CONTENU DU CHAPITRE

Le Roi mobilise une armée de prédicateurs.

1, 2. Quelle œuvre immense Jésus avait-​il annoncée, et quelle question importante se pose ?

LES hommes politiques font souvent des promesses qu’ils ne tiennent pas. Même ceux qui sont animés des meilleures intentions n’ont pas toujours les moyens d’honorer leurs engagements. Le Roi Jésus Christ, lui, tient toujours parole.

2 Une fois intronisé en 1914, Jésus était prêt à accomplir une promesse qu’il avait faite près de 1 900 ans plus tôt. Peu avant sa mort, il avait prédit : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée » (Mat. 24:14). L’accomplissement de cette prophétie ferait partie du signe de sa présence. Mais une question se pose : Comment allait-​il mobiliser une armée de prédicateurs volontaires durant les derniers jours — une période caractérisée par l’égoïsme, l’absence d’amour et un état d’esprit irréligieux ? (Mat. 24:12 ; 2 Tim. 3:1-5). Cette question est importante, car elle concerne tous les vrais chrétiens.

3. Quelle confiance Jésus a-​t-​il exprimée, et d’où lui venait-​elle ?

3 Reprenons la prophétie de Jésus. Les mots « sera prêchée » expriment une grande confiance, n’est-​ce pas ? En effet, Jésus était sûr qu’il aurait des partisans durant les derniers jours. Mais d’où lui venait cette confiance ? De son Père (Jean 12:45 ; 14:9). Avant de venir sur terre, Jésus avait pu constater que Jéhovah avait confiance dans la bonne volonté de ses adorateurs. Voyons comment Dieu avait exprimé cette confiance.

« Ton peuple s’offrira volontairement »

4. Quel projet Jéhovah a-​t-​il invité les Israélites à soutenir, et comment ceux-ci ont-​ils réagi ?

4 Rappelez-​vous quand Jéhovah a demandé à Moïse de construire le tabernacle, la tente qui deviendrait le centre du culte pour la nation d’Israël. Par son intermédiaire, il a invité tout le peuple à soutenir le projet : « Prenez de chez vous une contribution pour Jéhovah. Que tout homme au cœur bien disposé l’apporte comme contribution de Jéhovah.  » Comment les Israélites ont-​ils réagi ? Ils « apportaient [...] une offrande volontaire, matin après matin ». Ils ont été si généreux qu’à un moment il a fallu les empêcher de donner davantage (Ex. 35:5 ; 36:3, 6). Ils n’ont pas déçu la confiance que Jéhovah avait placée en eux.

5, 6. Selon Psaume 110:1-3, quel état d’esprit Jéhovah et Jésus s’attendaient-​ils à trouver chez les pratiquants du vrai culte aux derniers jours ?

5 Jéhovah s’attendait-​il à trouver un état d’esprit aussi volontaire chez ses adorateurs aux derniers jours ? Absolument. Plus de 1 000 ans avant la venue de Jésus sur terre, par le moyen de David il avait donné des indications sur ce qui se passerait au début du règne du Messie (lire Psaume 110:1-3). Le nouveau Roi aurait des ennemis. Mais aussi une armée de partisans qu’on n’aurait pas à enrôler de force. Même des jeunes se porteraient volontaires ; ils seraient si nombreux que la Bible les compare aux gouttes de rosée qui scintillent au soleil du matin *.

Ceux qui soutiennent volontairement le Royaume sont aussi nombreux que des gouttes de rosée (voir paragraphe 5).

6 Jésus savait que la prophétie du Psaume 110 le concernait (Mat. 22:42-45). Il avait donc toutes les raisons d’être sûr que des fidèles s’offriraient volontairement pour prêcher la bonne nouvelle sur la terre entière. Que montrent les faits ? Le Roi a-​t-​il mobilisé une armée de prédicateurs volontaires aux derniers jours ?

