“ Continuez à demander, et on vous donnera ; continuez à chercher, et vous trouverez ; continuez à frapper, et on vous ouvrira. Car tout homme qui demande reçoit, et tout homme qui cherche trouve, et à tout homme qui frappe on ouvrira. ” — LUC 11:9, 10.

TOTALEMENT confiants dans ces paroles de Jésus Christ, de nombreux chrétiens se tournent vers Dieu dans la prière pour lui confier leurs problèmes et leurs inquiétudes, car ils sont convaincus qu’il les aime et qu’il se soucie d’eux. Certains sont cependant quelque peu déçus parce que la réponse à leurs prières se fait attendre. Avez-​vous l’impression que vos prières sont inefficaces ? Dieu écoute-​t-​il vos prières ?

Même s’il vous semble que Dieu ne répond pas à vos prières, cela ne veut pas dire qu’il ne les a pas entendues. “ Les yeux de Jéhovah sont sur les justes, et ses oreilles vers leur supplication ”, nous assure la Bible (1 Pierre 3:12). Jéhovah Dieu entend donc les prières des justes, qu’ils les exposent de façon audible ou dans leur cœur (Jérémie 17:10). Il examine aussi les pensées et les sentiments qu’exprime chaque prière, alors que peut-être celui qui prie ne les comprend pas pleinement ou n’en est pas conscient. — Romains 8:26, 27.

Toutefois, pour être agréées par Dieu, les prières doivent remplir certaines conditions. Il faut en premier lieu qu’elles soient adressées exclusivement à Dieu — et non à Jésus, à un “ saint ” ou à une idole (Exode 20:4, 5). Elles doivent être présentées au nom du Fils de Dieu, Jésus Christ (Jean 14:6). Cela signifie-​t-​il que nos prières sont d’abord entendues par Jésus, qui transmet ensuite le message à Dieu ? Non. En priant Jéhovah au nom de Jésus, nous nous  présentons comme des disciples du Christ et nous reconnaissons que si nous pouvons nous avancer vers Dieu, c’est uniquement grâce à la rançon que Jésus a payée. — Hébreux 4:14-16.

Les prières doivent être offertes avec foi. L’apôtre Paul a fait remarquer que “ sans la foi il est impossible de [...] plaire [à Dieu], car celui qui s’avance vers Dieu doit croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6.) Comment une personne sait-​elle si elle possède une telle foi ? Le rédacteur biblique Jacques répond : “ Je te montrerai ma foi par mes œuvres. ” (Jacques 2:18). Oui, la foi nous pousse à l’action, et, à leur tour, nos actions montrent que nous aimons Dieu et que nous nous efforçons de lui plaire.

Les adorateurs de Dieu doivent aussi prier avec persévérance. C’est ce que Jésus a clairement montré en Luc 11:9, 10, cité dans l’introduction. Après tout, une personne montre-​t-​elle qu’une question lui tient vraiment à cœur si elle ne prie qu’une seule fois pour celle-ci ?

Ce que Dieu promet

Quelles que soient la fréquence et la sincérité de nos prières, nous vivons “ des temps critiques, difficiles à supporter ”. (2 Timothée 3:1.) Si Jésus a déclaré que ses disciples seraient heureux, il n’a pas dit qu’ils ne connaîtraient aucune difficulté dans la vie (Matthieu 5:3-11). En revanche, il a affirmé qu’ils seraient heureux malgré le deuil, la faim, la soif ou la persécution.

Le bonheur dont parlait Jésus ne dépend pas de conditions idéales. Il s’agit plutôt d’un contentement intérieur que nous ressentons parce que nous servons Dieu. Par conséquent, il nous est possible d’être relativement heureux même si nous sommes tourmentés. — 2 Corinthiens 12:7-10.

Les problèmes personnels

Doit-​on en conclure qu’il est inutile de prier Dieu pour des questions personnelles concernant, par exemple, le choix d’un conjoint idéal, la famille, la santé ou des problèmes d’emploi ? Non, car si Dieu ne promet pas de changer miraculeusement nos conditions de vie, il nous donnera néanmoins la sagesse pour les supporter. Jacques a écrit, en rapport avec les épreuves : “ Si [...] l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande sans relâche à Dieu, car il donne à tous généreusement et sans faire de reproche ; et elle lui sera donnée. ” (Jacques 1:5). Ainsi donc, Jéhovah nous guidera par son esprit saint. Cela nous aidera à comprendre et à appliquer les principes bibliques quand nous prendrons des décisions.

Bien entendu, l’esprit de Dieu ne décide pas à notre place. Au contraire, il nous faut faire des efforts personnels. Par exemple, si nous rencontrons un problème, l’analysons-​nous et étudions-​nous la situation sous tous les angles ? C’est une façon de montrer à Dieu que nous avons la foi (Jacques 2:18). Avons-​nous vraiment essayé de résoudre notre problème, en demandant avec insistance à Dieu de nous guider (Matthieu 7:7, 8) ? Avons-​nous examiné attentivement les principes bibliques s’appliquant à notre situation ? La Parole de Dieu peut nous ‘ qualifier pleinement, nous équiper parfaitement pour toute œuvre bonne ’. — 2 Timothée 3:16, 17.

Il est vrai que Dieu est capable d’intervenir dans les affaires humaines et d’éliminer tous nos problèmes. Mais il nous permet aussi d’exercer notre libre arbitre. Malheureusement, beaucoup l’utilisent au détriment des autres. Voilà pourquoi certaines difficultés au sujet desquelles nous prions persisteront peut-être jusqu’à l’instauration du monde nouveau promis par Dieu (Actes 17:30, 31). Il peut s’agir d’une situation qui prédomine dans notre région, telle que la criminalité, la guerre ou des épreuves à surmonter à cause de nos opposants (1 Pierre 4:4). Il nous faut admettre que dans ce monde impie certaines conditions ne s’amélioreront pas.

Néanmoins, Dieu aime ses adorateurs et il veut les aider. Quand son Royaume exercera sa domination incontestée sur la terre, il éliminera définitivement les fléaux propres à ce monde (Révélation 21:3, 4). En attendant, nous devrions sans cesse demander à Jéhovah sa direction pour gérer nos problèmes quotidiens. Ce faisant, nous pourrons être sûrs qu’il réalisera la promesse renfermée dans la Bible en Isaïe 41:10 : “ N’aie pas peur, car je suis avec toi. Ne regarde pas tout autour, car je suis ton Dieu. Oui, je t’affermirai. Oui, je t’aiderai. Oui, vraiment, je te tiendrai ferme par ma droite de justice. ”