Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

Réveillez-vous !  |  Février 2013

 DE L’AIDE POUR LES FAMILLES | LA VIE DE COUPLE

Comment arrêter de se disputer

Comment arrêter de se disputer

LE DÉFI

Êtes-vous incapable de parler calmement avec votre conjoint ? Avez-vous l’impression d’avancer en terrain miné, chaque pas pouvant faire éclater une dispute ?

Si c’est le cas, sachez que les choses peuvent s’améliorer. Pour commencer, essayez de comprendre pourquoi vous vous disputez si souvent.

POURQUOI C’EST COMPLIQUÉ

Les malentendus.

Estelle * admet : « Parfois, je dis quelque chose à mon mari, mais ça ne sort pas comme je l’aurais voulu. Ou bien je suis convaincue de lui avoir dit quelque chose alors que je l’ai simplement rêvé. Ça paraît incroyable, mais c’est déjà arrivé ! »

Les différences d’opinions.

Même si vous semblez faits l’un pour l’autre, vous ne serez pas toujours d’accord sur tout. Pourquoi ? Parce qu’il n’existe pas deux personnes identiques. Cette réalité peut soit enrichir un mariage, soit créer des tensions. Chez de nombreux couples, ce sont les tensions qui l’emportent.

De mauvais exemples.

« Mes parents se disputaient beaucoup et se lançaient des piques sans arrêt, raconte Delphine. Du coup, une fois mariée, j’ai parlé à mon mari comme ma mère parlait à mon père. Je n’avais pas appris à me montrer respectueuse. »

Des problèmes de fond.

Souvent, la cause réelle d’une dispute n’est pas l’évènement qui l’a déclenchée. Par exemple, le reproche « Tu es toujours en retard ! » pourrait signifier en réalité « J’aimerais que tu me traites avec plus d’égards... ».

Quelle que soit leur cause, de fréquentes disputes peuvent nuire à votre santé et même être un signe avant-coureur de divorce. Alors, comment arrêter de se disputer ?

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Un moyen d’éviter les conflits est de repérer les problèmes de fond qui en sont à l’origine. Essayez l’exercice suivant avec votre conjoint quand l’atmosphère est détendue.

1. Notez chacun sur une feuille l’objet d’une récente dispute. Un mari écrira : « Tu as passé toute la journée avec tes amies et tu ne m’as même pas appelé pour me dire où tu étais. » Sa femme écrira peut-être : « Tu t’es vexé parce que j’ai passé du temps avec mes amies. »

2. Discutez des questions suivantes avec honnêteté : Le problème était-il si grave ? Auriez-vous pu simplement passer dessus ? Dans certains cas, pour préserver la paix, il suffira d’accepter de ne pas être d’accord et de couvrir l’affaire avec amour. (Principe biblique : Proverbes 17:9.)

Si vous et votre conjoint concluez que le problème était sans importance, demandez-vous pardon l’un à l’autre et considérez que l’affaire est close. (Principe biblique : Colossiens 3:13, 14.)

Si au moins l’un de vous pense que le problème a de l’importance, passez à l’étape suivante.

3. Notez chacun ce que vous avez ressenti pendant la dispute. Par exemple, le mari écrira : « J’ai eu l’impression que tu préférais être avec tes amies plutôt qu’avec moi. » Sa femme écrira peut-être : « J’ai eu le sentiment que tu me traitais comme une gamine qui doit rendre des comptes à son père. »

4. Échangez vos feuilles et lisez vos remarques respectives. Quelle était la préoccupation réelle de votre conjoint pendant la dispute ? Parlez de la façon dont chacun de vous aurait pu agir pour régler le problème de fond sans se disputer. (Principe biblique : Proverbes 29:11.)

5. Discutez de ce que cet exercice vous a appris. Comment en tirer leçon pour résoudre ou éviter un prochain conflit ?

^ § 7 Les prénoms ont été changés.