DIEU a créé pour les humains une habitation idéale : la terre. Sa Parole déclare : “ À Jéhovah appartiennent les cieux, mais la terre, il l’a donnée aux fils des hommes. ” — Psaume 115:16.

Avant de créer Adam, le premier homme, Dieu a choisi une petite région appelée Éden pour y planter un beau jardin. Les Écritures indiquent que des fleuves y prenaient leur source * ; les noms de deux d’entre eux sont l’Euphrate et le Tigre (le Hiddéqel). On pense que le jardin d’Éden se situait dans ce qui est aujourd’hui l’est de la Turquie. Le jardin d’Éden a bel et bien existé sur la terre !

Dieu a créé Adam, l’a installé dans ce jardin et lui a demandé de ‘ le cultiver et de s’en occuper ’. (Genèse 2:15.) Plus tard, il a créé une femme pour Adam, Ève. Il leur a donné cet ordre : “ Soyez féconds et devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-​la. ” (Genèse 1:28). À l’évidence, Dieu n’a pas fait la terre ‘ tout simplement pour rien, mais l’a formée pour être habitée ’. — Isaïe 45:18.

Cependant, Adam et Ève se sont rebellés contre Dieu en désobéissant volontairement à sa loi. Il les a donc expulsés du jardin d’Éden. Le Paradis était perdu. Le péché d’Adam allait avoir d’autres conséquences malheureuses. Les Écritures expliquent : “ Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et [...] ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché. ” — Romains 5:12.

Jéhovah a-​t-​il abandonné son dessein originel, c’est-à-dire ce qu’il a décidé de réaliser ? A-​t-​il renoncé à ce que la terre soit un paradis habité par des humains heureux ? Pas du tout ! Il affirme : “ Ma parole qui sort de ma bouche [...] ne reviendra pas vers moi sans résultat, mais elle ne manquera pas d’exécuter ce en quoi j’ai pris plaisir et, à coup sûr, elle aura du succès dans ce pour quoi je l’ai envoyée. ” (Isaïe 55:11). Le Paradis sera rétabli sur la terre !

À quoi ressemblera la vie dans le Paradis ? Tournez la page et découvrez ce que les Écritures promettent.

^ § 4 On lit en Genèse 2:10-14 : “ Il y avait un fleuve qui sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait et il devenait, pour ainsi dire, quatre têtes. Le nom du premier est Pishôn [...]. Le nom du deuxième fleuve est Guihôn [...]. Le nom du troisième fleuve est Hiddéqel [Tigre] ; c’est celui qui va vers l’est de l’Assyrie. Le quatrième fleuve est l’Euphrate. ” Les deux premiers fleuves n’ont pas été retrouvés.