« J’ai le privilège et le devoir d’annoncer ce message »

7. Après son intronisation, qu’a fait Jésus pour préparer ses disciples à l’œuvre qui les attendait ?

7 Peu après son intronisation, Jésus a préparé ses disciples pour l’œuvre colossale qui les attendait. Au chapitre 2, nous avons expliqué que, de 1914 jusqu’au début de 1919, il les a inspectés et purifiés (Mal. 3:1-4). Puis, en 1919, il a établi sur eux l’esclave fidèle (Mat. 24:45). Cet esclave a commencé à distribuer la nourriture spirituelle  au moyen de discours d’assemblée et de publications. Il a beaucoup mis l’accent sur la responsabilité qui incombe à chaque chrétien de participer à la prédication.

8-10. Comment les assemblées ont-​elles donné de l’élan à la prédication ? Donner un exemple (voir aussi l’encadré «  Des assemblées qui ont donné de l’élan à la prédication »).

8 Discours d’assemblée. Impatients de recevoir des instructions, les Étudiants de la Bible se sont réunis à Cedar Point du 1er au 8 septembre 1919 pour leur première grande assemblée d’après-guerre. Le deuxième jour, frère Rutherford a donné un discours dans lequel il a dit sans détour : « La mission du chrétien sur la terre [...] est de proclamer le message du royaume du Seigneur. »

9 Le moment fort de l’assemblée est arrivé trois jours plus tard. Frère Rutherford a développé le « Discours aux collaborateurs » (plus tard reproduit dans La Tour de Garde sous le titre « Annoncez le Royaume »). Il a déclaré : « Dans les moments graves, le chrétien se demande tout naturellement : Pourquoi suis-​je sur la terre ? Et la réponse doit inévitablement être : Le Seigneur a eu la bonté de faire de moi son ambassadeur pour porter le divin message de réconciliation au monde ; j’ai donc le privilège et le devoir d’annoncer ce message. »

10 Dans ce discours historique, frère Rutherford a annoncé la parution d’une nouvelle revue : L’Âge d’Or (aujourd’hui Réveillez-vous !). Celle-ci serait utilisée pour attirer l’attention sur le Royaume, seul espoir de l’humanité. Il a ensuite demandé qui dans l’assistance voulait participer à sa diffusion. « La réaction, lisait-​on dans un rapport, a été stupéfiante. Six mille personnes se sont levées comme un seul homme *. » Manifestement, le Roi avait des partisans impatients de proclamer son Royaume !

11, 12. Qu’a dit La Tour de Garde en 1920 sur la période où l’œuvre annoncée par Jésus devait s’effectuer ?

11 Publications. La Tour de Garde a expliqué de plus en plus précisément en quoi consistait l’œuvre annoncée par Jésus, à savoir la prédication de la bonne nouvelle du Royaume. Voyons quelques exemples remontant au début des années 1920.

12 Quel message serait proclamé en accomplissement de Matthieu 24:14 ? L’article « L’Évangile du Royaume » paru dans La Tour de Garde de janvier 1921 déclarait : « La bonne nouvelle concerne ici la fin de l’ancien ordre de choses et l’instauration du royaume du Messie. » Quand cette œuvre serait-​elle effectuée ? Le même article répondait : « Ce message doit être annoncé pendant l’intervalle compris entre la grande guerre mondiale et la “grande tribulation”. » Et de tirer cette conclusion : « Le moment semble donc opportun pour proclamer cette bonne nouvelle au loin comme auprès dans la chrétienté. »

13. Comment, en 1921, La Tour de Garde a-​t-​elle fait appel à la bonne volonté des chrétiens oints ?

 13 L’œuvre annoncée par Jésus serait-​elle accomplie sous la contrainte ? Non. La Tour de Garde d’août 1921 faisait appel à la bonne volonté des chrétiens oints. L’article « Ayez bon courage » invitait chacun d’eux à se demander : « N’est-​ce pas là mon plus grand privilège, aussi bien que mon devoir, de prendre part à ce travail ? » Puis il ajoutait : « Nous sommes persuadés que, après vous en être rendu compte [de ce privilège], vous ressemblerez à Jérémie dans le cœur duquel la Parole de l’Éternel était “comme un feu dévorant renfermé dans ses os”, qui le forçait à parler (Jér. 20:9). » Cet encouragement chaleureux traduisait la confiance de Jéhovah et de Jésus envers les fidèles partisans du Royaume.

14, 15. En 1922, quelle méthode de prédication La Tour de Garde a-​t-​elle mise en valeur ?

