Quel est votre niveau de stress ?

  • Le stress ? Je ne connais pas.
  • Je gère.
  • J’atteins mes limites.
  • Je suis submergé.

GÉRER le stress, c’est comme tracter un lourd conteneur. Un gros camion peut facilement le transporter sur une longue distance. Mais pas une voiture. Tirer une telle charge même sur une courte distance pourrait abîmer son moteur. Il peut arriver la même chose à votre “ moteur ” si vous êtes submergé par le stress.

La situation est-​elle désespérée ? Pas du tout ! Pour éviter la surchauffe, il vous faut soit alléger votre charge, soit vous équiper d’un “ moteur ” plus puissant. Vous pouvez même faire les deux. Voyons comment.

Allégez votre charge

DIFFICULTÉ : Un programme trop rempli.

“ Parfois on me demande un coup de main ou on m’invite, alors que j’ai des choses à faire absolument. Mais je ne veux décevoir personne. ” — Karina *.

REMÈDE : Apprenez à dire non.

“ La sagesse est avec les modestes ”, dit la Bible (Proverbes 11:2). La modestie, le fait d’accepter ses limites, vous permet de dire non à une charge trop lourde pour vous.

Bien sûr, il n’est pas toujours envisageable de dire non, notamment quand vos parents vous rappellent à vos tâches ménagères ! Mais si vous laissez tout le monde vous en rajouter, vous finirez par vous épuiser. Même les plus gros camions ont une limite de charge.

Astuce : S’il vous est difficile de refuser d’emblée, dites : “ On peut en reparler un peu plus tard ? ” Et, avant de donner votre réponse, demandez-​vous : ‘ Puis-​je vraiment me  permettre d’investir le temps et l’énergie que réclame cette activité ? ’

DIFFICULTÉ : La tendance à remettre au lendemain.

“ Si une tâche me semble difficile, je la remets à plus tard. Mais ensuite je n’arrête pas d’y penser. Quand enfin je m’y attaque, je dois me dépêcher, et ça me stresse. ” — Serena.

REMÈDE : Commencez — même si vous ne finissez pas tout de suite.

“ Vaquez à vos occupations sans flâner ”, recommande la Bible (Romains 12:11). S’atteler à une tâche exigeante est déjà pénible, alors pourquoi en rajouter en la reportant ? C’est reculer pour mieux sauter !

Pour vous motiver, faites-​vous une liste. Morcelez les grosses tâches en unités plus gérables. “ Je fonctionne par listes, dit une jeune femme nommée Carol. Généralement, je mets en premier les choses que j’aime le moins ;  comme ça, à mesure que je les coche, ça devient plus facile. Et très vite tu arrives aux choses qui te plaisent le plus ! ”

Astuce : Si une certaine tâche vous rebute, réglez un minuteur à 10 ou 15 minutes, et démarrez tout de suite. Quand il sonnera, vous aurez effectué 10 ou 15 minutes du travail. À présent lancé, vous vous surprendrez peut-être à continuer avec bien plus de facilité.

Fini le fouillis ! Si pour retrouver un devoir ou un vêtement propre, c’est le parcours du combattant, votre stress augmente. Pour un matin plus serein, prévoyez cinq minutes de rangement la veille au soir.

Équipez-​vous d’un “ moteur ” plus puissant

Veillez à ce que votre “ moteur ” puisse supporter la charge.

Prenez soin de votre santé.

De l’avis des spécialistes, une alimentation saine, une activité physique régulière et un bon sommeil rendent plus performant *. Rassurez-​vous, prendre soin de sa santé n’est pas si compliqué. Quelques mesures simples suffisent pour commencer. Pour le sommeil, par exemple, essayez ceci :

  1. Dormez suffisamment. Fixez-​vous une heure régulière de coucher et de lever, au moins les jours d’école ou de travail.
  2. Prenez le temps de décompresser. Ne faites pas de sport dans les trois heures qui précèdent le coucher, et évitez les aliments riches et la caféine peu avant de dormir.
  3. Au moment d’aller au lit, veillez à l’obscurité, au calme et au confort de votre chambre.

Communiquez.

N’hésitez pas à rechercher l’aide de vos parents ou de vos amis. Cela soulage-​t-​il vraiment ? Oui. Des études montrent qu’un soutien affectif réduit les effets d’un stress intense sur le cœur, les vaisseaux sanguins et le système immunitaire.

La Bible confirme ce constat, en disant : “ L’appréhension dans le cœur de l’homme fait se courber son cœur, mais une bonne parole le réjouit. ” (Proverbes 12:25). Quand “ l’appréhension ” vous oppresse, de vrais amis peuvent vous dire une “ bonne parole ” d’encouragement, peut-être juste ce qu’il vous faut pour tenir bon.

Avez-​vous besoin d’une aide supplémentaire contre le stress ? Consultez les volumes 1 et 2 du livre Les jeunes s’interrogent — Réponses pratiques, aux chapitres suivants :

VOLUME 1

  • Chapitre 18 : Comment gérer mon stress à l’école ?
  • Chapitre 21 : Comment gérer mon temps ?

VOLUME 2

  • Chapitre 26 : Comment maîtriser mes émotions ?
  • Chapitre 27 : Pourquoi ce besoin d’être parfait ?

^ § 12 Certains prénoms ont été changés.

^ § 24 Pour des conseils sur l’alimentation et l’activité physique, voir le livre Les jeunes s’interrogent — Réponses pratiques, volume 1, chapitre 10 (publié par les Témoins de Jéhovah).

ET SI VOUS INTERROGIEZ VOS PARENTS ?

Demandez-​leur : “ Et vous, quel genre de stress subissez-​vous ? Quels moyens trouvez-​vous les plus efficaces pour le combattre ? ”