« Soyez des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, héritent des promesses » (HÉBREUX 6:12).

1, 2. a) Comment un surveillant itinérant considérait-​il les personnages de la Bible ? b) Pourquoi ces personnages feraient-​ils d’excellents amis ?

« IL PARLE des personnages de la Bible comme s’ils étaient de vieux amis à lui. » C’est ce qu’une sœur a dit après avoir écouté un surveillant itinérant âgé prononcer un discours. Et elle avait raison ! Ce frère avait passé des dizaines d’années à étudier la Parole de Dieu et à l’enseigner. Les hommes et les femmes de foi dont elle fait mention étaient devenus pour lui comme des amis de toujours.

2 Ne trouves-​tu pas que beaucoup d’entre eux feraient d’excellents amis ? Ces personnages sont-​ils bien réels pour toi ? Imagine-​toi en train de discuter avec eux en te promenant, de passer du temps à faire connaissance avec Noé, Abraham, Ruth, Éliya, Esther, etc. Pense à l’influence qu’ils pourraient avoir sur toi, aux précieux conseils et encouragements qu’ils pourraient te donner (lire Proverbes 13:20).

3. a) Pourquoi apprendre à connaître les personnages bibliques ? b) À quelles questions allons-​nous répondre ?

3 À la « résurrection [...] des justes », il sera tout à fait possible de nouer ce genre d’amitiés (Actes 24:15). Cependant, apprendre à connaître les personnages bibliques peut dès maintenant nous apporter beaucoup. À quelle condition ? L’apôtre Paul répond : « Soyez des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, héritent des promesses » (Héb. 6:12). Mais qu’est-​ce que la foi et pourquoi en avons-​nous besoin ? Et comment imiter les fidèles des temps passés ? C’est ce que nous allons voir avant d’étudier ce que ces hommes et ces femmes de foi ont vécu.

Qu’est-​ce que la foi et pourquoi en avons-​nous besoin ?

4. Comment beaucoup définissent-​ils la foi, mais pourquoi se trompent-​ils ?

4 La foi est une qualité attirante. Elle était très importante pour tous les personnages que nous étudierons dans ce livre. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui ne savent pas vraiment ce qu’est la foi. Ils pensent qu’avoir la foi, c’est croire sans preuve. Mais ils se trompent. Ce n’est pas croire à tout ce qu’on nous dit ; la foi n’est pas non plus un simple sentiment ; et c’est aussi plus qu’une croyance. Croire à tout ce qu’on nous dit est dangereux ; un sentiment peut disparaître ;  et la croyance en Dieu n’est pas suffisante, en effet « les démons croient et frissonnent » (Jacq. 2:19).

5, 6. a) Quelles sont les deux sortes de « choses » qui sont l’objet de notre foi ? b) À quel point notre foi doit-​elle être solide ?

5 La vraie foi implique bien plus que tout cela. Rappelle-​toi la définition qu’en donne la Bible (lire Hébreux 11:1). Paul explique que deux sortes de « choses » invisibles sont l’objet de notre foi. Premièrement, il y a les réalités présentes qu’« on ne voit pas ». Nos yeux ne peuvent pas voir certaines « réalités », telles que Jéhovah, son Fils ou le Royaume établi dans le ciel. Deuxièmement, il y a les « choses qu’on espère » : des évènements qui n’ont pas encore eu lieu. Par exemple, nous ne pouvons pas voir le monde nouveau que le Royaume de Dieu apportera bientôt. Cela signifie-​t-​il que notre foi dans ces « réalités » et dans ces « choses qu’on espère » est sans fondement ?

6 Loin de là ! Paul montre que la vraie foi repose sur des bases solides. L’expression « attente assurée » peut aussi être rendue par « titre de propriété ». Imagine que quelqu’un t’offre une maison. Il te tendra peut-être le titre de propriété en disant : « Voici ta nouvelle maison. » Il ne veut évidemment pas dire que tu vas habiter sur ce bout de papier. Ce qu’il veut dire, c’est que ce document ayant force de loi le posséder revient à posséder la maison. Pareillement, le fondement de notre foi est si solide, si convaincant, qu’il nous garantit la réalité des « choses » qui sont l’objet de notre foi.

7. Qu’implique la vraie foi ?

7 La vraie foi implique donc une confiance solidement fondée et une conviction absolue centrées sur Jéhovah. Grâce à la foi, nous le considérons comme notre Père aimant et nous sommes sûrs que toutes ses promesses se réaliseront. Mais ce n’est pas tout. La foi est vivante, elle doit être nourrie pour le rester. De plus, si elle n’est pas exprimée par des actions, elle meurt (Jacq. 2:26).

8. Pourquoi la foi est-​elle si importante ?

8 Pourquoi la foi est-​elle si importante ? Paul répond clairement à cette question (lire Hébreux 11:6). Sans la foi, nous ne pouvons ni nous « avance[r] vers Dieu » ni lui plaire. Cette qualité est donc essentielle pour s’approcher de Jéhovah, notre Père céleste, et le glorifier. Voilà le but le plus élevé et le plus noble qui soit pour une créature intelligente.

