« Soyez des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, héritent des promesses » (HÉBREUX 6:12).

1, 2. Pourquoi faut-​il bâtir sa foi sans tarder ?

LA FOI. Voilà un petit mot qui désigne une grande qualité. Mais il doit être associé à un autre : urgent. En effet, si nous n’avons pas la foi, il nous faut l’acquérir sans tarder. Et si nous l’avons, il nous faut la protéger et la nourrir sans tarder. Pourquoi ?

2 Imagine que tu traverses un désert. Tu as absolument besoin d’eau. Lorsque tu en trouves, tu dois la protéger du soleil pour qu’elle ne s’évapore pas. Tu dois aussi refaire le plein d’eau régulièrement pour tenir jusqu’à destination. Aujourd’hui, nous vivons dans un désert spirituel, un monde où la vraie foi est rare et s’évapore vite si elle n’est pas protégée et nourrie régulièrement. La foi est vitale : de même qu’on ne peut pas vivre sans eau, on ne peut pas survivre spirituellement sans la foi (Rom. 1:17).

3. a) Que nous a donné Jéhovah pour nous aider à renforcer notre foi ? b) Que faire à présent ?

3 Jéhovah sait que la foi nous est indispensable, et il sait à quel point il est difficile de l’entretenir. C’est sûrement pour cela qu’il nous a donné des exemples à imiter. Sous inspiration divine, Paul a écrit : « Soyez des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, héritent des promesses » (Héb. 6:12). L’organisation de Jéhovah nous encourage donc à imiter de notre mieux des hommes et des femmes de foi, comme ceux que nous avons étudiés dans ce livre. Que faire à présent ? Continuer à renforcer notre foi et garder notre espérance bien présente à l’esprit.

4. a) Pourquoi peut-​on dire que Satan est un ennemi de la foi ? b) Le combat est-​il perdu d’avance ?

4 Continue à renforcer ta foi. Le pire ennemi de la foi est Satan. Ce dernier a fait du monde dont il est le chef une sorte de désert où il est difficile de cultiver la foi. Vu que Satan est bien plus puissant que nous, le combat est-​il perdu d’avance ? Non ! Jéhovah est l’Ami de tous ceux qui sont attachés à la vraie foi. Il nous assure qu’il est à nos côtés et que nous pouvons nous opposer au Diable, et même le faire fuir loin de nous (Jacq. 4:7). Nous nous opposons à lui en prenant chaque jour le temps de fortifier notre foi. Comment y parvenir ?

5. Les fidèles du passé sont-​ils nés avec la foi ?

5 Nous l’avons vu, les fidèles du passé ne sont pas nés avec la foi. Ils sont des preuves  vivantes que la foi est le produit de l’esprit saint (Gal. 5:22, 23). Ils ont prié pour recevoir de l’aide, et Jéhovah a répondu en renforçant leur foi. Imitons-​les. N’oublions jamais que Jéhovah donne généreusement son esprit à ceux qui le lui demandent et qui agissent en accord avec leurs prières (Luc 11:13). Que pouvons-​nous faire de plus ?

6. Comment tirer un maximum de profit des récits bibliques ?

6 Ce livre n’examine que quelques modèles de foi remarquables, mais il en existe quantité d’autres (lire Hébreux 11:32). Chacun peut donner matière à une étude profonde. Si nous nous contentons de survoler les récits bibliques, notre foi ne sera pas très solide. Pour tirer un maximum de profit de notre lecture, il faut prendre le temps de creuser le contexte. Rappelons-​nous que les hommes et les femmes de foi étaient imparfaits et avaient des « sentiments semblables aux nôtres », ils seront ainsi réels à nos yeux (Jacq. 5:17). Mettons-​nous à leur place. Pensons à ce qu’ils ont dû ressentir face à des difficultés qui ressemblent à celles que nous rencontrons.