14 Quelle méthode les vrais chrétiens devaient-​ils utiliser pour transmettre le message du Royaume ? La Tour de Garde du 15 août 1922 (angl.) contenait un article court mais puissant intitulé « L’activité est essentielle ». Il soulignait l’importance pour les chrétiens oints de « se montrer zélés pour ce qui est de donner le message imprimé aux gens et de leur parler à leur porte, témoignant que le royaume des cieux est proche ».

15 Il est donc clair qu’à partir de 1919 Christ s’est servi de son esclave fidèle et avisé pour insister sur le fait que le privilège et le devoir d’un chrétien sur terre est de proclamer le message du Royaume. Comment les Étudiants de la Bible ont-​ils réagi à cet encouragement ?

« Les fidèles sont pleins d’ardeur »

16. Comment certains anciens élus ont-​ils réagi à l’idée que tous devaient prêcher ?

16 Dans les années 1920 et 1930, certains contestaient l’idée que tous les chrétiens oints devaient prêcher. La Tour de Garde de février 1928 décrivait ainsi la situation : « Actuellement, dans [la congrégation], se trouvent des anciens qui [...] refusent d’encourager leurs frères à participer au service et d’y prendre part eux-​mêmes. [...] Ils raillent l’idée d’aller de porte en porte offrir le message de Dieu, du Roi et de son royaume. » L’article disait ensuite franchement : « Le moment est venu où les fidèles doivent prendre garde à ces frères, les éviter et leur signifier que la charge d’ancien ne leur sera plus confiée *. »

17, 18. Comment la plupart des congrégations ont-​elles accueilli les instructions de La Tour de Garde, et qu’ont fait des millions d’humains au cours des 100 dernières années ?

17 Il est réjouissant de constater que la plupart des congrégations ont accueilli ces instructions avec enthousiasme. Beaucoup considéraient comme un honneur de participer à la proclamation du Royaume. La Tour de Garde d’avril 1926 témoigne : « Les fidèles sont pleins d’ardeur pour dire ce message au monde. » En répondant volontiers  à l’invitation prophétique de Psaume 110:3, ces frères et sœurs se sont révélés des partisans du Roi messianique.

18 Au cours des 100 dernières années, des millions d’humains se sont offerts volontairement pour proclamer le Royaume. Dans les chapitres suivants, nous nous intéresserons aux méthodes et aux outils qu’ils ont utilisés, puis nous examinerons les résultats qu’ils ont obtenus. Mais tout d’abord, voyons pourquoi ils ont été si nombreux à prendre part à cette œuvre volontairement, alors qu’autour d’eux l’égoïsme se généralisait. Profitez-​en pour vous demander : « Pourquoi est-​ce que je prêche la bonne nouvelle ? »

« Continuez à chercher d’abord le royaume »

19. Pourquoi suivons-​nous le conseil de chercher d’abord le Royaume ?

19 Jésus a dit à ses disciples : « Continuez [...] à chercher d’abord le royaume » (Mat. 6:33). Pourquoi le faisons-​nous ? Principalement parce que nous savons à quel point le Royaume est important, qu’il est au centre du dessein de Dieu. Le chapitre précédent a expliqué que l’esprit saint a progressivement révélé des vérités passionnantes sur le Royaume. Quand ces précieuses vérités touchent notre cœur, nous nous sentons poussés à chercher d’abord le Royaume.

Comme un homme qui a trouvé un trésor caché, le chrétien s’émerveille d’avoir trouvé les vérités du Royaume (voir paragraphe 20).

20. Comment l’exemple du trésor caché annonçait-​il la réaction des disciples de Jésus à l’invitation à continuer de chercher d’abord le Royaume ?

20 Jésus savait comment ses disciples réagiraient à l’invitation à continuer de chercher d’abord le Royaume. Voyez son exemple du trésor caché (lire Matthieu 13:44). Alors qu’il travaille dans un champ, un cultivateur découvre un trésor caché. Il prend immédiatement conscience de la valeur de sa trouvaille. Que fait-​il alors ? « Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a et achète ce champ. » Que retenir ? Lorsque nous découvrons la vérité sur le Royaume et en comprenons la valeur, nous sommes heureux de tout faire pour garder les intérêts du Royaume à leur juste place : la première *.

