Cherchez l’appui de proches ou d’amis en qui vous avez confiance.

“ Dans notre congrégation, nous avons des amis formidables qui nous aiment et nous soutiennent. Ils sont une vraie famille. ” — LIZAAN, MÈRE DE DEUX ADOLESCENTS.

La difficulté.

“ Le plus dur pour moi, dit Alina, qui a deux petits garçons, c’est la fatigue et le manque de temps chronique. ” La situation d’Alina n’est pas rare. C’est pourquoi de nombreux parents seuls se constituent un réseau de soutien, un groupe de personnes qu’ils peuvent appeler à l’aide sans se sentir gênés.

Suggestions.

Cherchez l’appui de proches ou d’amis en qui vous avez confiance. Pourquoi ne pas faire la liste des personnes que vous pouvez solliciter si vous avez besoin de quelqu’un pour garder les enfants, d’un transport, de réparations dans la maison ou d’un soutien moral ? Puis tenez la liste à jour. Voyez aussi quelle aide proposent des organismes publics ou privés.

Renata, Témoin de Jéhovah, est très entourée par ses coreligionnaires : “ Ils sont toujours là pour m’épauler. Une fois, mes jumelles de neuf ans et moi avons eu la grippe, et j’étais incapable de préparer à manger. Dès que la congrégation l’a su, on nous a apporté des repas tous les jours. ” De telles attentions rappellent ce que dit la Bible en 1 Jean 3:18 : “ Petits enfants, aimons, non pas en parole ni avec la langue, mais en action et vérité. ”

Le parent qui n’a pas la garde des enfants peut-il participer ? Si ce parent, en général le père, a le droit de voir les enfants et qu’il soit sérieux et disposé à aider, pourquoi ne pas partager la charge avec lui ? Et puis les enfants ont besoin de passer du temps avec leur père *.

Habituez vos enfants à coopérer. Quand vous leur confiez des tâches adaptées à leur âge, vous vous rendez service à vous, mais aussi à eux. Le travail leur apprend à être responsables et leur enseigne des valeurs précieuses qui leur serviront plus tard.

^ § 6 Les parents chrétiens devraient appliquer les principes bibliques au mieux des circonstances et réfléchir à ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. De plus, les décisions de justice doivent être respectées.