1, 2. Que s’est-​il passé depuis l’époque de Noé, et qu’en pense Abraham ?

ABRAHAM * entend des cris. Il lève les yeux vers la tour qui domine la ville d’Our et voit de la fumée en sortir. Les prêtres du dieu-lune sont encore en train d’offrir des sacrifices. Imagine Abraham qui poursuit son chemin, en secouant la tête. Pour rentrer chez lui, il doit passer par des rues pleines de monde. Il fronce les sourcils en pensant à l’idolâtrie si courante dans la ville. Le faux culte s’est tellement répandu depuis le Déluge !

2 Noé est mort deux ans avant la naissance d’Abraham. Après être sorti de l’arche, il a offert un sacrifice à Jéhovah, qui a ensuite fait apparaître un arc-en-ciel (Gen. 8:20 ; 9:12-14). À cette époque-​là, il n’existait qu’un seul culte, le culte pur. Mais dix générations plus tard, peu de personnes le pratiquent encore. Partout dans le monde, on adore d’autres dieux que Jéhovah. D’ailleurs, c’est le cas de Térah, le père d’Abraham, qui peut-être même fabrique des idoles (Jos. 24:2).

Pourquoi Abraham a-​t-​il une foi si forte ?

3. Qu’est-​ce qui rend Abraham différent, et de quel intérêt cela est-​il pour nous ?

3 Mais Abraham est différent. Plus le temps passe, plus il se démarque par sa foi. Sous inspiration divine, l’apôtre Paul l’appellera « le père de tous ceux qui ont foi » (lire Romains 4:11). Découvrons pourquoi Abraham mérite bien ce nom. Nous saurons alors comment fortifier notre foi.

 D’où vient sa foi ?

4, 5. Grâce à qui Abraham a-​t-​il peut-être appris à connaître Jéhovah ?

4 Comment Abraham a-​t-​il appris à connaître Jéhovah ? En ces jours-​là, Dieu a des serviteurs fidèles sur terre. Sem par exemple. Bien qu’il ne soit pas le plus âgé des trois fils de Noé, il est souvent mentionné en premier, probablement parce que sa foi est remarquable *. Après le Déluge, Noé a parlé de Jéhovah comme du « Dieu de Sem » (Gen. 9:26). C’est donc que Sem respecte Jéhovah et le culte pur.

5 Abraham a-​t-​il connu Sem ? C’est possible. Essaie d’imaginer Abraham petit garçon. Il doit être émerveillé d’avoir dans sa famille quelqu’un qui a vu plus de 400 ans d’histoire : le monde violent avec les Nephilim, le Déluge, le repeuplement de la terre, la formation des premières nations, la tour de Babel... À ce propos, Sem, lui, n’a pas pris part à la rébellion de Nimrod. Par conséquent, lorsque Jéhovah a confondu les langues des constructeurs, Sem et sa famille ont continué de parler la première langue des hommes, celle de Noé. En grandissant, Abraham a dû développer beaucoup d’admiration pour Sem. De plus, celui-ci est mort alors qu’Abraham était âgé. Ainsi Abraham a peut-être appris à connaître Jéhovah grâce à Sem.

Abraham rejette l’idolâtrie si courante à Our.

6. a) Comment savons-​nous qu’Abraham a tiré leçon du Déluge ? b) Quel genre de vie Abraham et Sara ont-​ils ?

6 Quoi qu’il en soit, Abraham a tiré leçon du Déluge. Il s’efforce de marcher avec Dieu, comme Noé. À la différence des habitants d’Our et peut-être même de sa famille proche, il rejette l’idolâtrie. Mais il n’est pas seul. Il a une alliée précieuse : Sara *, une femme d’une beauté et d’une foi exceptionnelles. Même s’ils n’ont pas d’enfant, ils ont sans doute énormément de joie à servir Jéhovah ensemble. Par ailleurs, ils ont adopté le neveu d’Abraham, Lot, qui était orphelin.

7. Comment imiter Abraham ?

 7 Abraham n’a jamais quitté Jéhovah pour adorer des idoles. Sara et lui n’ont pas imité les habitants d’Our. Pour avoir une foi forte, ayons le même état d’esprit : n’hésitons pas à nous démarquer. Jésus a annoncé que ses disciples ne feraient « pas partie du monde » et qu’en retour le monde les haïrait (lire Jean 15:19). Si, parce que tu choisis de servir Jéhovah, ta famille ou ton entourage te rejette, rappelle-​toi que tu n’es pas seul. C’est avec Dieu que tu marches, comme l’ont fait Abraham et Sara !

« Sors de ton pays »

8, 9. a) Qu’arrive-​t-​il un jour à Abraham ? b) Quel est le message de Jéhovah à Abraham ?

8 Un jour, il arrive quelque chose d’incroyable à Abraham. Il reçoit un message de la part de Jéhovah ! La Bible n’entre pas dans les détails. Elle dit simplement que « le Dieu de gloire est apparu » à cet homme de foi (lire Actes 7:2, 3). Peut-être par le moyen d’un ange, le Souverain de l’univers lui donne un aperçu de sa gloire impressionnante. Quel bonheur pour Abraham de constater à quel point le Dieu vivant est supérieur aux idoles sans vie adorées par son entourage !

