Aller au contenu

Aller au sommaire

 SECTION 6

Pourquoi Jéhovah nous a-​t-​il créés ?

Pourquoi Jéhovah nous a-​t-​il créés ?

Le roi Salomon a beaucoup réfléchi sur le sens de la vie.

QUE vous apportera la connaissance de Jéhovah ? Entre autres choses, la réponse à cette question qui laisse perplexes des milliards d’humains (dont vous peut-être quelquefois) : « Qu’est-​ce que je fais sur la terre ? » Un roi sage qui par la richesse était « plus grand que tous les autres rois » de son temps a beaucoup réfléchi sur le sens de la vie (2 Chroniques 9:22 ; Ecclésiaste 2:1-13). Cet homme, Salomon, possédait un pouvoir considérable, une immense fortune et une incomparable sagesse. À quoi sa recherche l’a-​t-​elle mené ? « La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le vrai Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute l’obligation de l’homme » (Ecclésiaste 12:13). Étant donné que peu d’humains ont eu une expérience de la vie aussi vaste que celle de Salomon, sa conclusion mérite pour le moins d’être prise en compte (Ecclésiaste 2:12).

2 La crainte de Dieu dont il parlait n’est pas la peur morbide d’une force spirituelle inconnue, mais la saine appréhension de déplaire à quelqu’un que l’on aime profondément. Quand on est très attaché à une personne, on veut lui plaire tout le temps, et on ne veut rien faire qui puisse la froisser. À mesure que vous vous attacherez à Jéhovah, vous ressentirez la même chose envers lui.

3 En lisant la Bible, vous découvrirez ce que le Créateur aime et n’aime pas, mais aussi dans quel but il a créé la terre. La Bible l’appelle « Celui qui a formé la terre et qui l’a faite », et encore « Celui qui l’a solidement établie, qui ne l’a pas créée tout simplement pour rien, qui l’a formée pour être habitée » (Isaïe 45:18). Jéhovah a préparé la terre pour qu’elle soit habitée par des humains, lesquels devaient s’en occuper et s’occuper aussi de toutes les créatures qui y vivraient (Genèse 1:28). Mais a-​t-​il créé les humains uniquement pour cela, pour qu’ils soient des gardiens ?

Adam et Ève avaient une relation riche avec Dieu.

 4 Non. Son dessein était plus noble. Le premier homme, Adam, avait avec le Créateur Jéhovah une relation riche. Il pouvait communiquer directement avec lui, autant en écoutant ce que Jéhovah Dieu lui disait qu’en lui exprimant ses pensées (Genèse 1:28-30 ; 3:8-13, 16-19 ; Actes 17:26-28). Par conséquent, Adam et sa femme, Ève, avaient une possibilité magnifique de mieux connaître Jéhovah et de nouer un lien très fort avec lui. Puisque Jéhovah est le « Dieu heureux », le connaître et l’imiter auraient rendu leur vie pleinement satisfaisante (1 Timothée 1:11). Étant le Dieu « qui nous procure richement toutes choses pour que nous en jouissions », Jéhovah avait placé le premier homme dans un paradis, appelé jardin d’Éden, avec la possibilité de vivre éternellement (1 Timothée 6:17 ; Genèse 2:8, 9, 16, 17).

Que révèlent les découvertes récentes sur la cellule humaine ?

5 Éternellement ? Impossible, absurde, pensez-​vous. L’est-​ce vraiment ? Des scientifiques estiment maintenant savoir ce qui provoque le vieillissement des cellules. Les télomères, éléments de matière génétique qui coiffent les extrémités des chromosomes, se raccourcissent à chaque division de la cellule. Au bout de 50 à 100 divisions, les télomères sont usés et la plupart des cellules cessent de se diviser. Toutefois, des travaux récents révèlent que, grâce à une enzyme appelée télomérase, les cellules humaines peuvent continuer de se diviser indéfiniment. Bien que cette découverte ne signifie pas que Jéhovah rende la vie éternelle possible au moyen de cette enzyme particulière, elle indique au moins une chose : la notion de vie éternelle n’est pas absurde !

6 En effet, on a tout lieu de croire au récit biblique selon lequel le premier couple humain a été créé pour vivre éternellement. Normalement, les humains auraient dû se rapprocher indéfiniment de Jéhovah. Ils étaient censés nouer un lien étroit avec leur Père céleste, bien au fait de son dessein concernant les humains et disposés à l’accomplir. Il n’était pas question que leur vie devienne pénible. Adam et Ève avaient la perspective magnifique de remplir la terre de descendants heureux et parfaits. Ils auraient eu un travail gratifiant et enrichissant à effectuer pour l’éternité. Voilà une vie qui promettait d’être pleinement satisfaisante ! (Genèse 1:28).