9. Que fait Jéhovah pour nous aider à bâtir notre foi ?

9 Sachant à quel point nous avons besoin de foi, Jéhovah nous donne des modèles  pour nous apprendre à bâtir la nôtre. Il place dans la congrégation des hommes fidèles et exemplaires, qui nous dirigent. Et il nous demande : « Imitez leur foi » (Héb. 13:7). Mais il ne s’arrête pas là. Paul a parlé d’une « grande nuée de témoins » qui nous ont laissé des exemples de foi remarquables (Héb. 12:1). En Hébreux chapitre 11, Paul n’a pas dressé la liste de tous les fidèles des temps passés. Dans les pages de la Bible, nous trouvons de nombreuses histoires vraies qui racontent la vie d’hommes et de femmes de foi, jeunes ou vieux, venant de tous milieux. Ils ont beaucoup à nous apprendre, à nous qui vivons dans un monde où la foi se fait rare.

Comment imiter leur foi ?

10. Comment notre étude individuelle peut-​elle nous aider à imiter les hommes et les femmes de foi dont parle la Bible ?

10 Pour imiter la foi de quelqu’un, il faut d’abord l’observer attentivement. En lisant ce livre, tu remarqueras que beaucoup de recherches ont été faites pour t’aider à mieux connaître ces hommes et ces femmes de foi. Que dirais-​tu de faire toi-​même d’autres recherches ? Lors de ton étude, creuse la Bible à l’aide des outils dont tu disposes. Pour méditer, essaie de te représenter la scène et le contexte du récit. Essaie de voir les lieux, d’entendre les sons, de sentir les odeurs. Et plus important, efforce-​toi de ressentir les sentiments des personnages. Si tu te mets à leur place, ces hommes et ces femmes de foi seront réels à tes yeux et tu les connaîtras beaucoup mieux. Et qui sait si certains ne deviendront pas pour toi comme de chers amis ?

11, 12. a) Comment peux-​tu te rapprocher d’Abraham et de Sara ? b) Que peuvent t’apporter les exemples de Hanna, d’Éliya et de Samuel ?

11 En apprenant à bien connaître ces personnages, tu auras envie de les imiter. Prenons un exemple. Tu reçois une nouvelle affectation : l’organisation de Jéhovah t’invite à étendre ton ministère. Peut-être en allant t’installer dans un territoire qui manque de proclamateurs ou en essayant une forme de prédication nouvelle pour toi ou avec laquelle tu n’es pas à l’aise. Alors que tu réfléchis à ta mission et que tu pries, te serait-​il utile de méditer sur l’exemple d’Abraham ? Sara et lui ont sacrifié le confort qu’ils avaient à Our et ils en ont été largement bénis. En les imitant, tu auras l’impression de les connaître encore mieux.

12 Autres cas : Un proche te traite avec mépris. Tu es découragé et tu n’as même plus envie d’aller aux réunions. Si tu t’arrêtes sur l’exemple de Hanna, qui n’a pas  laissé la méchanceté de Peninna l’empêcher de servir Jéhovah, tu prendras la bonne décision. Et Hanna deviendra comme une bonne amie pour toi. Par ailleurs, si tu as l’impression de ne rien valoir, tu te reconnaîtras sans doute en Éliya lorsque tu étudieras ce qui lui est arrivé et la façon dont Jéhovah l’a réconforté. Quant aux jeunes qui sont harcelés par des camarades immoraux, ils se sentiront plus proches de Samuel après avoir examiné la manière dont il a résisté à la mauvaise influence des fils d’Éli.

13. Es-​tu un simple suiveur si tu imites les personnages de la Bible ?

13 Si tu imites la foi de ces personnages, es-​tu un simple suiveur ? Perds-​tu ta personnalité ? Pas du tout. La Bible nous encourage à imiter des serviteurs de Jéhovah (1 Cor. 4:16 ; 11:1 ; 2 Thess. 3:7, 9). De plus, certains de ceux que nous étudierons étaient eux-​mêmes des imitateurs de fidèles qui avaient vécu avant eux. Au chapitre 17, nous parlerons de Marie, qui s’est manifestement inspirée des paroles de Hanna. C’est donc qu’elle la prenait pour exemple. La foi de Marie était-​elle moins forte pour autant ? Bien sûr que non. L’exemple de Hanna l’a aidée à bâtir sa foi, de sorte qu’elle s’est fait sa propre réputation de femme fidèle auprès de Jéhovah.

14, 15. a) Quelles sont quelques caractéristiques de ce livre ? b) Comment utiliser ce livre ?

14 Ce livre a été conçu pour t’aider à renforcer ta foi. Il s’agit d’une reprise des articles de la série « Imitez leur foi » parus dans La Tour de Garde entre 2008 et 2013. Mais ce n’est pas une simple compilation : le texte a été remanié, des questions ont été ajoutées pour faciliter la discussion et tirer des applications, de superbes illustrations ont été préparées spécialement pour ce livre et d’autres ont été agrandies et améliorées, on trouve aussi une frise chronologique et des cartes. Imitez leur foi est un outil pour l’étude individuelle, le culte familial et l’étude biblique de la congrégation. Qui plus est, de nombreuses familles prendront plaisir à simplement lire les histoires à voix haute.

15 Nous souhaitons que ce livre t’aide à imiter la foi des fidèles serviteurs de Jéhovah du passé, à nourrir ta foi et à t’approcher de ton Père céleste Jéhovah.