LE ROI David a souvent été assailli par l’angoisse et par des “ pensées troublantes ”. Pourtant, il n’a jamais douté que le Créateur soit capable de comprendre tout ce qu’il ressentait. “ Ô Jéhovah, tu m’as scruté, et tu me connais, a-​t-​il écrit. Tu as su quand je m’assois et quand je me lève. Tu as été attentif de loin à ma pensée. Car il n’y a pas une parole sur ma langue que — vois, ô Jéhovah — déjà tu la connais entièrement. ” — Psaume 139:1, 2, 4, 23.

Nous pouvons nous aussi être convaincus que notre Créateur nous comprend et qu’il a pleinement conscience des effets de la dépression sur notre corps et notre esprit imparfaits. Il sait ce qui cause la dépression et comment, dans l’immédiat, nous pouvons gérer au mieux la situation. En outre, il a révélé ce qu’il fera pour éradiquer définitivement la dépression. Pourrions-​nous espérer meilleur soutien que celui de notre Dieu compatissant, “ qui console ceux qui sont abattus ” ? — 2 Corinthiens 7:6.

Cela étant, les victimes de la dépression se demanderont peut-être de quelle manière Dieu peut les aider lorsqu’elles sont submergées par le désespoir.

Dieu est-il à notre écoute ?

Dieu est si proche de ses serviteurs déprimés que c’est comme s’il résidait avec “ celui qui est écrasé [...] pour faire revivre le cœur des hommes broyés ”. (Isaïe 57:15.) Qu’il est réconfortant de savoir que “ Jéhovah est près de ceux qui ont le cœur brisé ; et [qu’]il sauve ceux qui ont l’esprit écrasé ” ! — Psaume 34:18.

Comment trouver du réconfort auprès de Dieu ?

À tout moment, ceux qui adorent Dieu ont accès auprès de Celui ‘ qui entend la prière ’ et qui peut les aider à surmonter des sentiments douloureux ou à supporter les difficultés (Psaume 65:2). La Bible nous invite à épancher notre cœur devant lui : “ Ne vous inquiétez de rien, mais en tout, par la prière et la supplication avec action de grâces, faites connaître vos requêtes à Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera vos cœurs et vos facultés mentales par le moyen de Christ Jésus. ” — Philippiens 4:6, 7.

Que faire si, en raison d’un manque d’estime de nous-mêmes, nous avons l’impression que nos prières ne sont pas entendues ?

Sous l’effet de la dépression, nous risquons de penser que nos efforts pour plaire à Dieu ne servent à rien. Mais notre Père céleste comprend notre fragilité affective ; “ il se souvient que nous sommes poussière ”. (Psaume 103:14.) Même si “ notre cœur vient à nous condamner ”, nous pouvons nous ‘ persuader ’ que “ Dieu est plus grand que notre cœur et [qu’]il connaît toutes choses ”. (1 Jean 3:19, 20, note.) Dans nos prières, nous pouvons reprendre des expressions tirées de passages de la Bible tels que Psaume 9:9, 10 ; 10:12, 14, 17 ; 25:17.

Et si nous sommes tellement abattus que nous ne parvenons pas à exprimer ce que nous ressentons ?

Lorsque notre souffrance affective nous submerge au point qu’il nous est difficile de formuler  nos pensées, ne renonçons pas ! Continuons de nous approcher du “ Père des tendres miséricordes et [du] Dieu de toute consolation ”, sachant qu’il comprend nos sentiments et nos besoins (2 Corinthiens 1:3). Maria, dont nous avons déjà parlé dans ce dossier, déclare : “ Tout est parfois si confus dans ma tête que je ne sais pas quoi dire dans mes prières. Mais ce dont je suis sûre, c’est que Dieu me comprend et qu’il m’aide. ”

Comment Dieu répond-il à nos prières ?

La Bible ne laisse pas entendre que Dieu va nous soustraire dès maintenant à toutes nos difficultés. En revanche, Dieu nous communique  la force de supporter “ toutes choses ” — y compris la dépression (Philippiens 4:13). “ Au début, reconnaît Martina, j’ai prié Jéhovah de me guérir, parce que je ne pensais pas être capable de supporter mon état plus longtemps. Aujourd’hui, je le prie chaque jour de me donner de la force. ”

Lorsqu’on affronte la dépression, les Écritures sont une source de force spirituelle à ne pas négliger. Sarah, qui a lutté contre la dépression pendant 35 ans, a constaté par expérience l’utilité de lire la Bible chaque jour. “ J’apprécie vraiment tout ce que le corps médical a fait pour moi, dit-​elle. Mais je mesure par-dessus tout les bienfaits de la lecture de la Parole de Dieu, d’un point de vue spirituel et pratique. C’est d’ailleurs devenu pour moi une habitude quotidienne. ”

Jamais plus de dépression !

Quand Jésus Christ se trouvait sur la terre, il a montré que Dieu lui avait donné le pouvoir de guérir les maladies. Il souhaitait vivement soulager ceux qui souffraient d’affections pénibles. De plus, il a su ce que c’était que d’être envahi par une angoisse intense. Au cours de la nuit qui a précédé sa mort atroce, “ Christ a offert des supplications ainsi que des requêtes à Celui qui pouvait le sauver de la mort — avec des cris puissants et des larmes ”. (Hébreux 5:7.) Aussi éprouvante qu’ait été la détresse de Jésus, nous en retirons aujourd’hui des bienfaits. Il sait en effet ce que nous ressentons et “ il peut venir au secours de ceux qui sont mis à l’épreuve ”. — Hébreux 2:18 ; 1 Jean 2:1, 2.

La Bible révèle que Dieu a pour dessein de mettre un terme à toutes les causes d’affliction qui contribuent à la dépression. “ Je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; et on ne se rappellera pas les choses anciennes, et elles ne monteront pas au cœur, promet-​il. Mais soyez transportés d’allégresse et soyez joyeux pour toujours en ce que je crée. ” (Isaïe 65:17, 18). Les “ nouveaux cieux ” — le Royaume de Dieu — ramèneront la “ nouvelle terre ” — une société d’humains justes — à la perfection sur les plans physique, affectif et spirituel. Toutes les maladies seront définitivement éliminées.

“ J’ai crié ton nom, ô Jéhovah, de la fosse la plus basse. Il faut que tu entendes ma voix. Ne cache pas ton oreille à ma demande de soulagement, à mon appel à l’aide. Tu t’es approché le jour où je t’appelais. Tu as dit : ‘ N’aie pas peur. ’ ” — Lamentations 3:55-57.