9 Quel est le message de Jéhovah ? « Sors de ton pays et de ta parenté, et viens au pays que je te montrerai. » Remarque qu’il n’est pas précisé où Abraham doit aller. Jéhovah dit juste qu’il lui montrera le pays. Mais d’abord, Abraham doit partir loin de chez lui et de son clan familial. Dans le Moyen-Orient ancien, la famille est très importante. L’exil est considéré comme une punition redoutable, parfois pire que la mort.

10. Que vont sacrifier Abraham et Sara en quittant Our ?

10 Quitter Our demande des sacrifices. Des fouilles révéleront que c’est une ville riche et animée (voir l’encadré «  La ville qu’Abraham et Sara ont quittée »). On y trouve des maisons luxueuses. Certaines comptent une dizaine de pièces, voire davantage, pour loger une famille et ses serviteurs. Ces pièces sont situées autour d’une cour centrale pavée. Les habitations sont plutôt bien équipées : eau courante, tout-à-l’égout, toilettes. Et puis Abraham et Sara ne sont pas tout jeunes : lui a sans doute plus de 70 ans et elle plus de 60 ans. Comme tout bon mari, il veut sûrement que sa femme ait une vie douce, qu’elle ne manque de rien. Imagine leurs conversations  à propos du message de Jéhovah, leurs interrogations, leurs inquiétudes... Mais quelle joie pour Abraham lorsque Sara accepte de relever le défi ! Elle aussi est prête à abandonner sa maison bien confortable.

11, 12. a) Avant de partir, que doivent faire Abraham et Sara ? b) Comment imagines-​tu le jour du départ ?

11 Une fois la décision prise, il y a beaucoup à faire : organiser le départ et préparer les bagages. Que laisser et que prendre pour ce voyage vers l’inconnu ? Plus important, qui emmener ? Térah est âgé maintenant, qui va s’occuper de lui ? Abraham et Sara décident de le prendre avec eux. Térah accepte certainement volontiers, car, d’après le récit, c’est lui qui conduit la famille hors de la ville. Il semble qu’il a alors cessé de pratiquer l’idolâtrie. Lot aussi va faire partie de l’expédition (Gen. 11:31).

12 Enfin, c’est le grand jour ! Vois-​tu au pied des murailles de la ville le convoi qui se forme au petit matin ? Les chameaux * et les ânes sont chargés, les troupeaux sont réunis. Chacun, membre de la famille ou serviteur, est à son poste, plein d’enthousiasme. Tous les regards se tournent vers Abraham ; on n’attend plus que son signal. Ça y est, ils se mettent en route. Ils quittent Our pour toujours.

13. Quel bel état d’esprit beaucoup ont-​ils aujourd’hui ?

13 Aujourd’hui, beaucoup décident de s’installer là où l’on manque de proclamateurs. Certains apprennent une langue étrangère pour étendre leur ministère. D’autres se lancent dans des formes de service qu’ils trouvent intimidantes. Cela demande généralement de faire des sacrifices, de renoncer à un certain confort. Mais quel bel état d’esprit, semblable à celui d’Abraham et Sara ! Si notre foi nous pousse à de telles actions, soyons sûrs que Jéhovah nous donnera beaucoup plus que ce que nous lui donnons. Il récompense toujours ceux qui ont foi (Héb. 6:10 ; 11:6). Va-​t-​il récompenser Abraham ?

La traversée de l’Euphrate

14, 15. a) Comment imagines-​tu le voyage entre Our et Harân ? b) Pourquoi Abraham et sa famille s’installent-​ils temporairement à Harân ?

14 Imagine Abraham ou Sara qui monte sur un âne après avoir marché un bon moment. Les conversations se mêlent au  bruit des cloches des animaux. Les voyageurs s’habituent à la vie nomade. Peu à peu, même le moins doué devient expert pour ce qui est de dresser ou de lever le camp. Il faut aussi aider Térah à trouver une position confortable sur un chameau ou un âne. Le convoi se dirige vers le nord-ouest en suivant la courbe de l’Euphrate. Jour après jour, semaine après semaine, le paysage défile lentement.

15 Mille kilomètres plus tard, des huttes en forme de ruches sont en vue. C’est Harân, une ville prospère située au carrefour de routes commerciales reliant l’est et l’ouest. Abraham et sa famille s’y installent pour quelque temps, peut-être parce que Térah est trop faible pour aller plus loin.

16, 17. a) Qu’est-​ce qui encourage Abraham ? b) Comment Jéhovah a-​t-​il béni Abraham durant son séjour à Harân ?

16 Puis Térah meurt, à 205 ans (Gen. 11:32). Abraham pleure son père, mais il trouve du réconfort lorsque Jéhovah lui parle à nouveau. Son Dieu lui répète les instructions qu’il lui a données à Our. Il ajoute même une promesse : Abraham deviendra « une grande nation » et toutes les familles de la  terre se béniront grâce à lui (lire Genèse 12:2, 3). L’alliance que Jéhovah conclut avec lui encourage Abraham à se remettre en route.