7-9. a) Comment les fidèles du passé réagiraient-​ils si on leur demandait d’adorer Jéhovah comme nous le faisons aujourd’hui ? b) Pourquoi renforcer notre foi en étant actifs ?

7 Nous pouvons aussi renforcer notre foi en étant actifs. La Bible explique que « la foi sans œuvres est morte » (Jacq. 2:26). Imagine comme les personnages dont nous avons parlé seraient heureux d’accomplir la mission que Jéhovah nous a confiée !

8 Prenons le cas d’Abraham, qui adorait Jéhovah dans des endroits isolés au moyen d’autels de pierre tout simples. Quelle serait sa réaction si on lui proposait de le faire parmi un groupe organisé de serviteurs de Dieu dans une belle Salle du Royaume ou lors d’une grande assemblée ? Il entendrait des explications détaillées de promesses qu’il a seulement « vues de loin » (lire Hébreux 11:13). Et que dire d’Éliya, qui a dû mettre à mort des prophètes de Baal et servir son Dieu alors qu’un roi apostat régnait sur le pays ? Quelle serait sa réaction si on lui demandait de transmettre aux gens un message d’espoir réconfortant lors de visites amicales ? Les fidèles du passé accepteraient sans hésiter de rendre un culte à Jéhovah comme nous le faisons aujourd’hui !

9 Alors continuons de renforcer notre foi en étant actifs. C’est ainsi que nous imiterons vraiment les modèles de foi du passé. Comme le dit l’introduction de ce livre, nous nous sentirons toujours plus proches d’eux, nous aurons l’impression d’être leurs amis. Et ces amitiés pourront bientôt devenir bien plus concrètes...

10. Quelle joie aurons-​nous dans le Paradis ?

 10 Garde ton espérance bien présente à l’esprit. Les hommes et les femmes de foi ont toujours puisé de la force dans l’espérance que Dieu leur donnait. Comment peux-​tu les imiter ? Par exemple, imagine la joie que tu ressentiras à rencontrer des fidèles serviteurs de Jéhovah lors de la « résurrection [...] des justes » (lire Actes 24:15). Quelles questions leur poseras-​tu ?

11, 12. Dans le Paradis, quelles questions poseras-​tu a) à Abel ? b) à Noé ? c) à Abraham ? d) à Ruth ? e) à Abigaïl ? f) à Esther ?

11 Demanderas-​tu à Abel : « Comment étaient tes parents ? » Ou bien : « Tu as parlé aux chérubins qui gardaient l’entrée du jardin d’Éden ? Est-​ce qu’ils t’ont répondu ? » À Noé : « Tu avais peur des Nephilim ? Comment tu t’en es sorti avec tous les animaux dans l’arche pendant un an ? » À Abraham : « Est-​ce que tu as rencontré Sem ? Qui t’a fait connaître Jéhovah ? C’était difficile de quitter Our ? »

12 Et quelles questions poseras-​tu aux femmes qui seront ressuscitées ? « Ruth, qu’est-​ce qui t’a poussée à adorer Jéhovah ? » « Abigaïl, tu as eu peur de dire à Nabal que tu avais aidé David ? » « Esther, tu peux me raconter la suite de ton histoire et de celle de Mordekaï ? »

13. a) Quelles questions les ressuscités auront-​ils pour toi ? b) Que ressens-​tu à l’idée de rencontrer les fidèles du passé ?

13 Mais ces hommes et ces femmes auront eux aussi beaucoup de questions à te poser. Ce sera formidable de leur parler des derniers jours et de la façon dont Jéhovah a béni son peuple dans cette période difficile. Ils seront très émus d’apprendre comment Jéhovah a réalisé toutes ses promesses. Plus besoin de les faire vivre dans ton esprit : ils seront là avec toi dans le Paradis ! Alors fais tout ce que tu peux dès maintenant pour que ces personnages soient réels à tes yeux. Continue d’imiter leur foi et tu pourras servir Jéhovah pour toujours aux côtés de ces chers amis !