21, 22. Comment montrer qu’on cherche d’abord le Royaume ? Donnez un exemple.

21 Chercher d’abord le Royaume, ce n’est pas seulement le dire, c’est aussi le montrer par des actes. C’est notamment consacrer sa vie, ses capacités et ses ressources à l’œuvre de prédication. Beaucoup ont fait de grands sacrifices pour se dépenser dans le ministère à plein temps. Tous ces prédicateurs volontaires ont pu constater, pour l’avoir vécu, que Jéhovah bénit ceux qui donnent la priorité au Royaume. Voyez cet exemple.

22 À partir de la fin des années 1920, Avery et Lovenia Bristow étaient colporteurs (pionniers) dans le sud  des États-Unis. Des années plus tard, Lovenia a raconté : « Avery et moi avons passé de très belles années dans le service de pionnier. Souvent, nous ne savions pas d’où viendrait l’argent pour le carburant ou la nourriture. Mais Jéhovah était toujours là. Nous, on se contentait d’avancer. Et nous avons toujours eu le nécessaire. » Un jour, à Pensacola (Floride), alors qu’il ne leur restait plus beaucoup d’argent ni de provisions, en rentrant à leur roulotte, ils ont trouvé deux grands sacs de provisions accompagnés d’un petit mot : « De la part de la congrégation de Pensacola, affectueusement. » Repensant à ses dizaines d’années de service à plein temps, Lovenia a tiré cette conclusion : « Jéhovah ne nous abandonne jamais. Il ne trahit jamais la confiance que nous plaçons en lui. »

23. Comment considérez-​vous les vérités sur le Royaume, et à quoi êtes-​vous déterminé ?

23 La situation de chacun étant différente, certains peuvent prêcher plus que d’autres. Mais tous nous pouvons considérer comme un honneur de proclamer la bonne nouvelle de toute notre âme (Col. 3:23). Conscients de la valeur des vérités que nous avons trouvées, nous sommes prêts à tous les sacrifices, désirons ardemment faire tout ce que nous pouvons, pour servir le Royaume. N’est-​ce pas là votre détermination ?

24. Quelle est l’une des plus impressionnantes réalisations du Royaume aux derniers jours ?

24 Au cours des 100 années écoulées, le Roi a bel et bien tenu la promesse qu’il avait faite en Matthieu 24:14. Et ce sans forcer personne. Une fois sortis de ce monde égoïste, ses disciples s’offrent volontairement pour prêcher la bonne nouvelle. Cette prédication, effectuée sur toute la terre, est un aspect du signe de la présence de Jésus investi du pouvoir royal. C’est également l’une des plus impressionnantes réalisations du Royaume aux derniers jours.

^ § 5 Dans la Bible, la rosée évoque l’abondance (Gen. 27:28 ; Mika 5:7).

^ § 10 La brochure À qui l’œuvre est confiée (angl.) expliquait : « La diffusion de L’Âge d’Or s’inscrit dans le cadre de la prédication du royaume de maison en maison [...]. Outre cette campagne, il faut laisser un exemplaire de L’Âge d’Or dans chaque foyer, que l’abonnement soit accepté ou refusé. » Pendant des années, on a encouragé les proclamateurs à proposer l’abonnement aussi bien à L’Âge d’Or qu’à La Tour de Garde. À partir du 1er février 1940, on a commencé à proposer un exemplaire de chaque revue et à rapporter le nombre de revues diffusées.

^ § 16 À cette époque, les anciens étaient élus démocratiquement. Une congrégation pouvait donc refuser de voter pour des hommes qui s’opposaient à la prédication. Plus tard, les anciens ont été nommés théocratiquement. Ce changement sera examiné au chapitre 12.

^ § 20 Jésus a enseigné la même leçon dans son exemple du marchand itinérant qui part à la recherche d’une perle de grande valeur. Lorsqu’il la trouve, il vend tout ce qu’il a pour l’acheter (Mat. 13:45, 46). Les deux paraboles montrent aussi qu’on peut découvrir la vérité sur le Royaume de différentes façons. Certains la trouvent pour ainsi dire par hasard, d’autres la recherchent. Mais les uns comme les autres font volontiers des sacrifices pour donner la priorité au Royaume.