17 Maintenant, il y a encore plus d’affaires à transporter. En effet, Jéhovah a béni Abraham et sa famille durant leur séjour à Harân. On lit dans le récit qu’ils prennent « tous les biens qu’ils avaient amassés et les âmes qu’ils avaient acquises à Harân » (Gen. 12:5). Abraham doit devenir une nation, il lui faut donc des ressources et des serviteurs, autrement dit une grande maisonnée. Jéhovah ne rend pas forcément ses adorateurs riches, par contre, il leur donne tout ce dont ils ont besoin pour accomplir sa volonté. Ainsi encouragé et bien équipé, Abraham repart vers l’inconnu.

Abraham et Sara relèvent le défi : ils abandonnent le confort d’Our.

18. a) Quelle date est très importante dans l’histoire des relations de Jéhovah avec son peuple ? b) Quels autres évènements auront lieu un 14 Nisan ? (voir l’encadré «  Le 14 Nisan dans la Bible »).

18 À plusieurs jours de route de Harân se trouve Karkémish. Abraham traverse probablement l’Euphrate à cet endroit, comme beaucoup de voyageurs. C’est en 1943 av. n. è., manifestement le 14jour du mois qui sera appelé plus tard Nisan (Ex. 12:40-43). Il s’agit d’un moment très important dans l’histoire des relations de Jéhovah avec son peuple, puisque l’alliance conclue avec Abraham prend effet en ce jour. Au sud s’étend le pays que Jéhovah a promis de montrer à Abraham.

19. De quoi Jéhovah parle-​t-​il à Abraham, et à quoi Abraham repense-​t-​il peut-être ?

19 Abraham se dirige vers le sud. Il s’arrête aux grands arbres de Moré, près de Shekèm. Là, Jéhovah lui parle à nouveau, cette fois de sa « semence », ou descendance. Il lui promet qu’elle prendra possession du pays. Il est possible qu’Abraham repense alors à ce que Jéhovah a annoncé en Éden, à propos d’une « semence » qui sauverait un jour  l’humanité (Gen. 3:15 ; 12:7). Il commence peut-être à comprendre qu’il va jouer un rôle dans l’accomplissement de la volonté de Jéhovah pour les humains.

20. Comment Abraham manifeste-​t-​il sa reconnaissance à Jéhovah ?

20 Abraham est très reconnaissant d’être ainsi honoré. Il parcourt le pays sûrement avec prudence, parce que celui-ci est encore habité par les Cananéens. Pourtant, il y construit des autels pour son Dieu, d’abord près des grands arbres de Moré, puis près de Béthel. Il invoque le nom de Jéhovah, certainement en le remerciant de l’avenir qui attend ses descendants et peut-être aussi en prêchant à ses voisins cananéens (lire Genèse 12:7, 8). Bien entendu, au cours de sa vie, sa foi sera durement mise à l’épreuve. Cependant, au lieu de penser à sa maison et à tout ce qu’il a laissé à Our, Abraham se concentrera sur les promesses de Jéhovah. Selon Hébreux 11:10, « il attendait la ville ayant des fondements véritables, ville dont Dieu est le bâtisseur et l’auteur ».

21. a) Que savons-​nous de plus qu’Abraham ? b) Qu’es-​tu décidé à faire ?

21 Aujourd’hui, nous en savons bien plus qu’Abraham sur cette « ville ». Nous savons qu’il s’agit du Royaume de Dieu, qui a pris ses fonctions au ciel et qui mettra bientôt fin au monde actuel. Nous savons aussi que la « semence » promise à Abraham est Jésus Christ, le Roi de ce Royaume. Quel plaisir nous aurons de faire la connaissance d’Abraham lorsqu’il sera ressuscité ! Et quelle joie pour lui de constater comment Jéhovah aura accompli dans les détails sa volonté pour les humains ! Aimerais-​tu voir Jéhovah réaliser toutes ses promesses ? Alors, continue d’imiter Abraham. Sois prêt à sacrifier ton confort, sois obéissant et sois reconnaissant pour ce que Jéhovah fait pour toi. Si tu imites « le père de tous ceux qui ont foi », il deviendra un peu ton père à toi aussi !

^ § 1 À ce moment du récit, Abraham s’appelle en réalité Abram. C’est seulement des années plus tard que Dieu changera son nom en Abraham, qui signifie « Père d’une foule (multitude) » (Gen. 17:5).

^ § 4 Abraham aussi est souvent mentionné avant les autres fils de Térah, même s’il n’est pas le plus âgé.

^ § 6 Au début du récit, Sara s’appelle en réalité Saraï. C’est seulement plus tard que Dieu changera son nom en Sara, qui signifie « Princesse » (Gen. 17:15).

^ § 12 Des historiens prétendent qu’à cette époque le chameau n’était pas encore domestiqué. Toutefois, ils ne sont pas capables de le prouver. La Bible, elle, affirme plusieurs fois qu’Abraham possédait des chameaux (Gen. 12:16 ; 24:35).