DANS un film sorti il y a quelques années, on voit un jeune homme devant la tombe d’un être cher. “ Maman disait toujours que mourir faisait partie de la vie ”, murmure-t-il. Tandis que la caméra montre rapidement la stèle, il ajoute : “ J’aurais tant aimé que non. ”

Ce sentiment traduit celui de milliards de personnes, dont un être aimé a été emporté par la mort. Quelle terrible ennemie ! Dieu promet cependant : “ Comme dernier ennemi, la mort sera réduite à rien. ” (1 Corinthiens 15:26). Mais pourquoi, malgré notre apparente aptitude à vivre indéfiniment, mourons-nous ? Comment la mort sera-t-elle supprimée ?

Pourquoi nous vieillissons et mourons

Au sujet de Jéhovah Dieu, notre Créateur, la Bible déclare : “ Parfaite est son action. ” (Deutéronome  32:4 ; Psaume 83:18). Le premier homme, Adam, avait été créé parfait et avait la capacité de vivre à jamais en Éden, le jardin paradisiaque terrestre dans lequel Dieu l’avait installé (Genèse 2:7-9). Pourquoi a-t-il perdu cette demeure, a-t-il vieilli et est-il mort ?

En bref, Adam a désobéi à l’ordre de ne pas manger du fruit d’un certain arbre. Dieu l’avait clairement prévenu de la peine qu’il encourrait s’il le faisait : “ Tu mourras à coup sûr(Genèse 2:16, 17). Adam a suivi sa femme, Ève, quand elle a enfreint cet ordre. Dieu les a donc expulsés d’Éden. La raison de cette prompte action n’est pas anodine. On lit dans l’Écriture : “ Qu’[Adam] n’avance sa main et vraiment ne prenne aussi du fruit de l’arbre de vie [du jardin] et ne mange et ne vive [pour toujours]. ” — Genèse 3:1-6, 22.

Adam et Ève sont morts à cause de leur désobéissance ; mais pourquoi tous leurs descendants vieillissent-ils et meurent-ils ? Parce qu’ils ont hérité d’Adam le péché et que le péché a entraîné l’imperfection et la mort pour chacun de ses descendants. La Bible explique : “ Par un seul homme [Adam] le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et [...] ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché. ” — Romains 5:12.

La vie future rendue possible

Comme nous l’avons lu plus haut, “ la mort sera réduite à rien ” — supprimée définitivement (1 Corinthiens 15:26) ! Mais de quelle façon ? La Bible l’explique également : “ Par un seul acte de justification le résultat pour des hommes de toutes sortes c’est qu’on les déclare justes pour la vie. ” (Romains 5:18). Qu’est-ce qui permet d’être tenu pour juste par Dieu et de vivre éternellement ?

Il s’agit de la disposition visant à annuler le péché que tout humain a hérité du premier homme, Adam. La Bible explique encore : “ Le don que Dieu donne, c’est la vie éternelle par Christ Jésus notre Seigneur. ” (Romains 6:23). À propos de cette disposition permettant d’être déclaré juste pour la vie, Jésus a dit : “ Dieu a tellement aimé le monde [des humains] qu’il a donné son Fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui ne soit pas détruit mais ait la vie éternelle. ” — Jean 3:16.

Réfléchissez à la profondeur de l’amour que nous portent Dieu ainsi que son Fils, Jésus Christ, qui a souffert si atrocement en notre faveur. L’apôtre Paul a écrit : “ Le Fils de Dieu [...] m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. ” (Galates 2:20). Mais pourquoi Jésus était-il le seul humain apte à “ donner son âme comme rançon ” pour nous, et, par ce moyen, à nous sauver des conséquences mortelles du péché ? — Matthieu 20:28.

