L’OPHIURE, qui vit dans les récifs, possède une incroyable « armure » sur sa face supérieure. Cette partie de son squelette est recouverte de lentilles microscopiques qui transforment l’armure en un œil composé.

Les cristaux qui recouvrent le squelette se révèlent être des microlentilles ultra-performantes.

Considérez ceci : La partie supérieure du squelette est constituée de plaques. D’après la revue Natural History, des scientifiques ont remarqué que ces plaques présentent « une structure inhabituelle, une infinité de dômes cristallins chacun plus fin qu’un cheveu ». Ces cristaux de carbonate de calcium (calcite) se révèlent être des microlentilles ultra-performantes. Ils font converger la lumière vers des nerfs apparemment photosensibles situés juste au-dessous des plaques. De plus, ces lentilles ont la forme idéale pour produire une image exacte.

Selon la biologiste Joanna Aizenberg, le fait que les plaques du squelette de l’ophiure jouent deux rôles « illustre un principe biologique essentiel : les matériaux sont souvent optimisés afin de remplir plusieurs fonctions ».

S’inspirant de l’anatomie de l’ophiure, des chercheurs ont imaginé une méthode simple et peu coûteuse pour fabriquer des matrices de microlentilles en carbonate de calcium. L’une des nombreuses applications de ces matrices concerne les télécommunications, où elles sont utilisées pour conduire des signaux lumineux à travers des fibres optiques.

Qu’en pensez-vous ? L’« œil-squelette » de l’ophiure est-il le résultat du hasard ? Ou d’une conception ?