C). Il garde cette température durant 12 à 15 heures. Les chercheurs disent que cette période de réchauffement, bien que brève, est en partie responsable de la survie du cerveau. De plus, pendant l’hibernation, la tête de l’écureuil semble rester légèrement plus chaude que le reste du corps. Lors de tests en laboratoire, la température du cou des écureuils mentionnés plus haut ne descendait jamais en dessous de 0,7 °C.

Quand l’hibernation prend fin, le cerveau de l’écureuil retrouve une activité normale au bout d’environ deux heures. Une étude indique même qu’il fonctionne encore mieux qu’avant ! Les scientifiques sont stupéfaits de cette incroyable récupération. Ils comparent ce phénomène à de jeunes pousses qui sortent d’une terre brûlée quelques jours seulement après un incendie.

Les chercheurs espèrent que leur étude de l’écureuil terrestre arctique leur permettra de mieux comprendre les capacités du cerveau humain. Ils espèrent découvrir comment empêcher, voire réparer, les lésions cellulaires dues à une maladie cérébrale, comme la maladie d’Alzheimer.

Qu’en pensez-vous ? L’étonnant cerveau de l’écureuil terrestre arctique est-il apparu par hasard ? Ou a-t-il été conçu ?