Jésus était le seul à pouvoir donner son âme comme rançon parce qu’il est le seul humain à ne pas avoir hérité d’Adam le péché. Pour quelle raison ? Sa vie a été transférée miraculeusement des cieux dans l’utérus de Marie, alors vierge. Ainsi, comme un ange l’a dit à Marie, son fils était “ saint, le Fils de Dieu ”. (Luc 1:34, 35.) C’est pour cela qu’il est appelé “ le dernier Adam ”, et qu’il n’a pas hérité le péché du “ premier homme Adam ”. (1 Corinthiens 15:45.) Exempt du péché, il a pu se donner lui-même en “ rançon correspondante ”, sa vie correspondant à, ou étant l’équivalent de, celle du  premier homme, autrefois parfait et sans péché. — 1 Timothée 2:6.

En fournissant cette rançon, Dieu nous a permis d’obtenir ce que le premier Adam a perdu : la vie éternelle dans un paradis terrestre. Toutefois, pour la recevoir, la grande majorité des humains devra revenir à la vie. Quelle perspective extraordinaire ! Mais est-ce trop beau pour être vrai ?

Le fondement d’une telle croyance

Devrait-il être trop difficile de croire que Jéhovah Dieu, qui a créé la vie, a le pouvoir de recréer une personne ayant déjà vécu ? Songez à la faculté de concevoir, ou de devenir enceinte, dont Dieu a doté la première femme. “ Adam eut des relations avec Ève ”, et, neuf mois plus tard, une petite réplique d’eux-mêmes, complètement formée, voyait le jour (Genèse 4:1). Le processus qui a servi à créer et à assembler toutes les parties du bébé dans l’utérus d’Ève est toujours vu comme un miracle, dont l’homme n’a pas percé tous les mystères ! — Psaume 139:13-16.

Des centaines de milliers de bébés venant au monde tous les jours, la naissance est considérée comme banale. Pourtant, beaucoup continuent de juger impensable qu’une personne soit ramenée à la vie. Lorsque Jésus dit à des gens en deuil d’une fillette qu’elle était simplement endormie, sous-entendant qu’elle pouvait se réveiller, “ ils se mirent à se moquer de lui d’un air méprisant ”. Jésus ordonna néanmoins à la fillette décédée : “ Lève-toi ! ” Le récit poursuit : “ Et aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher. [...] Immédiatement [ceux qui étaient présents] furent hors d’eux-mêmes, saisis d’un grand émerveillement. ” — Marc 5:39-43 ; Luc 8:51-56.

Quand Jésus demanda qu’on descelle le tombeau de son cher ami Lazare, Marthe, une sœur du défunt, protesta : “ Il doit déjà sentir, car cela fait quatre jours. ” Quelle explosion de joie, cependant, lorsque Jésus ramena Lazare à la vie (Jean 11:38-44) ! Beaucoup ont entendu parler des miracles du Fils de Dieu. Du temps où Jean le Baptiste était en prison, ses disciples lui ont rendu compte de l’activité de Jésus, précisant : “ Les morts sont relevés. ” — Luc 7:22.

Une nouvelle vie grâce à la résurrection

Pourquoi Jésus a-t-il opéré de tels miracles, puisque par la suite ces ressuscités sont tombés malades et sont morts une deuxième fois ? Pour prouver que ce que le premier Adam avait perdu, la vie éternelle sur une terre paradisiaque, pouvait être, et serait, rétabli. Les résurrections que Jésus a accomplies ont montré de quelle façon un jour des millions d’humains “ posséderont la terre ” et y “ résideront pour toujours ”. — Psaume 37:29.

Heureusement, nous pouvons figurer parmi ceux qui nourrissent cet espoir grandiose de vivre indéfiniment, si nous pratiquons “ l’attachement à Dieu ”. Un tel attachement “ a la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir ”. Cette vie “ à venir ” est également appelée “ ce qui est vraiment la vie ” et “ la vie véritable ”. — 1 Timothée 4:8 ; 6:19, Darby.

Voyons à quoi ressemblera cette vie véritable, la vie à venir dans un monde nouveau de justice.