“ ON IGNORE le jour et l’heure de la naissance de Jésus. ” (Encyclopédie catholique Théo). Pourtant, sur toute la terre, des millions de gens qui se disent chrétiens fêtent la Nativité le 25 décembre. Cette date ne figure toutefois nulle part dans la Bible. Jésus est-​il donc vraiment né en décembre ?

Bien qu’elle ne précise pas le jour de la venue au monde de Jésus, la Bible atteste que ce n’était pas en décembre. Par ailleurs, des témoignages profanes nous apprennent pourquoi le 25 de ce mois a été choisi comme date de célébration de sa naissance.

Une naissance hivernale ?

Jésus est né à Bethléhem, une ville de Judée. L’Évangile de Luc relate : “ Il y avait aussi dans ce même pays des bergers qui vivaient en plein air et qui, la nuit, passaient les veilles à surveiller leurs troupeaux. ” (Luc 2:4-8). Cela n’avait rien d’inhabituel. D’après le livre La vie quotidienne en Palestine au temps de Jésus *, “ les troupeaux restaient une grande partie de l’année en plein air ”. Mais, par une froide nuit de décembre, les bergers auraient-​ils été dehors avec leurs troupeaux ? Ce livre poursuit : “ Ils passaient l’hiver dans des bergeries, et ce détail suffit à prouver que la date traditionnelle de Noël en hiver a peu de chances d’être exacte, puisque l’Évangile nous dit que les bergers étaient aux champs. ”

Un autre détail du récit de l’Évangile de Luc appuie cette conclusion : “ En ces jours-​là, un décret parut de la part de César Auguste pour que toute la terre habitée se fasse enregistrer (ce premier enregistrement eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de Syrie) ; et tous les gens allaient se faire enregistrer, chacun dans sa propre ville. ” — Luc 2:1-3.

Auguste a probablement ordonné cet enregistrement à titre de recensement, dans le but de rassembler des renseignements à des fins d’imposition et de conscription militaire. Malgré un état de grossesse avancée, Marie a fait avec Joseph le voyage de Nazareth à Bethléhem, soit environ 150 kilomètres, pour se conformer à  cet ordre. Quand on y pense, serait-​il probable qu’Auguste — un dirigeant qui intervenait rarement dans le gouvernement des régions — demande à un peuple déjà enclin à la révolte d’entreprendre un si long voyage en hiver ?

On notera avec intérêt que, pour la plupart des historiens et des biblistes, le 25 décembre n’est pas la date de naissance de Jésus. En consultant une encyclopédie, vous retrouverez d’ailleurs certainement cette information. Une encyclopédie catholique (Our Sunday Visitor’s Catholic Encyclopedia) énonce : “ Il est généralement admis que Jésus n’est pas né un 25 décembre. ”

La Bible atteste que Jésus n’est pas né en décembre.

Pourquoi le 25 décembre

Des siècles après la mort de Jésus, on a choisi le 25 décembre comme date de sa naissance. Pourquoi donc ? Nombre d’historiens pensent que la période retenue pour fêter Noël correspond en fait à une période de festivités païennes.

C’est ainsi que le Grand dictionnaire encyclopédique Larousse déclare : “ Le choix de la date a pu être commandé par le solstice d’hiver et les fêtes païennes qui l’entouraient : la fête de la naissance du Christ, ‘ lumière du monde ’, répondait alors à la dédicace d’un temple au Sol invictus par Aurélien le 25 décembre 274, au champ de Mars. ”

On lit dans Fêtes et traditions occidentales * : “ Le choix du 25 décembre est apparu vers 330, afin de couvrir des fêtes païennes célébrées au solstice d’hiver. Cette époque a toujours été marquée dans l’Antiquité, lors des Saturnales célébrées à Rome en l’honneur du vieux maître du temps Saturne et de son Âge d’Or ou lors du ‘ Sol Invictus ’ (Soleil invaincu), culte venu de Perse du dieu Mithra connu dans l’Empire romain au début de notre ère. ” Ceux qui prenaient part à ces festivités avaient généralement un comportement licencieux ; ils s’adonnaient à des réjouissances débridées et tapageuses. Vous remarquerez que, de nos jours, ce comportement est caractéristique de nombreuses festivités de Noël.

Comment honorer Christ

Certains estiment que les chrétiens devraient commémorer la Nativité, peu importe sa date exacte. De leur point de vue, quand elle est célébrée dans la dignité, c’est une façon appropriée d’honorer Christ.

La naissance de Jésus est effectivement un événement important du récit biblique. L’Écriture rapporte que, lorsque Jésus a vu le jour, une multitude d’anges est apparue soudainement et s’est répandue en joyeuses louanges à Dieu par ces mots : “ Gloire à Dieu là-haut dans les hauteurs, et sur terre paix parmi les hommes de bienveillance ! ” (Luc 2:13, 14). Il convient toutefois de noter que nulle part dans la Bible ne figure ne serait-​ce qu’une allusion à la nécessité de fêter l’anniversaire de Jésus. En revanche, nous y trouvons l’ordre précis de commémorer sa mort, ce que font les Témoins de Jéhovah une fois par an (Luc 22:19). C’est là un moyen d’honorer Jésus.

La dernière nuit de sa vie humaine, Jésus a dit : “ Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. ” (Jean 15:14). Et aussi : “ Si vous m’aimez, vous observerez mes commandements. ” (Jean 14:15). Il n’existe donc manifestement pas de meilleure façon d’honorer Jésus Christ que d’apprendre et de suivre ses enseignements.

^ § 6 Daniel-Rops, Paris, Hachette, 1961, p. 280.

^ § 13 N. Cretin, Paris, Presses Universitaires de France, coll. “ Que sais-​je ? ”, 1999, p. 95.